URSS Blindés T 55 MBT

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 15/12/2019 à 13:19:25



Le T 55
Le char le plus produit de l'histoire 85000 construits
 
Ce char est le premier char qui puisse être appelé selon les terme anglo-saxon de MBT bien qu’il soit classé comme char moyen Il est le successeur du T 44 dont il est nettement supérieur ,Il est considéré comme un des classique de la guerre froide.
Le T-55 est apparu en 1958, était la version revue et corrigée du T 54 avec toutes les modifications qui ont été appliquées à la série T-54 précédente, avec notamment la protection NBC et une nouvelle motorisation
D’ailleurs une partie des T-54 ont été modernisés au fil du temps pour se devenir des T-55 ce qui induit des erreurs et a donné vie au terme générique «T-54/55»
En combinant les chiffres de production du T-54 et du T-55, l'Union soviétique en a livré 60 500 et,si on incluant les productions locales (tchèque, polonaise ) soit 21 000 de plus, la production atteint 85 500 unités
C'est plus que son ancêtre de la Seconde Guerre mondiale, le légendaire T 34 avec 84 000 unités livrées (chiffre estimé).
Une partie de ceux-ci ont été largement exportés, surtout lorsque les T 62 et 72 sont apparus.
On peut comparer ces chiffre aux chiffres de productions des modèles de l’ Oncle Sam 
 M 47 Patton 9000
M 48 Patton 12000
M 60 Patton 15000
Selon la plupart des rapports de renseignement publiés au milieu des années 1980, à la fin de la guerre froide il a été admis que le Pacte de Varsovie pouvait mettre en ligne environ 50000 chars et parmi ces 50000 chars les T-54/55 modernisés représentaient toujours une bonne une partie de ce nombre.
Ces chiffres de production doivent être mis parallèle avec les chiffres de production des T 62 soit 22 700 du T 64 13 000 et enfin du T-72 25 000 sans parler du T 80 5400 (chiffre arrêté en 2005 )
Mais on ne peut comparer un T 55 et un T 80 tant l'écart technologique entre un T-80 et un T-54/55est important
Le T-55, comme le T-54, était encore un design relativement peu coûteux et peu sophistiqué, une suite logique du T-34 une figure emblématique de la Seconde Guerre mondiale.
Mais contrairement à son illustre prédécesseur ce char a reçu des améliorations sur le confort de
l’équipage sans atteindre toutefois les normes occidentales
Sa protection et son armement ont été revu aussi à la hausse afin d’augmenter l'espérance de vie du char en opération.
Malgré cela le T-54/55 sera toujours le seul MBT le moins cher à ce jour, ce qui va booster ses exportations plus que tout autre char moderne de l'histoire.
En dehors de l'URSS, du Pacte de Varsovie et de ses alliés, la plupart des pays non alignés ont acheté et mis en service ce modèle. Ainsi, il est aujourd'hui l'un des chars soviétiques les plus connus, et certainement le plus emblématique de la guerre froide.
Coté conflits la série T-54/55 a été éprouvée au combat dans toutes sortes d'environnements, de la frontière nord glaciale entre l'URSS et la Chine, aux jungles tropicales du Vietnam, et déserts brûlant d’ Afrique et du Moyen Orient Seuls l'Australie et l'Antarctique n'ont pas vu ce modèle rouler sur leur sol
Mais suite à ces conflits on peut tirer les conclusions suivantes
Ce char malgré sa production n ‘a jamais égalé les normes de qualité du monde occidental.
Ces innombrables engagements lors de conflits indirects, avec des chars de construction occidentale, ont prouvé qu'il était inférieur sur le champ de bataille à ses homologues.
Et ceci malgré les innombrables modernisations et améliorations locales visant à maintenir ce char au niveau
Historique
Conception du T-55 - modèle 1958
Le T-55 a été développé à partir de 1955-1958 à l'usine d'Uralvagonzavod. Il s'agissait essentiellement d’une remise à niveau du T 54 suite aux RETEX nottament avec la mises à niveau de la protection NBC complète appelée PAZ (Protivoatomnaya Zashchita), étudiée par le bureau d'études KB-60 à Kharkov.
Conception
Protection NBC
Il a été démontré lors d'essais que ce char pouvait survivre à une explosion nucléaire de 2 à 15 kt (ogive tactique) à 300 mètres de l'épicentre, bien que le niveau de chaleur et de rayonnement interdise toute chance de survie pour l'équipage à moins de 700 m .
Le système d'étanchéité associé à la protection NBC a été déclenché 0,3 seconde après la détection du rayonnement gamma.
Cette protection, cependant, n'était que partielle, avec une filtration des particules, mais pas de rayonnement gamma ou de gaz . Le bureau d’étude KB-60 a terminé ses tests sur un système de protection NBC en 1956, Les plans et toutes les modifications nécessaires furent envoyés à Uralvagonzavod.
Il fut testé sur le T-54M (Obyekt 139) qui a servi aussi à tester des nouvelles techniques de production . Il a été aussi incorporé les dernières mises à niveau du T-54B sous la supervision de l'ingénieur en chef Katsev.
Moteur
Le T-55 fut équipé du nouveau moteur diesel V-55 12 cylindres à 4 temps de 38,88 litres de cylindrée refroidi par eau IL procurait une puissance de 581 ch et pouvait donc faire face au poids supplémentaire du nouvel engin
Il possédait un nouveau démarreur pneumatique un nouveau système de chauffage pour le compartiment moteur avec filtre à carburant diesel MC-1.
Les trappes d’accès du compartiment moteur ont été modifiées pour un meilleur accès et un meilleur entretien.
Avec cette version son autonomie fut augmentée car la capacité d’emport de carburant ont été augmentées, avec 300 litres supplémentaires dans les réservoirs internes soit un total de 680 sans réservoirs externes.
Les suspensions, les chenilles et la transmission sont restées pratiquement inchangées, mais les roues modernes de type «étoile de mer» furent montées.
Armes
Le canon principal était pratiquement inchangé, avec le nouvel évacuateur introduit sur le T-55B.
De nouvelles munitions avaient été développées, comme les obus BK5M HEAT qui pouvaient pénétrer 390 millimètres de blindage
Le commandant a reçu un nouveau système de visée TPKUB ou TPKU-2B, et le tireur un viseur TNP-165.
La mitrailleuse DShK de 12,7 mm installé sur la trappe du chargeur a été abandonné plus tard, car cette arme s’est avérée inutile contre les jets modernes.
Le T-55 était équipé du système de protection contre les incendies «Rosa»


