Poliorcétique Hélépole de Rhodes









Poliorcétique Hélépole de Rhodes Loupian  2022
English Translation
In mémoriam à Luis

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
 
Helipole de Rhodes
Cette tour de siège haute de 40/ 43 m avait une base de 22 m elle était puissamment armée
Elle comportait neuf étages munis de nombreuses fenêtres et était armée avec d’énormes catapultes sur les niveaux inférieurs, de plus légères aux niveaux supérieurs.
Internet

Elle comportait aussi deux escaliers (l’un pour la montée, l’autre pour la descente) et une passerelle mobile par laquelle les soldats accédaient au mur ennemi.


Deux catapultes à projectiles de 82 kg une catapulte avec des projectiles de 37 kg à l'étage inférieur
 


 

trois catapultes à projectiles de 27 kg au premier étage


Deux catapultes à projectiles de 14 kg au 5 étages suivantes

 

Deux oxybèles aux étages supérieurs

Sa charpente était pour les œuvres maîtresses en sapin ou en pin alors que les roues et les parties horizontales étaient en chêne
Toutes les jointures principales sont renforcées par des plaques de fer
Pour protéger la machine des projectiles incendiaire tout l'extérieur était revêtu de plaques de fer sur trois côtés
Elle possédait un essieu orientable à l’aide de leviers. L’engin pouvait ainsi être déplacé dans toutes les directions. Le châssis était fait de poutres entrecroisées à 90° formant un caillebotis

Pour sa propulsion l'ensemble est monté sur 8 roues chacune au diamètre de 4 m 60 elle est propulsée par un énorme cabestan et une courroie relié à un point d’ancrage au sol, placé sous l’engin dans la direction où il devait se diriger (comme dans l’hélépole de Posidonius),
Les cordages étaient fixés à l'arrière du châssis, qui passaient sous des poulies ancrées au sol à l’avant de la machine, et revenaient vers les lignes arrières de l’assaillant, afin de pouvoir être tractées par des soldats ou des animaux situés hors d’atteinte des assiégés.
200 hommes environ sont affectés à la manœuvre du Cabestan
Naturellement il était toujours possible d'accélérer les opérations en exerçant une poussée sur l'arrière de l'engin
Son poids devait se situer probablement autour de 150 tonnes
Il faut savoir que les tours des sièges existaient depuis l'époque assyrienne
La tour qui nous intéresse est l’hélépole ou helipolis de Rhodes qui fut construite par Epimaque d'Athènes pour Démetrios Poliorcète en 304 avant Jésus-Christ En fait cette tour fut une version amélioré de celle inventée au Ivesicle par
Polyeidos de Thessalie
Cette tour de siège fut la plus grande de l'Antiquité et on en garde des descriptions dans les textes de Vitruve Diodore  et Athénaeus Mecanicus
La légende dit que lassé par la résistance des assiégés Démétrios leva le siège en laissant sur place les equipements de Siege . La récupération et la revente des ces matriaux a permis aus Rhodiens de financer la construcion du Colosse de Rhodes
La plupart des autres tours des sièges n'avaient rien de comparable avec ce monstre
Leur revêtement était fait de laine ou d'algues marines comprimés entre des peaux
Beaucoup comportaient un pont-levis mais manifestement Démetrios n'a pas vu l'utilité au combat L’hélépole était amenée à la portée de projectiles des remparts et sa garnison soumettait les défenseurs à un tir à tuer
Le grand lithobolos était même capable de détruire remparts et courtine
Une fois cette phase la manœuvre achevée les assiégeants amenent à pied d’œuvre Bélier et pointe à forer pour saper la muraille
Une autre tactique possible était sous couvert de la tour de lancer un asaut au moyen d ‘échelles de ponts levis et sambuques
 
  un trepanon  une sambuque
 

 
 
   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7251682
Nb de visiteurs aujourd'hui:1978
Nb de connectés:74