Allemagne Bachem BA-349 Natter

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 19/01/2010 à 08:36:41



Bachem BA-349 Natter
English Translation
 


La fin de la 2e Guerre Mondiale voit l'apparition des avions de combat à réaction, mais surtout du coté de la Luftwaffe . Du coté allemand beaucoup de machines ont été imaginées, mais peu de projets arrivent à terme seulement le Messerschmitt Me 262 et le Arado 234 de série ont été vu au combat . Nous avons aussi une autre voie avec les avions fusée mais là aussi  seul le Me-163 Komet est allé au combat, mais il n'a pas été un réel succès . Nous trouvons aussi un autre avion fusée dans l’arsenal allemand le BA-349 Bachem Natter, ou le premier missile SAM piloté
Histoire
Le III ° Reich parallèlement au Me-163 a également développé un concept intéressant d'avion à lancement verticalement  un intercepteur fusée, le Bachem Natter ou Vipère
Le 6 Juillet 1939 Werner Von Braun adresse sa note à la Reichlutfahrtministerium (RLM), dans laquelle il décrit une fusée d'interception spéciale. Il écrit "L’ intercepteur à décollage vertical devrait atteindre 8 km d'altitude en 53 secondes, puis l'avion manoeuvre en vue de l interception ». La conception a été développée par Fieseler pour le le Fi-166,  pour le nouvel appareil on ne conserve que le type de décollage fusée, Celui ci possède  un turboréacteur utilisé pour la vol de croisière Mais en ce moment le RLM n'a pas besoin de cette arme et finalement rejette ce concept de décollage à la verticale pour des avions fusées d'interception à la fin de l'année 1941

Concept  Juillet 1939  de Werner Von Braun Concept  Juillet 1939  de Werner Von Braun (internet )


Mais Erich Bachem de Fieseler trouve que c'est une bonne idée et il commencer à travailler sur une série de modèles basés sur ce concept.
Bachem (1906 1960)
Erich Bachem était concepteur de planeur, et en 1935 il devint le directeur technique de Fieseler, où en 1935 il a été Co-concepteur du célèbre Fi-156 Storch avion léger. à décollage et atterrissage court Dans le même temps, il travaille avec Von Braun sur le projet d’un avion fusée à décollage vertical Le Fi-166, est un avion lancé verticalement avec un énorme double turboréacteur mais ce projet n'a pas été jugé réaliste
Bachem fondée er Février 1942 la Bachem Wercke Gmbh. La société a d'abord construit des pièces détachées pour moteurs d'avions à piston. En août 1944, Bachem présente un tout nouveau concept ;un avion simple, en bois, réutilisable durable, pour intercepter les formations de bombardiers . En septembre il reçoit un contrat pour quinze  Natter BP 20 appareils expérimentaux
Après la guerre, Bachem s’installe à Bad Waldsee. où avec son voisin Erwin Erich il fonde la marque de caravanes Hymer, et fabrique des caravanes Et en1958, née la Eriba ERI pour Erich et BA Bachem
Bachem, décède en 1960
Les événements font qu’à la fin de 1943, début de 1944, les bombardements à haute altitude de la part des Américains et des Britanniques progressivement détruisent le potentiel industriel du Troisième Reich, et à moins que quelque chose ne soit  fait pour arrêter les bombardements, l'ensemble de la capacité industrielle allemande va être annihilée . Au printemps 1944, la situation pour le III ° Reich étant préoccupante la plupart des commandants des Forces aériennes demandent des avions de chasse comme le Me 262, et toutes sortes d'idées folles reçoivent le feu vert pour un développement, généralement à la demande de certains hauts dignitaires nazis . Rapidement le RLM émet une exigence pour un petit intercepteur bon marché, construit essentiellement en bois et destiné à la défense fixe des usines.

 Julia  Julia
ME1104  
EF127  Me P 1003
 Internet


Junkers, avec le Junkers EF 127 'Walli' Heinkel, avec le Heinkel P.1104 'Julia', et Messerschmitt avec le Messerschmitt P.1104 sont sur les rangs . Bachem soumet ses propositions, mais le RLM est peu enthousiaste sur son concept Et finalement c’est le Heinkel P.1104 'Julia' intercepteur fusée qui est désigné comme gagnant  Heinkel a gagné car le Julia est peu coûteux à construire et a de faibles coûts d'exploitation. . C'était un engin avec des ailes droites tronquées et un double aileron arrière, conçu pour être lancé verticalement, d'un portique de l'aide de fusées d'appoint avec carburant solide. Le pilote vole en position couchée, la machine est propulsée par un Walter 109-509C moteur de fusée, a été armée avec deux MG 151/20 20 millimètres de canon, et il possède des patins pour l atterrissage
Déçu d’avoir perdu face à Heinkel, Erich Bachem utilise ses contacts pour avoir un entretien avec Himmler, qui fait montre d’un intérêt immédiat à son projet, baptisé "BP-20 Natter",
Himmler intéressé et donne une haute priorité à ce projet avec la commande de 150 Natter financés par la SS  La Luftwaffe en commande 50.
Le type reçoit la désignation de "Ba-349".

