Impression issue de Maquetland.com Le monde de la maquette | http://www.maquetland.com/article-2319-royaume-uni-sten


Royaume Uni STEN

Article fait par :Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 13/09/2019 à 09:16:17



STEN

 

Le PM britannique STEN est l’une de ces rares armes à feu de l’histoire née dans un contexte pessimiste ( Bataille de France et risque de debarquement Allemand) en 1940  et devenue un des élements majeurs de la victoire Alliée ezn 1944 -45
La STEN était un système d’arme d’origine britannique, classé dans la catégorie «PM») et ayant servi pendant la Seconde Guerre mondiale.
Par  son fonctionnement et son système de montage et démontage  il s’est avéré  être une arme sans fioritures conçue exclusivement pour le combat rapproché
C'est une arme simple avec un récepteur métallique tubulaire contenant les composants internes fonctionnels coiffés par un canon,  il possède une poignée  et il est fabriqué en tole emboutie  Il ne possède pas de poignée  pistolet conventionnelle.
Malgré son apparence  la STEN est devenu une mitraillette populaire auprès des forces britanniques et du Commonwealth tout au long de la guerre. Il fut même  copié par les Allemands en 1944
Historique
apres la désastreuse campagne de France et le repli sur son ile les britanniques  apportent leur soutien aux fronts de resistance en Europe dès l'été 1940.
Suite à l opération Dynamo larmée britannique se trouve dans un état de dénument materiel extreme et doit faire face à la mencade de debarquement Allemand . En effet si l'armée allemande n'a pas réussi detruite l'armée anglaise physiquement , elle a réussi à capturer des tonnes d'équipements alliés - chars, artillerie, armes légères et autres. Ce butin de la guerre pour l’Axe victorieux  était une perte  our les Britanniques, car cette perte associée à la chute de la France, laissait les Britanniques sans défenses sachant pertinemment que les Allemands  avaient  l'intention de conquérir les Anglais par terre et par air.
Aussi sans plus attendre, le gouvernement britannique autorise la production locale du MP28 allemand, un pistolet-mitrailleur qui trouve ses origines dans le MP18, datant de la première guerre mondiale.


À ce stade de la guerre, l'armée britannique ne disposait d'aucun système d'arme de Pm ou mitraillette de première ligne contrairement aux Allemands
En effet  le soldat d'infanterie britannique s'est largement appuyé sur ses fusils  éprouvés mais encombrants et dépassés. La production locale MP28 est connue des Britanniques sous le nom de "Lanchester"  nom donné d'après le directeur de production George H. Lanchester.


De légères modifications ont été apportées, principalement en ce qui concerne le tir et la baïonnette de campagne Lee-Enfield.
Par ailleurs, les travaux concernant un nouveau MP de conception  britannique ont été poursuivis en se servant  comme base du MP38 allemand.  Le MP38 est entré en service avec les Allemands en 1939  
Des centaines de milliers de ce type ont finalement été fabriqués  et il faut le PM standard allemande de la Seconde Guerre mondiale.
Ce type d 'arme s'est révélé très efficace et a rapidement permis aux Allemands de disposer d'un avantage  Cependant, le MP38 était un engin complexe et couteux  ce qui a conduit à fabriquer le MP40 .
Coté britannique les travaux  étaient dirigés par le major Reginald V. Shepherd et Harold J. Turpin
En partant du MP 38  il faut fabriquer une engin  moins cher à produire mais  tout aussi robuste et fiable sur le terrain.
Aussi il faut utilisé un cadre en acier pressé avec une soudure par points tout au long. Cela a permis de mettre au point un système d’armes  pas beau mais efficace  Les essais d'un prototype de modèle ont eu lieu en janvier 1941 et l'arme a été officiellement acceptée
suivi de sa fabrication en série
L'arme sera  connue sous le nom de "STEN",  qui peut se traduire ainsi
ST initiales de Shepherd et Turpin  EN premières lettres du lieu d'origine - Enfield Lock
L’arrivée du STEN a fait oublier le dessin de Lanchester qui n’a servi que dans la Royal Navy
La priorité étant l’économie  les STEN  sont produites dans les usines  d’Enfield Lock ainsi que d’autres installations de Royal Ordnance en Grande-Bretagne (plus d’une douzaine d’entrepreneurs et de sous-traitants ont finalement pris part).La cartouche utilisée etait ma 9mm du pistolet Parabellum
La premiere version fut la STEN Mk I. C
Elle peut etre identifiable à la garniture en forme du house du canon son cadre squelettique, sa poignée avant tubulaire rabattable en bois,  Un cache-flammes  en forme de cuilllère a été ajouté au canon pour plus de discrétion, ce qui est particulièrement utile pendant les opérations de nuit. Ce cache flamme ou flash hider servait également de compensateur de bouche, ce qui devait pour une précision lors des tirs
Le magasin amovilbe situé à droite ete charger avec à 32 cartouches , les douilles usagées étant éjectées par la droite.
Environ 100 000 exemplaires du modèle Mk I ont été produits avant l’arrivée du STEN Mk I * simplifié et plus léger - qui supprimait les parties  en bois,
Les ingénieurs ont poursuivi leurs travaux sur la famille de pistolets STEN  pour arriver la production  du modèle mieux fini La STEN Mk II.
Cette version incluait un dispositif de sécurité mieux situé La housse enveloppant le canon fut remplacé par  tube thermique perforé plus simplifié. L’alimentation du magasin a été modifiée pour inclure une position «pivotante» à 90 degrés dans laquelle le chargeur peut être rangé sur le côté quand il n’est pas utilisé, ce qui permet d’être moins encombrant lors de la marche.

