France Aviation Dassault Mirage III-V (Victor)

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 03/03/2020 à 08:49:16



Mirage III-V ( Victor)

Voir article sur France Aviation Dassault Balzac


Sans reprendre l ‘Historique des Avions ADAV/STOVL on sait qu’à la fin des années 1950, Dassault travaille sur ce type d’avions avec le MD.610 Cavalier fonctionnant avec le moteur Pegasus et le MD.620-630 Cavalier avec une motorisation Rolls-Royce RB. 162 et RB.165.

 
 


Cependant, ces deux projets ont été conçus pour une vitesse maximale égale à Mach 1, tandis que la fiche programme parlait d'un avion avec une vitesse de Mach 2.
Finalement, le constructeur choisit de baser ses études sur la base du "Mirage" IIIC avec un moteur principal et huit moteurs auxiliaires Il est à noter qu'en plus de Dassault en France, un certain nombre de projets ont été proposés par reguet, cependant, ses projets ont été rejetés à un stade précoce de développement,
En 1960-61, un programme OTAN MBR-3 propose la mise au point et la construction d’ avions tactiques ADAV/STOVL capables de délivrer des charges nucléaires tactiques avec une vitesse de Mach 1 à basse altitude et une vitesse maximale de Mach 2 à haute altitude
3 pays ont immédiatement commencé à concevoir l'avion pour de telles exigences: l'Allemagne avec le EWR Vj-101D, l'Italie avec le Fiat G-95/6 et la France avec le projet Mirage III-V.

 

 

EWR Vj-101D
Fiat G-95/6


 

 

La société Dassault, dont le projet a été reconnu comme le meilleur, a reçu une commande pour deux prototypes de Mirage III-V ADAV-STOVL
Pour un tel avion, huit moteurs étaient nécessaires pour créer une portance d'une poussée de 2500 kgf chacun et un moteur principal pour la poussée horizontale d'environ 9000 kgf. 
À cette époque, ces moteurs étaient encore en cours de développement, d'abord par Rolls-Royce, puis par SNECMA; la livraison des deux n'est prévue qu'au début de 1964.


Afin d'utiliser la réserve de temps disponible pour étudier un avion à décollage vertical de combat, le ministère de l’Air a commandé l'avion expérimental Balzac à Dassault en février 1961,avion qui devait être équipé des moteurs Rolls-Royce RB.108 disponibles à l'époque.Mais Dassault afin de pouvoir utiliser pratiquement la plupart des résultats des tests en vol, concoit le Balzac comme un Mirage III-V en plus petit
Malgré la fin tragique du programme, le Balzac a joué un rôle exceptionnel, ouvrant la voie à un avion de décollage et d'atterrissage vertical à part entière, qui s’appellera d'abord Mirage III V, puis simplement Mirage V.
Deux prototypes d'avions ADAV-STOVL ont été construits.


 La conception de cet avion est inspiré du Mirage III C mais avec un fuselage allongé .La forme de l'aile est aussi modifiée.
La poussée verticale est créée par huit moteurs d’origine anglaise avec une poussée de 2000 kgf.  Les moteurs sont montés par paires.qui ont des entrées rétractables communes.


 Le système de contrôle est exactement le même que sur le Balzac.
Au début des essais en vol, le turboréacteur Pratt - Whitney TF106 était utilisé comme moteur principal sur le premier modèle


Avant l'installation les moteurs ont subi des tests en vol sur un avion Mirage III T, puis sur un Mirage III T.2.


