Rheintochter









Rheintochter
English Translation


Rheintochter était un Missile SAM (Surface Air Missile ) développé durant le 2e Guerre Mondiale par les Allemands Il reprend le nom de la mythique Rheintöchter (trois nymphes de l'eau ou les filles du Rhin) de l'opéra de Wagner, L'anneau des Nibelungen
Développé à la fin de 1942 pour l'armée allemande, ce missile a été le père de tous les missiles SAM actuels


Histoire
Le Rheintochter a été une expérimentation allemande dans le domaine des missiles antiaériens fusée à deux étages testé au cours de la dernière année de la Seconde Guerre mondiale

 


Pour atteindre les lourds quadrimoteurs alliés de la RAF ou de l’USAAF volant à plus de 8 000 m, des études sont lancées en 1943/1944 et Rheinmetall-Borsig AG a trouvé un nouveau concept La fusée à deux étages. Il s'agit d'un concept reprit plus tard avec une grande réussite pour la conquête de l'espace
Le Rheintochter est en effet un SAM à 2 étages,
La première version (RI) avait une longueur de 6,29 m de long pour une envergure de 3,79 m


Le R III avait 3.74 m de long et une envergure de 2,93m
Il avait une portée de 40 km, et était destinée à assurer la défense des grands centres urbains et industriels.
Trois versions appelées RI, R et R-II-III, ont été élaborés et testés, entre août 1943 et Décembre 1944, avec différents modes de propulsion utilisant les combustibles solides (Diglycol) ou liquide. Chacun d'eux a été une amélioration de la série précédente, afin d'optimiser les qualités du missile.
Le RI a été supplanté par le R III, missile à carburant liquide avec deux boosters latéraux à carburant solide leur permettant de parvenir à une altitude plus élevée. Toutefois, seuls six R III ont été lancés, contre 82 missiles RI
Malgré des performances très prometteuses, le programme a été interrompu à la fin de 1944, après 82 essais La raison de cette interruption n'a jamais été élucidé, mais il prive l'Allemagne d'une arme efficace contre les bombardements stratégiques. Il est certain que le projet a été annulé en faveur du Enzian et du Schmetterling.
Ce SAM est le père des Sam soviétiques La ressemblance n'est pas fortuite, car plusieurs exemplaires de la fusée capturés par l'Armée rouge en 1945 ont été envoyés en URSS suivi par un grand nombre de techniques et de cerveaux de centre d'essais de Peenemünde "fortement encouragé" par les Soviétiques à venir en l'URSS afin de poursuivre leurs travaux au profit de l'Union soviétique dans la perspective d'un futur conflit avec les États-Unis

Rampes de lancement prévues


Description
Le Smithsonian possède un Rheintochter RI acquit auprès de l'US Navy en 1969.
Il a été exposé au National Air and Space Museum de 1976 au début des années 1980. En 2002, il a été restauré dans son état d'origine pour être 'exposer au Stephen F. Udvar-Hazy Center

Un des points forts du "Rheintochter" vient de son système de guidage au cours de la première partie du vol (phase de montée), le missile est radioguidé vers la formation ennemie par le biais d''impulsions radio émises depuis le sol.
Ces impulsions, captées par un récepteur intégré dans le corps du 2e étage (juste au-dessus des moteurs), sont relayées électriquement vers le système de guidance qui se trouve dans à la base du cône avant, qui agi sur les servocommandes pour diriger le missile
Ils agissent sur de 4 grands spoilers en bois en forme de croix placés autour du cône, qui permettent la rotation et le changement de direction grâce à des servocommandes agissant sur les spoilers.

