Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Meaux









 

7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp
English Translation

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
Mise brutalement en face de l'obsolescence précoce de son nouveau mais très conventionnel canon de campagne Krupp 7.7cm FK 96 ('FK' = FeldKanone = Canon de Campagne) suite à l'apparition du révolutionnaire canon de 75 Mle 1897 Français et de la démonstration des capacités de celui-ci lors d'opérations en Chine en 1900, le gouvernement Allemand exigea de Krupp qu'il se rapproche de Rheinmetall, son concurrent le plus sérieux, afin de mener d'urgence un programme coûteux de modernisation intégrant les innovations de son canon de campagne.
En effet  l'armée allemande en ce debut du XXe siècle est équipé du nouveau canon de camapgne FK 96, attribué aux batteries des divisions calibre de 7,7 cm  aec une cadence de tir de huit coups par minute,
Cette pièce d'artillerie a été jugée adaptée aux tâches définies et suffisamment moderne . Mais  en 1901 le haut commandement allemand,  suite à la revolte des Boxers on vue en oeuvre le canon de 75 français  et ont compris que le FK  96 était  depassé par le canon de 75mm, mis en service depuis 1897, Le nouveau canon français avaitmis la barre très haut  grâce à son système de recul hydropneumatique moderne, Il avait une excellente stabilité de tir et une grande précision.et cerise sur le gateau il avait une cadence de  tir extraordinaire de 20/30 coups  par minute. Enfin, le canon français était équipé d'un blindage métallique qui protége  l'équipe de pièce  
Face à ce problème  les allemands comprennent  qu'il faut d'urgence combler le fossé technologique et de produire rapidement une pièce d'artillerie qui intègre ces nouvelles caractéristiques techniques , d'autant que sans un canon moderne il serait tout à fait impossible de concevoir et de mener de le plan de  l'état-major général allemand, voulue par
Alfred von Schlieffen (1891-1906), Les allemand alors  lance un  un plan d'urgence prévoyant une refonte majeure du FK 96 avec l'introduction d'une série d'innovations technologiques pour le rendre apte à rivaliser avec les canons français lancé. par 1905
En effet, Rheinmetall maîtrisait depuis quelques années déjà des innovations intéressantes mais boudées par l'APK (Artillerie Prufungs Komission), qui manquaient cruellement au canon de Krupp : une culasse à action rapide (Ehrardt-Rheinmetall), et un frein-récuperateur de recul (hydro-mécanique) conçu par Haussner.
Ironiquement, ce brillant ingénieur n'avait pas pu convaincre son employeur d'accepter son idée de frein de recul moderne lorsqu'il travaillait pour le puissant mais conservateur.... Krupp (!) en 1888. Ce canon reçut le nom plutôt anodin de '7.7 cm FK 96 n/A' ('n/A' = neue Art - nouveau modèle) puisqu'il s'agissait en principe d'une simple modernisation du 7.7cm FK96
En pratique toutefois les travaux de modernisation étaient conséquents puisqu'il s'agissait pour le tube de remplacer la culasse, ré-usiner la chambre pour accepter des munitions encartouchées, ré-usiner le diamètre et raccourcir légèrement la longueur en calibres pour l'alléger, ajouter des glissières, et monter le frein récuperateur. Le chassis était plus long et nouveau, la pièce se voyait équipée d'un bouclier, etc... ! Les quelques pièces non modernisées restantes prirent l'appellation '7.7 cm FK 96 a/A' ('a/A' = alte Art - ancien modèle)
le FK 96 nA représente une nette amélioration par rapport à l'ancienne FK 96 d'origine technique, mais il  est encore nettement inférieur à 75 mm Français qui a conservé une plus grande portée, un projectile plus lourd et surtout une cadence de tir plus importante

Le FK 96a neuer Art  avait toutefois introduit de nombreuses innovations; le canon possédait maintenant un système de recul hydropneumatique efficace qui a permis une augmentation de la cadence de tir et rend la pièce d'artillerie beaucoup plus stable et précise; Par ailleurs, le canon allemand était équipé d'un nouveau système de chargement, un meilleur mécanisme de remorquage et un bouclier métallique de protection pour l'équipage.
Le FK 96 nA était surtout plus léger que 75mm canons français Il surpasse  les nouvelles pièces Quick Fire britannique a récemment mis en service comme le 18 livres  Et il jouissait d'un avantage majeur en termes de mobilité sur le champ de bataille et le fonctionnement du transport.

