Allemagne Kriegmarine Sous marin de Poche Hecht

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/05/2022 à 21:52:55



Le sous marin de poche Hecht  Brochet

 

Photosocpes sur maquetland
Biber
Biber Eperlecques
Biber Londres
Biber Spire
Biber Torpille 530 mm Londres
Hecht (Brochet) Dresde
Hecht (Brochet) Tableau Bord Duxford
Molch( Salamandre ) Dresde
Molch( Salamandre ) Trieste
Molch( Salamandre ) USA
Märder Brest
Neger Spire
Seehund (Allemagne Koblenz )
Seehund (Allemagne Munich)
Seehund (Allemagne Spire)
Seehund (France Brest )
Seehund (France Brest )
MaiaIe (SLC)
Maiale SLC Tube Transport( Venise )
Maiale SLC ( Connecticut USA)
Maiale SLC ( La Spezia )
Maiale SLC ( Rome )
Maiale SLC ( Venise )
Sous Marin CB 20 Zabreg Apres Restauration
Sous Marin CB 20 Zabreg avant restauration
Sous marin CB 22 Trieste
Sous Marin de Poche X Craft X 24 Gosport

 


En Septembre 1943, la Royal Navy, a tenté de détruire plusieurs navires allemands se trouvant dans l'un des fjords norvégiens. Se fut l’Opération Source
Cette opération fut menée par des
sous-marins X britanniques (Midget submarine).C’étaient des sous-marins miniatures de poche , embarquant quatre hommes : le commandant, au périscope, un premier lieutenant, aux machines, un plongeur et un matelot à la barre de direction.
Le sous marin avait un tonnage de 35 tonnes pour une longueur de 16 m et un diamètre de 1,65 m. La vitesse maximale en surface était de 6 nœuds et de 4,5 en plongée. À l'avant, se trouvaient la timonerie et les appareils de contrôle de direction et de profondeur et le périscope. Venaient ensuite un sas, permettant au plongeur de sortir pour couper les éventuels filets anti-sous-marins ; puis à l'arrière du sous marin, le moteur Diesel et les batteries de plongée, contrôlées par le second lieutenant. L'armement se composait de 2 charges explosives latérales de 2 tonnes chacune, à mise à feu contrôlée par horlogerie, et pouvant être larguées de l'intérieur.
6 sous-marins de type X ont participé à cette operation qui devait se derouler ainsi
Bin que prevu pour affronter la haute mer et capable de traverser en autonomie l'Atlantique nord. Il fut décidé afin de ne pas épuiser les équipages, de tracter les sous-marins X par des sous-marins conventionnels jusqu'aux côtes norvégiennes.
La remorque n’était pas un simple filin mais une corde en
chanvre de Manille avec, à l'intérieur, un câble téléphonique, afin de faire communiquer les 2 sous-marins. Des flotteurs en bois de balsa étaient disposés le long de cette remorque de 200 mètres, afin de l'alléger.


La traversée s'effectuant en immersion,car l'eau pénétrait dans les sous-marins X à la moindre houle.
Ils devaient ensuite s’introduire discrètement dans la base et attaquer les navires ennemis, en posant des mines et revenir au sous marin pilote Cependant, l'opération a échoué. Neuf commando ont été tués, six autres ont été capturés. Presque tous les sous-marins saboteurs ont été coulés sauf deux d'entre eux (X-6 et X-7) ont été renfloués et furent étudiés par des spécialistes allemands. Cet événement a été à l'origine de le naissance des premiers projets allemands de sous-marins ultra-petits.
À l'origine, il était prévu de copier simplement le sous marin britannique en l’adaptant à la technologie allemande. Le projet de ce sous-marin sera baptisé Hecht Brochet, mais aussi Type XXVII
Il était prévu que la Kriegsmarine reçoive un grand nombre de très petits sous-marins, capables d’attaquer en secret les navires et les installations portuaires de l’ennemi.
La méthode d ‘attaque choisie serait la suivant Un navire de surface ou un sous-marin doté d'un équipement spécial remorquera le Hecht vers la cible, après quoi il l'aura atteint de manière indépendante et y installera ses charges explosives.

La première version du Hecht est prête à la fin de l'automne 1943 mais il n est pas testé . Comme cela s’est avéré au cours des travaux de développement un sous-marin de cette petite taille devait disposer d’un matériel de navigation suffisamment précis, avec les dimensions et le poids appropriés, pour que la mission de combat puisse être menée à bien.Il lui faut des équipements tel que des compas magnétiques, afin d’atteindre sa cible en position immergée avec une précision acceptable. En outre, lors du développement vont apparaître des problèmes sur l armement et les systèmes de contrôle, etc.

