Canon Anti Aérien 12.8cm Flak 40 und 45 Aberdeen









 

 

Le12.8 cm Flugabwehrhanone 40 und 45.
English Translation

En 1936 l’Etat-major la Luftwaffe alors même que le projet du canon de 105 mm était tout juste finalisé décida après une étude rapide de commencer des travaux sur un canon d’un calibre supérieur. En effet les officiers mettent en avant les progrès de la technologie en matière aéronautique progrès qui prévoit que les avions vont voler beaucoup plus vite et beaucoup plus haut
Ceci doit servir de base pour l’étude d’un canon d’un calibre supérieur aux 105 mm .Les ingénieurs planchent alors sur des canons antiaérien de calibre 128 mm et 150 mm.
Le canon de 128 mm pour pouvoir délivrer un obus de 27.5 Kgs à 1000 m/s a plus de 10 Kms.
Rheinmetall s’atèle immédiatement au projet qui reçoit le nom officiel de Gërat 40. À la mi 1937 le prototype est prêt pour les essais qui sont réalisés avec succès Il est commandé en série alors sous le nom de 12.8 cm Flak 40.
Dans sa forme originale il se présente en fait comme un gros 105mm Il utilise un affût similaire dans sa conception au 105 mm
. Mais le poids de l’ensemble oblige un transport en deux fardeaux. Ce problème entraîna une consultation des différents fabricants afin de construire un affût utilisable en tout-terrain. Suite à ce tour d’horizon des différentes firmes le système retenu est celui imaginé par Waffen Prüf10 et construit par Meiller GmpH.
Le système d’armes est tout simplement posé sur une plate-forme qui est en fait une simple poutrelle servant pour la construction d’immeubles Sur cette poutrelle est boulonné l’affût
Les quatre bras relevables peuvent être alors fixés sur 2 dolly à quatre essieux grâce aux 4 bossoirs .L’ensemble sur les dolly peut alors circuler sur route. Diverses astuces permettent aussi de lever ou baisser la plateforme grâce à un système hydropneumatique actionné par des pompes à bras. Ce système ingénieux permettait à l’équipe de pièce de se consacrer entièrement à la mise en ouvre du canon. De plus celui-ci possédait un système de chargement semi automatique.

 

 

attelage routier 12.8cm (Ian Hogg )


Mais malgré tous ces perfectionnement le système mesurait 15 mètres de long et pesait un poids total de 26 T
A titre de comparaison le système équivalent anglais ne faisait que 17 T.Ce poids interdisait un passage en tout terrain et entraîna en 1943 élus une interdiction totale de transporter des canons anti aérien pare route d’un calibre supérieur à 150 mm. Aussi en raison du poids de la taille de ce système d’armes complets il a été prévu le transport de l ensemble par voie ferrée et son installation à demeure sur des plate formes ferroviaires afin de pouvoir utiliser des trains Flak permettant de défendre la demande des points sensibles.

 

 

128 sur rail
 
 

Une autre étude suivit de réalisation a été le montage des 12.8 cm en affût jumelé (12.8cm FlaK40 Zwilling) afin d’équiper les Tours DCA qui sont construites dans certaines grandes villes allemandes a partir de 1940 Ces tours devaient être armées avec des canons de 150 mm mais les travaux prenant du retard il fut donc décidé de monter sur ces tour les canons de 12.8cm FlaK40 ZwillingCeux-ci furent installés pour la première fois à Berlin en 1942 .A la fin de la guerre 34 systèmes avait été construit.
L’arme bien qu’étant destiné à la défense antiaérienne fut soumise à différents tests et essais afin d’étudier et de tester différentes munitions notamment celles à sabot détachable en parallèle fut étudiée un nouveau tube afin de l’adapter à l’affût normal C’était un tube plus long avec un frein de bouche mais la guerre interrompit des travaux alors que le premier prototype été construit ; Des essais eurent lieu avec l’obus flèche de Peenemünde et des munitions de 105 mm rechambrées dans une douille de 128 mm

