ATR-2 (Automotive Test Rig) Bovington









 
ATR-2 (Automotive Test Rig) Bovington
English Translation
Merci à Ian Tong pour certaines photographies
 

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
 
 
 
le char MBT-80 était le programme britannique afin de trouver une successeur au Chieftain après l'echec du  projet anglo-allemand FMBT. Le char se  actuellement à Bovington.

La coque, identifiée comme ATR 2, est en fait  un banc d'essai automobile construite en acier et aluminium dans un souci de gain de poids : acier à l'avant, aluminium à l'arrière avec une couche sandwich d'inox entre les deux pour pallier l'impossibilité de souder l'acier et l'aluminium ensemble. Des fissures sont apparentes à l'arrière du véhicule, là où les plaques latérales et arrière se rejoignent. Malheureusement, la tourelle et la coque du 99SP27 ne sont pas prevues pour être montées ensemble.car la La tourelle fait partie d'un autre  programme de recherche  qui en cas de succès, aurait peut-être trouvé sa place dans le MBT-80. .Cette tourelle qui est donc étroitement liée à ce qui aurait la tourelle définitive du MBT-80  . Elle est  le e Weapon System Demonstrator (WSD), anciennement le Fire Control Rig (FCR), qui se trouve également au Tank Museum.
Aussi lorsque le MBT-80 a été annulé, la tourelle FCR a été utilisée en tant que partie du programme de recherche au MVEE Chertsey (1984-RARDE Chertsey) où, entre autres, divers viseurs stabilisés à deux axes de tireurs de fabricants britanniques ont été testés. 
Donc selon toute probabilité, cette tourelle aurait trouvé son chemin sur MBT-80. La coupole du commandant est stabilisée ainsiq ue le système de visée.
Dans le cadre du programme, le commandant a également reçu un viseur panoramique,une imagerie  thermique, laser intégré (PANTILI). Comme le titre l'indique, il s'agissait d'une caméra thermique rotative à 360 degrés équipée d'un détecteur de CO 2laser (dioxyde de carbone). Celle est installée sur le côté chargeur sur le toit, mais les images étaient disponibles à la fois pour le commandant et le tireur Le système entier se trouve exposé au musée militaire d'Aldershot et WSD a installé une maquette en bois.
En interne, le FCR disposait d'un bus de données numérique reliant les principaux sous-systèmes. Le traitement de l'ordinateur de contrôle de tir était entièrement numérique et au milieu des années 80, le traitement de l'équipement de contrôle des armes à feu était également entièrement numérique.
Pour les essais sur le terrain, la tourelle était à l'origine montée sur une coque Chieftain, mais au fur et à mesure que le programme progressait, elle a ensuite été transférée sur la coque sur laquelle elle se trouve maintenant à Bovington. La tourelle est en fait une tourelle FV4211, probablement parce que l'intérieur aurait été similaire au MBT-80 . les plaques de blindage se trouvant soudée sur l 'avant de la tourelle ne sont que du lest afin d' augmenter l'inertie de la tourelle pour représenter celle d'une tourelle blindée

Mais les informations sur ce  char et le  sont rares
Le MBT-80 est un excellent exemple de la façon dont la politique et la situation internationale peuvent affecter le développement d'un char. Pour commencer, l'effondrement du programme anglo-allemand original qui a abouti au JagdChieftain a convaincu les deux parties qu'un char à tourelle conventionnel était la meilleure réponse, mais comme chaque pays avait ses propres idées sur la conception future des chars, il y a très peu de preuves d'une collaboration ultérieure.
Le travail sur le projet britannique va débuté vers 1973, d'ou le choix du nom dei Main Battle Tank 80  qui sera une chimère car il ne sera jamais réalisé. Le projet était de disposer d'une nouveau char prêt à remplacer Chieftain au début des années 80, même si cela s'est avéré ambitieux.
La coque sera  assemblée par des ingénieurs d'état à  Chertsey.
 Il aurait disposé d'untourelle r ce qui en fait un char elativement conventionnel avec un équipage de quatre hommes, un canon rayé de 120 mm et une version du moteur Condor CV-12 développant 1500 ch. Le châssis aurait été fait en un composite d'acier et d'aluminium recouvert d'un  blindage type Chobham et il aurait ressemblé extérieurement au FV4030, qui est finalement devenu Challenger.
Le matériel expose baptisé ATR 2 n 'est  en fait le squelette de la coque avant que le blindage Chobham ne soit installé
Le terme ATR veut dire  Automotive Test Rig suggérant qu'il était destiné à être un châssis test roulant
Après la chute du Shah d'lran en 1979 et l'annulation du contrat Shir 2  voit les britanniques modifié le prjet iranien pour le transformer en Challenger 1. Cela,couplé à l'escalade des coûts du MBT-80 et au fait que le programme semblait s'éternisel a entrainer l 'annulation du programme et le Chassis a été reversé au Tank Museum en 1991.
En conclusion il faut savoir que le degré de secret entourant le MBT-80 rend difficile les travaux de recherches sur ce char en particulier en ce qui concerne la tourelle. Une source affirme que la tourelle présentée ici était destinée à remplacer le FV4211, le soi-disant  Chieftain aluminium qui est exposé dans le Tamiya Hall, Cependant, il existe également des preuves qu'une autre tourelle, actuellement installée sur un ancien Challenger, était la tourelle proposée pour le MBT-80. La tourelle présente sur le MBT-80n' a été livrée au Tank Museum environ deux ans après la coque,
 
 
   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7234479
Nb de visiteurs aujourd'hui:1094
Nb de connectés:43