 
Le sous-marin Hecht dans le musée d'histoire militaire de Dresde. Photo de Wikimedia Commons

Apres plusieurs mois, de test les allemands ont décidé d’abandonner le système britannique surtant dans la charge militaire qui était composée de mines
La torpille semblait beaucoup plus efficace et prometteuse. Le transport et l'utilisation de telles armes seraient plus faciles que l'utilisation de mines spéciales. De plus, il y a eu un gain en termes de complexité de la production. En conséquence, la version finale des exigences du projet impliquait la création d’un sous-marin de petite taille muni de torpilles.
Il sera aussi abandonné le système anglais de conduite
En effet au tout début du développement du projet, il avait été proposé de copier le système de navigation anglais .Afin de passer les filets anti-sous-marins, le corps du sous marinn avait pas de d’equipement en saillie Le coprs de l engin était lisse y compris les gouvernails. Pour le contrôle, il a été prévu d’utiliser le système de lest à l’intérieur de la coque, censées se déplacer et modifier la position du centre de gravité. Cependant, une telle idée a été rapidement abandonnée. Les promoteurs du projet n'ont pas pu trouver le bon équipement capable de déplacer des charges du poids souhaité à la vitesse requise. En conséquence, les ingénieurs sont revenus à la conception classique des gouvernails de queue.
A la proue on trouve, une paire de gouvernails de profondeur . Au milieu de la coque,se trouve une petite cabine avec une trappe pour l'équipage et une paire de lunettes pour observer la situation. À l'arrière, un gouvernail était placé sur les poutres derrière l'hélice.
Les dimensions relativement réduites du cylindre ne permettaient pas d'y placer un tube lance torpille aussi la torpille G7e a été placée sur des supports spéciaux sous la quille du bateau. Via un jeu d'attaches, En raison de la longueur relativement importante de la torpille, le système d attache de la torpille se trouve bien avant de la coque et à l’arrière, il arrive au niveau du gouvernail

Le sous-marin Hecht a une longueur d’environ 10,4 m, une largeur maximale avec les gouvernails de 1,7 m pour un diamètre de coque de 1,3 m.
Lors de son développement les ingénieurs ont dû résoudre le problème du type de motorisation
Le type X était équipé d'un système combiné diesel-électrique, ce qui lui permettait de se déplacer à la fois en surface et sous l'eau, offrant ainsi une autonomie de croisière acceptable.
L’Eata major de la Kriegsmarine a estimé que le Hecht n’aurait pas à se déplacer de manière autonome à la surface ni à parcourir de longues distances. Pour cette raison, il a été décidé de ne pas utiliser de moteur diesel.
Dans la partie arrière de la coque, on placera un moteur électrique d’une puissance de seulement 12 ch. Néanmoins, le moteur électrique de faible puissance n'a pas permis d'atteindre des caractéristiques de fonctionnement élevées. Vitesse et autonomie ,ne sont pas au rendez vous
La résistance de la coque permet de descendre jusqu’à une profondeur de 55 m, mais de telles plongées n’étaient possibles qu’en théorie. En raison des économies de place à l'intérieur de la coque robuste et de la réticence à utiliser des unités externes, le Hecht ne possède pas ballast. En conséquence, il ne pouvait que flotter et plonger que grace à ses gouvernes, dont l'efficacité était très aléatoire Ainsi il ne pouvait plonger rapidement pour fuir l'ennemi à temps.
La partie centrale de la coque du sous-marin, entre la proue et le compartiment moteur, se trouve un volume occupé par les deux membres d’équipage. A l avant se trouve un membre d’équipage qui surveille la bonne marche des appareils Derrière lui se trouvait le commandant de bord en charge du sous-marin. Pour surveiller la situation, le commandant pourrait utiliser le dome de plexiglasse out le périscope situé derrière celui-ci. Tous les elements decontrôles et le matériel de navigation nécessaires étaient présents sur ce poste.


Pendant sa mission le sous-marin devait être sous l'eau, soit à profondeur périscopique ou flottant à la surface afin que le commandant puisse regarder autour de lui à travers le vitrage de la timonerie. En raison de cette méthodologie de travail au combat, il a été décidé d'équiper le sous-marin d'un gyrocompas. Cet équipement sophistiqué a été utilisé ici pour la première fois Malgré qu’il soit complexe il est très précis
Le programme de sous-marins de pocheHecht est prè pour un lancement en 1944 En janvier, le grand amiral Karl Dönitz a présenté ce nouveau projet aux principaux dirigeants dont Hitler. Le développement proposé a été approuvé, ce qui a rapidement conduit à la première commande pour la construction du prototype.
Le 18 mars 1944 , la société de construction navale Germaniawerft à Kiel reçoit une commande pour la construction de trois nouveaux sous-marins prototypes qui passent rapidement aux tests.

