Etrurie Céramique Cratère Cratère Aristonothos Rome Musei Capitolini









Etrurie Céramique Cratère Cratère Aristonothos Rome Musei Capitolini
English Translation
Article Céramique Grecque
 

 

Le cratère d' Aristonothos, daté d'environ 650 à. C., a été trouvé dans la ville étrusque de Caere et est actuellement conservé aux musei Capitolini de Rome. La surface du vase est recouverte d'un entrelaceur clair à l'extérieur et à l'intérieur, décorée d'une peinture brun noirâtre avec des touches blanches. Sur les deux faces principales, il y a deux représentations interdépendantes d'une grande expressivité
Nous retrouvons ici dans le Monde de la grande Grèce pour la première fois le sujet mythologique bien connu de l'aveuglement du Cyclope Polyphème par Ulysse et de ses compagnons.
Les personnages sont positionnés dans une posture rigide, les épaules et le torse légèrement penchés vers l'avant, les bras et les mains occupés à manier et diriger le tronc mince vers le seul œil du terrible géant qui, contrairement à l'histoire de l'Odyssée Il n'est pas représenté couché mais assis, et possèdant des  proportions absolument "humaines", de la même grandeur que les guerriers grecs mortels.
Il n’y a donc pas de de différence de représentation iconographique entre Ulysse et ses compagnons, et le cyclope un peu comme pour placer ces guerriers sur le même plan émotionnel
La composition est claire, linéaire. Il se concentre sur Polyphème, qui tente de retirer la pointe de son œil, et sur Ulysse, qui, avec un mouvement vif, s'appuyant contre le cadre du cadre pictural, . Par ce mouvement il pousse la pointe dans le globe oculaire  pour achever son plan astucieux.

 

Signature Artiste

 

Historique Voir ICI
History Click HERE

Cratere

CRATERE



 


Le cratère, dont le nom vient d'un verbe signifiant "mêler" - grec : kerannumi -, est un grand vase pouvant atteindre plus d'un mètre de hauteur et dans lequel était puisé le vin mélangé à l'eau car les grecs ne buvaient pas le vin pur. Caractérisé par un large bassin sur un petit support, une embouchure large et des anses généralement petites, le cratère a donné naissance à plusieurs variantes : à colonnettes, en calice, à cloche, et à volutes..

 

CRATERE

cratère à colonnettes

 


Le cratère à colonnettes est une variante du cratère grec classique, caractérisé par des anses de forme particulière faites d'un élément vertical sur lequel repose un élément horizontal fixé sur le bord du vase. Les premiers exemples de cette forme sont corinthiens datant du VIIème siècle av. J.-C., puis régulièrement produits par les potiers athéniens de la première moitié du VIème siècle av. J.-C. à la fin du Vème siècle av. J.-C.

 

CRATERE

cratère en calice

 


Le cratère en calice, très apprécié des céramistes attiques à figures noires et à figures rouges, est un vase en forme de calice dépourvu de col, muni de deux anses souvent obliques rattachées à la base du calice.
L'un des premiers exemples est signé Exekias, à la fin du VIème siècle av. J.-C. Il est produit, principalement en figures rouges, tout au long du Vème et IVème siècle av. J.-C.

 

CRATERE

cratère en cloche

 


Le cratère en cloche ressemble à une cloche retournée. Son corps, très large et dépourvu de col, est doté de petites anses horizontales en position haute. Il apparait uniquement en figures rouges vers le début du Vème siècle av. J.-C.

cratère à volutes

 


Le cratère à volutes doit son nom à la forme de ses anses qui partent du bord et remontent en décrivant une volute. Le vase Françl;ois en est un exemple fameux, mais la forme typique Athénienne de vaseà volutes date de la fin du VIème siècle av. J.-C. On trouve également cette forme en métal. Elle devient de plus en plus fine au long des Vème et IVème siècles av. J.-C. et les cratères à volutes apulien apparaissent comme particulièrement élaborés.

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4402966
Nb de visiteurs aujourd'hui:105
Nb de connectés:26