La tourelle moulée avait une face avant plus épaisse tandis que la plaque arrière était légèrement amincie pour gagner du poids. Le canon a été stabilisé avec un système à deux plans tandis que la vision infrarouge est devenue une norme.
Le canon avait une cadence de tir théorique de quatre coups par minute.
Le nombre de obus transportées est passé de 34 à 45, dont certaines étaient stockées dans des «conteneurs humides», en fait des réservoirs de carburant latéraux.

Le T-55A
Phtotoscopes   1   2    3
Cette version est dérivée du prototype Ob'yekt 155A de 1963, caractérisée par une nouvelle doublure antiradiation et un système de filtration chimique PAZ / FVU complet
Ce développement était une étape logique après la suite de protection PAZ, et a été développé par le bureau d'études Morozov à Kharkov en collaboration avec NII Stali (institut de recherche scientifique pour l'acier).
Le résultat a été une protection spéciale appelée POV, developpée par le bureau Vagonka à Nizhni Tagil.
Il s'agissait d'un plastique imprégné de plomb appliqué sur toutes les surfaces intérieures pour protéger l'équipage, Les écoutilles et trappes étant elles ausssi protégé par une mince couche
En dehors du système de surpression, une nouvelle filtration NBC a complété l'ensemble contre les agents chimiques.
Après des essais, la production a commencé en août 1963 sous le nom de T-55A.
Les améliorations du T-55 (années 70)
Au début des années 1970, la nécessité d'une puissance de feu supplémentaire suite aux RETEX des conflits lointains où les versions ont combattu a dicté le retour de la mitrailleuse lourde Uralvagonzavod DShK 1938/46 ou KPVT AA 12,7 mm (0,5 in) sur la coupole du chef de char
Cette mise à niveau était parfois appelée «modèle 1970».
Plus tard, en 1974, des télémètres laser KTD-1 et KTD-2 et des postes radio R-123 ou R-123M ont été installés
télémètres laser KTD-1


Dans les années 80, la menace croissante des missiles AT et les RETEX de la guerre en Afghanistan et des combats urbains au Moyen Orient a déclenché l'adoption du système de protection des véhicules ZET-1. Защита Экранная Танковая, ou "écran de protection de char Il s'agissait d'une structure en forme de Moustiquaire 

 montées à l avant du char Pour la conception ZET-1, il s'agissait d'assurer la protection de l'avant du char par un ecran et des jupes latérales mobile Ce système a vu le jour au début de 1964, et son montage sur le terrain ne dure que 2 minutes.
Les tests de vérification de cette adaptation ont demontrés que  le montage et les écrans grillagés sont généralement assez fiables.  En conclusion, la commission d'État a noté "une augmentation significative de la protection du char lors de l'utilisation de la protection ci-dessus", et a recommandé d'adopter cette "moustiquaire " avant ZET-1  par contre pour les jupes mobiles  il faut revoir leur méthode de fixation au réservoir.
Mais l'apparition des protection type briquettes à fait tomber cette innovation dans les oubliettes.
Mais aussi sur le terrain il peut y avoir ce genre de montage ( type grille Toma de la 2e Guerre Mondiale ).

 

Le T-55 M et AM  et AM2PB  Bastion (fin des années 1970 aux années 1980)
Photoscopes     1 
 
 
 
Ces ensembles de mises à niveau pour les T-55 et T-55As comprenaient:
  • Le système de conduite de tir «Volna»
  • Bastion» 9K116-1

  • Le système ATGM «Bastion» 9K116-1 et le système de guidage BOM 1K13 Photoscope du T-55AM2PB   Bastion ICI
  • Le système de stabilisation du canon «Tsiklon-M1» et les viseurs TShSM-32PV
  • Le moteur V-55U amélioré
  • Suspension améliorée et chenilles RMSh
  • Armure accrue, anti-mine, anti-napalm et protection anti-rayonnement améliorée
  • Poste radio R-173 / 173P
  • Un télémètre laser dans un caisson blindé montée sur le canon principal
  • Jupes latérales souples et écrans RPG arrière (utilisés uniquement en Afghanistan)
  • Lance-grenades fumigènes «Tucha» de 81 mm
  • Blindage frontal de tourelle BDD et armure d'applique glacis
Le T-55M1 était une sous-variante équipée d'un nouveau moteur V-46-5M de 691 CV dérivé du T-72 et rendu assez compact.