Fabriqué dès 1904 par Krupp et RheinMetall, et introduit dans les unités à partit de 1906, ce canon de campagne composait l'ossature de l'Artillerie légère de l'Armée Allemande.
Ce canon, appelé « FK 96 nA » (neuer Art,  est distribus aus batteries d'artillerie de campagne affectés aux divisions dès 1908. Chaque division allemande était équipé d'une brigade d'artillerie forte de 54 canons
Un Corps d 'armée de deux divisions, a donc à sa disposition 108 pièces 7,7 cm par rapport à 120 canons de 75 mm attribués à chaque corps d'armée française; Par ailleurs, le corps de l'armée allemande conserverait une puissance globale supérieure du feu grâce à la disponibilité de 36 obusiers de 10,5 cm et 16 de 15 cm
C'est avec 5068 pièces de ce type, réparties en puissantes batteries pour l'artillerie de campagne et de  divisions de cavalerie, que ce pays entra en guerre en 1914. 3744 canons de campagne 77 FK 96 n/A étaient encore en service a la fin des hostilités.
C'était une pièce moderne et performante, difficilement déartageable de sa rivale Francaise, a l'exception de la portée, inférieure de 500 m avec les munitions classiques. Toute une génération de canons dérivés de ce matériel furent commercialisés par l'industrie Allemande pour l'exportation vers de nombreux pays avant guerre. Après le debut des hostilités, les alliés Turcs et Bulgares du IIe Reich furent équipés des mêmes pièces.
Aprè la Premiere Guerre mondiale  le FK 96 nA aequipera en plus de de la Bulgarie et de la Turquie quelques-unes des nouvelles nations ont été soulevées dans l'est de l'Allemagne comme : la Lettonie, la lithanie l 'Estonie et la Pologne  et cela jusqu'au milieu de annnées30
Le FK 96 nA utilisé une grande variété de munitions
Feldgranate 96: un projectile de 6,8 kg d'explosif avec 0,19 kg TNT
Feldkanonegeschoss 11: une balle de 6,85 kg avec une combinaison de haute et explosif shrapnel eclats d'obus Bullet de 6,8 kg
Antichar
Fumigène
eclaairant
Chimique
  • Caractéristi Canon de Campagne de 77mm modèle 1896 n/A
  • Année du design : 1904
  • Calibre : 77.00 mm
  • Poids en position de tir : 971 kg
  • Poids à tracter : 1477 kg sans le caisson a munitions, 1812 kg avec
  • Longueur tube en calibres : 27.00 (longeur totale tube) - 21.2 pour la partie rayée seule
  • Nombre de rayures : 32 (pas progressif)
  • Poids du projectile : 6.85 kg
  • Vitesse initiale : 465 m/s
  • Cadence de tir : 12 coups par minute
  • Portee : 7800 m à 8300 m
  • Pointage en hauteur : -13 / +15 degrés
  • Pointage en direction : champ total de 8 degrés

Voir Aussi Autre Photoscope See Also Other Walk Around
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Paris
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Anti Aerien Bruxelles
Canon 7.7cm Feldkanone 16/35 Krupp
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Draguignan
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Québec
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Ex salon Paris désormais
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Italie
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Bovington

Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp Meaux
Canon 7.7cm Feldkanone 96 n.A. Krupp



 



 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5853742
Nb de visiteurs aujourd'hui:530
Nb de connectés:53