Mark II et Mark II S


Le STEN Mk II fut produite à plus de deux millions d'exemplaires  sur une période de trois ans Une variante  STEN Mk II avec silencieux a ensuite été réalisée et désignée sous le nom de STEN Mk IIS principalement pour une utilisation avec les forces spéciales.
La STEN Mk IIS était une Sten Mak II qui à la place de son canon normal  recoit un canon plus court destiné à libérer chaque cartouchele à des vitesses subsoniques et, par conséquent, à un niveau de décibels plus silencieux.
En réalité, cet arrangement permettait de produire une arme plus silencieuse, mais sa portée globale était réduite. Les composants internes fonctionnels  ont été allégés pour réduire davantage le bruit de fonctionnement.
Le STEN Mk IIS était essentiellement limité à un seul tir car un tir continu entraînait la rupture du silencieux


Le STEN Mk III était un modèe plus leger et simplifié   qui est apparue pour la première fois en 1943,
Diverses fonctions on disparues comme la possibilité de faire pivoter le corps amovible  pour avoir un corps tubulaire de base, en une seule pièce, soudé et renforcé en tôle d’acier. Cela donnait au Mk III un aspect plus élégant et plus uniforme.
Un protège-doigts a été ajouté près de l'orifice d'éjection pour protéger la main du tireur lors des ejections . La production de STEN MK III a été  confiée au Canada et en Grande-Bretagne
Dess Mk III capturés par les Allemands ont été reconsditionnées en tant que MP.750 (e)


La STEN Mk IV est apparu en 1943 en tant que variante d’infanterie aéroportée qui n’a jamais été sélectionnée pour la production en série, bien que le fabriquant ait fait une petite serie . La conception a pris le STEN MK II et produit un produit final plus petit pour une portée accrue  qualité appréciée des parachutistes. Le canon a été raccourci de manière appropriée et une crosse repliable a été ajoutée. Le STEN Mk IV aurait été produit dans les versions Mk IVA et Mk IVB, chacune se différenciant par ses poignées et ses système de miser à feu. Cependant, la décision a été prise de ne pas poursuivre la conception du Mk IV.
La STEN Mk V est apparue en 1944  avec lintroduction de la crosse de pistolet et d'une crosse  d'épaule, ainsi que la possibilité de monter d'une baïonnette pour fusil de service. Tout cela visait à faire du STEN MK V une arme  pour les soldats britanniques qui avaient un certain dédain pour l'aspect de base des armes STEN d'origine.
L'usinage a été correctement ajusté  le long des lignes de production. Les modifications portent sur une crosse de pistolet en bois, une crosse en bois ce qui la rapproche davantage des autres types de mitraillettes  Le support pour la baïonnette de campagne britannique standard a été inclus.
Bien que destiné à apporter une amélioration par rapport à la série STEN Mk II, le Mk V était plus lourd à cause de crosses et les problèmes d’alimentation de magazins persistaient alors que la poignée avant risquait de se rompre aussi la producvtion en serie fut rapidement abandonnée

Le STEN Mk VI était la version equipée du Mk V. Le silencieux était identique à celui présent sur le STEN Mk IIS, tandis que les éléments internes et le chassis provennaient du Mk V. Quelques-uns de ces modèles étaient en service.
 