Le T-55AD «Drozd» (années 80)

Le Drozd muguet  en russe  est un système de protection actif  conçu pour augmenter la protection des chars contre les missiles antichars et les RPG . Il est considéré comme le premier système de protection active opérationnel au monde Il fut concu en 1977-1978 par le bureau d'études KBP d' A. Shipunov sous le nom de Kompleks 1030M-01 
Le Drozd utilise un 
radar Doppler 24,5 GHz pour détecter les obus entrants se déplaçant entre 70 et 700  m / s (pour éviter d'engager des armes légères ou d'autres projectiles plus rapides). Son ordinateur détermine quand tirer un projectile de 107 mm
Lorsque le projectile est à 7 m de portée, l'ogive de fragmentation Drozd explose, répandant des limailles de 3 grammes pour détruire le projectile  Le système Drozd était relativement complexe, nécessitant un réseau radar et deux tubes de lancement de chaque côté de la tourelle de char, et un gros boîtier électronique à l'arrière de la tourelle.
Mais le Droz d ne pouvait protéger qu'un arc de 60 degrés autour de la partie avant de la tourelle. et il coutait tres cher ( environ 30000 $ )
De plus il pouvait occasionner des pertes collatéralles aux troupes se trouvant à proximite ; Aussi le projet a été abandonné par l'armée, mais repris par les troupes de marine soviétiqueq pour la protection d'environ 250 chars 
T-55 en 1981-1982
Les chars updatés etaient au standard T-55M et furent  équipés de Drozd par l'usine de reconstruction de chars à 
Lviv , en Ukraine,  Ils furent ensuite remisés afin de conserver le secret . Les chars reconstruits étaient désignés T-55AD, oo T-55AD1 s'ils avaient le moteur V-46 plus récent. Le Drozd APS a ensuite été remplacé par un surblindage réactif. le Drozd a également été installé sur un petit nombre de T-62 , qui ont été désignés T-62D ou, s'il était équipé de la mise à niveau du moteur V-46-5M, T-62D-1.


Il fut exporté en petit nombre vers la Chine et vers un client du Moyen Orient  non connu  Le système Drozd-2 a été développé pour  procurer un arc de protection à 120 degrés Il était destiné à être installé sur les T-80U à venir.

Ces versions ont également adopté la plupart des modifications du T-55AM, notamment le poste radio R-173, le viseur TShSM-32PV, le stabilisateur «Tsiklon-M1», entre autres
L'AD-1 a été mis à niveau avec le nouveau moteur V-46-5M du T-72.

T-55MV & T-55AMV (années 1990)

Photoscope MV  1
 
Il s'agissait essentiellement d'une mise à niveau de la protection ERA (Explosive Reactive Armor).
Le «V» signifiait Vzryvnoj (ou «explosif»).
Tous les T-55 n'ont pas été mis à niveau et ont conservé toujours l'armure passive BDD / appliqué standard
Les briques ERA standardisées (EDZ pour «elementi dinamicheskoj zashchity») sont montées sur le chassis avant et les cotés l'avant de la tourelle
Les unités d'élite de l'infanterie navale soviétique ont été les premières à déployer ces chars, suivies du reste de l'armée dans un processus graduel après l'effondrement de l'Union soviétique, et étendues aux versions précédentes comme le T-55AMV (AM) et le T- 55MV (T-55M).
Cette version a également été exportée, notamment vers certaines unités de la Garde Républicaine Irakiennes.
La sous-variante V-1 a reçu la mise à niveau du moteur V-46-5M.
T-55M5
Il s'agit d'un «kit de mise à niveau» destiné à être exporté vers tous les clients T-55 / T-55A précédents
Cet ensemble comprend des panneaux ERA «Kontakt-5», un châssis plus long, des viseurs stabilisés TVK-3 et TKN-1SM, un système de stabilisation du canon principal amélioré pour le canon D-10T2S de 100 mm et une nouvelle motorisation moteur V-55U ou V -46-5M en option pour plus de mobilité.
Le poids au combat était inférieur à 40 tonnes.
T-55M6
Cette dernière mise à niveau, concerne à la fois pour l'armée russe et les vehicules exportés, Il comprend un châssis plus long avec six galets de roulement une tourelle complètement révisée avec le canon principal 2A46M 125 mm avec le chargeur automatique du T-72B, une motorisation avec le modèle V-46-5M et protection améliorés héritée du T-80U
En option, il pouvait recevoir le système de contrôle de tir 1A40-1 et le système ATGM 9K120 «Svir» du T-72B0, ou A42 et 9K119 «Refleks» du T-80U.
Versions de commandement
Ce sont les types T-55K1, K2 et K3;T-55AK1, AK2 et AK3;
Les T-55MK1, MK2 et MK3 étaient respectivement des versions commandement dérivés des T-55, T-55A et T-55M.
Le «K» qui signifie «Komandorski».
Le K1 et le K2 ont reçu des postes de radio supplémentaires R-123 / R-123M et ont été affectés respectivement aux compagnies et aux bataillons tandis que le K3 a reçu un R-130M, R-123M, une antenne de 10 mètres mât et un générateur AB-1-P / 30
C'était la version de commandement au niveau divisionnaire.
Le T55MK modernisé a reçu des radios longue portée R-173 (K1, K2) et R-143T2 (K3).
.
Production
L'Object 155 a été mis en production le 1er janvier 1958, remplaçant le T-54 et accepté comme T-55 dans l’Armée Rouge le 8 mai 1958.