  Internet   Internet


Dans le même temps, en raison de protestation de Junker à l’encontre de Julia les travaux sur cet engin sont ralentis mais pas arrêtés. Junkers avait réussi à obtenir le marché pour deux prototypes qui seront en 1945 quasi-achevés
Au mois d'août 1944. Dr. Bachem commencé à travailler à Waldsee dans la Forêt Noire à environ quarante kilomètres du lac de Constance
Des essais de planeurs sont effectués avec des cellules lestées à partir de Novembre 1944 pour valider l'aérodynamique et le système d'évacuation

Planeur   Internet Planeur  Internet


Le Natter est placé sous l’aile d’un Heinkel He-111 qui monte ensuite à 5486 m d’altitude. Le pilote trouve l'appareil facile à contrôler. A 1000 m le pilote d'essais ,le Flugkapitän Zeuber, actionne les boulons explosifs et de la séquence de vol libre commence et l’avion réagie comme prévu. Après le vol, il mentionne que le Natter doit être fermement tenu , et il n'a pas de problèmes avec la procédure d'évacuation.

  Internet   Internet

 

  Internet   Internet

Un lancement vertical avec moteur (BP 20 M3) échoue le 18 Décembre à cause de la mauvaise conception de l'équipement au sol. Le premier test de lancement vertical-avec un Natter sans pilote et équipé seulement de quatre solides fusée d'appoint, car le moteur Walter n'était pas prêt a eu lieu le 22 Décembre 1944 (BP 20 M17), Il est suivi par 10 autres tests Ensuite le BA 249 Natter est jugé bon pour d’autres tests, mais en Février les SS bailleurs de fonds décident que le programme n'était pas assez rapide, et exigent un vol humain au plus tard dans le mois .

 Internet  Vol du 28 Février 1945 Internet 


Le premier essai a été le 28 Février 1945, avec Oberleutnant Lothar Siebert aux commandes. Il se termine en tragédie Le Natter décolle mais à environ 500 m le Natter perd sa verrière et dévie ensuite l’avion pique vers le sol tuant Siebert. Aucune cause a été trouvéz sauf que  l'équipe au sol a du mal verrouiller la verrière qui en se libérant a tué le pilote Toutefois personne n'a une idée claire de ce qui s'est passé, et des contrôles seront effectués. Malgré cette tragédie, on trouve encore des pilotes volontaires pour voler et l'équipe procède à trois vols sans pilote en Mars. (BP 20 M23).
Une unité d'évaluation a été formée à Kircheim près de Stuttgart, avec dix lanceurs érigée au début d'avril, mais cette unité ne voit jamais le combat (Heureusement pour les pilotes allemands). Lorsque la VII° US army arrive sur site les avions et les lanceurs sont détruits pour éviter qu'ils ne tombent entre les mains de l'ennemi.
Un total de 36 avions ont été construits y compris les prototypes Trois sont des avions spéciaux "BP-20B" ou "Ba-349B" des avions ressemblant beaucoup au premier Ba-349 Natter, mais équipés d’un Walter 109-509C . Il a une durée de vol allant de 4 minutes 30 secondes. à 2 minutes 15 secondes Les quatre fusées d'appoint ont été repositionnées afin de tenir compte des changements  du centre de gravité
du Natter

  Internet   Internet


De plus grandes fusées d'appoint sont également prévues mais elle ne seront jamais livrées, En dépit de ces destructions 3 BA249 tombent dans les mains des Américains et 1 dans celles des soviétiques
Les Alliés ne feront jamais voler cet avion
Les seuls  Bachem Natter préservés de nos jours  se trouvent  au  Deutsche Museum de Munich, avec un 349A Ba restauré et peint aux couleurs d'un des avions d’essai sans pilote ,au National Air & Space Museum de Washington DC qui  possède l'autre Natter. Le Ba 349A du Planes of Fame Museum à Chino, en Californie, est une maquette en bois.
Description

