Renault UE Chenillette (Paris)









La chenillette Renault UE
English Version


 

Les pertes énormes de la 1°GM avaient ouvert les champs à diverses études sur la protection de l’Infanterie, et ou comment progresser à travers un terrain bouleversé par les obus ou les barbelés.
Le 2° point a été rapidement résolu par la mise au point du char d’assault qui est un engin chenillé portant un canon et pouvant se mouvoir à l’aise en milieu hostile. D’où l’idée de reprendre cette avancée technologique et pouvoir mettre des soldats à l’intérieur d’un engin blindé afin qu’ils puissent se mouvoir à l’abri de la mitraille du champ de bataille, et aussi créer un engin qui puisse amener en premier ligne le ravitaillement dans les fantassins ont besoin (munitions nourritures premiers secours) Mais les défenseurs de cette idée on encore un long chemin parcourir avant de pouvoir imposer leurs vues. D’autant que les pays sortent d’un Conflit long et meurtrier et que la priorité n’est pas à l’équipement des forces militaires mais à la reconstruction de l’économie. La France n’échappe pas à cet état des faits. Ce n’est donc que dans la fin de la 1° partie des années trente que les premiers engins voient le jours avec les SDKFZ 251 allemands ou les Half Track américains

The enormous losses of WW1 had opened the fields to various studies on the protection of the Infantry, or how to move through a field shattered by shellfire or barbed wire.The 2nd  point was quickly solved by the development of the tank assault which is a tracked vehicle carrying a gun and can move at ease in a hostile environment. Hence the idea to repeat this technological advance and offer at the infantry a protection so she can move beyond the grapeshot of the  battlefield, and also create a armored vevehicle that can bring in the first line refuelling to the infant (ammunition foods first aid) But advocates of this idea is still a long way go before we can impose their views. Especially as countries emerging from long and bloody conflict, and that priority is not to the equipment of the military forces but to rebuild the economy. France is not immune to this state of affairs. So it is that in the end of the 30th only german SDKFZ 251 German or American track Half will built
Historique de la Chenillette UE
A la fin de la 1° guerre Mondiale, les avancées techniques font germer des idées sur la motorisation de l’infanterie. 2 engins sont alors étudiés
Un engin pour le ravitaillement de l’infanterie
Un engin pour transporter les troupes
Toutefois le 2° type d’engin n’est pas encore à l’ordre du jour pour l’Etat Major Français .Les études avancent lentement et ce n’est seulement qu’au début des années trente que débouchent les premières études des engins qui avaient débuté en 1922. C’est en effet à cette période que l’Etat major sort une fiche programme   d’un véhicule qui reçoit le doux nom de baptême de «Véhicule Type N». Différentes firmes se lancent dans le bain avec entre autres Renault Citroën  Latil ou Brandt


History of the EU Chenillette

 

At the end of the WW1 technological advances  give ideas for a mechanization of the  infantry. 2 vehicles  are then studiedA vehicle for infantry supply
A vehicle  for transporting troopsHowever, the 2 ° type of gear is not yet on the agenda for the State Major French. Studies moving slowly and it is only at the beginning of the 30th  that lead early studies gear began in 1922. It was at this time that the HQ released a detailed programme of a vehicle that receives the soft baptismal name of "Vehicle Type N". Different firms were presents with, among others, Renault and Citroen Latil Brandt

Brandt

 

 

Prototype Latil

 

 

 

 

Elle confie la construction de son prototype à Latil  qui propose 2 types de véhicules basés sur un prototype britannique  
La commande passée les10 et 17 décembre 1930 porte sur 6 engins avec remorque et porte tracteur Comme c’est un projet d’origine étrangère, britannique pour être précis Latil doit fabriquer 5 engins en France. Ils sont légèrement différent du bren carrier Il est mu par un moteur Ford Type A à démarreur électrique par contre la remorque est britannique Ils doivent permettre le ravitaillement des unités en première ligne mais aussi pour le 2° type engin pouvoir tracter un mortier léger. Tous les deux pouvaient tracter une remorque Les test débutent en juillet 1931 et ils sont couronnés de succès mais aucune suite n’est donné