La surveillance visuelle de la trajectoire du missile a été facilitée par la lumière des fusées traçantes installé à l'arrière du corps du missile.
Ce dispositif primitif a été supprimé sur les versions suivantes, pour être remplacé par un suivi radar.
Une fois le missile dirigé vers les bombardiers le guidance radio a été arrêté et le missile devient alors totalement autonome.
Il va vers sa cible automatiquement, grâce à un radar de bord de suivi qui se verrouille sur la cible
Il est équipé dune charge militaire de 150 kg d'explosifs pour la SE RI et 100 kg pour la R-III, qui n’est pas été placée dans le nez du missile mais à l arrière du 2e étage juste sur le moteur fusée
Son explosion est déclenchée par un détonateur à percussion relié électriquement à une fusée placée à proximité du plafond du cône, qui déclenche l'allumage quand il détecte que le bruits des moteurs de bombardiers lourds
Le mise à feu peut être aussi déclenchée du sol via une impulsion radio codée.
Le Rheintochter 1 a été lancé à partir d'un affut modifiée de 8.8 cm dont le tube a été démonté et a été spécialement transformé pour fournir une plate-forme de tir.
La radio commande du missile est du genre Command to Line of Sight (CLOS). Le tireur agit sur un joystick afin de diriger le missile Pour mieux observer le missiles des traceurs se trouvent dans les ailes du missile.

le Booster

Booster


Ce missile a été l’une des plus grandes fusées à combustible solide de la guerre et produit la plus grande poussée, mais pour une très courte durée.
Par suite de son incapacité a aller plus haut il devait être supplanté par le modèle R III, à carburant liquide avec deux boosters à carburant solide montés latéralement, mais seulement six d'entre elles furent testées
Le booster est un cylindre d'acier fin avec des supports de montage
Rheintochter R I, Ailerons

Ailerons (Internet)
Ailerons( Internet)


Il ya quatorze ailerons en bois quatre pour le nez, six pour le corps du missiles et 4 pour l arrière.
Rheintochter R I, Nez

Nez (Internet)


Cette section est en acier fin avec des support pour le montage des ailerons .
Rheintochter R I, Servomoteur

Servo Moteur (Internet )


Ce servomoteur est monté à l'intérieur du nez et déplacé vers l'avant des surfaces de contrôle de cette Rheintochter
Rheintochter R I, Section Sustainer

Sustainer ( Internet)


Cet artefact est l'organe principal du missile.
Caractéristiques
Fabricant: Rheinmetall Borsig
Poids 1,746 kg
Poids à vide. 748 kg
Charge militaire 151 kg
Dimensions Missile (assemblé)
Longueur 6,309 m total avec booster
Diamètre maximum: 54 cm
Ailerons maximale: 2,21 m
Portée : 7,5 km

 

dessins trouvés sur internet mais je ne retrouve plus le site ??

Drawings found on Internet but I don't  find agin the website ??

 

 

Internet

 


Rheintochter


Rheintochter was a German Surface AIR Missile (SAM) develloped during WW He take its name from the mythical Rheintöchter (three water-nymphs Rheintöchter or Rhine daughters) from the Wagner opera The ring of or Nibelungen
Developed in late 1942 for the German Army, this missile was the father of the modern SAM


History
The Rheintochter (Rhine Maiden) R I was an experimental German two-stage antiaircraft missile tested in the last year of World War II

 


To hit the heavy four engines bombers of the RAF or USAAF operating at 8 000 m, studies are launched in 1943/1944 and Rheinmetall-Borsig AG found a new concept The rocket with stages . It was a concept developed later with great success for the conquest of space
The Rheintochter "was indeed a large SAM with 2 stages,


The first version (RI) was 6.29 m length and 3.79 m wingspan
R III 3.74 m length and 2.93 wingspans
He has a range of 40 km, it was intended to ensure the defense of major urban and industrial centers.
Three versions, called RI, R and R-II-III, were developed and tested between August 1943 and December 1944, with various modes of propulsion using both the solid fuel (Diglycol) than liquid. Each was an improvement and refinement of the previous one, to maximize the qualities of the missile.
The R I was to be supplanted by the R III, a liquid-fuel missile with two side-mounted solid-fuel boosters that enabled it reach a higher altitude. However, only six R IIIs were ever launched, as opposed to 82 R I missiles
Despite very promising performance, however the program was halted in late 1944, after 82 fire tests The reason for this interruption has never been elucidated, but it deprive Germany of an effective weapon against the strategic bombing. It is sure that the project was cancelled in favour of the Enzian and Schmetterling.
This SAM was the father of the soviet Sam The resemblance is not accidental because several copies of the rocket captured by the Red Army in 1945 were send in USSR followed by many of technical and brains of experimental test center of Peenemünde "strongly encouraged" by the Soviets coming in the USSR to continue their work to the benefit of the Soviet Union in the perspective of a future conflict with the USA