 Internet


Bachem par sa conception est simple et facile à construire. Il nécessite 1000 heures L'appareil est une sorte de tube entièrement en bois, sauf pour les moteurs, les accessoires, Il possède des ailes droites courtes et tronquées et une dérive cruciforme .Il n'y a pas de surface de contrôle en vol sur les ailes, toutes les surfaces de contrôle du vol étant sur la dévire. La tour de lancement a été conçue comme une structure de treillis d'acier comme un gros morceau de Meccano, d’un peu plus de vingt-trois mètres de haut. Vers la fin de la guerre, l'acier étant devenu toujours plus rares, il a été modifié pour être réalisé avec de simples poteaux télégraphiques de neuf mètres de haut boulonnés
Le Natter a été alimenté par unWalter 1
09-509A-2 Ce moteur-fusée, est le même que celui utilisé dans la production Me-163 Komet

 Walter 1 09-509A-2 Internet    Walter 1 09-509A-2 Internet


. Deux combustibles liquides à l'intérieur du moteur se mélangent pour générer la poussée. Le T-Stoff (une solution  caustique de peroxyde d'hydrogène et d'une stabilisation chimique) mélangé à de C-Stoff (un hydrate d'hydrazine / méthanol / melangé à de l'eau ),engendre une combustion spontanée Le moteur Walter génère environ 1700 kg de poussée, mais avec un poids de  plus de 1818 kgs des fusée d appoint sont nécessaires.
 

 
 moteurs-fusées Schmidding 109-533

Bachem a eu l'idée de placer quatre moteurs-fusées Schmidding 109-533 à carburant solide boulonnées sur la partie arrière du fuselage, deux de chaque côté. Chaque moteur produit 500 kg de poussée. Au décollage, les cinq moteurs allumés, génèrent environ 3700 kg de poussée. Le résultat est une poussée / poids acceptable pour la montée. Après la mise à jeu et le départ les fusée d'appoint sont larguées

Internet


Le BA 349 est radioguidé grâce à son pilote automatique vers la cible, qui est suivi par le radar de la station de contrôle au sol. L'avion continue son ascension et en 1 / 2 minutes l'avion atteint l’altitude de 12000m toujours guidé par radio dans le cadre du pilote automatique, mais le pilote peut intervenir à tout moment et de reprendre la main .L’avion atteint la vitesse de 990 km / h. l’accélération a été assez forte pour provoquer l’évanouissement du pilote Donc le pilote ,automatique est également utilisé pour diriger l'appareil en attendant que le pilote retrouve ses esprits
Le pilote donc peut reprendre le contrôle à tout moment. Le vol est très simple. Le pilote possède un « arsenal »pour mener à bien sa mission. Quand il a trouvé l ennemi le BA 249 attaque la formation avec une batterie de roquettes non guidées dans le nez. Nous avons trouvé diverses configurations possibles, soit composé de33 roquettes R4M 55mm , de 24 roquettes de Foehn de 73 mm qui peuvent être stabilisées ou 2 canons MK 108 de 30 mm avec 30 obus Les roquettes sont recouvertes par un capuchon en plastique hémisphérique avant le tir.

 Roquettes de Foehn de 73 mm


Le pilote effectuera la phase terminale d’attaque en, tirant l'ensemble de ses roquettes en une seule salve et l'aide d'un simple viseur place en face du poste de pilotage Une fois que les roquettes tirées, le pilote doit revenir sur terre, ce qui est la partie la plus difficile.
Le Natter avait pas de train d'atterrissage, et à environ 1400 m, le pilote soit s’éjecter grâce son siège harnais pourvu de boulons explosifs placés sur la partie avant tout autour du nez Apres l' explosion qui libère la partie avant un parachute se déploie simultanément à l'arrière du fuselage et de la brusque décélération éjecte littéralement le pilote de son siège. Le pilote actionne son parachute après avoir attendu un moment par sécurité pour éviter les parties du Natter. qui tombent L'idée d'un siège éjectable a été soulevée mais comme il n'était trop cher, l’idée a été abandonnée.

