Vélo Allemand (Saumur)









Le Vélo Allemand

English Translation

Toutes les armées du monde ont utilisé le vélo..
L'armée suisse est encore une des dernières à l'utiliser régulièrement. L'armée allemande de la deuxième guerre mondiale à fait une utilisation intensive du vélo. Si son utilisation a été courante tout au long du conflit il fut exploité en fin de guerre de façon plus soutenu pour certaines raisons évidentes .En effet le vélo ne nécessite pas l'utilisation d' essence.
En 1943 la production de vélos élèves à 1.200.000 unités. Les régiments d'infanterie les nouvelles formations de Volks grenadiers et même certaines divisions motorisées comptent  des bicyclettes en dotation.
De plus chaque régiment possède une section de reconnaissance à vélo (Regiment Radfaher/Reiterzung). On trouve même les deux roues à tous les échelons du régime: De l'état-major avec ses cinq vélos jusqu'au bataillon du génie. Les vélos sont fournis par des entreprises privées. Achille,, Adler, Phänomen Torpedo etc.
Dans un souci de rationalisation la fabrication les pièces est standardisée
Le Vélo
Dès sa sortie d'usine est peint en noir satiné. Mais nous retrouvons rarement des vélos dans leur couleur d'origine. En effet les vélos étaient souvent repeints, voire même parfois camouflés. Des leur perception par l'Armé et ils étaient aussitôt immatriculés en tenant compte du numéro du constructeur et de la date de fabrication .
Les vélos pouvaient recevoir des râteliers démontables pour la fixation d armes mais le plus souvent nous trouvons une caisse à munitions fixée sous le cadre. En cas de transport de munitions pour les mitrailleuses ou de grenades une mention était é appliquée sur le boîtier (Mit Eisnatz) Un porte bagage réglementaire était fixé à l'arrière il pouvait porter trois cassettes de munitions
.Le guidon pouvait être enlevé rapidement, ce qui permettait de gagner de la place lors du transport par voie ferrée et en même empêcher le vol du vélo. Le guidon possède aussi deux fixations pour la capote roulée (mantelräger).
Les pédales sont produites par Wipperman ou Union Werke elles sont peintes en noir Le vélo ne possède aucun carter protection de chaîne Il possède sur l'avant une dynamo ou une lampe avec une boîte à piles.
Le freinage se fait à l arrière par rétropédalage. La selle sur ressors est en cuir soit en caoutchouc.
Les garde boues fixés sur les roues avant et arrière sont en tôle fine. Enfin nous trouvons une trousse à outils Le cadre possède aussi des crochet permettant la traction avec une voiture au moyen d un câble ( Schleppleine für Radfahrer )
En résume et pour être en conformité avec le code de la route de 1937 ((Reichsstrassen -Verkehrsordnung) le vélo doit avoir les organes de freinage avant et arrière en bon état un éclairage à l'avant une catadioptre rouge à l'arrière des déflecteurs Jaune sur les pédales et une sonnette
Merci à l'équipe du musée de Saumur pour sa gentillesse et sa disponibilité


 

 

 Autres photoscopes  Others Walk Arounds   1  2  3   4  5   6

The German Bicycle
 

All the armies of the world used the bicycle. The Swiss army is still one of the last to regularly use it.
 The German army of the Second World War with fact an intensive use of the bicycle.
 If its use were common throughout conflict it at the end of the war way more constant for certain obvious reasons
In fact bicycle do not require use of gasoline.
 In 1943 production of bicycles raise to 1.200.000 units.
Infantry Regiment of the new formations of Volksgrenadiers and also motorized division account of the bicycle in dotation.
Each regiment has a bicycle recce section (Regiment Radfaher/Reiterzung).
We find even the two wheels at all the levels of the regiment:
From the  Staff with five bicycles to the engineers battalion . The bicycles are provided by private companies. Achilles, Adler, Phänomen Torpedo etc.
In a preoccupation with a rationalization, manufacture of the parts is standardized
The Bicycle
As of its exit of factory is painted in glossed black. But now  we rarely find bicycles in their origin color because. indeed the bicycles were often repainted, and even sometimes camouflaged.
As of their perception by the Armyt they were registered at once by holding account of the number of the manufacturer and the date of manufacture.
 The bicycles could receive dismountable racks for fixing weapons but generally we find a case with ammunition fixed under the framework.
In the event of transport of ammunition for the machine-guns or grenades a mention  was applied to the case (MIT Eisnatz)
A lawful door luggage was fixed at the back it could carry three cassettes of ammunition
The handlebar could be removed quickly, which made it possible to gain place at the time of the transport by rail and it alsoto preventing   the robery of the bicycle.
The handlebar has also two fixing for the rolled hood (mantelräger).
The pedals are produced by Wipperman or Werke Union they are painted in black
The bicycle do not have any casing protection of chain
It was equipped  before  by a dynamo or a lamp with a pile box. Braking is done with ostpones by “rétropédalage.”
The saddle on arise is out of leather or rubber.
The muds guard  fixed on the nose gear wheels and back are  in fine sheet.
 Finally we find a toolkit
The framework has also hook allowing for with a car or a cable (Schleppleine für Radfahrer) In summary and to be in conformity with the highway code of 1937 ((Reichsstrassen - (Verkehrsordnung) the bicycle must have goods  brakes ,lightning  before, red reflector as tail-ligth  Yellow reflectors on the pedal  and a bell
Thanks at the squad of Panzer Museum of Saumur


 

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4641249
Nb de visiteurs aujourd'hui:678
Nb de connectés:29