Rome Rione Campitelli Forum Romain Basilique de Maxence et Constantin









Rome Rione Campitelli Forum Romain Basilique de Maxence et Constantin
English Translation
Rione Campitello R X
Regiones Quattuordecim        Regio VIII Forum Romanum

 


 

 

Historique Voir ICI
History Click HERE

 

À l'époque romaine, le terme «basilique» avait un sens différent de celui d'aujourd'hui. Pour nous, le terme est lié à la religion catholique et nous fait penser à une immense église utilisée comme édifice religieux. Pour les Romains, cependant, la «basilique» était un édifice de caractère civil, bien qu'il y ait de rares exceptions. Les grandes basiliques étaient dess bâtiments à des fins officielles et aussi commerciales . En fait, à l'intérieur on trouvait  des tribunaux  des lieux de change des boutiques. Ainsi, la basilique païenne était un centre commercial lieu polyvalent que, plus tard, lorsque le culte chrétien fut officialisé, devint l'endroit le plus approprié pour accueillir une rencontre des fidèles, l '"ecclesia"


La basilique dite de Maxence était un bâtiment allongé, de forme rectangulaire avec une abside semi-circulaire à une extrémité et était divisé en trois nefs. La basilique de Maxence, qui remonte au IIIème siècle av. J.-C., est importante par sa taille et pour le fait qu'elle survient durant la période de transition entre la période païenne et la période chrétienne. La grande nef centrale, d'une hauteur de 35 mètres, nous montre les extraordinaires capacités architecturales des Romains. Alors que les allées latérales étaient couvertes de trois absides , la nef centrale  possédait trois fois trois  grandes couvertures nervurées. À l'origine, Maxentius avait conçu le complexe architectural avec l'entrée faisant face à l'abside soit vers le temple de Venus  Constantin, son successeur et vainqueur, modifia ce projet et fit ouvrir l'entrée sur l'un des côtés les plus longs sur la via sacra et un ajouta  une nouvelle abside correspond à la nouvelle entrée.
Il est important de souligner à quel point les basiliques chrétiennes sont plus ou moins directement liées à la tradition de construction romaine classique (par exemple, le premier projet de S. Pietro ou de S. Giovanni à Laterano). La différence fondamentale entre la basilique païenne et la basilique chrétienne est dans l'entrée: dans la première, elle s'ouvre sur le grand côté et permet à ceux qui entrent de se placer librement dans le bâtiment tandis que dans la seconde, puisque l'entrée s'ouvre sur le côté plus court, le fidèle est forcé de se diriger vers l'abside et ensuite vers l'autel qui est considéré comme le centre spirituel de l'église.


Il ne reste rien des décorations de la basilique de Maxence, sauf la tête d'une statue représentant l'empereur Constantin qui seul mesure plus de deux mètres et demi. Il avait été placé dans l'abside ouverte au centre de l'aile nord, la seule restée aujourd'hui.

La basilique de Maxence, également connue sous le nom de basilique Nova, ou Basilica Constantiniana, est la dernière et la plus grande basilique civique de Rome, située à l'extrémité nord-est de la colline de Velia qui reliait le Palatin au Esquilino, Elle est de plan longitudinal avec trois nefs  dont la centrale plus grande et plus haute que les latérales Ce plan a d'ailleurs été adopté par la tradition chrétienne et est devenu le premier modèle architectural de référence chrétien. La basilique tire son nom de celui qui a commencé à le construire vers le début du IVe. et elle est l'une des structures les plus impressionnantes datant de la période de la Rome impériale.


Les travaux commence sous Maxence, pour s'achever sous le regne de Constantin Ier qui fit apporter quelques changments.La basilique occupait la plus grande partie de la  depression de Vélie, et était construite  à côté du temple de la Paix, déjà abandonné à cette époque  du temple de Vénus et de Rome, restauré par Maxence. Le bâtiment devait accueillir l'activité judiciaire du préfet urbain.
Il y avait un accès à la basilique  côté Via del Fori Imperiali  Les fouilles archéologiques, comme il ressort déjà des tableaux du Forma Urbis Severiana, ont montré qu'il existait sur le site un grand édifice public de l'époque Domitienne, en face d'un bâtiment jumeau érigé de l'autre côté de la Sacra via Summa, puis démoli pendant fouilles du XIXe siècle, car il a été confondu avec une construction médiévale.