Une autre version voit la transformation du canon anti aérien en antichar qui fut adapté sur le Jagtiger.
Versions de l arme
12.8cm FlaK40
12.8cm FlaK40 Zwilling Montage double
12.8cm FlaK45
12.8cm PanzerAbwehrKanone 44 prévue en canon tracté mais il fut monté sur le Jagdtiger
Munitions
12.8 Spgr Patr L/4.5 Flak 40
obus standard
12.8 Br Schr Flak 40
Obus incendiaire avec 124 sous munitions utilisés pour la 1° fois le 6/03/45
12.8 Pzpgr Patr Flak 40
Obus antichar
12.8cm R GrH/65
Obus fusée expérimental
Peenemünde Pfeilgeschosse
obus flèche
Caractéristiques
Constructeur
Rheinmetall Borsig
Calibre 128 mm L/58
Poids 17 T.
Poids total du système d arme 26 T
Longueur tube 7.835
Largeur 7.490de
Hauteur
Cadence de tir 12 coups/mn
Portée max.14.8Kms
Portée standard 10.6Kms
Site -3°+ 88°
Système construits 450 (dont 200 sur plate forme ferroviaires)

Les tours DCA. (Flak Turm)
Dans certaines grandes villes allemandes durant la seconde guerre mondiale furent érigées des constructions dont beaucoup sont encore visibles de nos jours. Ces constructions se présentent comme des tours en béton armé des donjons modernes hauts de plus de 40 m qui sont encore visibles à Berlin Vienne ou Hambourg. Certaines ont été démantelées après la guerre mais la plupart sont toujours là actuellement. Ces tours servaient de base DCA avec toujours une Tour de Conduite e Tir et une Tour abritant les système d armes. Ces tour étaient prévues pour résister aux bombardements et de servir aussi d’abri anti aérien
Elles ont résisté aux bombes de grande puissance alliées ainsi que aux tirs directs des obusiers russes de 230 mm
Chaque tour était indépendante car elle possédait sa propre alimentation électrique son circuit d’eau ses propres entrepôts
Historique des Flakturm.
Le projet de protection des agglomérations allemandes par des espaces exclusivement réservés à la DCA remonte au tout début de la 2°Guerre Mondiale. Fin septembre 1940 après la première attaque de la RAF sur Berlin une commission se réunit dans la capitale du Reich. Elle décide de construire en divers endroits une position de DCA regroupant sur une seule position 2 éléments essentiels : Un poste de conduite de tir et un poste de tir qui seront inclus dans un tour bétonnée.
Pourquoi le choix de tour et pourquoi deux tours distinctes ? Le choix de construire une tour DCA a été conduit par le fait que la plate-forme de tir sera en hauteur et sera ainsi libérée des contraintes de tir tout azimut en espace urbain et de plus que rien ne pourra gêner les pièces d’artillerie. Pour l’observation cela va de soi qu’une tour donne un champ visuel optimal Après le choix de la tour pourquoi 2 tours ?
Il y a deux fonctions tout à fait distinctes dans un système DCA. Un système qui détecte étudié et dirige le tir et un système qui sur les indication du premier tire sur les objectifs pour les atteindre et les abattre. Les deux systèmes sont donc dans 2 parties toutes à fait distinctes car mettre le système de tir à coté du système de tir est une aberration. Le bruit la poussière et les vibrations induits par les salves des canons peuvent fausser et gêner les mesures .D’ou ce choix de construire des le départ 2 tours.
Donc c’est en septembre 1940 que le comité de travail sous la direction d’Albert Speer et Friedrich Todt décide de confier les études préliminaire à Friedrich Tamm un architecte civil concepteur de pont qui remet un mois après les premières maquettes et les plans.

 

