Maschinengewehr 42 Montpellier









Maschinengewehr 42  Montpellier
English Translation
 

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
La mitrailleuse allemande M.G42.
Les armes à feu ont été inventées par les Chinois. Peu de temps après l’introduction sur le champ de bataille des premières bouches à feu il vint à l’idée de l’homme de concevoir une arme pour un tirer plusieurs coups offrant ainsi une puissance de feu sans pareille. Nous voyons donc apparaître sur les champs de bataille des armes à plusieurs canons permettant de tirer en rafale. Mais le système actuel des mitrailleuses n’apparaît que plus tard. Nous avons des images qui représentent des armes asiatiques qui avaient inventé dès le XIVe siècle ce sont les ancêtres des lance-roquettes multiples
Mais aucune arme ne pouvait tirer plusieurs coups à partir du même canon. Le problème venait de la mise à feu avec le silex. Le premier brevet d’armes à répétition fut déposé en 1718 en Angleterre par J Puckle qui avait inventé une arme ressemblant à un grand revolver.
 
Les progrès arrivent assez rapidement par le biais des armes à canon multiple mais il a fallu attendre la naissance de la cartouche pour voir apparaître la première mitrailleuse digne de ce nom. Ce fut la Gatling de la guerre de Sécession.Les Français de leur côté utilisent en 1850 une mitrailleuse spéciales qui avait l’aspect extérieur d’un canon.
La mitrailleuse composée de trois canons était montée sur un affût d’artillerie. La culasse était mobile vers l’arrière permettant après l’ouverture l’introduction d’une plaquette contenant 37 cartouches de fusil dans l’âme du canon. La plaque une fois en place. On introduit les cartouches qui étaient mise à feu par un système de rotation la cadence de tir était alors en théorie de 300 coups minute. Le modèle définitif retenu par l’armée française ne comprenait que 25 coups. Mal utilisé durant la guerre de 1870 cette arme ne remplit pas les services escomptés mais lorsqu’elle était bien utilisée elle infligea de lourdes pertes aux troupes prussiennes.

L’échec de cet armement manqua de sonner le glas de la mitrailleuse. Toutefois peu à peu elle réussit à se faire une place et ce grâce au génial inventeur Maxim qui lui apporte ses lettres de noblesse.
Les Allemands ont d’ailleurs utilisé à grande échelle durant la première guerre mondiale en effet les Allemands ont adapté rapidement la Maxim Ils en avaient d’ailleurs en 1914 12 500 plus une commande de 50 000. La guerre de tranchées entraîne une demande de plus en plus accrue de ce type d’armement et il a paru en 1915 que la mitrailleuse était devenue la reine du champ de bataille ; Elle était de tous les combats défensifs offensifs et anti aérien.

La fin de la première guerre mondiale entraîne toutefois l’apparition de nouveaux engins. L’Allemagne avait quant à elle une interdiction ou tout du moins une limitation dans la construction et la possession de ce type d’arme. Les choses allaient évoluer rapidement avec l’arrivée de Hitler au pouvoir
Les Allemands étant parti de rien vont donc créer une arme polyvalente de tres haut niveau Cette armée fut la M. G. 34. La MG. 34 était une arme polyvalente efficace précise et bien construite mais son défaut majeur et qu’elle avait été conçue en temps de paix et qu’elle supporte mal son usage intensif sur le champ de bataille
En effet ses seuils de tolérance étaient tres bas, elle était trop sophistiqué.Aussi pour remédier à cet état de fait il fut décidé de concevoir une nouvelle arme qui devait être plus rustique je veux parler de la M.G 42.
La M. G. 42.
La Werhmath entra donc en guerre avec une arme excellente mais fragile et coûteuse. La guerre s’éternisant la qualité du produit passa au deuxième plan .Les allemands devaient lutter contre divers ennemis et sur divers fronts la production industrielle était en passe d’imploser. Les Allemands devait donc gagner le plus rapidement possible cette guerre pour ce faire ils devaient développer des armes nouvelles plus performantes et plus puissantes mais aussi moins chères et moins difficiles à produire .Cela était aussi valable pour l’armement léger. La M. G. 34 conçues avant la guerre avec des normes de temps de paix devait d’être remplacée par une arme aussi puissante mais moins délicate et plus économique. Les ingénieurs Allemands décidèrent donc de partir sur la base de la MG 34 mais en lui apportant toutes les modifications nécessaire. Le chef de programme fut le Dr Grunaw un ingénieur allemand spécialisé dans la production en série de matériel avec des outillages peu sophistiqués et n’exigeant pas la présence d’une main-d’œuvre qualifiée.
La M. G. 42 qui a été conçue est la digne de la MG 34 à laquelle elle ressemble d’ailleurs fortement semblable
Sur le plan mécanique elle utiliser le même principe de recul La différence se trouve dans le système de verrouillage de la culasse la M. G. 42 qui contrairement à la 34 utilise une culasse mobile rotative en partie qui se déverrouille. Ce système de culasse d’un type nouveau issu a été conçu par un ingénieur polonais Edward Stecke. Ce système de verrouillage assez ingénieux développé sur une mitrailleuse polonaise expérimentale capturée en 1939 a été par la suite perfectionnée par les Allemands
La MG 42 utilise aussi une forte proportion de tôles abouties.
La mitrailleuse fut donc livrée assez rapidement et fin 1942 15 000 MG avaient été livrée
Les différences entre les deux MG sont les suivantes. La 42 utilise des bandes de 50 cartouches de calibre 7.92 avec un système d’alimentation efficace et novateur. Ce système entraîne une cadence de tir infernale 1200/coup à la minute. Cette cadence de tir provoque donc des vibrations incompatibles pouvant occasionner une précision de tir. Malgré un frein de bouche très efficace cela est toujours resté un défaut majeur à la M. G. 42. Pour remédier à ce défaut il était préconisé l’emploi de courtes rafales. Le changement du canon était aussi ultrarapide. L’arme fut livrée aux troupes de l’Afrika Korps en premier elle fut utilisée jusqu’à la fin de la guerre est ensuite longtemps après par diverses aux armées