 Internet


Le fuselage arrière est récupéré avec ses composants, en particulier le moteur-fusée et le pilote automatique, et peuvent être récupérés en vue de leur réutilisation dans une autre cellule.
Variantes


Ba 349 / BP 20
Ba 349A Musterflugzeug (présérie) / BP 20A
BP 20 M3 Musterflugzeug: Troisième e la série de test qui a été volé.
BP 20 M17
BP 20 M23
Ba 349B / BP 20B: modèle plus grand. Appelé Umbau (reconstruite) deux canons de 30 mm et 24 roquettes Föhn.
Ba 349c / BP 20C: Il devait recevoir  une nouvelle aile  et emporter plus de carburant
Conclusion
Heureusement pour le pilote de ce programme n’est pas arrivé à terme Mais le Natter a un certain nombres de points positif sur le papier.
Le système de lancement vertical signifie que les sites de lancement pourraient être largement mis en place et faciles à dissimuler, il ouvre donc la voie pour l'avenir des SAM de la Guerre Froide


Caractéristiques
Ba 349
Equipage 1
Poids à vide 1,09 tonnes
Poids 2,2 tonnes en ordre de combat
Envergure 3.60 m
Surface alaire 2,75 m2
Hauteur 2.25m
Longueur 6.10m
moteur
Walter HWK 509A-2 bi-carburant moteur-fusée Thrust 3748
2 ou 4: Schmidding fusées à combustible solide d'appoint Thrust 2645
Vitesse max 800 km / H
Service de plafond à 14 km
Armement
33 R4M 55 millimètres fin de pliage-roquettes, 24 ou 73 millimètres Foehn spin-roquettes stabilisé, ou en option 2 canons MK 108 de 30 mm avec 30 obus


 

Merci à Oleg


Photosocopes Walks Around   1   2  3

 
Utilisateurs Users
 

Allemagne Germany

BACHEM BA-349 NATTER


The end of WW2 see the apparition of the jet fighter aircraft almost in German Luftwaffe Such machines were built but few projects arrive at the end Only the Messerschmitt the Me 262 and the Arado 234 serie were see in combat operation. You see also onother designe the rocket-propelled fighter aircraft Only Me-163 Komet go into combat But it was not a real success because the pure rocket fighter was a bad idea for the time . We found another rocket-propelled fighter aircraft the BACHEM BA-349 NATTER or the first piloted surface to air missile (SAM )
History
III° Reich along Me-163 has also developed an interesting vertically-launched, expendable rocket-propelled interceptor , the Bachem Natter or Viper
First on July 6th 1939 Werner von Braun describe a rocket interceptor launch d straight He send his memo to the Reichlutfahrtministerium ( RLM) He write “ The vertical take-off interceptor would reach 8 km altitude in 53 seconds and then manoeuvre toward the aircraft to be intercepted. The design was developed further by Fieseler as the Fi-166, which retained the rocket takeoff but used a turbojet for a longer cruising flight.” but in this time RLM has no requirement for this weapon and RLM finally rejected the vertical-takeoff rocket interceptor concept at the end of 1941

 Natter concept  Natter concept (Internet )

But Erich Bachem of Fiesler company found this is a good idea and he begin works upon a series of designs based on the concept.
Bachem (1906 1960 )
Erich was a noted sailplane designer, and in 1935 he became the Technical Director at the Fieseler aircraft company, where in 1935 he was co-designer of the famous short-takeoff-and-landing Fi-156 Storch light aircraft. In the same time he elaborate a von Braun design for a vertical-takeoff rocket interceptor. The Fi-166, an enormous twin-turbojet aircraft launched vertically by a 10-tonne rocket booster, But this project was not considered realistic
Bachem founded Bachem Werke GmbH on February 1942. The company initially constructed spare parts for piston engine aircraft. In August 1944 Bachem submitted a totally revised concept for a simple, wooden, expendable, manned rocket interceptor to attack bomber formations.and in september he received a contract for fifteen experimental Natter BP 20 aircraft
After the war, Bachem settled in Bad Waldsee. And with his neighbor Erwin Hymer, he design new camping caravan In1958, whe found a new companu the Eriba for ERI erich BA bachem
Bachem passed away in 1960
Events make that in the end of 1943 I late 1943 to early 1944, high altitude bombing from the Americans and British was gradually destroying the industrial might of the Third Reich, and unless something was done to stop the bombing, the entire ability of Germant to wage war would be cut off. In Spring 1944, situation for the III° Reich was not well although most of the Luftwaffe commanders pressed for more jet fighters like the Me 262, all sorts of crazy ideas were given the green light for development, typically at the behest of some high-ranking Nazi official. Quickly d RLM issued a requirement for a small and cheap interceptor, built mainly of wood and intended for defense of point targets.