 L Turm    G Turm


 
Il a prévu 2 tours : une tour d’observation L Turm (Leitturm le terme Leitt en allemand veut dire Conduite )et une tour de tir appelé G Turm (Gefechsturm en allemand Gefesch veut dire combat ) Ces énormes donjons construits en béton armé ont plus de 40 mètres de hauteur avec en générale des murs épais de2.6 m et un plafond épais de 3.8m
Le ferraillage de ces tours est soigné . De plus chaque tour quelle qu’elle que soit sa fonction est tout à fait autonome.
La L Turm comporte un général six étages avec des fonctions bien séparées la fonction militaire avec la DCA et les postes d’observation avec radar (FuMG 65) et la fonction civile avec l’usine électrique de la station de pompage d’eau l’hôpital les entrepôts et une zone réservée à la population civile qui peut s’abriter à l’intérieur de ces tours.
La G Turm possède elle aussi six étages avec à son sommet la batterie de canons anti aériens lourds proprement dite. Là aussi les fonctions militaires et civiles sont nettement séparées La G Turm possède les mêmes éléments que la L Turm avec en plus une Sainte-Barbe qui permet d’alimenter les pièces d’artillerie par un système d’ascenseur et de monte-charge
Les deux tours aussi possèdent des grues extérieures qui permettent le levage de charges.
Les allemands ont construit trois types de G Turm et 2 types de L Turm
la différence provient surtout de l’armement bien que les plans sont sensiblement différents les unes aux autres (avec ou sans encorbellement Rondes ou rectangulaires)
G Turms


Génération 1 Hauteur 39 m Armement 8 pièces de 128 en 4 affût jumelés 32 Flak Wirling en 8 affûts quadritubes plus divers autres pièces de DCA
Génération 2 Hauteur 42 m Armement 8 pièces de 128 en 4 affût jumelés 16 Flak Wirling en 4 affuts quadritubes plus divers autres pièces de DCA
Généra tion 3 Hauteur 54 m Armement 8 pièces de 128 en 4 affût jumelés 32 Flak Wirling en 4 affuts quadritubes
L Turms
Génération 1 Hauteur 39 m Armement 16 Flak Wirling en 4 affûts quadritubes radar
Génération 2 Hauteur 44 m Armement 40 Flak Wirling en 10 affûts quadritubes radar
Les Tours construites
Berlin
Zoo de Berlin Flakturm I (Génération I)
G Turm démolie dès la fin de la guerre par les Anglais
L Turm Démolie après guerre
Freidrischain Flakturm II (Génération I)
G Turm Partiellement détruite après guerre ce tour a inspiré la chanson folk de Wolf Bierman
L Turm démolie après guerre
Parc Humboldt Flakturm III (Génération I)
G Turm partiellement démolie
L Turm partiellement démolie
Hambourg
Heiligengeistfeld Flakturm IV (Génération I)
G Turm Transformé en Habitation
L Turm démolie après guerre
Whilhemsburg Flakturm V (Génération II)
G Turm intacte
L Turm démolie après guerre
Vienne
Stifsdkaserne Flakturm VI (Génération III)
G Turm Base militaire Armée autrichienne
L Turm Aquarium
Augarten Flakturm VII (Génération III)
G Turm Intacte inoccupée
LTurm Intacte inoccupée
Arenberg Park Flakturm VIII (Génération II)
G Turm Entrepôt de musée
L Turm Intacte inoccupée
Projets
Berlin (Tiergaten Hasenheide Reichstag) Brême Munich (Gare) Vienne (Schmelz, Prater§Floridor ) Hambourg(Est)
Démantèlement Pour ou contre ?
Il est vrai que le conseil de contrôle allié du 6 décembre 1945 avait prévu la démolition des ces tours
Certaines ont été démolies avec beaucoup de difficultés
Les survivantes sont toujours là
Faut il les démolir
Certaines ont reçus des nouvelles affectations (militaire pour l une d’elle) plus pacifique pour les autres Une sert même de mur d’escalade
Il est vrai qu’elles font figure parfois de verrues dans les paysages urbains mais elles sont parties aussi de l histoire de la ville au même titre que les autres monuments et témoignent du passé douloureux

 

Flak Turm de Vienne (source internet ) Flak Turm de Vienne (source internet



  Je remercie Mig pour le pret des photos qui illustrent le photoscope
Autre Photoscope (Other Walk Around )    1


 

 

Le12.8 cm Flugabwehrhanone 40 und 45

 

 

 