Comme un mythe est éternel elle continue après diverses modifications mineures à être utilisé de par le monde sous le vocable de MG.3. En effet depuis 1968 standardisé au calibre 7.62 elle continue à équiper les forces armées. Son changement n’est pas à l’ordre du jour et comme sa sœur ennemie la mitrailleuse 12.7 elle va continuer à être largement utilisée dans tous les conflits
Description de la Mg 42

la différence majeure avait là 34 est le système de verrouillage de la culasse à gaz et des matériaux composant l’arme à savoir l’utilisation massive de tôle emboutie .Cette arme a été développée à partir d’une arme saisie chez les Polonais en 1939
En effet les allemands ont utilisé les travaux de l’ingénieur Stecke qu’ils ont modifié. La différence est visible vient surtout du boîtier et du manchon du canon à section rectangulaire en tôle emboutie en lieu et place du manche en a section circulaire de la MG. 34
Cee manchon en tôle emboutie n’oblige pas l’utilisation de machines outils et de matériaux spéciaux. L’alimentation et le tir de chargement du canon était super simple en effet un levier permettait le changement du canon sur la droite à partir d’une découpe sur le manchon. La cadence de tir très élevée avait nécessité l’étude de systèmes d’alimentation très fluide éliminant les problèmes d’enraye de l’arme
Elle fonctionnait sur le système suivant

le mécanisme était le suivant la tête de culasse mobile en fermant de petits d’année est maintenue contre la culasse mobile. Lorsque le verrouillage était sur le point de se produire elles sont repoussées vers l’extérieur d’un des qualités prévues dans le cas dans le percuteur de pouvoir passer entre les gaz et cela entraîne automatiquement le verrouillage de la culasse
Les chargeurs et les systèmes d’alimentation de la MG. 34 avec le double tambour de 75 coups n’était toutefois pas adaptable et il a fallu aussi modifier légèrement les le containers en tôle des tubes de rechange

Les affûts étaient aussi interchangeables.
Les munitions.
Les Allemands avaient aussi comme les autres belligérants développer un système de caisse à munitions mais contrairement aux Américains leurs caisses n’étaient pas empilables. T
 
outefois elles possèdent des poignées de transport décalées sur le côté permettant ainsi de saisir 2 caisses
Cette arme a connu son baptême du feu en Afrique du Nord à Kasserine où elle sema la mort dans les troupes américaines qui la surnommèrent Hitler Motor chain saw .Son bruit particulier et sa cadence de tir  la fire redouter par les Alliés
Une nouvelle version la MG45 était prévue mais la fin de la guerre sonna le glas de son developpement
Immédiatement après la guerre elle arma gardes-frontières allemands En 1957 elle fut transformée en MG1 Calibre OTAN et en 1968 elle devint la MG3