 Julia   Julia
 Me 1104  
 EF 127  Me  P 1103


Junkers, the Junkers EF 127 ‘Walli’ Heinkel, Heinkel P.1104 ‘Julia’, and Messerschmitt Messerschmitt’s Project P.1104. and Bachem submitted proposals but RLM officials remained unenthusiastic about Bachem's design so the RLM Heinkel P.1104 ‘Julia’ rocket-powered interceptor as the winner Heinkel won because Julia was easy and cheap to build and had low running costs. In addition,. It was a little machine, with stubby straight wings and a twin-fin tail, designed to be launched vertically from a gantry using solid-rocket boosters. The pilot rode in a prone position; the machine was powered by a Walter 109-509C rocket engine, was armed with twin MG 151/20 20 millimeter cannon, and would land with skids
Undeterred at having lost the competition to Heinkel, Erich Bachem used his contacts and credentials to secure an interview with Himmler, who showed an immediate interest in his project, baptized "BP-20 Natter",
Himmler was interessed and involved high-priority to this projects and he 150 Natters built with SS funding. The Luftwaffe order 50 more.
The type receive the operational designation of "Ba-349".

 Internet  Internet


In the same time Junker protest because works on Julia were idled but no halted. Junkers did manage to get two prototypes to a state of near-completion, but they never flew
In August 1944. Dr. Bachem began detailed design work at Waldsee in the Black Forest. about forty kilometres from Lake Constance

 Internet  Internet

Glide trials were performed with a ballasted airframe beginning in November 1944 to validate the Natter's aerodynamics and escape system. A Natter was hauled to altitude underneath a Heinkel He-111 bomber and released; Heinkel He 111 bomber carried one to 5,486 m and released it. The pilot found the aircraft easy to control. At 1000 m the test pilot, a FlugKapitan Zeuber, fired the explosive bolts and the escape sequence worked as designed. After the flight he reported that the Natter handled crisply, and he had no problems with the escape procedure.

 Internet  Internet

 

 Internet  Internet


A powered vertical launch (BP 20 M3 ) failed on 18th December because of faulty ground equipment design. The first vertical-launch test, using an unmanned Natter fitted only with the four solid-rocket boosters, took place on December 22nd 1944 ( BP 20 M17 )with the solid fuel boosters only because the Walter motor was not ready followed by 10 similar tests After then BA 249 Natter was judged suitable for piloted tests But in February SS funders decided that the program was not going fast enough, and demanded a manned launch later that month..

 Internet  February 28th 1945 fligth  Internet


The first such test was on February 28th 1945, with Oberleutnant Lothar Siebert at the controls. It ended in tragedy; the Natter flew up into the sky, At about 500 m the Natter shed its canopy and headrest and the aircraft veered off and flew into the ground, killing Siebert. No cause was determined but the ground crew may have failed to lock the canopy and it could have struck the pilot Nobody had a clear idea of what happened, but double-checks were performed, Despite the tragedy, more pilots volunteered to fly and the Bachem team launched three flights in March. (BP 20 M23 ).
An evaluation unit was formed at Kircheim near Stuttgart, with ten launchers erected in early April but this units never see the combat ( fortunatly for german pilots ). When U. S. Seventh Army arrived aircraft and launchers were destroyed to prevent them from falling into enemy hands.
A total of 36 Natter airframes were built, including all the test prototypes Three of the 36 were production-spec "BP-20B" or "Ba-349B" machines, which looked much like the initial-spec Ba-349 Natter but had a Walter 109-509C engine with the second cruise thrust chamber, extending burn endurance from 2 minutes 15 seconds to 4 minutes 30 seconds. The four booster rockets were repositioned to account for changes in the Natter's center of gravity; larger booster rockets were also to have been fitted, but these bigger rockets were never actually delivered., Inspite of this destruction 3 BA249 fall into American hands and 1 into Soviet hands. Allied make not fly with this aircrafts

 Internet  Internet


Only two Bachem Natters are known to exist. The Deutsches Museum in Munich, displays a Ba 349A restored in the colours and markings of one of the unmanned test aircraft. The National Air & Space Museum in Washington D.C has the other Natter. The Ba 349A displayed at the Planes of Fame Museum in Chino, California is a wooden mock-up.
Description


Bachem's design was simple and easy to build. Semi-skilled labour could construct one in about 1000 man-hours The aircraft a kind of tube was entirely of wood except for engine, fittings, control pushrods It had short stubby straight wings and cruciform tailfins. None of the flight surfaces had any anhedral or dihedral; there were no flight control surfaces on the wings, all the flight control surfaces being relegated to the tailfins. The launch tower was first designed as a steel latticework structure like a big piece of Meccano; it stood a little over twenty-three metres high. Towards the end of the war, as steel became ever scarcer, this was replaced with a simple nine-metre telegraph pole with a pair of shortened launch rails bolted to it. The Natter was powered by a Walter 109-509A-2 rocket motor, much the same engine as used in the production Me-163s o This is the same basic engine used in the Messerschmitt Me 163 Komet.

