Tanks Interior URSS Le Bystrokhodniy Tank 7

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/04/2024 à 10:08:09



Tank Interior Le   BT Bystrokhodniy Tank 7
 
 
 
 
 
La série de chars BT (« Bystrokhodniy Tank » Char rapide) a été développée en Union soviétique au début des années 1930. Les Soviétiques avaient reçu deux exemplaires du char convertible de M. J. Walter Christie après que le prototype Christie eut été refusé par l'armée américaine. Apres des tests les Soviétiques furent très impressionnés par les nouvelles capacités des chars aussi l'Armée rouge (RKKA) a décidé de copier le modèle Christie et d'y ajouter quelques améliorations
Ainsi ce  char sera nommé Bystrokhodniy Tank » Char rapide  en raison de ses excellentes performances en matière de vitesse. Les premiers BT ont été construits à l'usine de locomotives de Kharkov Nr. 183 jusqu'en 1936, date à laquelle le BT-7 amélioré fut produit. Ce modèle final, ainsi que ses variantes, ont porté la production totale de BT à plus de 7 000 véhicules.
*
 
Ains ce char dans la série BT fut le principal char utilisé par les troupes mécanisées. Il va côtoyer son homologue le T-26, qui était utilisé par les divisions d'infanterie pour un appui-feu direct.


Ici nous avons un BT-7-1,  char de chef de peloton parfois appelé BT-7TU équipé d'une radio 71-TK et d'une antenne cadre.


La plupart des chars BT-7 n'avaient pas de radio.

Le modèle Cristie était un char spécial avec un train de roulement de conception convertible scar il pouvait rouler soit sur les roues soit sur les chenilles.
Durant la première Guerre, de nombreux chars tombèrent en panne au cours de leurs longues marches d'approche vers la ligne de départ, rendant l’âme avec un moteur HS avant même d'être engagés dans l'action. L'ingénieur automobile M. Christie a décidé de tenter de résoudre ce problème dans les années 1920 en concevant un véhicule capable de rouler à grande vitesse sur des routes sans chenilles en roulant sur des roues à pneus en caoutchouc lors de leurs transfert vers la ligne de front.
Ensuite, lorsque les chars ont atteint la ligne de front ils pouvaient être convertis pour une utilisation tout-terrain en plaçant des chenilles autour des roues et en modifiant le système d'entraînement.
Les idées de M. Christie ont progressivement évolué vers le char moyen M1931, qui utilisait une suspension de quatre grandes roues à suspension indépendante de chaque côté du châssis. Chaque roue était fixée à un bras pivotant, soutenu par un grand ressort hélicoïdal.


 Le ressort permettait le mouvement vertical des roues et chaque roue était équipée de deux pneus en caoutchouc plein pour amortir les vibrations et le bruit.
l' US Amry va commander quelques unités mais elle va rapidement abandonner cette voie làa . Aussitot les soviétiques vont faire l’ acquisition de deux châssis qui serviront de base en les copiant pour aboutir au BT-2.


Ici nous avons la photo d’un BT-7-2 fin de serie  identifié par sa tourelle plus grande avec des côtés de blindage inclinés.

 

Lorsque le char utilise ses roues la puissance était transmise par un entraînement par chaîne depuis les pignons d'entraînement arrière jusqu'aux deux roues arrière, e crois que le système d'entraînement par chaîne a été conservé sur la conception soviétique BT.
Le pilote peut faire tourner le véhicule en utilisant un volant qui a fait tourner le premier jeu de roues à l’avant  qui ont un moyeu différent de celui des trois autres derrière elles.
Lorsque les chenilles sont installées, une grande languette de guidage à l'intérieur des patins de chenille alternatifs engagent des rouleaux entre les deux moitiés du pignon d'entraînement arrière, les guides de chenille passant ensuite entre les pneus des roues jumelées lorsqu'ils se tournent

Lorsqu'il roulait sur chenilles, le conducteur dirigeait le véhicule de manière normale via les leviers de direction actionnant les freins sur le train de roulement
 Les premiers chars BT-2 ont été progressivement améliorés par les Soviétiques pour répondre à leurs besoins, d'abord en BT-3 et BT-4 avec différents types d'armement, puis en modèles BT-5 et BT-7 avec des canons plus gros et nécessairement des tourelles plus grandes.


