1776 3 Pounder Grasshopper Paris









1776 3 Pounder Grasshopper Paris
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

Le type de canon léger comme le 3 pounder était largment utilisé  durant la guerre  d'indépendance Américaine Au début des années 1600, Gustavus Adolphe de Suède avait d'ailleurs utilisé ce type de  canon léger de manière très efficace, généralement à l'appui d'un régiment  Bien que largement inefficaces contre d'autres pièces d'artillerie, ces canons légers étaient efficaces  contre l'infanterie en mouvement de même que les Autrichiens et les Prussiens.
Par la suite lors des guerres Napoléoniennes les can ons utilisées en batterie déployés le long de la ligne de bataille avaient un calibre plus important Au début des années 1800, la plupart des armées européennes avaient adopté le canon de 12 livres comme pièce de batterie standard,sauf chez les aanglais qui avaient le canon de 9 livres Cette artillerie ,plus puissante était efficaces pour faire taire l'artillerie ennemie et faire des ravages dans les rangs de l'infanterie et la cavalerie ennemies

 


Durant la guerre d'Indépendanc, les Britanniques ont rarement mis en service  de lartillerie ,d'un calibre supérieur à  6 livres  . en cause le reseau routier des USA .Ils utilisèrent aussi le 3 pounder Galloper  Ces canons étaient souvent utilisés en petites unités 
Ces pieces légères  n permettent pas d'emporter la decision sur le champs de bataille.
Ces  étaient à l'époque concue grace à une technologie de pointe coûteuse.   Les canons en fer étaient plus faciles moins chers à fabriquer mais ils étaient lourds,nécessitaient des chariots et un attelage . A cela devait onb devait prevoir la logisitque de ravitaillement en fourrage destiné à nourrir les chevaux  livré par d'autres chariots tirés par des chevaux.  ce qui nécessitait un fourrage supplémentaire transporté par des chevaux  d'ou un cycle presque sans fin
On dev ait donc impérativement réduire le poids, et on se tourna vers les canons de bronze  Le bronze,est  un alliage d'environ 90% de cuivre et 10% d'étain, et il était plus cher que le fer, probablement environ six fois plus cher. Le bronze en tant que matériau est en fait plus lourd, mais il permet de construire  un canon plus durable, plus fort et plus mince  donc plus léger que son homologue en fer . L'attelage et l'affut était lui aussi plus léger  de plus le bronze était moins susceptible d'éclater parce qu'il était plus flexible. Enfin on pouvait refondre un ancine tube pour en faire un nouveau
Ces canons étaient ensuite alésés  c qi permet une réduction de la dérive, l'écart entre le boulet de canon et l'alésage.


Un autre développement de l'artillerie fut la chambre à poudre sphérique avec allumage près du centre de la charge. Cela a produit une explosion plus rapide et plus puissante. Ces deux développements ont réduit la poudre nécessaire par coup de moitié permettant d'avoir un canon beaucoup plus mince et plus léger. 


En plus de La Grande-Bretagne  les autres pays perfectionnent aussi leur artillerie  ce qui entraine dans les années 1750 conduisirent une course aux armements d'artillerie sur le continent
La France réforma bientôt son artillerie. Le nouveau canon français de 12 livres du système Gribeauval représentait à peu près la moitié du poids de l'arme qu'il remplaçait. Avec des armes plus nombreuses et plus facilement déployées sur le terrain,la route du succès était ouverte pour les batailles décisives de l'ère napoléonienne




 

  

 

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5922271
Nb de visiteurs aujourd'hui:130
Nb de connectés:15