Au total, 27 500 T-55 ont été construits jusqu'en 1981, autant de mises à niveau suivi le long des années soixante et soixante-dix.
La plupart des T-54 ont été mis à niveau sur le même modèle que le T-55, terminé en série hybride connue collectivement dans l'OTAN sous le nom de T-54/55.
Avec une production combinée, cette série est restée l’épine dorsale des forces blindées du Pacte de Varsovie jusqu'à la chute de l'URSS et a également été largement exportée.
La production du T-55 a finalement cessé à Kharkov en 1967 où il fut remplacé par le T-64 et à Nizhni Tagil en 1971 où il fut remplacé par le T-72.
Il fut encore construit à Omsk principalement pour les exportations jusqu'en 1977.
Au cours de sa production, la mitrailleuse a été retirée cela a permis de stocker six obus supplémentaires, tandis que la Mitrailleuse coaxialle SG MT 7. 62 mm a été remplacée par une PKT.
Au milieu des années 1970, le DShK 12,7 mm fit son retour sur la tourelle, pour donner une puissance de feu supplémentaire contre les fantassins embusqués et protéger les engins des menaces aériennes venant notamment des hélicoptères de l'OTAN comme le Huey Cobra Gazelle et autres engins volants anti char (A 10 )

Succession: le T-62
D'autres projets, comme les Object 165 et 166, ont vu le jour C’étaient des tentatives de mise à niveau du T-55A avec le nouveau canon à canon lisse D54T de 100 mm
Après avoir examiné la conception, le bureau Vagonka a indiqué que seul un élargissement de la coque permettrait la mise en place d’une tourelle plus large.
Cela bascule lorsqu en janvier 1961, un officier iranien déserte et franchi la frontière avec l'URSS avec le tout nouveau M60A1 Patton.
Après avoir examiné de près ce nouveau char, mieux protégé et équipé d'un canon de 105 mm il a été décidé de monter un canon de 115 mm sur les chars pour faire face à cette menace
Après un développement rapide, sur un T-55 modifié est apparu le prototype du T-62, ce qui a conduit à son tour à réduire la production du T-55A car il a été remplacé par le T-62 sur les mêmes lignes de production
25 prototypes de présérie ont été suivis d'une production à grande échelle en juillet 1961.
Variantes et conversions du T-55
L'Armée rouge avait en dotation environ 20 000 T-54/55 en cas de guerre conventionnelle ou à utiliser au lendemain d'une frappe nucléaire suite à leur conversion au standard NBC.
Au milieu des années 1970, ils formaient 85% de la force blindée de l'Armée rouge.
Grâce à des campagnes de modernisation progressive et à des munitions mises à jour, environ 3000 de ces chars contemporains du M47 Patton étaient toujours en première ligne lorsque le mur de Berlin est tombé en 1990.
Environ 412 T-54/55 étaient en service actif en 1995 mais seulement 20 en 2000.
1 200 ont été signalés en stock en 2008, avec peut-être 100 T-55 en réserve et moins de 500 en stock à ce jour.
En dehors de l’URSS ou Russie on trouve le T-55 dons les pays suivants


Argentine version Locale mise à niveau TENSA),
Croatie Version Minocistac
Cuba Version S-75 / S-125 Dvina TEL

Ramses II


Égypte version T-55E Mark 0, Mk. I, Mk. II et ramses II
Finlande T-55M

Conversion AA Marksman  


Royaume Uni Achat post-1990 et conversion AA Marksman pour l'exportation
Hongrie modernisation locale
Inde modifications des canons diffférent des modèles pakistanais ou 105 mm

Photoscopes   1   2   3   4    5     6


Irak Enigma QM & QM2, lance-roquettes, conversions de mortier et BTS local -2 véhicules de récupération BTS Saddam),  