Les chars BT-5 avaient une nouvelle tourelle plus grande avec parois verticale pouvant accueillir un canon de char M-1932 de 45 mm plus puissant, installé avec une MG coaxiale dans le masque de tourelle
Le moteur du char a également été amélioré par rapport au V-12 Liberty original copié qui faisait partie de la série BT. Le nouveau moteur s'appelait M-5 Liberty et le BT-5 fut mis en service à la fin de 1932 et restara en service jusqu'en 1941.
La nouvelle tourelle du BT-5 était similaire à celle utilisée sur le T -Char léger 26B. L'utilisation d'une grande tourelle  avec nuque arrière a permis d'équilibrer le canon plus lourd de 45 mm et a fourni un espace de stockage supplémentaire à l'intérieur.
 Le BT-7 amélioré a été fabriqué en 1935 avec une motorisation améliorée  Le moteur V-12 Liberty renommé M-17T. développant  environ 450 ch à 1 750 tr/min
Il sera le père du  célèbre diesel soviétique V2.
Les premiers modèles de production du BT-7 utilisaient l'ancienne tourelle cylindrique de la série BT-5, mais les versions ultérieures utilisaient une tourelle modifiée avec des parois inclinées. Les chars BT-7 utilisaient le même canon dL/46 qui avait été introduit avec le BT-5, bien que quelques chars auraient été modifiés pour transporter une arme de 76 mm.
 Cette  photo  montre un ancien BT-7-1,, avec la tourelle à côtés verticaux. Notez qu'une antenne de cadre a été retirée autour du haut de la tourelle. Le char est représenté en mode de fonctionnement sur roues, avec les trappes d'accès du conducteur et de la tourelle ouvertes. Notez également que le jeu de roues avant à double pneu a été légèrement tourné vers la droite du véhicule.

Normalement, lorsque les chenilles n'étaient pas utilisées, elles étaient rangées au-dessus du protège-chenille droit. Ils sont absents sur ce véhicule qui est probablement un véhicule d'évaluation fourni aux Britanniques durant les premières années de

la guerre.


 

Ici nous avons une vue en coupe transversale de l'intérieur du BT-7-1 avec la plupart des principaux composants internes et les zones de l'équipage.
Le siège conducteur (9) est au centré dans l'arceau pointu, son volant (6) directement devant et les leviers de direction (4) de part et d'autre du siège qui sont représentés ici en position avancée. Le levier de vitesses (5) se trouve à sa droite et la trappe de vision (7) directement devant  lui protégé  un épiscope (8).
 Directement derrière le conducteur se trouve la tourelle pour deux hommes avec un tireur et un chargeur ; les sièges (18) pendent à l'anneau de la tourelle et tournaient avec lui.
 Le canon principal des BT-5 et BT-7 était le canon antichar de 45 mm L/46 utilisant une mitrailleuse coaxiale DT. Même s'ils étaient bien armés et surpassaient généralement leurs adversaires, les Soviétiques n'étaient pas satisfaits des performances du char BT-7 en Espagne, en Mandchourie et en Finlande, principalement en raison de son blindage mince et de la conception de sa tourelle pour deux hommes.
Ce véhicule est un char de commandement avec radio (19), parfois appelé BT-7-1V, et le cadre de l'antenne (35) peut être vu s'enroulant autour de la tourelle, qui est un emplacement typique à cette époque.
 À l'intérieur de la tourelle, le canon était élevé en site par une manivelle (15) mais il peut être actionné également manuellement. La plupart des munitions du canon principal de 45 mm (16) étaient rangées pointe vers le bas dans des racks le long des parois de la coque, et la mitrailleuse coaxiale DT était mise en action via une pédale sur une petite plate-forme (17) aux pieds du tireur. Le périscope du tireur (12) a été inclus dans le dessin monté sur le toit, ainsi que le capot d'aération de la tourelle (13).
 Le moteur est une copie d'un modèle américain V-12 Liberty et est le précurseur du célèbre V2 qui sera plus tard installé dans le T-34.


Sous sa forme diesel, ce moteur deviendra le principal moteur de char de l'Union soviétique pour les décennies à venir. Derrière le moteur se trouvent la transmission et l'entraînement par pignons (28), avec les réservoirs de carburant tout à l'arrière. Notez les tuyaux d’échappement qui s’incurvent vers le haut et sortent directementsur le glacis arrière. L'arrière de la coque est une refonte du BT-5 et est facilement reconnaissable de l'arrière sur les photos.
 Le BT-5 utilisait toujours un grand silencieux, monté horizontalement sur la plaque arrière et clairement visible sur les photos. La plupart des modifications apportées à l'arrière du BT-7 visaient à fournir une capacité de carburant supplémentaire,



 
 
 
Nous avons ici une photo de la trappe du conducteur ouverte, avec ses  détails intérieurs. Le support du bloc de visualisation avec son coussinet frontal entourant le cadre du bloc.
 La poignée de la trappe du conducteur se trouve à notre droite et notez qu'elle peut pivoter sur le côté lorsqu'elle est fermée pour éviter de gêner le conducteur.



