Ravenne San Appolinare Nuovo Interieur









Ravenne San Appolinare Nuovo
English Translation

 


Historique Voir ICI
History Click HERE

Bleu  Chiesa di San Giovanni Evangelista Jauen San Appolinare Nuovo

 

 

 

Les Malheurs de la Guerre

Cette église est  un des témoignages le plus important de la rencontre entre  le Monde Romain et le Monde dit  Barbare  entre le culte aryen et le culte catholique. La basilique Sant'Apollinare Nuovo, construite par Théodoric (493-526) à côté de son palais, et elle fut à l'origine utilisée comme église palatine, de culte arien.

Après la reconquête byzantine elle  fut  consécration d'abord au culte orthodoxe (milieu du VIe siècle), et en 540 elle fut dédié à saint Martin, évêque de Tours par l'évque Agnellus qui fit detruire la partie central de la mosaïque afin de la recouvrir par une mosaïque representant une procession.
Selon la tradition, au IXe siècle, les reliques de saint Apollinaire furent deplacées de la basilique de Classe  vers celle ci  et elle  reçu  à cette occasion  le nom de à Sant'Apollinare, "Nuovo" pour le distinguer d'une autre église du même nom présente dans ville. Mais avant d 'aller plus loin je vais vous faire un petit rappel sur l'architecture de la cette époque Bas Empire et Invasions Barbares Une période qui voit l'Empire Romain s'effondrer sous le coups des Barbares et aussi des Byzantins . Cette période voit aussi la réligion Chrétienne  s'étendre  dans tout  l' ex Empire d'Occident 
Les constructions évoluent et nous avons en europe divers styles d' architecture  une dite Paléochrétienne en Europe Occidentale et une Byzantine en Europe Orientale  L'Italie se trouvant au mileue nous avons dansz ce pays un mix des deux architecture avec l'apothéose à Ravennes  
L'architecture paléochrétienne" se réfère à l'architecture des premiers édifices religieux  de l'ère chrétienne. Il se développe dans une période à partir du IVème siècle. à 601  qui est la date retenue pour la mort du Pape Grégoire le Grand  Par "architecture byzantine", nous entendons l'architecture qui s'est répandue dans la capitale  de l'Empire romain d'Orient, Byzance (aussi appelé Constantinople et aujourd'hui Istanbul  depuis la chute de l'Empire d'Orient en 1453.
En Italie  et à  Ravenne la plupart des premiers bâtiments chrétiens en Italie ont été influencés par les deux styles . Venise et les grandes cités de l'Adriatique portent  elles aussi cette double signature .

L'édit de Constantin de 313 reconnaît la religion chrétienne en permettant la liberté de culte; en 310  les chrétiens ne représentaient qu'une petite partie des population (10%) mais étaient en hausse et avait une  solide organisation basée sur des communautés locales gouvernées par un évêque. Ce édit avait aussi pour but  de contribuer à consolider l'unité politique de l'Empire;
Cette communauté avait besoin de nouveaux bâtiments religieux; et ainsi  voyons naitre un nouveau style de batiments publics a caractère religieux dits  paléochrétien
Cette nouvelle architecture religeuse est reconnaissable
Il y a soit une réutilisation des anciens batiments romains comme les Basiliques  mausolées, ou  nymphées  soit la réalisation de  nouveaux batiments qui se différentient par  leur antimonumentalité 


On utilise toujours de façon systèmatique  le mur de brique à joint de mortier très épais (le mortier est  ainsi utilisé non pas comme un liant mais comme vrai et propre matériau de construction qui s'intègre dans les  briques
L'Intérieurest très chargé en décor soit de mosaïques ou de peintures  Les  toits sont en bois à caisson
Ravennes va devenir la capitale de l'Empire romain d'Occident,  et va voir s'éléver en son sein des batiments dignes d'une capitale
Parmi les principales œuvres architecturales de Ravenne:
Mausolée de Galla Placidia;
Basilique de San Vitale;
Basilique de San Vitale;
Basilique de Sant'Appolinare Nuovo;
Basilique de Sant'Appolinare in Classe;
Baptistère des orthodoxes;
Mausolée de Théodoric.
La Basilique  San Appolinare Nuovo

La basilique présente une façade de tympan, encadrée de pilastres et percée d'une fenêtre à meneaux surmontée de deux petites fenêtres.