 

 
Vie Operationellle

Bien qu'il soit entré en service opérationnel en 1941, le STEN n'a été utilisé en combat qu'en 1942, lorsque des éléments britanniques et alliés (principalement canadiens) ont participé à l'operation Jubilée sur Dieppe, le 12 août 1942
Les pertes furent lourdes( 3 367 Canadiens et 275 éléments des forces spéciales britanniques ) Alors que l'assaut était un échec complet pour les Alliés et une victoire éclatante pour les Allemands, le STEN fut testé dans des conditions de combat. Le raid de Dieppe a également servi de base pour les débarquements futurs   comme celui de Normandie  en juin 1944.
En pratique, les impressions initiales  britanniques  étaient mitigées  Elles portaient sur la finition et l'apparence extérieure de l'arme qui laissait beaucoup à désirer.
Ce n’est que plus tard en  service avec les SOE que le STEN a fait preuve de sa sa robustesse et d’une fiabilité suffisante tout en fournissant un appui feu important . de plus il était relativement facile à manipuler.
Le STEN souffrit toujours de problèmes d'alimentation persistants qui ont conduit à des bourrages Son magazin complet  était chargé avec  32 cartouches  mais de nombreux membres du SOE n'ont utilisé que 30 cartouches car il y avait moins de  pression sur le ressort du magazin

Autre defaut  les  opérateurs avaient tendance à utiliser le chargeur latéral en guise de support , avec une pression suffisante,qui  pouvait le détacher  provoquant ainsi un bourrage au pire moment possible. Mais une formation ad hoc  a permis aux opérateurs d'utiliser une autre méthode appropriée pour maintenir leur STEN, qui consistait à placer la main d'appui sous le bouclier thermique du canon, le chargeur reposant sur le bras porteur plié, la crosse contre l'épaule et la main principale au niveau de la zone de détente
En 1945, plus de 4 millions de pistolets STEN avaient été fabriqués sous différentes marques. L'arme a été utilisé par beaucoup des soldats  et  elle s'est révélée tout aussi populaire auprès des mouvements de resistance qui avaient besoin de cette arme fournissant un appui feu rapide et puissant  De plus sa compacité  était un élement majeur pour le transport  permettant de la cacher demontée La simplicité de la conception générale du STEN lui permettait de demonter  ses composants de base, de les transporter sous le nez des autorités ennemies et de le réassembler selon les besoins, et tirer en quelques minutes.
 


La société allemande Mauser fabrique des pistolets STEN Mk II fabriqués sur place comme des copies exactes avec  le marquage en anglais pour une utilisation éventuelle par leurs agents spéciaux. Quelque 28 000 ont été produits sous le nom de "Gerat Potsdam". Une alternative moins chère de la fin de la guerre est apparue en 1945 sous le nom de "MP 3008", dont 10 000 exemplaires ont été produits par différentes entités pour armer la population et les forces de défense lors de la bataille finale sur Berlin .


Les STEN ont été utilisés  jusque dans les années 1960 et ont été remplacées, ches les britanniques par des Sterling.


Les STEN ont  donc  connu diverses guerres tout au long des divers conflits de la guerre froide  de la guerre de Corée, la guerre du Vietnam et les guerres indo-pakistanaises.
Le STEN a également été cloné et copié sous  diverses formes de production dans les pays en développement / en reconstruction d'après-guerre, notamment l'Argentine, l'Australie, la Belgique, la France, la Norvège, le Danemark et la Pologne, chaque état utilisant sa propre nomenclature

 

Variants / Models

• Mk I - Production Initiale 100,000 armes
• Mk I* -Mod_le Mk1 simplifié éta llége
• Mk II -2 000 000  armes.
• Mk IIS - Modèloe avec silencieux.
• Mk III - Modèle MkI allégé et simplifié.
• Mk IV - Pour usage TA  1943.
• Mk V -  1944; pour Usage general mais abandonné.
• Mk VI - Modèle avec silencuzyx du Mk V
• MP.750(e) Mk III capturé  par les allemands.