The German machine gun M.G42.
The firearms were invented by the Chinese. Shortly after the introduction on the battlefield of the first guns he came to the idea of man to design a weapon for a draw several blows with a fire power unparalleled. We therefore appear on the battlefield weapons to more guns to shoot in burst. But the current system of machine guns that appear later. We have images that represent Asian arms who invented from the fourteenth century are the ancestors of multiple rocket launchers
But no weapon could draw several shots from the same gun. The problem of making fire with flint. The first patent for gun was filed in 1818 in England by J Puckle who had invented a weapon resembling a large revolver. The progress came quickly through the multiple-barreled weapons but it was not until the birth of the cartridge to see the first machine gun worthy of the name. It was the Gatlin of the war Sécession.des French on their side in 1850 using a machine gun which had special appearance of a cannon.
The machine gun of three guns were mounted on a lookout for artillery. The cylinder head was moving backwards after the opening allowing the introduction of a booklet containing 37 cartridges in the gun barrel soul. The plate once in place. It introduces the cartridges that were firing through a system of rotating the firing was in theory than 300 coups minute. The final model chosen by the French army included only 25 shots. Misused during the war of 1870 this weapon does not include services expected but was well used when it inflicted heavy losses on Prussian troops.
The failure of that my arms nqua sound the death knell of the machine gun. But gradually she managed to get a place and thanks to Maxime brilliant inventor who brings his letters of nobility.
The Germans also used extensively during the First World War in fact the Germans have adapted quickly Maxim They were also in 1914
12 500 more orders 50 000. The trenches of war leads to a demand for increasing level of such weapons and has published in 1915 that the gun had become the queen of the battlefield; It was all offensive and defensive fighting anti air.
  The end of World War I, however, involves the emergence of new gear. Germany had about it a ban or at least limit the construction and possession of such weapons. Things would change quickly with the arrival in power of Hitler
The Germans being started from scratch will therefore create a versatile weapon high level army This was the MG 34. The MG. 34 was a weapon versatile accurate and effective built but its major flaw and that it had been conceived in peacetime and supports bad usage on the battlefield
Indeed its tolerance levels were very low, it was too sophistiqué.Aussi to remedy this situation it was decided to design a new weapon that would be more rustic I am referring to the MG 42.
The G. 42.
Werhmath therefore entered the war with a weapon excellent but fragile and expensive. The war drags on the quality of the product passed the second plan. The Germans had to fight against various enemies on several fronts and industrial production was about to implode. The Germans must therefore win as soon as possible this war to do so they must develop new weapons more efficient and more powerful but also less expensive and less difficult to produce. This was also valid for light weapons. The G. 34 designed before the war with norms of peace time needed to be replaced by a weapon as powerful but less sensitive and more economical. Engineers Germans therefore decided to leave on the basis of the MG 34 but, making any necessary changes. The head of the program was Dr. Grunaw a German engineer specializing in the production of material with unsophisticated tools and not requiring the presence of a skilled workforce.
  The G. 42, which was designed is worthy of the MG 34 to which it also strongly resembles similar
On the mechanical it use the same principle of hindsight The difference lies in the system locks the breech MG 42, which unlike the 34 uses a rotating bolt in part that unlocks. This system breech of a new type emerged was designed by a Polish engineer Edward Steck. This locking system developed ingenious enough on a Polish experimental machine gun captured in 1939 was later refined by the Germans
The MG 42 also uses a high proportion of successful plates.
The gun was delivered so quickly and end 1942 15 000 MG had been delivered
The differences between the two MG are as follows. The 42 bands using 50 rounds of ammunition with a 7.92 supply system efficient and innovative. This system leads to a firing infernal 1200/coup per minute. This rate of fire thus causing vibrations could lead to inconsistent shooting accuracy. Despite a brake mouth is very effective it still remained a major flaw in the MG 42. To remedy this defect was advocated the use of short bursts. The change of the gun was also super fast. The weapon was handed over to troops of the Afrika Korps in the first it was used until the end of the war is long after by various army
As a myth is eternal continues after several minor changes to be used throughout the world under the title of MG.3. In effect since 1968 standardized the size 7.62 continues to equip the armed forces. His change is not on the agenda as his sister and the enemy machine gun 12.7 it will continue to be widely used in all conflicts
Description of the 42 Mg
the major difference was there 34 is the system locks the breech gas component materials and weapons to the massive use of stamped metal. This weapon was developed from a weapons seizure in Polish in 1939
Indeed the Germans have used the work of the engineer Stecker they have changed. The difference is visible just above all the housing and sleeve of gun rectangular sheet metal stamped instead of the neck in a circular section of the MG. 34
Cee sleeve embossed sheet does not require the use of machine tools and special materials. The Food and the firing of the gun was loaded super simple indeed a lever to change the gun on the right from a cut on the sleeve. The firing was very high need to study power systems very fluid eliminating the problems of the weapon enraye
She worked on the following system
the mechanism was to head bolt by closing smaller of the year is maintained against the bolt. When the lock was about to occur they are pushed outside a set of qualities in the case in the striker to move between the gas and it automatically locks the breech
Shippers and supply systems of the MG. 34 with the double drum of 75 shots was not adaptable and it was also change slightly the sheet metal containers of spare tubes
The carriages were interchangeable.
  The ammunition.
The Germans also had other belligerents develop a system of deposit ammunition, but unlike Americans their cases were not stackable. However, they have carrying handles shifted to the side thus seize 2 cases
  This weapon has had his baptism of fire in North Africa at Kasserine where she sowed death in American troops who nicknamed Hitler Motor chain saw. His particular noise and its firing of the firm fear the fire by the Allies
A new version of MG45 was planned but the end of the war sounded the death knell of its development
Immediately after the war it armas German border guards In 1957 it was transformed into MG1 Caliber NATO and in 1968 she became the MG3
 



 
   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5854212
Nb de visiteurs aujourd'hui:1000
Nb de connectés:35