 

 

De l 'étude de la Forma Urbis Severiana,  à cet endroit se trouvait à l'origine un immense complexe utilitaire datant de l'ère Flavienne  Avant, une partie de cette construction était occupée par des entrepôts où l'on conservait du poivre et des épices et qui prenait le nom d'Horrea Piperataria.
De cette basilique, le souvenir du nomofficiel  a été perdu, Il deviendrad  le Templum urbis. Mais au début du XIXe siècle, il fut de nouveau identifié par Antonio Nibby, malgré l'opposition d'un autre savant connu, Carlo Fea. Ce bâtiment, d'une taille considérable, soit  100 x 65 m, aujourd'hui il ne reste que le côté nord, avec les colonnes de marbre hautes de 14,5 m.,  Toutes les autres ont disparus disparu, seule reste une seule encore conservée au XVIIe siècle. a été placé par Paul V sur la Piazza Santa Maria Maggiore en 1613 .


La basilique a été caractérisée par la présence d'une grande nef, divisée et deux latérales  soutenues par des piliers, dont quatre ont été isolés au centre, et des colonnes  La hauteur culminait à 35 m , Elle a une supericie totale de  2000 m2( 80 mx 25 ) avec l'entrée  à l'origine sur le côté est, vers la tempe de Vénus et de Rome. Orientée est ouest, la nef est terminée par une abside à l'ouest et l'entrée, initialement à l'est, avit un pronaos étroite  avec  cinq ouvertures.
La basilique avait trois nefs, avec la plus grande et la plus haute nef centrale. Les deux bas-côtés, l'un au nord et un au sud, ont été divisés en trois chambres, surmontées de voûtes à caissons, interconnectés entre eux et avec l'entrée.


L'entrée donnait accès à un couloir transversal ouvert sur la nef centrale à travers cinq ouvertures cintrées. L'entrée sur l'un des côtés courts, en face de l'abside ouverte sur le petit côté opposé, représente un arrangement qui est devenu plus tard typique des premières basiliques chrétiennes.
LA BASILIQUE AUJOURD'HUI
La nef a été couvert par trois énormes voûtes en opus caementicium, environ 35 m de haut qui repose sur les parois séparant les milieux latéraux et sur des colonnes de marbre de 14,5 m avec chapiteau. Ils soutenaient un entablement en marbre, dont subsistent des parties des blocs partiellement insérés dans la maçonnerie.

 


 

Dans l'abside du côté sud, en direction de la voie sacrée, Constantin a ouvert une nouvelle entrée, découvert dans les fouilles du XIXe siècle, entrée qui déplace l'axe principal tout en maintenant inchangée la repartition interne .Cette seconde entrée consistait en un portique tétrastyle avec des tambours en porphyre, avec un escalier


La niche centrale du côté nord, en face de la nouvelle entrée, fut pourvue d'une seconde abside dans le fond, couverte par une semi-dôme et les murs décorés par des niches encadrées par des petites colonnes reposant sur des étagères en saillie de la paroi.O trouve aussi un podium de maçonnerie destiné à recevoir la cour. Une statue géante de Constantin y tronait  Aujourd'hui, la tête de 2,60 mètres de haut et le pied de 2 mètres de long peuvent être vus dans la cour intérieure  du Palazzo dei Conservatori


Au coin nord-ouest, il y avait un escalier en colimaçon dont il reste cinq marches aujourd'hui; un autre devait être dans le coin sud-est opposé.
L'abside Nors de la Basilique  fut transformé, au IVe siècle en Secretarium Senatus, et elle sera le siège de la cour pour les procès des sénateurs de la Curie Julia.


LA FIN
Le bâtiment s'est  partiellement effondré avec le tremblement de terre au l'poque du pontificat de Léon IV (milieu du IXe siècle.)  Par la suite  la basilique a été utilisé comme carrière de matériaux pour les nouveaux bâtiments du pape, comme les plaques en bronze doré qui couvraient le toit  utilisées par le  Pape Honorius I en 626 pour orner Saint-Pierre.
La basilique a inspiré de nombreux architectes de la Renaissance; on dit que Michel-Ange a été influencé par lui pour la conception du dôme de Saint-Pierre.

 

 

 


 


 

 

Plan de Lanciani

 

 

 

En Hommage à Gilles Challiet

 

 

Voir Aussi Autres Photoscopes See Also Others Walk Around
Temple de Tomulus
Les Insignes Imperiaux de Maxence
Le Cirque de Maxence
Statue Colossale de Constantin

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4267099
Nb de visiteurs aujourd'hui:849
Nb de connectés:22