 
In 1936 the General Staff of the Luftwaffe even though the draft of 105 mm gun was just finalized decided after a quick review to begin work on a barrel of a higher caliber. Indeed officers put forward the technological advances in aviation progress, which states that the aircraft will fly much faster and earlier
This should serve as a basis for the study of a barrel of a size greater than the 105 mm. Engineers work  on antiaircraft  gun of  128 mm and 150 mm.
The 128 mm gun is to be able to fire a shell of 27.5 Kgs  at 1000 m  and over 10 Kms.
Rheinmetall work immediately to the project that receives the official name of Gërat 40. In mid 1937 the prototype is ready for the tests that are carried out successfully, it is ordered  under the name of 12.8 cm Flak 40.
In its original form it is in fact like a big 105mm It uses a look similar in design to 105 mm
. But the weight of the whole transport requires a two burdens. This problem led to a consultation with different manufacturers to build a carriage for use in all-terrain. Following this overview of the various firms the system that was retained was imagined by Waffen Prüf10 and built by GmpH Meiller.
The weapons system is simply placed on a platform that is actually a simple beam used for the construction of buildings on this beam is bolted the carriage
The fourlegs while lifting can be mounted on 2 four-axle dolly with 4 davits. Thus the dolly can then use on the road. Various tricks can also raise or lower the platform through a system operated by hydraulic pumps. This ingenious system allowed the team to play to concentrate entirely on the implementation of the gun. And it had a system of semi-automatic loading.

 

Carriage 12.8cm (Ian Hogg)
But despite all these improvements the  system measured 15 metres lenth and weighed a total weight of 26 T
For comparison the English equivalent system weigth  only 17 T . This weight forbade a passage in any field and in 1943 a total interdiction on carrying gun with a calibre greater than 150 mm by roads was decreeded. Also due to the weight of the size of the complete weapon system has been planned transport of all the railroad and its installation on railway platforms to be able to use trains to defend the importants points.
 
128 on raiway


Another study give birth at 12.8 cm lookout paired (12.8cm FlaK40 Zwilling) to equip Flak towers, which are built in some major German cities from 1940 These towers were to be armed with guns 150 mm, but the work taking the delay it was decided to mount on this tower canons of 12.8cm FlaK40 Zwilling Installed in first time in Berlin in 1942 we found. at the end of the war 34 systems 
The weapon although for the defence was subjected to various tests and trials to study and experiment with different ammunition including Discarding Sabot was studied in parallel a new tube to fit the normal carraige It was a long tube with a muzzle brake but the war interrupted the work while the first prototype was built; Trials were held with the arrow shells of Peenemünde  and 105 mm shell put  in a holder128 mm  case
Another version sees the transformation of anti-air cannon that was adapted in  antitank  juse for the Jagtiger.

Versions of weapon
12.8cm FlaK40
12.8cm FlaK40 Zwilling double Montage
12.8cm FlaK45
12.8cm PanzerAbwehrKanone 44 scheduled for towed gun, but it was mounted on the Jagdtiger
Munitions
12.8 Spgr Patr L/4.5 Flak 40
Standard shells
Br 12.8 Schr 40 Flak
Obus under 124 with incendiary munitions used for both the 1 ° 6/03/45
12.8 Pzpgr Patr 40 Flak
Antitank shell
12.8cm R GrH/65
Experimental rocket
Peenemünde Pfeilgeschosse
Arrow shells
Specifications
Manufacturer
Rheinmetall Borsig
Caliber 128 mm L/58
Weighing 17 T.
Total weight of the weapon system 26 tons
Length 7,835 tube
Width 7.490
Height
Cadence shooting 12 / min
Range max.14.8Kms
Range Standard 10.6Kms
Site -3 ° + 88 °
System constructed 450 (including 200 on railway platform)

 

 

 

The Flak Towers
In some German cities during World War II were erected buildings, many of which are still visible today. These buildings are as towers of reinforced concrete like moderns dungeons high of more than 40 m , which are still visible in Berlin, Vienna and Hamburg. Some have been dismantled after the war but the majority are still there today. These towers served as Flak  base  always with a Conduct of fire tower an Fire tower  The tower was designed to resist bombing and also serve as air raid shelter
They have resisted at  the allied  bombs of great power and  at the direct fire of russian 203mm  howitzers 
Each tower was independent as it had its own power its water circuit its own warehouses

Flakturm history.
The draft protection of German cities by spaces exclusively reserved for flak goes back to the very beginning of the WW2. In late September 1940 after the first attack of the RAF upon Berlin, a commission meets in the capital of the Reich. She decides to build in various places a position of flak gathering on one key position  2 essentials elements.