Le Mirage III-V a été construit en 2 exemplaires


Le prototype 02 était prévu de finaliser le système d'armes de l'avion Mirage III-V. Le premier vol du Mirage III-V 01 a eu lieu le 12 février 1965 à Melun-Villaroche piloté par Jean-Marie Saguet.
Mais après neuf vols, comprenant des survols et des vitesses atteignant environ 300 km / h, survint le deuxième crash du prototype Balzac et aussi les vols verticaux du Mirage III-V 01 ont été interdits jusqu'à ce que les causes soient clarifiées et éliminées, et un siège éjectable de la classe «0-0» a été installé dans le cockpit.
Mais les vols avec décollage et atterrissage conventionnels n'étaient pas interdits, et durant cette période l’avion atteint une vitesse de Mach 1,35 à une altitude de 8535 m.
En décembre 1965, le moteur TF-106A3 plus puissant et un nouveau siège éjectable sont montés dans l'avion et le 24 mars 1966, l'avion modernisé a fait sa première transition du mode stationnaire au vol horizontal.
Le pilote JM Saget declare que le système de contrôle latéral pendant la transition,sur cet avion était pire que celui du Balzac.
Le 28 mars 1966, le gouvernement français annonce que cet avion ne sera pas produit en série mais continue de financer les essais de prototypes


Le 3 septembre 1966, le Mirage III-V 01 achève son 41e et dernier.
Le deuxième Mirage III-V 02 était propulsé par un moteur Pratt and Whitney TF 306 avec une poussée de postcombustion de 5639 kgf.
Il possède de nouvelles prises d'air rétractables pour les moteurs de sustension .
La cellule a été conçue avec des matériaux et des technologies de pointe.L'avion fait son premier vol le 22 juin 1966 toujours à Melun-Villaroche
 La machine est devenue le premier avion supersonique au monde à décoller et atterrir verticalement.
Le 12 septembre 1966, Jean-Marie Saguet établit un record du monde de vitesse pour les avions à décollage vertical, en volant avec le Mirage III-V 02 à une vitesse correspondant à Mach 2,04 en vol horizontal. Malheureusement, le 28 novembre 1966, au centre d'essais en vol d'Istres, l'avion, en effectuant son 24e vol, s'écrase mais le pilote réussi à s'éjecter.
Le Mirage III-V 02 a effectué neuf décollages et atterrissages réguliers, 15 verticaux et sept transitions de vol vertical à horizontal.
Le programme d'essais s’arrête âpres ce crash


 

 

Résumé du programme du décollage vertical français
Mirage: "Balzac" 179 vols

Mirage III-V 01 41
Mirage III-V 02 24.

Description

Le fuselage du Mirage III-V est le même que celui du chasseur Mirage III-E, mais diffère par une plus grande dimension. Le radar était censé être placé dans le nez . Le cockpit est équipé d'un siège éjectable.
L'aile est une aile Delta, de conception similaire à l'aile de l'avion Mirage III-A avec volets et d'elevons. Il y a des coupures aux bords d'attaque.
Sa derive est similaire à celle du Mirage III  Sous le fuselage installé des surfaces de quille supplémentaires.
La motorisation de l'avion se compose d'un turboréacteur à double flux SNECMA TF-106 (TF-30 sur le deuxième prototype) avec une postcombustion pour créer une poussée horizontale et de huit turboréacteurs à double flux Rolls-Royce RB.162 pour créer une poussée verticale.
Le moteur principal est installé à l'arrière du fuselage et les moteurs de poussée verticale sont répartis en quatre compartiments situés symétriquement de part et d'autre du conduit d'air central
Chaque compartiment était initialement équipé d'une entrée d'air rétractable en forme de godet remplacée par des volets sur le deuxième prototype

 

 



Le prototype 01 se trouve exposé au musée de l Air du Bourget Photoscopes  ICI     2   3

Caractéristiques Mirage III-V
Envergure, m 8,72
Longueur, m 18,00
Poids kg
vide 10250
décollage normal 12000
décollage maximum 13440
Carburant, l 1600
Motorisation
Décollage 8 turboréacteurs à double flux Rolls-Royce RB.162
Vol 1 turboréacteur SNECMA TF-30
Décollage de poussée, kN 8 x 15,69
Vitesse maximale, km / h 2225
Plafond pratique, m 18000
Équipage 1

 

 

   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5125505
Nb de visiteurs aujourd'hui:1611
Nb de connectés:28