expected launch ramp


Description
The Smithsonian acquired a Rheintochter R I from the U.S. Navy in 1969.
It was displayed in the National Air and Space Museum from 1976 to the early 1980s. In 2002 it was restored to its original condition and paint scheme for exhibit at the Stephen F. Udvar-Hazy Center

One of the strengths of "Rheintochter" was his way of guiding particular during the first part of the flight (climb phase), the missile was not independent. It was radio-hostile towards the formation by means of coded radio pulses emitted from the ground. These pulses, captured by a receiver integrated into the body of the 2nd stage (just above the engines), were relayed electrically instrument guidance at the base of the cone front, acting in turn on the servo controlling the steering of direction.
These consisted of 4 major spoilers ovoid wooden cross placed around the nose cone, which allowed the rotation to change the flight path in the four directions, with actuators acting on the spoilers.
On the IR, visual monitoring of the trajectory of the missile was facilitated by tracer rockets light installed at the rear of the 2 largest median wings.
This primitive device was removed on the following versions, which was followed by radar.
Once the missile successfully brought direct bombers, the radio was stopped and the missile then became completely autonomous.
He ran on the target automatically, thanks to a radar tracking board that the lock on training. Load up to 150 kg of HE explosives for the RI and 100 kg for the R-III, was not placed in the nose of the missile: it was housed in the terminal part of the 2nd stage, rear the propulsion system.
Its explosion was triggered by a percussion detonator electrically connected to a nearby rocket placed in the cap of the cone, which triggered the ignition when it detects the roar of the engines of heavy bombers
Activation of the load could also be radio-from the ground, sending a radio pulse-coded.
The Rheintochter 1 was launched from a converted 88mm gu8.8 cm cannon whose play had been dismantled and had been specially converted to provide a shooting platform.
n mount and radio guided by the Command to Line of Sight (CLOS) technique. The operator used a joy stick to command movement of control surfaces on the nose of the missile. To make the observation of the missile easier for the operator, a flare was fitted to two of the missile’s wing tips.
Booster Section

Booster(Internet )


It was also one of the largest solid-fuel rockets of the war and produced the largest thrust, although for a very short duration. Due to its inadequate altitude ceiling, it was to be supplanted by the R III model, a liquid-fuel missile with two side-mounted solid-fuel boosters, but only six of those were ever launched.
This booster section is a steel cylinder with fin-mounting brackets
Rheintochter R I, Fins

Fins ( Internet)
Fins ( Internet)


There are fourteen wooden fins included under this number: four nose fins, six medium body fins, four large tail fins.
Rheintochter R I, Nose Section

Noose section (Internet)


This section is the steel nose with fin-mounting brackets for an incomplete Rheintochter, as the missile lacks a guidance section.
Rheintochter R I, Servomotor

Servo-motor (Internet )


This servomotor was mounted inside the nose section and moved the forward control surfaces of this Rheintochter
Rheintochter R I, Sustainer Section

Sustainer ( Internet)


This artifact is the main body or sustainer section of an incomplete Rheintochter,as the missile lacks a guidance section.
Technical Data
Manufacturer:Rheinmetall Borsig
Loaded weight:1,746 kg
Empty weight. 748 kg
War head 151 kg
Dimensions:
Missile dimensions (assembled)
Length 6.309 m total with booster
Diameter maximum: 54 cm
Fin span maximum: 2.21 m
Range: 7.5 mi


.

 

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4595550
Nb de visiteurs aujourd'hui:321
Nb de connectés:18