Rome Via Appia Tomba Cecilia Metella









Rome Via Appia Tomba Cecilia Metella  
English Translation
Texte et Certaines Photographies tirées de ce blog

 

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
 
 
 
Traduction en français tiré de ce blog en italien
Le tombeau de Cecilia Metella, l'un des monuments funéraires les plus célèbres de Rome, et il est aujourd'hui un symbole de l'Appia Antica. Le mausolée est situé près du troisième mille de la voie consulaire romaine,  Via Appia. Il se voit bien au bord d'une petite colline, juste après le complexe 'palatial   de l'empereur Maxence, qui comprend le cirque, la villa et le sépulcre de son fils Valerius Romulus.
 
avec l autorisation de jean Claude Golvin
L'abbé Antonio Coppi, presbytère, historien et archéologue italien, a décrit ce monument en 1855: "Devant la porte actuelle de San Sebastiano, à un kilomètre environ de l'ancienne Capena, sur les côtés de la Voie Appienne. ce sont des potagers et des vignes. Puis, après presque trois kilomètres, les latifundia de la campagne romaine commencent et se présentent comme suit: Capo di Bove, Statuario, vulgairement vieille Rome; Statuaire, ou les deux Santa Maria Nuova; Casal Rotondo; Barbuta, Selcia, Fiorano, Palombara. Le premier domaine existant sur la Via Appia aux confins du vignoble est Capo di Bove. Ainsi, il a été nommé par les bucranes communément appelé Capi di Bove, qui servent d'ornement au sépulcre de Cecilia Metella qui y existe. Voir également dans le même les restes d'un cirque autrefois appelé vulgairement de Caracalla, et maintenant de Romulus fils de Maxence ". De: "Souvenirs liés à certains domaines de l'agro romain adjacent à la voie Appienne". Ne ne connaissons pas cette Cecilia Metella homris par l inscription funéraire murée,
 
dans la partie supérieure du mausolée, sur laquelle est gravée: "CAECILIAE Q (UINTI) CRETICI F (ILIAE) METELLAE CRASSI", ce qui veut dire "A Cecilia Metella, f (iglia) de Q (uintus) Creticus [et épouse] de Crassus ”
. On peut en déduire que Cecilia était certainement la fille Quintus Cecilius Metellus, consul en 69 av. conquerant de la  Crète entre 68 av. et 65 avant JC, donc appelé Creticus.
Elle fut  l'épouse de Marcus  LiciniusCrassus, gouverneur et questeur, mais  aussi  le fils aîné de Marcus Licinius Crassus, qui faisait partie du premier triumvirat avec Cesar et Pompée. Le rang de la famille était donc très élevé, ce qui doit  expliquer, selon de nombreux historiens, la construction de cette tombe sur une colline lui permettant d'êtr vue loin. Une autre preuve de la grande importance de la famille est mise en évidence par l'inscription écrite de manière très synthétique, mais suffisante pour rappeler aux passants le niveau social de la défunte . Tout cela, ainsi que les scènes de guerre qui accompagnent l'épigraphe, amènent toutefois à penser que le mausolée ne servit pas uniquement à commémorer Cécilia, mais celui des autres defunts de la famill. Cela n’est pas surprenant, nous sommes dans la seconde moitié du Ier siècle avant notre ère. Une période de grandes luttes et même une tombe auraient pu servir à mettre en évidence l’autorité imposante d’une famille.
La tombe de Cecilia Metella
. À l'origine, le monument consistait en un socle carré en béton massif d'environ sept mètres de haut, entièrement recouvert de travertin, qui fut enlevé et utilisé à d'autres fins à la Renaissance. Au-dessus du sous-sol se trouve le tambour cylindrique qui contenait la chambre funéraire. La taille de ce corps, à l'origine, faisait environ trente mètres de diamètre pour une hauteur d'environ onze mètres.


Le tambour, recouvert de travertin lisse en pierre de taille, toujours sur place, présente une frise en marbre décorée de guirlandes et de bucranes qui sont des ornements architecturaux, souvent utilisés à l'époque, sous la forme d'un crâne de bœuf, il est à noter que c'est  à cause de ces frises que le nom du lieu aujourd'hui est  connu sous le nom de "Capo di Bove".


Par contre suite à diverses modifications ultétierues nous ne savons pas comment,  ce présentait le monument  dans sa partie supérieure  il est probable que le cylindre se soit terminé par un petit dôme ou une sorte de cône, comme en témoigne un anneau de blocs de travertin encore visible.Cette thèse semble la bonne car  le monument, au XIe siècle, s'appelait "Monumentum peczutum" ou "monument pointu".