Nous avons ici l'avant du véhicule, montrant la position du conducteur ainsi que certains aménagements et détails de cette zone. Notez que les trappes du conducteur sont légèrement décalées vers la gauche du conducteur, mais la fente de visualisation sur le capot avant est à peu près centrée
La plaque d'accès inférieure est articulée en bas, mais la plaque supérieure est articulée en haut et est dotée d'un levier de commande situé à l intérieur du véhicule au-dessus de la tête du conducteur.
Les ailes avant des chars BT-7 étaient très grandes et permettaient non seulement de soulever moins de boue et de poussière, mais  permettaiit aussi le braquage des roues lors des  manœuvres
 

 

 

 


 
 
 
Nous avons ic une fois les deux trappes avant du conducteur ouvertes, une vue dégagée sur l'avant du char.
 Le volant sera retiré lors de la conduite sur chenilles, et vous pouvez le voir replié en bas à droite.


On aperçoit l'un des leviers de direction de la chenille près du volant, alors que son pendant  n’est pas visible sur la photographie
Quelques instruments sont visibles, fixés sur le mur gauche du châssis


Les supports de chargeur de mitrailleuses sont empilés horizontalement et verticalement de l'autre côté des tableaux de bord et  peuvent contenir les chargeurs à tambour DT MG.
Le long cylindre horizontal situé sous les rateliers est la protection de la tige de commande qui fait tourner le train de roues avant lors des déplacements sur des routes
L'extrémité avant de la tige de commande dépasse du côté de la coque et se fixe à une articulation de la roue avant.
La pompe manuelle grise fixée au sol à côté du siège est utilisée pour pressuriser les réservoirs de carburant afin de forcer le carburant vers la pompe d'alimentation en carburant. Un tuyau relie cette pompe manuelle au robinet d'air de carburant, situé dans la conduite de carburant.


 Il existe également un système d'air sous pression pour assister les freins et pour démarrer le moteur V-12 par temps froid, mais ce système est séparé et utilise des cylindres à air comprimé. La pompe à air/carburant et les cylindres d'air sous pression ont également été utilisés dans le T-34 ultérieur et dans d'autres chars russes de la Seconde Guerre mondiale.
Cette image permet également une vue plus claire des deux tableaux de bord, celui du bas destiné donnant des indications sur le moteur et celui du haut est un panneau électrique avec fusibles et interrupteurs d'éclairage. Sur le bord supérieur de la photo, au-dessus des panneaux, se trouve un boîtier de connexion radio, pour le conducteur, et sur le bord gauche de la photo, on aperçoit un des sièges de la tourelle est suspendu à l'anneau de la tourelle. On aperçoit aussi dans le coin supérieur gauche de la photo la manivelle d'élévation du cano

 



 
Cette  vue est une vue agrandie du côté gauche de la tourelle montrant la disposition du râtelier à munitions principal sur les cotes de la tourellee. n.
Les premiers chars BT étaient armés uniquement de mitrailleuses et utilisaient des tourelles plus petites. Lorsque le canon M-1930 de 37 mm a été introduit, une DT MG a été conservée dans la tourelle, mais elle était montée sur rotule à droite du canon principal et était  mobile indépendamment.

Sur les premières photos des chars BT, on peut souvent apercevoir la rotule à l'avant  droit de la petite tourelle. Lorsque le canon de 45 mm fut  greffé sur la tourelle plus grande, la DT MG fut montée coaxialement au canon principal et le support à rotule fut abandonné.

 
 
 
Nous avons une vue sur le compartiment du conducteur, avec son siège et de ses commandes.
Le levier de direction droit se trouve à notre gauche et la base du levier gauche est également visible, à l'extrême droite.
Au bord inférieur de la photo se trouve la connexion pour le volant et l'arbre, pour la conduite avec volant
L'arbre de la roue   inséré dans le tube tronqué et est maintenu en place par une goupille maintenue à portée de main par une petite chaîne. n 'est pas visible ici De chaque côté de la base du volant se trouvent de simples pédales d'embrayage à notre droite et d'accélérateur et  notre gauche et à l'extrême gauche se trouve le grand levier de vitesses.