It entrusts the construction of its prototype at  Latil which offers 2 types of vehicles based on a British prototypeThe order placed December 10th and 17th  1930 relates to 6 vehicles  with  and trailer  As it is a project of foreign origin, to be precise British Latil must produce 5 equipment in France. They are slightly different from Bren carrier, it is driven by an engine Ford Type A with electric start  But the trailer is 100% British  They must allow refuelling units on the front lines but also for the 2nd type  able to tow a light mortar. Both could be towing The testing began in July 1931 and they were successful but no result is given 
Citroën
Il reçoit lui aussi une commende de 6 engins de 2 types Nous ne savons rien du premier par contre le 2° engin est connu 

 

 
prototype Citroën

 

 

 

C’est un engin Half track de petite taille avec un pilote se trouvant à l avant gauche avec à sa disposition un volant dans un petit habitable blindé . IL avait à sa droite le moteur. Tout l’arrière de l’engin était occupé par un coffre. Un crochet se trouvait à l’arrière permettant la traction d’une remorque. 2 Coffres permettant divers rangements se trouvaient à l’arrière dans le prolongement de la caisse. 2 pare boues situés de chaque coté de l’engin évitaient la projection de boue. Les tests sont effectués du 24 au 29 juillet 1931. Deux modifications sont demandées. Meilleur refroidissement du Moteur et possibilité de pourvoir décrocher la remorque de l’intérieur
He is also an order for 6 vehicles of  2 differents types  We don’t  know  nothing from the first  but the 2nd is known
It is a small Half track with a pilot located at the front left at his disposal with a steering wheel in a small armored habitable. It has in his right an engine. While the back of the unit was occupied by a chest. A hook was in the rear traction for a trailer. 2 Cases allowing various storages were at the rear in the wake of the body. 2 mudguard located on each side of the machine avoided projecting mud. Tests will be conducted from July 24th  to 29th  1931. Two changes are requested. Best Engine cooling, and the possibility of dropping the trailer filled from the inside

Renault.

 

Prototype de la chenilette Renault UE

 

Renault  qui avait déjà fait des études sur ce type de chenillettes,était déjà très avancé de fut aussi il ne faut pas s'étonner que son matériel a été rapidement prêt.
Le constructeur propose 2 types de chenillettes l’une à chenilles métalliques et une autre à chenilles souple. Les tests effectués en avril mai et juin sont concluants bien qu’il soit démontré que les chenilles souples soient fragiles.
Apres les essais c’est Renault qui enleva le marché est  le 9 décembre 1931 la société reçoit une commande pour 50 véhicules .Malgré le choix définitif de Renault  tous les véhicule vont continuer a être testé Si Renault  decide de nommer son engin «Tracteur blindée de ravitaillement d'infanterie Renault Type UE ». Le terme officiel choisi est Chenillette de ravitaillement d’infanterie Modèle 1931 R
Au milieu des années 30 se pose avec acuité le problème de renouvellement des matériels de l’armée française. L’infanterie décide de s’équipé des matériels modernes et le seul matériel présent est la Chenillette de ravitaillement d’infanterie Modèle 1931 R Le 20 Décembre 1934 l'état-major décide de  lancer une nouvelle compétition pour une   nouvelle chenillette. Aussitôt Renault Fouga Lorraine Hotchkiss Fouga et Berliet se mettre sur les rangs Mais ils ne peuvent lutter efficacement contre Renault qui a déjà l’expérience   de sa première chenillette et qui  propose très vite un engin dérivé de sa chenillette UE le qui fut appelée UE 2
Les modifications sont les suivantes.
Renforcement des organes moteurs (différentiel boîte de vitesses qui passe à quatre vitesses avant et une vitesse arrière).
Modifications de gardes qui sont plus longs
Nouvel éclairage arrière de l'engin
Décrochage automatique de la remorque.
Ce véhicule reçoit le nom de baptême de chenillette de ravitaillement de l'infanterie modèle 1937 R   et toute de suite les commandes y compris de l’étranger car la Roumanie et la Chine   Plus de 6200 engins des 2 types étaient en service en 1940 Pour faire face à cet afflux de commande Renault décide de sous-traiter la construction à différents constructeurs tels que Fouga AM X. Berliet