À l'origine, peut-être, il était entouré d'un narthex ou  portique plus imposant  Actuellement précédé d'un simple et harmonieux portique en marbre datant du 16ème siècle qui utilise des remplois antiques . Sur le côté droit, on troupe le campanile

cylindrique, caractéristique des bâtiments de Ravenne,qui remonte au IXe ou Xe siècle. 7 rangées de fenêtres  vont  en s'élargissant  afin de donner un sentiment de légereté à l 'ensemble .


L'interieur conserve son plan de basilique original  même s'il  a été modifié  au XVI et XVIII siècle. L'ensemble est divisé en 3 par deux séries de 12 colonnes; '  Le sol  est  plus haut de 1.2 m par rapport à l' antiquité suite à l'affaissement du terrain . Le plafond à caissons date du XVI° La colonnade de marbre grec est toujours intacte. Sur les colonnes  on trouvent des chapiteaux corinthiens "lyre" surmontés de grands dosserets.

Entre les colonnes de la colonnade du 6ème siècle, On trouve unn ambon posé  sur des colonnes  L 'ensemble est finement sculpté
 

Du ciborium d'origine, seules sont conservées  les quatre colonnes de porphyre avec leurs chapiteaux finement sculptés Deux d'entre elles sont en forme de panier et sont couvertes de reliefs phytomorphes


Les barrières du presbytère sont également intéressantes. Le premier est sculpté avec une branche qui émerge d'un canthare dequel dépasse également une croix; sur les côtés  on trouve deux paons.
Elle est célébre par ses mosaïques qui forme un cycle

Les mosaïques de la basilique de Sant'Apollinare Nuovo sont très importantes,pour leur qualité mais aussi la connaissance de l'art de la mosaique car elles montrent l'évolution du style byzantin,  car appartiennant  à des périodes différentes.
elles couvrent complètement les longs murs de la nef centrale.
La décoration est répartie sur trois bandeaux qui se chevauchent:


les deux bandeaux supérieurs sont les plus anciens, remontant à la fin du Ve siècle. (Rêgne de Théodoric),
Le premier  près du plafond raconte la vie du Christ, par divers tableaux rectangulaires;
Le deuxième bandeau montre les Saints et les Prophètes  disposés de part et d'autre de grandes fenêtres cintrées.
Le  troisième dans la partie inférieure est plus récent car il a été réalisé dans la première moitié du VIème siècle. (Règne de Justinien,  Il forme une décoration continue sans interruption. avec à gauche en partant de l'entrée la Ville de Classe avec le port, la procession des Saintes Vierges, les Rois mages, la Vierge intronisée , Par contre sur le coté droit nous avons le Palais de Théodoric, la Procession des Martyrs, le Christ intronisé.
Entre les mosaïques les plus anciennes et les plus récentes se sont écoulés environ 50 ans,
Voyons les Mosaiques de l'Epoque de Théodoric
Elles occupent les  deux bandeaux supérieurs, et elles sont davantage liées à la tradition romaine, car elles sont riches d'idées réalistes: description du paysage, plasticité des figures, gestes et actions très naturelles, environnements et situations réalistes. Les scènes évangéliques sont décrites comme des épisodes de la vie quotidienne, comme pour témoigner de la vérité historique.
En particulier, les scènes avec les épisodes de la Passion et de la Résurrection, Elles sont parfaites dans la qualité chromatique et la richesse expressive. Le dernier souper est une scène dans laquelle Jésus est triste et les apôtres ont des expressions diversement déconcertées devant ses paroles.


Le baiser de Judas en fait aussi partie.