Safir


Iran Type 72Z Safir 4, Safir-86

Achzarit


Israël Tiran-2, Tiran-5, Tiran-5Sh, Ti-67 & 67s Achzarit

Pakistan Al Zarrr


Pakistan Al Zarrr
 

Photoscope  1    2
 

Chine Type 59
Photoscope  1    2
 

Pérou modernisé T-55M1 Leon 1  Photoscope ICI


Pérou modernisé T-55M1 Leon 1 & M2A1 Leon 2, Tifon 2
équipements et systèmes d'armes made in URSS  sont présents au Pérou en effet suite du tremblement de terre de 7,8 degrés qui a secoué la région des montagnes d'Ancash et une grande partie du pays, le 31 mai 1970. une avalanche de neige,boue et  rochers qui ont suivi le tremblement de terre ont complètement enterré la ville de Yungay, tuant environ 18 000 personnes dans cette seule ville.
L'Union soviétique rejoint la soi-disant «opération de secours» du gouvernement péruvien et a déployé de nombreux hélicoptères, aéronefs et personnel d'urgence au Pérou.
Les hélicoptères Mi-8  déployés ont ensuite attiré l'attention des militaires péruviens et c'est à partir de là que les achats d'équipements et d'armes à destination de l'Union soviétique ont commencé.
Le Pérou acquiert en 1972 un lot d'environ 250 chars T-55  et avec cet achat, il y a un saut générationnel qui place l'armée péruvienne à l'avant-garde en termes de chars dans la région.
À l'époque, le T-55 avait un blindage puissant une grande puissance de feu, une grande mobilité, une plus grande précision et était également simple à utiliser et à entretenir que les chars utilisés jusque-là.
De même, le nombre acquis était suffisant pour constituer un puissant effet dissuasif qui, dura jusqu'à l'acquisition des chars Leopard 1 V par l'armée chilienne et des chars Leopard 1A5 pour l'armée brésilienne,
Il est resté jusqu'à l'achat de Leopard. 2A4 par le Chili, un blindé avec une mobilité, une protection et une puissance de feu bien supérieures.
Le T-55 a servi le Pérou avec  cess déploiements opérationnels au combat, sur la frontière nord ou sud, dissuasifs Pour son remplacement, les T-72, T-80, PT-91 Twardy, T-55AMG (via la modernisation), le VT-1A et même le T-90S ont été évalués.
Lors du deuxième gouvernement d'Alan García (2006-2011), l'achat de chars chinois VT-1A  de Norinco est évalué, malgré la variante testée ne répondait pas aux exigences techniques de l'armée péruvienne et de l'accord potentiel est contrecarré lorsque le gouvernement ukrainien réclame des droits d'exportation non divulgués sur le moteur qui équipe le VT-1A.
Cependant, des efforts sont faits pour moderniser le T-55 par l 'entrerprise Diseños Industriales Casanave. Dans un premier temps, des prototypes de chars appelés T-55M1 Leon 1 et T-55M2 León 2 sont présentés dans le cadre du projet Diede, en association avec l'armée péruvienne.
Le T-55M1 León 1 incorporait un télémètre laser, un ordinateur balistique, quatre rampes pour les missiles antichar Malyutka sur deux rails latéraux à la tourelle, la capacité de tirer des munitions Apfds, la protection des chenilles et le camouflage de type désert.
Le T-55M2 León 2 a recu en colplement un système de vision nocturne, un nouveau système de direction, un nouveau système de contrôle de tir, un système de communication, la climatisation, la puissance du moteur turbocompressé, un système GPS, entre autres.

Un nouveau projet de Diseños Industriales Casanave voit le jour portant sur un T 55 amélioré en partenarat avec la société ukrainienne KMDB (Kharkiv Morozov Machine Building Design Bureau) 
C 'est un un prototype appelé T-55M8A2 Typhoon, qui sur le base du T-55AMG, pour moderniser 140 chars, équipant quatre bataillons Cela reviendrait moins cher que l'acquisition de nouveaux chars.
La proposition intégrait un moteur suralimenté de 1 050 HP, un viseur 1G46M pour le tireur, stabilisé sur deux axes avec un télémètre laser, un système d'observation PNK-5 pour le commandant, une caméra thermique Buran Catherine E avec un viseur optronique pour le tireur, ainsi qu'un moniteur et panneau de commande pour le commandant. Canon à alésage lisse KBM-1M 125/48 mm chromé, transmission EMS-500, unité d'alimentation auxiliaire APU; Ordinateur balistique LIO-V, climatisation, caméra arrière CCTV, système de gestion de combat A-9620 Narada, blindage composite, entre autres.
Cette proposition ne fut pas retenue.
en f 2013, Rostec a présenté une copie du char T-90S qui était la pièce maîtresse de la foire cette année-là. L'idée était de tester le char sur le terrain de manouevre  Cruz de Hueso, près de Lima. Bien que les tests de mobilité et la précision des tirs aient été considérés comme réussis, l'achat du char russe n'a pas été spécifié pour des raisons non précisées Mais il a été dit que le canon et munitions produits ne peuvent perforer l'avant d'un char moderne, du type et du poids d'un Leopard 2A4.
Le projet d'achat de nouveaux chars est temporairement gelé


Rhodésie T- 55LD,

VIU-55 Munja


Serbie tous les T-55H améliorés APU de VIU-55 Munja
Slovénie M-55,modernisation locale réalisée par l'expertise Elbit de Tsahal, et la sous-variante M-55 USP pour la formation des conducteurs

Conversions soviétiques T-55
Malgré des exportations massives, des dérivés, des variantes et de nouveaux modèles comme les T-62, 64, 72 et T-80, la famille T-54/55 a formé l'essentiel de la composante blindée de l'Armée rouge pendant 40 années à la fois pour les forces terrestres et l'infanterie navale.
 Obtenir un nombre précis de T-55 modernisés en service aujourd'hui est assez délicat, mais il est supposé avoir considérablement diminué en raison de la fin de la guerre froide, du manque de fonds pour la maintenance et les opérations, et on estime que 70% des le parc est maintenant gardé en réserve.
Véhicules de récupération
Les BTS-3 étaient des tracteurs de récupération blindés moyens (Bronetankoviy TyagachSredniy) construits sur le T-55A. Le T-55 MARRS est apparemment un kit de récupération tardive développé par Vickers.
BTS-3
Poseurs de Travelure
MT-55 ou MTU-55: Photoscopes ICI     1     3
Le TM était synonyme de «Tankoviy Mostoukladchik». Il s'agissait apparemment de MT-55As de construction tchécoslovaque convertis en posuer de travelure avec une travelure de type ciseaux.
 Le MTU-12 (1955) était équipé d'un travelure à travée unique de 12 m de long avec une capacité de 50 tonnes.
MTU-12


Le MTU-20 avait une travelure à deux sections donnant un pont de 20 m de long et de 50 tonnes de capacite  Photoscopes  Ici       2

MTU-20


 La plupart étaient basés sur le T-54 mais d'autres ont été construits sur la base du T-55.