A post of fire conduct and a post of  fire included in concrete tower.
Why the choice of tour and why two separate tours? The choice to build a flak tower was conduct  by the fact that the platform will vertically and will be freed of the constraints of all-out shooting in urban areas and more that nothing will interfere with artillery pieces. For the observation of course a tower provides a visual field optimal After selection of the tower why 2 ?
There are two functions quite distinct in a flak system A system that detects   studied and directs the guns fires and a system with the weapon at the ordrers of the first Both systems are therefore all parties in 2 separate car to bring the system of shooting next to the fire system is an aberration. The dust, noise and vibration induced by bursts of guns can distort and hamper measurements. You haver the reason of the choice to build the 2 toowers.
So it was in September 1940 that the committee working under the direction of Albert Speer and Friedrich Todt decides to entrust the preliminary studies to an civilian architect Friedrich Tamm bridge designer who gives one month after the initial models and plans.

 
 L Turm     G Turms

 
He planned 2 towers: an observation tower L Turm (Leitturm the term Leitt in German means Conduct) and a  tower shooting called G Turm (Gefechsturm in German Gefesch means fighting) These enormous towers built of reinforced concrete are over 40 m in height with General de2.6 m thick walls and a ceiling of thick 3.8m
The framework of these towers is being neated. And each turn whatever it is that its function is completely autonomous.

The L Turm includes a six-levels with separate functions Flak, observation posts with radar (FuMG 65) and civil servants with the power plant of the water pumping station ' Hospital warehouses and an area reserved for the civilian population which can be sheltered within these tours.
The Turm G also owns six floors at the top with the battery of heavy guns anti air itself. Here too the military and civilian functions are clearly separated The G Turm has the same elements as the Turm L with the addition of the powder magzine ‘in french Sainte-Barbe” which supplies power to both artillery pieces by a system of elevator and lift
The two towers also have cranes that allow the external lifting.
The Germans have built three types of G Turm and 2 types of L Turm
The difference comes mainly from arming although plans are significantly different from each other (with or without corbelling Round or rectangular)

G Turms


Generation 1 height 39 m Weapons  8 pieces of 128 matched 4 lookout twin carriage  32 Flak Wirling  + others flak systems
Generation 2 height 42 m Weapons 8 pieces of 128 matched 4 lookout twin carriage   16 Flak Wirling +t other flak sustems
Generation 3 height 54 m  Weapons  8 pieces of 128 matched 4 lookout twin carriage   32 Flak Wirling
L turms
Generation 1 height 39 m 16 Flak Wirling radar
Generation 2 height 44 m 40 Flak Wirling radar
Towers built
Berlin
Berlin Zoo Flakturm I (Generation I)
G Turm demolished at the end of the war by the English
L Turm demolished after war
Freidrischain Flakturm II (Generation I)
G Turm partially destroyed after the war that turn inspired the folk song Wolf Bierman
L Turm demolished after war
Flakturm Humboldt Park III (Generation I)
G Turm partially demolished
L Turm partially demolished
Hamburg
Heiligengeistfeld Flakturm IV (Generation I)
G Turm Transformed in house
L Turm demolished after war
Whilhemsburg Flakturm V (Generation II)
G Turm intact
L Turm demolished after war
Vienna
Stifsdkaserne Flakturm VI (Generation III)
G Turm Austrian Army Military Base
L Turm Aquarium
Augarten Flakturm VII (Generation III)
G Turm unoccupied Intact
LTurm unoccupied Intact
Arenberg Park Flakturm VIII (Generation II)
G Turm Warehouse museum
L Turm unoccupied Intact
Projects
Berlin (Tiergaten Hasenheide Reichstag) Bremen Munich (Gare) Vienna (Schmelz, Prater § Floridor) Hamburg (East)
 
Dismantlement  Yes or No ?
It is true that the board of the Allied Control on December 6, 1945 had planned demolition of these towers
Some were demolished with great difficulty
Survivors are still there
Should we demolish then ?
Some have received new assignments (for the military one of them) more peaceful for other uses even a climbing wall
It is true that they sometimes the are warts in urban landscapes, but they are also parts of the history of the city along with other monuments and attest to the painful past

 
Flak Turm Vienna (Internet source) Flak Turm Vienna (Internet source)


I thank Mig   for this  pics
 
   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5862207
Nb de visiteurs aujourd'hui:746
Nb de connectés:56