Rome Génie Civil LesSystèmes de Levage Les outils des Géometres et Arpenteurs et les mesures Antiques Tableau des Comparaisons

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/03/2022 à 15:36:34



 

Rome Génie Civil LesSystèmes  de Levage Les outils des Géometres et  Arpenteurs et les mesures Antiques 
Tableau des Comparaisons

 

 

 

 

Les outils de Mesure

 

 

Génie Civil Outil Decempedae
Génie Civil Outil Chorobate Arles 2013
Génie Civil Groma Loupian
Génie Civil Outil Dioptra Arles 2013
 
L'equerre
 
Les systèmes de levage
Les romains sont passés maitre dans la Construction Au ce soit pour le Genie Civil ou Militaire ils disposaient d’une main d’oeuvre très importante pour la réalisation des camps ,des ouvrages civils édilitaires comme les aqueducs, routes, conduites, ponts, canaux
Mais pour bien construire il faut non seulment des materiaux et des hommes mais il faut aussi correctement employer  la force humaine afin de pouvoir rapidement édifier des structures relativement imposantes
Les soldats romains vont édifier des camps de marche, réalisés  à chaque halte nocture . Dans le civil  les romains vont utiliser la force musculaire humaine pour  construire des édifices monumentaux tels que les amphithéatres les Aqueduc les thermes les ponts et moultes autres édifices
Mais à un  moment de la construction, dès que les fondations étaient terminées et que l’ouvrage commençait à dépasser la taille humaine, les romains devaient nécessairement employer des machines de levage. et des palans

Cette invention permet de diminuer de manière spectaculaire l’effort à fournir pour élever une charge. Pour cela, on associe deux poulies, ou deux groupes de poulies. Dans un même groupe, les poulies peuvent être montées sur des axes distincts, ou côte à côte dans une moufle en bois ou en métal.Entre le treuil et la charge, la corde de levage passe autour de toutes les poulies, alternativement d’une moufle à l’autre. L’effort nécessaire au levage est réduit en proportion du nombre de passages entre deux poulies. On appelait «trispastos» le système à trois poulies (deux dans la moufle d’en haut, une dans la moufle d’en bas, l’effort étant divisé par trois), «tetraspastos» le système à quatre poulies (deux dans chaque moufle, effort divisé par quatre), etc.

 
Les découvertes archéologiques lapidaires et murales permettent aujourd’hui aux archéologues de reconstituer la machine de levage par excellence
On peut citer  la chèvre à treuil actionnée par une roue à échellier ( tympanum)  qui nous est bien connue via des sculptures et des fresques ainsi que des ecrits Nous connaissons les formes et tailles globales de cette machine par plusieurs reliefs et peintures
La chêvre est composée de deux poutres fermement reliées ensemble à une de leurs extrémités respectives afin de former un triangle. Au bout de ce triangle était suspendu un palan chargé de démultiplier la force de levage de l’objet concerné. Pour pouvoir actionner cette chevre, une roue creuse de démultiplication était actionnée par des hommes placés à l’intérieur  appelé aussi cage a écureuil   Tout un ensemble de palans et de treuils permettait ainsi à moins d’une dizaine d’hommes de pouvoir soulever et hisser des charges de plusieurs tonnes.
A ce niveau, le principal danger provenait de la tension maximale supportée par la corde plutôt que du système en lui même.
 
Une fois la chèvre mise en place sur un site , il fallait désormais trouver un mode d’accrochage suffisamment solide pour lever les pierres
On trouve plusieurs systèmes
L 'élingue qui est un simple ensemble de cordage  placé autour de la pierre. Si système était le plus simple il fallait au départ et à la reception poser la pierre sur une cale afin de récupérer les élingues. La pierre n’arrivait dont pas directement sur son “lit de pose”, de nombreuses manutentions étaient obligatoires pour correctement placer la pierre  Ces diverses manipulations étaient source des risques et d'accidents


Les tenons de Bardage Les tailleurs de pierres pouvaient directement laisser des ergots sur les faces latérales de la pierre afin de crocheter la pierre par ses cotés. Dans ce cas d figure aussi  Cela nécessite un travail supplementaire car  une fois la pierre posée  il faut faire disparaitre les  tenons . On appelle cela ravaler la pierre Système utlisé au Parthénon et aux, Propylées


Creusement de canaux intérieurs ou extérieurs afin de pouvoir passer les cordages de suspension

 

 Le système de griffe  qui était utilisé pour les blocs de moyenne dimension. en effet Grace à cette grande pince métallique, la pierre était pincée  au niveau de deux trous préalablements taillés dans les faces latérales. C’est un système autoserrant était très efficace pour des charges moyennes  mais mal adapté aux lourdes charges
La louve  Les sculpteurs réalisaient  un trou sur la face supérieure de la pierre. Le trou était calibré pour recevoir une piece mobile appelée “louve” qui  était composée de trois parties démontables, permettait de lever des lourdes charges et de les placer directement sur le lit de pose prévu, ce qui limitait les risques d'accident
De plus, le logement de la louve ne necessitait aucune retouche après la pose de la pierre car étant directement recouvert par la pierre du niveau supérieur.
 

 

   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6146926
Nb de visiteurs aujourd'hui:1550
Nb de connectés:54