LTH Pz 39 Thun









LTH Pz 39 Thun
English Translation
In Memoriam Massimo Fotti
 

Praga

   
Historique Voir ICI

History Click HERE

Le Panzer 39, également connu sous le nom de 'LTL-H' ou 'LTH'  (qui était la désignation d'exportation tchécoslovaque), était un char léger suisse qui a servi dans l'armée suisse de 1939 à 1960. Son châssis servit de base pour de nombreuses conversions
La première étant la modification intervenue en 1941 avec l'adoption d un canon AC de 47 mm . Ces modifications ultérieures finiront par le transformer en Nahkampfkanone 1.
Ce fut le premier char à être utilisé par les Suisses qui avait des capacités antichar appropriées. Avant cela, la Suisse avait racheté le français
Renault FTen 1921, appelé MFT-17 "Moskito"  et, plus tard, en 1934 et 1935, le char léger Vickers-Armstrong Modell 1933/34 appelé Panzer 34/35.
Il était prévu de construire les chars Panzer 34 et 35 en plus grandes quantités et de les utiliser comme véhicules de patrouille frontalière et de reconnaissance, mais,il s'est avéé que ces chars n'avaient pas la puissance de feu et le blindage pour être efficaces contre d'autres chars. Une délégation suisse a ainsi rendu visite à la firme allemande Krupp à Essen et à la firme suédoise Landsverk à Stockholm afin de rechercher de nouveaux véhicules pour remplacer les Panzer 34/35. Cependant, ni Krupp ni Landsverk n'ont proposé de véhicules adaptés aux besions suisses, bien qu'un
Landsverk L-60a été obtenu pour les tests. On pense que après leur séjour en Suède, la délégation suisse a pu visiter une usine de  la société tchécoslovaque CKD (abréviation de Ceskomoravka-Kolben-Danek),ou de nombreuses tankettes Praga AH-IV-Sv et  autres blindés étaient en cours de fabrication pour la Suède.