Renault, which had already done studies on this type of tractors, was already well advanced was also it is not surprising that his equipment was ready quickly.
The manufacturer offers 2 types of tractors one Tracked metallic and another Tracked flexible. Tests conducted in April May and June are conclusive although it is shown that the flexible caterpillars are fragile.After testing, Renault win the  market and on  December 9th  1931 the company received an order for 50 vehicles. Despite the final choice of all vehicle Renault will continue to be tested If Renault decides to name his armoured tractor " Tracteur blindée de ravitaillement d'infanterie Renault Type UE.
" The official term chosen  is Chenillette de ravitaillement d’infanterie Modèle 1931 R
In the mid-30 is acute the problem of renewal of material for the French army. The infantry decides to fit out with  modern equipment and the only material now is the Chenillette de ravitaillement d’infanterie Modèle 1931 R
On December 20th 1934 the HQ  decided to launch a new competition for a new tractor. Immediately Renault Fouga Lorraine Hotchkiss Fouga Berliet are ready
 But they can not effectively figth Renault, which has already experienced with  its first tractor, which offers very fast a tractor derived from th UE and called UE 2
The changes are as follows.
Strengthening bodies engines (differential gearbox passing with four forward gears and one reverse gear).
Changes mudguards who are longer
New lighting back of the unit
Automatic disconnecting of the trailer.
This vehicle receives the baptismal name of chenillette de ravitaillement de l'infanterie modèle 1937 R   and immediately orders come with orders from Romania and China
Over 6200 vehicles of 2 types were commissioned in 1940 To handle this influx of orders Renault decides to subcontract the construction at various manufacturers such as AMX Fouga. Berlie

Présentation du véhicule

 

La chenillette Renault en configuration transports The  chenillette Renault in configuration Transport .
la remorque de transport de la Chenillette Renault  The trailer transporting the Chenillette Renault

 

 

 

C'était un engin chenillé de dimensions réduites avec une caisse basse en deux parties la partie équipage se trouvant  à l'avant les deux membres d'équipage étaient séparés par le groupe moteurs composé d’un moteur Renault de 10 chevaux à 4 cylindres .Dans le museau de l'engin se trouve la boîte à vitesses avec 6 vitesses avant et 3 vitesses arrière Le tout asservi à un différentiel Le radiateur était quant à lui placé à l'arrière du moteur . Celui ci bénéficait pour son aération de2 ouies de ventilation percées dans les blindages latéraux et dans le bas de la caisse à l’arrière. L réservoir d'essence avait une capacité de 56 litres et il  se trouvait positionné derrière le siège du conducteur
Cet engin était blindé à hauteur de 9 mm pour les parties verticales et de 6 mm pour les parties horizontales Pour la partie supérieure l'équipage était protégé par des calottes  hémisphérique rabattables percées par des fentes de vision
La caisse arrière est occupée par une benne basculante qui pouvait transporter de 0.4 t de matériel et qui pourrait être manoeuvrée de l'intérieur de la chenillette. Le train de roulement était composé d'une chenille reposant sur 6 galets à bandage en caoutchouc accouplés par 2. Le tout était maintenu par un longeron extérieur.Le barbotin était à l'avant et le Galet tendeur à l'arrière. Le train de roulement était de type de Vickers  vous allez trouver 2 petits galets de roulement supportant la chenille dans sa partie haute
Cette chenillette pouvait être positionnée sur une remorque à quatre roues permettant son transport rapide sur route par un camion tactique. Comme tout matériel  entrant en corps de troupe il faut modifié au cours de sa vie militaire. Notamment il était prévu  une modification des chenilles et du train de roulement.

It was a  smaller tracked vehicle with a lower body into two parts, the crew party on the front two crew members were separated by the group composed engines with an engine of 10 horsepower Renault 4-cylinder. In the snout of the machine is the speed box with 6-speed forward and 3-speed rear All enslaved to a differential The radiator was meanwhile placed at the rear of the engine. This one or for aeration de2  ventilation  bars breakthroughs in the side shields and at the bottom of the box in the back. Fuel tank had a capacity of 56 litres, and he was positioned behind the driver's seat The vehicle was armored up to 9 mm for vertical and 6 mm for horizontal sections for the top crew was protected by caps hemispheric fold breakthroughs by slots vision The rear body is occupied by a rocking tipper who could carry 0.4 tons of equipment and that could be operated from inside the tractor. The running gear consisted of a caterpillar resting on pebbles at 6 bandage rubber coupled by 2. It's been maintained by a stringer extérieur.Le sprocket was at the front and the tension shingle at the rear. The running gear was kind of Vickers you will find 2 rolling shingle bearing the caterpillar in its upper part   The tractor could be positioned on a four-wheel trailer for its rapid transport on the road by a truck tactic. Like any material entering  in regiment he must be changed during his military life. In particular, it was anticipated a change in the caterpillars and running gear
Utilisation tactique