La scène du Jugement dernier appartient aussi à cette série mais elle est plus abstraite et symbolique que les autres.
Dans la composition symétrique, nous voyons la figure centrale de Jésus flanquée par les deux anges et deux groupes de moutons. Dans ce cas, tous les éléments visuels tendent à exalter la dimension sacrée et surnaturelle, faisant perdre aux personnages la physicalité et le caractère concret que l'on peut voir dans les autres scènes de l'Évangile. L'espace est réduit, les volumes ont tendance à s'aplatir en raison des écarts de couleur plus uniformes et de l'absence d'ombres, les personnages sont considérés comme des apparitions immatérielles et divines. Même les visages sont similaires, ils ont de grands yeux avec des yeux tournés vers l'infini. La dimension extra-terrestre et le sens de l'éternité sont également transmis par des gestes bloqués en l'absence de mouvement.
Les mosaïques de Justinien

Les Martyres Les Martyrs


Ces mosaïques justiniennes,se presentent avec 2 grandes processions celles des saintes et  saints,  Elles sont plus de style byzantins donc plus abstrait, Les paysages n'existent plus, seuls quelques éléments symboliques subsistent. Les figures n'ont plus de volume, elles semblent suspendues dans l'air, elles ont des contours qui les aplatissent. Toutes les formes sont géométrisées, les gestes sont conventionnels.
Nous ne cherchons plus la ressemblance avec la nature, mais une image fantastique, irréelle et spirituelle.  Il se concentre sur l'effet rythmique, les couleurs vives et les riches décorations. Nous ne représentons pas la réalité mais un monde supérieur: celui du paradis, où il n'y a pas de matière, mais seulement l'esprit. Et tout est imprégné de la présence divine.

Cycles de mosaïque
Les cycles mosaïques se déroulent sur trois grandes bandes.
La Partie supérieure: avec ses 26 scènes, elle raconte  le Nouveau Testament  C'est le le plus ancien cycle de mosaïque  intact
A droite, nous découvrons des scènes de la vie du Sauveur. ensuite vient Le Palais de Théoderic avec son église destinée au culte aryen,  C'etaint réconcilié avec le culte catholique certaines zones de mosaïques ont été remplacées par d'autres sujets.

 

Mosaïques Modifiées à postériori

Les parties reconstruites sont d'origine byzantine alors que les plus anciennes datant de l'époque de Théodoric puisent leurs racines dans la tradition hellénistique-romaine. Enfin prêt du choeur nous avons la figure du Christ en majesté Le Christ barbu est représenté, pour souligner sa nature humaine souffrante. St Martin mêne la processions des Martyrs

 


A gauche, nous avons  les épisodes qui  rappellent les lectures évangéliques de la Semaine Sainte et de Pâques On commence par la Cité de Classe pour arriver aux Rois Mages qui vont deposer les cadeaux au pieds de la Vierge en majesté


La Partie médiane: chef-d'œuvre iconographique, est  composé de trente-deux figures de prophètes, seize de chaque côté. Chaque figure se répète avec uniformité, pour célébrer le livre et sceller l'importance des prophètes dans la composition des Écritures
La Partie inférieure: elle fut commandée par l'archeveque de Ravenne, et les mosaïques qui l'illustre montrent  une magnifique procession de saints et des saintes. Les vingt-deux saintes, sont conduites par Sainte-Euphémie, et elles  avancent d'un pas lent  en, portant une couronne symbolique. Sur le mur opposé, les vingt-six martyrs en robes blanches menées par St Martin ressemblent à une procession sans fin. Les regards et les attitudes sont toujours constants, pour abolir chaque individualité au nom du message commun

 

.Voir Aussi Autres Photoscopes  See Also Others Walk Around
Ravenne Mausolée de Théodoric
Ravenne Mausolée Galla Placidia
Ravenne Baptistère des Ariens
Ravenne San Vitale
Ravenne San Appolinare In Classe
Ravenne Baptistère des Orthodoxes

 

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4371271
Nb de visiteurs aujourd'hui:524
Nb de connectés:25