Pendant  cette étude  sur la mise en service du Panzer 39,  il convient de tenir compte des véhicules antérieurs que CKD proposait à la Suisse. Comme de nombreux pays à l'époque, la Suisse a choisi d'acheter un nouveau char au lieu de développer le sien. Les responsables suisses ont contacté CKD en 1937 en disant qu'ils se rendraient plus tard dans l'année pour examiner de nouveaux chars.
N'étant pas une entreprise à laisser passer ce marché, CKD a offert aux Suisses des tankettes Praga AH-IV-Sv de 3,5 tonnes ainsi que des chars
TNH-S de 7,5 tonnes. Lors de la visite de la délégation suisse début septembre 1937, ils reçurent une proposition d'environ 60 tankettes AH-IV-H similaires à la version suédoise.
Cependant, la délégation suisse a jugé la tankette trop courte pour le théatres d'opération alpin et a donc rejeté l'offre. La délégation demanda alors un véhicule de 6 tonnes avec un blindage de 24 mm et un canon de fabrication suisse de 20 mm ainsi que deux mitrailleuses Maxim. CKD, qui négociait à l'époque avec la Lettonie et le Pérou pour vendre un char connu sous le nom de LTL, a donc proposé  ce char. à la Suisse
Armé d'un canon Oerlikon de 20 mm comme l'exigeaient les Suisses, ce véhicule ne satisfaisait toujours pas les Suisses et fut donc modifié. Après des tests rigoureux, l'accord a été accepté et signé. C
LL nouveau véhicule s'appelait LTL-H (également connu sous le nom de LTH) et l'accord portait sur 24 de ces véhicules, dont 12 véhicules devaient être construits en Tchécoslovaquie équipés d'un moteur Skoda Praga EPA de 119 ch mais sans armement ni optique
.Les 12 véhicules restants ont été construits en Suisse et équipés d'un moteur suisse Saurer CT1 D SZ 1007 de 110 ch. Ces 12 véhicules, ainsi que les 12 construits en Tchécoslovaquie, étaient armés d'un 24 mm Panzerwagen Kanone 1938, d'une paire de 7,5 mm Panzerwagen Maschinengewehr 1938 et d'un 7,5 mm LMG 1925, tous fabriqués par la Waffenfabrik W+F Berne.
Description
Ce Panzer 39 était en tout point similaire  aux nombreux autres chars de l'époque, le moteur étant dans un compartiment séparé à l'arrière et le compartiment de l'équipage devant lui, avec une tourelle rotative au-dessus du véhicule.
Son blindage était de 32 mm à l'avant de la caisse et de la tourelle, avec 15 mm sur les côtés et 8 mm à l'arrière du char.
L'équipage était composé de 3 hommes, un chauffeur, un mitrailleur pour la MG  7.5 mm coaxial LMG 1925 situé à gauche du canon principal. Il pouvait servir aussi de chargeur pour lecharger le canon principal. Enfin, il y avait le commandant de char dont le travail consistait non seulement à commander le véhicule, mais aussi à faire fonctionner la radio et à servir  la MG du commandant, un modèle 1938 7,5 mm Panzerwagen Maschinengewehr qui était situé sur le côté droit du canon principal dans une position indépendante. sur monture à billes
Par contre la mise en actrion du Pzw Mg 38 monté sur la coque, ne pouvait être faite que par lee mitrailleur qui devait  se mettre en position  côté du conducteur si le besoin s'en faisait sentir.
Comme les chars  CKD de l'époque, le Panzer 39 avait 4 grandes roues de route de chaque côté, reliées par paires à une suspension à ressort à lames. La roue motrice et la transmission se trouvaient à l'avant du véhicule.
Il pouvait atteindre une vitesse de pointe de 45 km/h sur route avec une autonomie de 200 km et de 20 km/h hors route avec une autonomie de 120 km.
L armement principal était composé d'un canon p dérivé du 24 mm Tankbüchse 41 fabriqué par W+F Bern. Il avait un  chargeur de 6 opbus  Il pouvait pénétrer 43 mm de blindage à une distance de 150 mètres avec une vitesse initiale d'obus de 900 m/s pour l'obus perforant. Il pouvait tirer des obus perforants (AP), ainsi que des obus hautement explosifs (HE), des obus traceurs, des obus d'entraînement avec ou sans traceur ainsi que des obus  à blanc
Vie Opérationelle
Les chars de CKD vont constituert l'épine dorsale de l'armée suisse et constituaient la base de nombreuses modifications différentes. Le Panzer 39 a subi une autre modification sous la forme du 34M Pz.K-41 qui a finalement conduit au projet Nahkampfkanone 1.
Comme la  Suisse resta  neutre pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale elle aurait donc dû mener une guerre défensive si elle était attaquée, en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale.
Aussi sous l'impulsion du généra Guisan un plan est proposé
Consolidation des bunkers existants et naissance de l idée d'un reduit national, qui consistait à abandonner les basses terres par la quasi-totalité des militaires, ne laissant que quelques bunkers occupés. Ces bunkers se composaient principalement des forts du Rhin à la frontière allemande, ainsi que de multiples bunkers stratégiquement situés dans les basses terres qui étaient destinés à affaiblir autant que possible les envahisseurs jusqu'à ce qu'ils atteignent le rédui
En plus de fortifier fortement les Alpes avec d'innombrables systèmes de bunkers plus petits et plus grands, de nombreuses routes et ponts ont été piégés pour exploser à tout moment. Des Bunkers étaient placés à des positions stratégiques, où les convois d'envahisseurs potentiels seraient tous bloqués et ne pourraient ni avancer ni reculer facilement, ce qui en ferait des cibles idéales  En plus de cela, la liaison ferroviaire via le Gothard et diverses autres liaisons nord-sud auraient été détruites, faisant du transport de marchandises entre l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste un cauchemar logistique.
Entrés au service de l'armée suisse en 1939, ces chars ont été affectés àn 6 groupes de chars connus sous le nom de Pzw. Dét. 1, 2, 4, 5, 6 et 7, avec 4 véhicules par groupe. En 1940, les 6 groupes sont réorganisés en 3 régiments de chars (Panzerwagen Kompanie, Pzw. Kp), 1, 2 et 3, chacun étant rattaché à une brigade légère.
Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle la Suisse est restée neutre, l'armée suisse a subi une réorganisation et, en 1948, Pzw. Kp. 1, 2 et 3 ont été dissous. Cela a été suivi par un autre changement en 1949, lorsque l'ancien Pzw. Kp. 1 à 3 ont été renommés Panzerjäger Kompanie (régiment antichar) 31 à 33. Ces unités ont ensuite été équipées du G 13.

 

Voir Aussi see Also

LTH Pz 39 Version Entraînement Thun
LTH Pz 39 Thun
LTH Pz 39 Thun
LTH Pz 39 Thun
LTH Pz 39 Thun Après Restauration
LTH Pz 39 Thun Avant restauration

.

.

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6028227
Nb de visiteurs aujourd'hui:486
Nb de connectés:26