Engins de Génie
Le kit de lame de bulldozer BTU a été développé pour être monté en moins d'une heure sur chaque T-54/55.
L'ALT-55 était un char ayant la lame dozer en permanence, avec une nouvelle superstructure
Sa lame dozer était concave angulaire et possédait des vérins hydrauliques.
Une autre variante du T-55 Dozer était une char avec à la place de sa tourelle une cabine blindée rotative une flèche équipée d’un godet
l'IMR (Inzhenernaya Mashina Razgrazhdeniya)


 Mais c’est l'IMR (Inzhenernaya Mashina Razgrazhdeniya) qui fut la version principale de char du génie, sans tourelle avec une superstructure modifiée, une grue à commande hydraulique d'une capacité de 2 tonnes, convertible en excavatrice, lame de bulldozer et projecteur pour les opérations de nuit
Seules deux versions de grues lourdes SPK-12G ont été construites, tandis que le MTP-3 est un SU-122-54 converti en véhicule d'assistance technique équipé d'une grue légère datant de 1973.

Véhicule de déminage BMR 1 et 2
 
Le BMR-2 (1987) est la version principale de char démineur dérivée du T-55.


Il signifie Boyevaya Mashina Razminirovaniya ou char de déminage. Ce véhicule avait une superstructure fixe armée d'une mitrailleuse NSVT d’n ensemble de déminage KMT-7
Ce type a servi à tester de nombreux modèles de rouleaux de mine.

Lance-flammes OT-55
OT-55
L'OT-55 ou TO-55 dérivé de l'Objyekt 482 futt équpipé du projecteur de flamme ATO-200.
L’allumage était mis en œuvre par des charges pyrotechniques ( 12 charges au maximum )
Le réservoir de stockage contient 460 litres avec un jet en moyenne de 36 La portée maximale est d'environ 200 mètres
Véhicule blindé de transport de troupes BTR-T
BTR-T
Il s'agit d'un VTT (APC ) lourd récent basé sur le T-55 (Bronetransporter-Tyazhelyy), avec le DPM comme véhicule d'escorte
Destiné à l'exportation et aux combats dans la région du Caucase.
T-55 tchécoslovaques et conversions
Le T-55 A fut la version principale construite en Tchécoslovaquie
En raison de normes de qualité plus élevées par rapport à la fabrication en URSS, cette version a été plus largement exportée
Ils ne différaient que par des détails tels que les plaques d'accès au moteur redessinées (trois plaques montées sur la coque pour réduire le délestage des chenilles et les grilles de moteur ovales d
La sous-variante AK de commandement avait une plaque de base modifiée sur le toit de la tourelle pour un mât radio.
-Le T-55AMB, première mise à niveau tchécoslovaque, avec télémètre laser construit localement, système de contrôle de tir et mât de capteur de vent.
-Le T-55AM1 Kladivo, version AM locale, avec système de contrôle de tir informatisé «Kladivo» de fabrication locale, télémètre laser et mât de capteur de vent transversal. 
Photoscopes   1   2
L'AM1K3 est la version de commande associée.
-Le T-55AM2, version améliorée localement avec le blindage BDD passif de la tourelle en "fer à cheval", et sur l'avant de la coque et les plaques latérales.
Les boîtes en acier individuelles sont remplies de Penpolyuréthane et certaines cavités de coque ont été remplies pour une protection supplémentaire.
Il a été mis à niveau vers le moteur V-55U avec compresseur intégré (620 ch) et ensemble radio R-173P,
Il avait 8 lance-grenades fumigènes à droite de la tourelle et des phares supplémentaires.
Les sous-variantes incluent la mise à niveau du blindage Dyna-1
le T-55AM2B est équipé du canon 9M117 de 100 mm pouvant tirer le missile ATGM "Bastion" (AT-10 Stabber) guidé par laser via le système de visée 1K13 BOM.
Les T-55AM2K1, T-55AM2K2, T-55AM2K3 sont des versions de commandement respectivement au niveau de la compagnie, du bataillon et de la division.
Le VT 55 A véhicule de depannage a été largement exporté. Il a une grue d'une capacité de 15 tonnes, des treuils principaux (capacité de 44 tonnes) et secondaires (capacité de 800 kg). La sous-variante VT-55KS est la principale versions d'exportation tandis que le ZS-55A avait une lame de bulldozer BTU-55.


L JVBT-55A est le principal véhicule de génie avec grue 15 tonnes et lame de bulldozer BTU-55) Le JVBT-55KS est la variante d'exportation associée.