 Walter 109-509A-2  Internet  Walter 109-509A-2  Internet


Two liquid fuels combined inside the motor to generate thrust. When T-Stoff (a highly caustic solution of hydrogen peroxide and a stabilizing chemical) mixed with C-Stoff (a hydrazine hydrate/methanol/water mixture), combustion was spontaneous so extreme care was required to handle both chemicals. The Walter motor generated about 1,700 kg of thrust but a loaded Ba 349A weighed more than 1,818 kg so lift-off required more power. Bachem got the extra thrust from four Schmidding 109-533 solid-fuel rocket motors that he bolted to the aft fuselage, two per side. Each motor produced 500 kg of thrust.

 Schmidding 109-533 solid-fuel rocket motors


At lift-off, all five motors ignited, generating about 3,700 kg of thrust. The resulting 1.6 to 1 thrust-to-weight ratio produced acceptable climb performance. After the initial boost, the flight control surfaces were locked and solid-rocket boosters were discarded .So BA 349 was guided under a radio controlled autopilot towards the target, which was being tracked by radar at the ground control station.

 Internet

The aeroplane continued climbing 1 to 2 minues and the aircraft reach 12000m of altitude BA 349 remaind guided under a radio controlled autopilot but the pilot could intercede at any time and take full control. Aircraft reach the speed of 990 km/h. Aceleration was strong enough to threaten the driver fainting and autopilot also used to steer the aircraft on the right path while the pilot found his spirits
The pilot could take control at any time. Flight controls were very simple. The pilot was given some cockpit armor to help ensure success of his attacks. When he found the enemy tne BA 249 attack with a battery of unguided rockets in the nose . We found possible configurations consisting of either 33 R4M 55 millimeter folding-fin rockets, or 24 Foehn 73 millimeter spin-stabilized rockets; or in option 2 cannons MK 108 de 30mm with 30 shells This rockets were covered by a hemispherical plastic cap before firing.

 Foehn 73 millimeter spin-stabilized rockets


The pilot would perform the terminal attack, firing all his rockets in a single salvo and using a simple ring sight in front of the cockpit for aiming. Once the rockets were expended, the pilot had to get back down to earth, which was the tricky part.
The Natter had no landing gear; At about 1,400 m , the pilot released his seat harness and fired a ring of explosive bolts to blow off the entire nose section. A parachute simultaneously deployed from the rear fuselage and the sudden deceleration literally threw the pilot from his seat. The pilot activated his own parachute after waiting a safe interval to clear the bits of falling Natter. Idea for an ejection seat was launch but he was not scheluled and he was too expensive But idea had been given up.

 Internet


The rear fuselage was recovered so that components, particularly the rocket motor and the autopilot, could be salvaged for re-use in another airframe.
Variants


Ba 349 / BP 20
Ba 349A Musterflugzeug (pre-series) / BP 20A
BP 20 M3 Musterflugzeugen: Third in the series that was test flown.
BP 20 M17
BP 20 M23
Ba 349B / BP 20B: Larger model. Called the Umbau (rebuilt)2 Had two 30 mm cannons and 24 Föhn rockets.
Ba 349C / BP 20C: It was to have a new wing and more fuel capacity
Conclusion
Fortunatly for the pilot this program don’t go to the end bat Natter had a few things going for it on paper.
The vertical launch scheme meant that launch sites could be widely distributed and easily concealed He pave the way for the future SAM of the Cold War
Technical Data
Ba 349

Crew 1
Weigth Empty 1.09 tons
Weigth Loaded 2.2 tons
Wingspan 3.60 m
Wing area 2.75 m2
Heigth 2.25m
Longueur 6.10m
engine
Walter HWK 509A-2 bi-fuel rocket motor Thrust 3748
2 or 4: Schmidding solid fuel booster rockets Thrust 2645
Speed max 800km/H
Service ceiling 14 kms
Armement
33 R4M 55 millimeter folding-fin rockets, or 24 Foehn 73 millimeter spin-stabilized rockets; or in option 2 cannons MK 108 de 30mm with 30 shells

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4003481
Nb de visiteurs aujourd'hui:255
Nb de connectés:11