 

Essais chenilette avec Armements chenilette Tests with  Armements

 

La chenillette n'ayant jamais été prévue un des missions de combat elle n'a jamais reçu d'armement. . Toutefois différents essais sont effectués mais tout ceci resta sans suite
Les chenillettes peuvent toutefois tracter tous les divers armements légers en dotation dans l'infanterie comme les mortiers ou les canons anti char de 27 mm modèle 34.
Cette chenillette UE remplira pleinement son rôle et sera réutilisée par l'armée allemande soit dans sa version de base soit d'un différentes versions spécifiques comme avec le montage d'un canon de 37 mm entre autres. La chenillette a participé à la campagne de France avec brio elle fut aussi donnée en dotation aux unités polonaises repliées en France qui recevront un de quant à elle que des chenillettes UE  2

Using tactics
This chenillette had never been provided  for combat missions she had never received any weapons. . But different tests are conducted, but all that remained unimplemented They  tow   however, all the various light weapons staffing in the infantry as mortars and anti-tank guns of 27 mm model 34. This chenillette EU will fully its role and will be used by the German army is in its basic version is a different versions, such as with the installation of a 37 mm cannon among others. The tractor was involved in the French campaign with gusto she was also given staffing units Polish folded in France who will receive one for its tractors that EU 2

L'évolution prévue de la UE 2.
Les essais de 1938 préconisent.
L'adaptation d'une nouvelle chenille et d’un  nouveau train de roulement qui a été mis au point par l'AMX.reprennant le train de roulement du R 35. Nous avons donc un engin plus stable et plus puissant  qui  fut testé en 1938 39
Divers autres essais vont se poursuivre jusqu'à la défaite française de juin 40

The evolution for the EU 2.
Tests of 1938 advocated. The adaptation of a new track and a new running gear, which was developed by AMX. In fact it is the  running gear of the R 35. So we have a craft more stable and powerful, which was tested in 1938 / 39 Various other tests will continue until the French defeat in June 40

Voici donc en bref historique de cette chenillette Renault UE mais pour que plus amples renseignements je ne puis que vous conseiller la lecture du livre de Pascal Danjou consacré à cette chenillette paru dans le Focus N°1 consacré à la chenillette UE
La  lecture de cet opuscule écrit par un « Docteur es matos  français » est vivement recommandé et vous pouvez aussi consulter le site 
chars français d'Antoine Misner pour en savoir plus

This is a brief history of this tractor Renault EU, but for more information I can only advise you to read the book by Pascal Danjou on this tractor appeared in the Focus No. 1 on the tractor EU Reading the booklet written by a "Docteur es matos french" is highly recommended and you can also visit the site of chars français Antoine Misner for more  informations
Caractéristiques
Chenillette de Ravitaillement d’infanterie Modèle 1931 R
Constructeur Renault
Poids 2.64 T
Equipage 2
Longueur 2.80 m
Largeur 1.74 m
Hauteur 1.25m
Garde au sol 0.30m
Moteur Renault 4 cylindre de 2.12 litres de cylindrée
Vitesse 30 Km/H 6 marches Av 2 marche arrière

 Specifications
Chenillette de Ravitaillement d’infanterie Modèle 1931 R
Manufacturer Renault Weighing 2.64 T Crew 2
Length 2.80 m Width 1.74 m
Height 1.25m Guard ground 0.30m Renault Engine 4 cylinder engine capacity of 2.12 litres 6 forward 2 rear Speed 30 Km / 
  Berliet prototypes and Fouga Hotchkiss prototypes and Lorraine

 

prototypes Berliet et Fouga prototypes Berliet et Fouga

 

 
 

 

 

 

 

Autres photoscopes  Others Walk Around    2  3  4
 

 

 

 

 



 
 
 
   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3811463
Nb de visiteurs aujourd'hui:204
Nb de connectés:23