T 55 BZ  C'est un T 55 détourellé avec une lame dozer devant
-Le MT-55A pose travelure et les sous-variantes MT-55K et MT-55L qui avaient des ponts plus longs. MT-55KS est la version d'exportation et le PM-55L est la version légère.
La République tchèque moderne a également développé le Char de genie T-55C-1 «Bublina», le char d'entraînement des conducteurs T-55C-2 «Favorit» 
Photoscope ICI
 SPOT-55 anti-incendie.

Favorit


T-55 est-allemands et conversions

Il s'agit notamment du T-54Z, du T-54AZ et de l'AMZ (Z pour Zusatzausrüstung ou «équipement supplémentaire»), équivalent au T-54AM.
Les chars de récupération T-54T et T-54TB étaient équivalents au BTS-2.
Parmi les autres variantes, citons le T-55AM Minenräumladung (démineur) et le T-54 M1975 / 2,
T-55T avec équipement de remorquage et lames de bulldozer supplémentaires,
T-55TK avec des grues
Les BLG-60 poseur de Travelure et la sous-variante BLG- 60M2 avec un pont plus grand.
T-55 polonais et conversions
Photoscopes Pologne T 55 AM Merida Rimini
 
T 55 AD char de commandement T-55AD avec une radio de portée de161 km du T-55L (version locale du T-55A) et du LD (T-54 reconstruit selon cette norme), des versions de commande AD-1 & 2 (T-55A avec radio R-123/130 supplémentaire).
T-55AM polonais moderne est appelé le T-55AM "Merida", comprenant un système de contrôle de tir local "Merida" SKO, un capteur de vent transversal, un télémètre CCDN-1 jour / nuit, une protection passive BDD et une protection active composée d'un système d'alerte laser WPL-1 combiné avec des lance-grenades fumigènes WWGD-1 «Erb» et WPD-1 «Tellur» de 81 mm (3,19 po) de chaque côté de la tourelle et un moteur W-55 WAX développant 613 ch (457 kW) . Les sous-variantes incluent les versions de commande genie T-55AMS et AD-1M & AD-2M.
T-55AM2BP est une version tchécoslovaque pour l'exportation uniquement, construite sous licence
W-152SC est une conversion pour une version de défense aérienne basée sur le S-125SC "Newa-SC".
WZT-1


WZT-1 et 2 sont des véhicules de dépannge tandis que le char démineur principal est le char du génie T-55A, avec système KMT-4.
IWT est la version standard bulldozer / grue,
BLG-60 est un char porte travelure basé sur le char polonais

T-55 roumains et conversions
TR 580
La Roumanie a modifié le T-55 pour les besoins locaux dans les années 1970.
Photoscopes   Roumanie TR 85 M 1 Bison 
Des modernisations ont été effectuées localement, comme le T-55AM local subdivisé en chars équipés des systèmes russes «Volna», tchécoslovaque «Kladivo» et local «Ciclop».
-La production locale fut ele TR 580 en 1974, avec une nouvelle coque et un châssis plus longs avec 6 galets de roulement et des jupes latérales en métal, mais équipé du moteur d'origine de 580 ch.
400 ont été produits jusqu'en 1981, y compris les ARV TER-800 et TCZ-800.
TR-85 pour 1985 fut la deuxième mise à niveau et variante majeure avec une nouvelle tourelle modifiée, un système de contrôle de tir, des suspensions et un moteur allemand plus puissant.
BLG-67, ainsi que les sous-variantes 67M et 67M2
T-55 ukrainiens et conversions
Le bureau de conception Kharkiv Morozov était responsable de l'installation de système DREB( defense rapprochée des engins blindés ) soit des grenade fumigène T-55s 4 ,du télémètre laser, puis de l'installation du canon KBM1 de 125 mm à âme lisse.
ALT-55 est la version modernisée localement, visant à porter tous les T-54/55 au standard T-80
T-55-64 était une autre mise à niveau de la suspension standard avec la motorisation du T-64.
-Le T-55MV est une version ou un ensemble modernisé pour l'exportation.
T-55 yougoslaves et conversions
Avant l'éclatement du pays qui a suivi la mort du maréchal Tito, le pays disposait d'une importante flotte de T-54/55 appelés TZI-JVBT
Ils ont été progressivement modernisés sous le nom de T-55AI «Igman».
Cette version avait des composants du M-84 (T-72 local), comme le moteur, des rails la possibilité e tirer desmissile Sagger AT-3 en support externe, des système de mesure comme des télémètres laser un surblindage sur la tourelle et des DREB.
Autres opérateurs modernes
La liste est longue
Abkhazie une république séparatiste qui a capturé des T-55 géorgiens et les a exploités jusqu'en 2008, également en service en Ossétie),
Afghanistan 50 commandés en 1961, puis 705 livrés entre 1978 et 1991
Afrique du Sud 200 environ
Algérie 175 au total
Angola environ 400 T-55 et versions modernisées de diverses sources, qui ont connu de violents combats
Arménie peut-être 40
Bangladesh 122 T-54/55 modernisés aujourd'hui
Bosnie 10
Cambodge 205 de 1980 à 1990, y compris le T-55AM2BP polonais
Tchad 60
République centrafricaine 4
République démocratique du Congo 20, ex-ukrainien en 2006
Republique Congo 10
Côte d'Ivoire 10
Croatie
Cuba 1300+, environ 120 T-55M / AM modernisés
DAESH ?? recupérés sur Syrie
Égypte environ 700 T-55 livrés entre 1963 et 1973
Érythrée 120 ex-bulgare, 2005
Éthiopie 1200+ de diverses sources, moins de 100-150 à ce jour
Géorgie 108 à partir de 1992
Guinée 8 décembre 1974
Iran