Les essais des premiers sous-marins se sont finalement bien déroulés. La liste principale des défauts du projet était déjà connue et aucun nouveaux défauts ne sont apparus
Toute fois lorsque les prototypes ont démarrés les test la finalisation de la forme de proue n’était pas encore choisie aussi dans l urgence fut créé un nouveau compartiment nasal avec des piles supplémentaires. Cela a permis d’augmenter l’autonomie maximale jusqu’à 69 miles.
Parallèlement il faut étudier la possibilité d’emport d’une équipes de plongeurs saboteurs avc leurs équipement dans le compartiment nasal Mais cette transformation ne fut jamais faite et le Hecht recu comme armement qu'une seule torpille G7e.
Le 28 Mars 1944 une autre commande pour une production en série est passée
La production en série à grande échelle est lancée et le commandement Kriegsmarine voulait avoir cinquante sous-marins.
Les sous-marins en série devaient recevoir un Code dont la tete de série serait le U-2111. Les deux premiers bateaux de production (U-2111 et U-2112) ont été mis en service à la fin du mois de mai. Au début de juin, a été mis en service le U-2113.
Les trois premiers sous-marins en série diffèrent des suivants. Contrairement aux autres sous-marins de la série, ils avaient des fixations pour l'installation de la mine à largage d'étrave.
L'absence de progrès dans la conception d'une telle tête militaire a obligé les constructeurs de navires à l'abandonner. À l'avenir, tous les Hecht de série étaient équipés uniquement d'un carénage de nez avec des batteries supplémentaires.

Mais pour diverses raisons, au cours des premiers mois, le rythme de production des nouveaux sous-marins laissait beaucoup à désirer.
La construction des deux premiers bateaux a pris environ deux mois. En juin, l’usine Germaniawerft n’a pu mettre en service qu’un seul sous-marin. À l'avenir, le rythme de la construction a augmenté. Ainsi, en juillet, la Kriegsmarine reçoit sept unités et les derniers 42 bâtiments sont livrés à la fin du mois d’août.
Avec cette livraison la production Hecht se termine avec Trois prototypes et 50 bateaux de série soit un total de 53 bâtiments
Mais ces sous-marins de poche du type Hecht ont été utilisés pour former du personnel car le commandement des forces navales n'a pas osé envoyer cet engin au feu
Le fait est que les nouveaux sous-marins étaient assez délicats à manœuvrer surtout lorsqu’ils évoluaient en haute mer. De plus, ils étaient assez limités en terme de vitesse et d’autonomie vitesse et la portée.
Les sous-marins de type Hecht (XXVII) ont été exploités jusqu'aux derniers mois de la seconde guerre mondiale mais comme sous marins d’entraînement afin de former les sous-mariniers, qui devaient gérer des sous-marins plus récents et plus perfectionnés.


 

 

Conclusion
Jusqu'à la fin de la guerre, les allemands ont développé et mis en série plusieurs types de sous-marins de poche équipés de torpilles. Le sous-marin Seehund, qui a été construit en quantité relativement importante et a participé aux batailles, a été directement mis au point dans le cadre du projet Hecht. En outre, plusieurs types d'équipements similaires ont été créés à l'aide de différentes conceptions du projet Hecht


Mais ce premier projet allemand de sous marin de poche ne peut être qualifié de pleinement réussi. Les bateaux de type Hecht construits à 53 exemplaires ont été utilisés uniquement pour les tests et la formation du personnel. Ils n'ont jamais réussi à prendre la mer pour participer à une véritable opération de combat. Néanmoins, ce programme a permis de recueillir les informations nécessaires sur les diverses caractéristiques de ces équipements et de tirer des conclusions importantes. Le résultat fut l'émergence de plusieurs nouveaux sous-marins, activement utilisés dans les batailles.
Comme ils n’ont été utilisés que comme entraînement, ils n'ont pas subi de lourdes pertes et la plupart ont survécu jusqu'à la fin de la guerre. Après la reddition de l'Allemagne nazie, tous ces sous-marins sont devenus des trophées ce qui fait que nombres qui n’ont pas servi pour test sont dans des musées actuellement.

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5798704
Nb de visiteurs aujourd'hui:433
Nb de connectés:30