Hessen Taunusstein-Orlen Kastell Zugmantel Amphitheatre









Hessen Taunusstein-Orlen Kastell Zugmantel Amphitheatre
English Translation
Merci à Carole Raddato pour les photographies


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Article sur les Amphithéatres Romains   et Articles sur les Gladiateurs
 

 

 

Le Fort est un ancien site de garnison romaine conçu pour une cohorte. Il est situé sur la section ouest dus limes germaniques supérieur, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2005. Le monument est encore très visible au sol Il est situé dans une zone forestière de Taunusstein-Orlen dans le district de Hesse Rheingau-Taunus.
Localisation
On peut y voir les restes du fort et du vicus et une tour de guet et une portions du limes reconstruits à environ un kilomètre au nord-est du village Taunusstein-Orlen, directement à la patte d 'oie  là où l'actuelle route nationale 417 croise la route d'Orlen et d'Ehrenbach.
La Hühnerstraße était déjà avant et pendant l'ère romaine une importante voie de communication entre le bassin du Limbourg germanique densément peuplé et le Rheingau avec Aquae Mattiacorum, (Wiesbaden), comme la capitale de la Civitas Mattiacorum et Mogontiacum, ( Mayence ), comme la capitale Romaine de la province de  Germania supérieure Cela permettait de sécuriser cette zone car une surveillance militaire était nécessaire.

Avec l 'autorisation d' Alain Houot

Il se trouve à environ 455 mètres  du village dans la forêt. Mais les zones sud et sud-est ont été  detruites par  la création d'un terrain de sport et d'une entreprise commerciale. D'autres destrcutions ont eu lieu  lors de  l'expansion moderne de Hühnerstraße.
Un sentier naturel d'environ 2,5 km mène à travers la région aujourd'hui


Historique des Fouilles
Les premieres recherches remontent a avant 1760 ensuite vers le milieu du XIXeme siècle, le club historique de Nassau a fait des premières fouilles archéologiques sur le fort. Des études scientifiques systématiques ont ensuite été menées par la Reichs-Limeskommission à partir de 1894 et enfin au XXe siècle par le Saalburgmuseum. L'exploration la plus poussée eu lieu de 1901 à 1914. De 1905 à 1918, l'empereur Guillaume II a visité le site de fouilles à plusieurs reprises,( même pendant la Première Guerre mondiale). Les fouilles interrompues se sont poursuivies de 1921 à 1937,( travail pour employer des chomeurs) D'autres fouilles ont suivi en 1949, 1950 et 1956.
Description
Dans sa dernière phase de construction, l'enceinte du camp avait  des dimensions de 124,5 × 171 mètres avait une superficie totale de plus de 2,1 hectares. C'était donc le plus petit fort d'une Cohors equitata sur tout le Limes. 
Le mur défensif était entouré d'un fossé simple, avec des angles arrondis mais non renforcés de tours. Mais les quatre portes du camp étaient équipées de tours jumellées. 
L 'interieur du fort  devait etre occupé par des bâtiments en bois ou en torchis . dans cette zone du fort ont été retrouvées des fragments de vêtement et un grand bronze datant de la première moitié du 3ème siècle.
Avec la Porta praetoria (porte principale), le camps se trouvait orientés non vers le nord sur le Limes, mais  vers l'est. Une route en pente reliant le fort via la porte principale à la source de l'Aar, qui se trouve au sud-est du camp. Autour du fort s'est developpée  un Vicus civil 
Le Vicus s'étendait sur toute la zone du fort. On y trouve de nombreux bâtiments résidentiels, dont certains avec chauffage au sol, et trois bâtiments à usage religieux, dont un sanctuaire dédié à Jupiter Dolichenus. Le Vicus est l'un des Kastellvici les mieux étudiés au Limes Germanique Supérieur. 
Des trouvailles céramiques suggèrent qu'au IIIe siècle, une partie de la colonie était habitée par des tribus germaniques.Il possède aussi un cimetiere situé, au sud du terrain de sport actuel.
Sur l'ensemble du site du fort a poussée une forêt  de sorte que l'intérieur n'est plus reconnaissable. Du fort actuel, on devine le Mur ou remblai Le fossé du limes est bien conservé et restauré dans le voisinage immédiat de la tour de guet reconstruite (Wp 3/15). Entre les limes et le fort, on trouve les restes de deux petits vicus et un amphithéâtre, qui fut longtemps  vu comme un treplin pour les sauts à ski. Des installations très similaires ont été découvertes au camps de Dambach,Mur et à celui d'Arnsburg.



En raison de son emplacement stratégique le camps de Zugmantel est l'un des plus anciens bâtiments fortifiés romains du Taunus. Déjà à l'époque de Domitien, vers l'an 90, un premier camps d'environ 0,7 hectare en construction mixte bois-terre a été édifié. Sous Hadrien, il a été étendu à environ 1,1 hectare vers l'année 120. La garnison était fournie par des auxiliaires de Treves  à hauteur de 160 hommes.
À l'époque antonienne, vers le milieu du IIe siècle, le fort en bois fut reconstruit en pierre  sur une surface de 1,7 hectare. 


Pendant la phase de reconstruction, le petit fort de Heidekringen a probablement été utilisé comme garnison temporaire. Sous Caracalla on augmenta la garnison avec l arrivée de cavaliers avec la Cohors I Treverorum equitata forte de 500 hommes. Le fort s'est agrandi pour occuper 2,1 hectares en 223 .Une des dernières inscriptions du limes est sous la forme d'une consécration pour l'empereur Maximien le Thrace  offerte par la cohorte Trevero est surnommée Maximiniana pour exprimer son attachement à la dynastie . L'inscription a été brisée après 238 et installée dans une fondation de pilier.
Dans la période de la crise politique et économique interne et externe de l'empire vers le milieu du 3ème siècle, le limes et donc aussi le fort ont été abandonnés vers l'an 260 
 Au 18ème siècle, les restes du camp ont été utilisés comme carrière pour l'agrandissment dela route 


Une partie des objets trouvés lors de fouilles est exposée dans le centre d'information Limes du district de Rheingau-Taunus à Hofgut Georgenthal.

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4268324
Nb de visiteurs aujourd'hui:776
Nb de connectés:24