Iran 120 + 65 ex-Libyens et Syriens, désormais modernisés
Irak 300 + 250 + 25 + 150 de diverses sources à partir de 1991
Kurdistan ? 300 recupérés sur Irak
Corée du Nord 570 d'URSS et Biélorussie
Laos 15
Lettonie 5
Liban 400?
Mali 12 T-54/55
 Maroc 150
Mauritanie 51
Mongolie 250
Myanmar 10
Mozambique 110
Namibie 15?
Nicaragua 136
Nigéria100?
Pérou 250
Roumanie 850 + 400 TR-580
Rwanda 30 T-54/55
République Sarhawi 50
Somaliland 85?
Ossétie 12/15 T-55s
Sri Lanka 99 de diverses sources 1991-2003
Soudan 160 de diverses sources
Sud Soudan oui combien ?
Suede 34 poseurs ponts
Syrie 1375 au total
Tanzanie 21
Togo (2)
Ouganda 160 au total
Uruguay (Ex-Tiran-4 / 5She
Ukraine (toujours 112 en service en 2010).
Vietnam peut-être 450 aujourd'hui , sur 600 comandé la NVA Armée Est Allemande
Ouzbékistan 80
Yémen 150
Zambie 20
Zymbawe 20

Anciens utilisateurs
En dehors de la liste ci-dessus, on peut rajouterl'Albanie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Bulgarie, la Croatie, la Finlande, l'Équateur, la Hongrie, l'Inde (apparemment 1219 en plusieurs lots), Israël (par captures, ont culminé en 1990 avec 1500 T-54/55), Macédoine , Monténégro, Maroc, Pakistan, Serbie (510 T-54 / 55s), Slovaquie (206), Slovénie (58)
Le T-54/55 en action
Voici une liste résumée des conflits majeurs où des T-55 ou T-54/55 ont été utilisés dans le monde.
En Europe,
Invasion de la Hongrie en 1956,
Pologne 1956
Yougoslavie années 1990
Tchecoslovaquie 1968
Moyen-Orient
Guerre des Six Jours 1967,
Guerre civile jordanienne 1970,
Guerre de Yom Kippour en 1973
Guerre du Liban années 80
Guerre Iran-Irak,
Guerres de coalition de 1991 et 2001 contre les forces irakiennes (Opérations Desert Storm et Iraqi Freedom) .
Guerre Civile Syrienne.
Extrême-Orient,
Conflit vietnamien, avec l'armée nord-vietnamienne
Guerres indo-pakistanaises,
Guerre Cambodge
Guerre civile au Sri Lanka contre les LTTE ou les Tigres tamouls.
Afrique,
Guerres ougandaises-tanzaniennes
Angola et Mozambicaine,
Libye
Sahel.
Mauritanie
Conclusion
On pourra dire que le T-54/55 a rencontré et combattu avec presque tous les types de chars de l'OTAN .
Bien que dépassé techniquement c’est toujours un char qui est utilisé car dans les conflits mineurs il a toujours malheureusement sa place car un engin blindé avec un canon fait toujours des degats et aussi des morts
 
Dimensions 6,27 x 3,15 x 2,40 m
Poids 36 tonnes - 36,4 tonne
Équipage 4 (commandant, conducteur, tireur, chargeur)
Propulsion V-55 12 cylindres diesel, 581 ch
Autonomie (avec réservoirs supplémentaires) 501 (960 l) à 600 km
Suspensions Barres de torsion avec bras hydrauliques
Vitesse 55 km / h
Armement Principal: 1 x 100 mm D-10T2G ou D-10T2 rayé
Sec: 1 x 12,7 mm ) DSHK AA (de retour en 1972)
Sec: 1-2x 7,62 mm PKT et SGMT pistolets
Blindage Arc frontal 120 mm , côtés 80 arrière 45
tourelle avant 200 toit 30 , bas 20 mm
Production totale Environ. + 85000
 
 

 
Galerie
 
 
 
 
 
 
 
 
Al Zarrar 1 Al Zarrar 2
Finlande IDF Tiran 5
IDF Achzarit IDF Achzarit  Mk 1

IDF Achzarit Mk 2 Iran
Irak Pakistan Type 59-1
Egypte Ramses II Egypte Ramses II
Serbie T 55 H Syrie 1973
Syrie Beyrouth 1982 URSS
Albanie  1997 Afghanistan Alliance Nord
Serbie Tchécoslovaquie 1968
NVA  1960 Afghanistan
Croatie  1990 Tchéquie  1995
Irak Enigma Irak 1991
URSS Marine  1989 Roumanie  1990
Kladivo Macedoine 1995
T55 AMB GéorgieT55 AMB
Roumanie 1989 URSS 1970
Serbie Kosovo 1990 Somalie  1990
T55 M T55 m 18 Hellcat Bosnie 1990
T55 MB Corée du Nord
NVA 1985 Roumanie  TR 77
Roumanie  TR 77 Roumanie  TR 77 début série
Roumanie  TR 77 fin série
 
 
 
   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6155738
Nb de visiteurs aujourd'hui:522
Nb de connectés:38