Avc l autorisation de Francesco  Corni

Par ailleurs, certains spécialistes sont convaincus que le tambour était surmonté d'un monticule de terre, recouvert de végétation, de forme conique, comme il était d'usage de le faire à l'époque,le Mausolée d'Auguste en est  un exemple

 

.
Au-dessus de l'inscription, la frise était interrompue par un haut-relief, encore partiellement visible aujourd'hui, qui représentait un trophée d'armes: un casque avec deux boucliers et un prisonnier barbare les mains attachées derrière le dos. Il est également possible de voir une petite partie d'une draperie qui pourrait indiquer la présence d'une autre figure, maintenant perdue.


Le sommet devait être surement surmonté d'un rebord  qui ne doit pas être copnfondue à celui visble de nos jours et datant de la période médiévale.
On  penetre dans le monument  par un couloir  voûté, large d'environ  2.5 mètres et  on atteint la cellule funéraire, Ce qui frappe immédiatement c' est une grande balustrade placée au sol du couloir, qui nous montre l'existence d'un couloir inférieur, de la même largeur que le premier.


La cellule, recouverte de briques légèrement coniques, sur un diamètre d'environ six mètres et cinquante centimètres. L'intérieur était éclairé  par une fenêtre elliptique placée dans le mur d'accès à la cellule
Le decor dont il reste malheureusement peu de traces devait être en stuc. La fenêtre, bien que visible, est maintenant murée et il y a, du côté de la base, un escalier non original construit au début des années 1900 pour atteindre le niveau inférieur, car la cellule qui était enterrée à cette époque  . Tout l'ameublement de la tombe a été complètement perdu, il ne reste plus ni le sarcophage ni aucun objet funéraire, le mausolée a été plusieurs fois visité et remodelé
Le château médiéval et le Castrum Caetani.

 

D'après des sources documentées, ce batiment appartenait à l'église au IXe siècle. La tombe, désignée par l'acte du monastère de Subiaco, est indiquée comme la limite des terres agricoles appartenant au patrimoine ecclésiastique de la campagne romaine. D'autres documents du XII-XIII siècle continuent d'indiquer que la propriété des champs cultivés dans la région comme relevant de la responsabilité de certains monastères de la ville, bien qu'il semble, selon une bulle papale de Grégoire VII, que la première fortification du monument at été entrerpise par les comtes de Tusculum, propriétaires de la villa de Maxence. L'importance du site ne faiblit pas avec la décadence de cette famille. En effet, le changement le plus radical s'opéra à à l'époque de Boniface VIII, dit Benedetto Caetani, qui réussit, en 1299, à prendre possession du monument et de certaines terres de la région. , abolissant le décret du pape Martin V, qui empêchait les nobles romains d’acquérir des terres dans la ville.


Les terres ont été données à Francesco Caetani, cardinal de Santa Maria in Cosmedin. Le soi-disant "Castrum Caetani" a été construit entre 1302 et 1303, à des fins défensives, avec des murs renforcés par des tours et un bâtiment imposant adossé à la tombe, aujourd'hui partiellement préservé.


Le mausolée était intégré à la tour du palais. Le cylindre de la tombe fut relevé à une hauteur d'environ 6.5 metres avec sa maçonnerie en pépérin et il fut crenelé avec des crénaux  en queue d'hirondelle. Le palais a été construit en s’appuyant sur un côté de la tombe, C’est un bâtiment assez grand sur trois étages. Au fil du temps, les étages se sont effondrés, mais il est toujours possible de voir les chambres, les fenêtres, les portes et les passerelles extérieures.
Ainsi, malgré les effondrements, on peut toujours voirr comment le bâtiment était structuré

Le rez-de-chaussée recevait la lumière de deux fenêtres à meneaux, le premier étage avait deux salons avec cheminée, le premier avec vue sur la Via Appia, deux fenêtres à meneaux ouvertes dans la rue, de l autre coté opn peut admirer la campagne. Sur l'un des murs du premier étage se trouvent les restes à peine visibles de fresques représentant des vases contenant des fleurs, ainsi que le balcon majestueux en tuf et marbre avec vue sur la campagne,

Le batiment avait donc une double fonction forteresse et résidence.
Depuis le premier étage, on  accédait via une porte spécialement ouverte dans la tombe de Cecilia Metella, devenue le véritable Maschio ( homme puissant ou donjon) du château.
Le Castrum Caetani était en fait un village fortifié, avec des maisons pour les travailleurs et une église, le tout enfermé dans une enceinte crénelée avec des tours de défense rectangulaires et des créneaux en queue d’aronde,
Le ,mur d 'enceinte mesurait environ 100 mètres de long  avec 16 tours à l'origine seize, dont 8 visibles aujourd'hui en conmptant celle du mausolée lui-même
Le Castrum Caetani, l'un des exemples les plus importants d'architecture médiévale près de Rome, conserve toujours son schéma principal intact.

 
  •  
   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4538004
Nb de visiteurs aujourd'hui:1252
Nb de connectés:34