 
 
Cette vue intérieure de ce BT-7 montre l'arrière  vue du  poste de conduite   vers le compartiment moteur.
Les trappes d'accès au moteur supérieure et inférieure ont été supprimées et l'avant du  V-12  est visible.

On aperçoit les deux petits sièges de tourelle  accrochés à leurs tubes de support, ainsi que la taille relativement petite de l'anneau de tourelle.
La manivelle d'élévation du canon principal est  et des rembourrages faisant office de dossiers pour les sièges de la tourelle ont été ajoutés à l'arrière de l'anneau de la tourelle. Les supports pour les obus du canon sont  visibles des deux côtés du compartiment de combats ils ont de petites taille
Les deux vérins de direction sont désormais visibles au bas des parois du châssis ainsi que le dossier du siège conducteur,
Par contre on ne peut apercevoir r les ressorts de suspension logés entre les parois de la coque,car le châssis est double coque . Cela donne à l’intérieur une apparence relativement épurée. Mais cela réduit également la largeur intérieure de la coque à la taille de l'anneau de la tourelle
 
 
 
Nous  voyons ici quelsque detail du  moteur qui est une copie du Liberty. Les deux rangées de cylindres sont visibles maintenant, leur hauteur étant apparente lorsque vous trouvez l'extrémité avant des couvercles de cylindres près du haut de l'ouverture d'accès au moteur et l'extrémité inférieure des cylindres fixée au bloc moteur en aluminium en bas.
Chaque cylindre était parfaitement accessible comme pour  la plupart des moteurs d'avion afin de faciliter les mouvement d'air autour des cylindres pour agir sur le refroidissement
Les batteries sont situées sur le sol de chaque côté du bloc moteur, et  on trouve un robinet d'arrêt de carburant monté sur le pare-feu, dans le coin supérieur droit de la photo.
On voit aussi  les deux radiateurs peints en argent et montés au sol de chaque côté du moteur. Ces moteurs V-12 étaient tous refroidis par eau, et lorsque la forme diesel du V-12 fut introduite à la fin des années 1930 dans le BT-7M, la consommation de carburant du réservoir fut grandement améliorée, tout comme l'autonomie opérationnelle.

 

 
 
 
 
Les tourelles du BT-7.sont les mêmes que celles utilisées sur les derniers modèles du T-26,

Les tourelles cylindriques et coniques avaient un intérieur similaires  pour les supports verticaux de stockage des munitions de 45 mm sur les parois latérales de la tourelle et l'utilisation de périscopes pour les deux membres d'équipage de la tourelle sur le toit. Par contre les trappes des tourelles étaient différentes entre les deux types de tourelles : les grandes trappes rectangulaires de la tourelle cylindrique précédente ont été remplacées par des trappes individuelles plus petites de forme ovale sur les tourelles coniques.
 

Certaines références indiquent que le DT MG coaxial de 7,62 mm a été retiré des derniers chars BT-7M équipés du moteur diesel,
Le périscope du tireur  est du même type que celui vu sur les premiers chars T-34, le premier type PT-4-7 avec capot ouvrant,
des chars BT-7 avec le dernier. pièce PTK-5. Notez que la fente de visualisation du conducteur est centrée sur la plaque de trappe de la visière de ce réservoir
 
Les Soviétiques avaient initialement prévu d'utiliser le BT comme char de reconnaissance rapide et avec une utilisation en masse sur un point du front précis
Mais un changement de tactique russe juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale a transféré ce char prévu pour la RECCE en char de soutien de l'infanterie. Aussi lorsqu'ils furent engagés en petit nombre, les Allemands l'ont facilement vaincu avec conne corollaire des centaines de BT détruits ou capturés lors de certaines batailles.
Les chars rapides BT représente une conception intéressante pour les Soviétiques, et il y avait même un certain intérêt à demander à Christie de déménager en Union soviétique et de rejoindre leur équipe de conception de chars.
Aussi la conception du BT va influencer la conception du  T-34, que beaucoup considèrent comme le  meilleur char de la Seconde Guerre mondiale
 
Bonus
 
 
 
   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7144057
Nb de visiteurs aujourd'hui:1717
Nb de connectés:27