Grèce Attique Amphore avec Hoplite Bouclier au Scorpion Mougins









Grèce Attique Amphore avec Hoplite avec Bouclier au scorpion  Mougins
English Translation

Article La céramique Grecque
 


 

 

istorique Voir ICI
History Click HERE

 

Peintre Lysippides


 


L'amphore - du grec amphi : deux côtés et phero : porter -, est un vase au corps ovoïde et pourvu de deux anses. Elle comporte parfois un col nettement séparé de la panse et qui fait l'objet, dans ce cas, d'une décoration - les amphores à col. Les amphores contenant l'huile offerte aux vainqueurs des épreuves athlétiques, lors des Grandes Panathénées, sont appelées panathénaïques.
Il était destiné à contenir du vin, des olives, de l'huile ou des condiments. Les premiers spécimens décorés apparaissent en Grèce dès l'époque géométrique. Pendant les VIe et Ve siècles av. J.C., le modèle à grosse panse et à anses plates ou rondes, prédomine. Simultanément, à partir du VIe siècle av. J.C. s'impose un modèle à panse ovoïde et à décor en bande continue. Mais la forme du col, du bord de l'épaule et du pied, évolue, de même que celle des anses, offrant aux céramistes d'autres possibilités créatives.

 

AMPHORE

Amphore Panathénaïque


 


 


Le corps important, le col et le pied étroit de l'amphore Panathénaïque font d'elle une réminiscence de l'amphore de transport. Elle était remise aux vainqueurs lors des Jeux. Les Jeux Panathénaïques semblent avoir étés instaurés à Athènes vers 560 av. J.-C. et les exemples archaïques de cette forme datent de cette époque. Ces amphores sont utiles pour la datation car à partir du IVème siècle av. J.-C. le nom de l'archonte de l'année. est inscrit dessus. Les amphores Panathénaïques sont uniquement décorées dans la technique de la figures noires. Athèna apparait toujours sur l'une des faces avec l'inscription "ton Athenethen athlon" : un prix pour Athènes. La discipline qui a remportée le prix est figurée sur l'aute face. Les amphore de type Panathénaïque se réfèrent aux vases de cette forme, même décorés différemment, comme ceux en figures rouges. Par extension le nom d'amphore "pseudo-panathénaïque" est donné à ces grandes amphores dont la forme pointue reprend celle des amphore panathénaïques attique. On connait également des petits modèles de cette forme, peut-être comme souvenirs.

AMPHORE A

Type A :

 


Type A : Cette forme d'amphore apparait autour de 550 av. J.-C. et dure jusqu'à 450 av. J.-C. Le coprs est assez ventru, les anses sont souvent décorées d'une frise de vigne et le pied mouluré à deux niveaux. Il y a un filet entre le pied et la base du corps.

 

AMPHORE B

Type B


 


 


: La forme la plus typique d'amphore est appelée Type B, caractérisée par une combination de deux anses rondes, le col formé de lèvres droites et un piedouche convexe fait d'une pièce - appelé échinus, d'après un terme d'achitecture: large membre elliptico-circulaire d'un chapiteau dorique. La forme date du VIIème siècle av. J.-C. et sera produite jusqu'au milieu du Vème siècle av. J.-C. La décoration était confinée à deux panneaux de chaque côté du vase. Au dessus se trouve une chaine florale et en dessous une frise en réserve.

 

AMPHORE C

Type C

 


Type C : Les amphores de type C sont une variation des amphores sans col, caractérisé par une forme continue du col au pied. La forme est similaire aux amphores de type B à l'exception du col qui est à bord oulré. Cette forme fut très populaire dans le troisième quart du VIème siècle, avec les peintres à figures noires appelés les" Affecter", qui peignaient également sur des amphores à col. Cette forme perdurera avec la figure rouge jusqu'à 450 av. J.-C.

 

AMPHORE A COL

 

 


L'amphore à col est identifiable par son col clairement défini. Elle a un petit coprs ovoïdal et des anses allant du col à l'épaule. Ce nom lui a été attribué du fait de son col disctinctif, par opposition aux amphores dont le col et le corps ne font qu'une pièce. La forme, ancienne, s'impose durant la période protogéométrique. Dans la production attique à figures noires, les exemples peuvent être ovoïdes - notamment l'amphore appellée Tyrrhénienne, qui semble avoir été produite pour un marché étrusque - mais la forme standard a de larges épaules, peut-être inspiré des formes de la Grèce Orientale. Une autre forme distincitve est l'amphore dite 'Nikosthenic' - du peintre de Nikosthenes. Elle imite une forme du bucchero nero étrusque et devait servir au marché étruque également. Parmis les amphores à figures rouges se démarquent les amphores dites de "Nola", plutôt petites, identifiables par leur haut col et appelée ainsi à la suite de plusieurs vases de ce type découvertes à Nola.

Historique Voir ICI
History Click HERE

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4268450
Nb de visiteurs aujourd'hui:902
Nb de connectés:20