Rome Arc de Triomphe Rione Ripa Arc des Argentiers









Rome Rione Ripa Arc des Argentiers
English Translation
Rione Ripa R XII
Regiones Quattuordecim        Regio XI Circus Maximus

 

 


 

 

 

 

 

 



Cet Arc bien qu’il n’en ai pas la forme fut dédié en décembre 204 l’année de la célébration des Ludi saeculares par le Collège des changeurs et marchands de bestiaux de ce lieu   en latin argentarii et negotiantes boarii huius  Toute la famille de  l'empereur Septime Sévère y assistait   L Empereur  Julia Domna son épouse Caracalla, Geta, et  Plautilla Fulvia, épouse de Caracalla.
Il fut édifiée sur le Vicus Jugarium à  l’entrée du Forum Boarium actuellement  Piazza Bocca della Verità.
Par la suite, après une damnatio memoria  les noms  et les portraits de
Plautilla, exilée en 205  et assassinée en 211, et  celui de Geta  tué en 212 sur ordres de  Caracalla ont été effacés . Sur cette dédicace devait figurer aussi le nom du préfet du Prétoire Gaius Fulvis Plautien exécuté en 205


L’arc est situé sur le côté gauche de l'église de San Giorgio in Velabro,  et il est  aux limites des   3 régions des Regiones Quattuordecim   Regio VII X et XI.
Actuellement, la base de l’arc  en travertin, est enterrée d’un 1 m par rapport au niveau de la route. Le marbre utilisé est le marbre blanc du mont Hymette en Grèce. L’ Architrave de marbre doit dater de l’époque de Domitien
.
Le Vélabre
Ce quartier de Rome est situé dans une dépression (locus depressus ) qui en fait  une plaine alluviale  qui se situe  entre le Palatin et le Capitole . Les crues du Tibre l’avaient transformé en zone marécageuse ne pouvant être traversée qu’en barque. La légende rapportée par Plutarque dans la Vie de Romulus désigne cet endroit comme étant celui où Faustulus a découvert le  panier contenant les jumeaux Romulus et Remus Par la suite cet endroit fut transformer en vaste marché aux Bestiaux et de lieux de transactions commerciales.


 



Description

L'arc mesure  6,8 m  de haut pour 5,86 m de large pour un passage de 3,30 m.
L'architrave est supportée  par 2  épais pilastres en brique (laterizio ) recouvert de marbre Les angles sont décorés par des  lésènes ( piliers d’angle en relief) décorées  avec des feuilles d’acanthe et des enseignes militaires

Briques Lésène


Des chapiteaux composites avec des frises d'aigles  et des guirlandes se trouvent au-dessus
La partie est de l’Arc  a été intégrée en 683  dans l’'église de San Giorgio in Velabro.


Si l’arc est recouvert par des dalles de marbre blanc la base est en travertin.
Il est fort  probable qu’au-dessus  devait se trouver des statues en bronze doré de la famille impériale Il est  très décoré  laissant très peu d’espace libre  La façade nord, qui donne à l’extérieur du Forum Boarium, a été laissée à l'état brut.

 


Sa dédicace qui est  au-dessus de l'architrave et la frise de l'entablement, est encadrée par deux bas-reliefs représentant Hercule et un génie.  Comme une partie de l’architrave a été démontée pour être utilisée dans la construction de l'église San Giorgio in Velabrio  une partie de la dédicace a disparu
Les panneaux  qui se trouvent à l'intérieur sont décorés avec des scènes de sacrifice,

   


Celui du côté droit  représente Septime Sévère et sa épouse Julia Domna, La figure effacée devait représenter  Geta Sur le panneau Gauche  on y trouvait Caracalla avec  Plautilla et Plautien  donc les effigies furent détruites suite à leur damnatio memoriae.
Pilier Ouest Extérieur On trouve des soldats et des prisonniers barbares alors que sur la face avant,  se trouve une silhouette très abimée  vêtue avec  une tunique courte . Elle est encastrée par les deux pilastres angulaires  décorées avec des armes 

Pilastres avec Lésènes

.
La base des piliers est décorée par  la représentation d’un sacrifice de taureaux, surmontée d'une bande avec des instruments sacrificiels.
Les autres panneaux sont sculptes
Pilier Gauche exterieur deux soldats avec un barbare captif

 


Pilier Gauche intérieur Caracalla effectuant une libation sur un autel portatif Face à celui-ci se trouve l’autre bas-relief avec Septime Sévère et Julia Domna  effectuant eux aussi une libation. Un personnage a là aussi été effacé :  Geta ????
 


Sur les côtés de l'architrave  on trouve à gauche  une représentation d’Hercule avec la massue et la peau du lion de Némée et à droite Le Génie du Peuple romain  ou du Forum Boarium
 

 


Une légende du Moyen Age prétendait qu’un tesoro degli Argentari  était caché dedans . D’où la présence de trous de forage pour chercher ce fameux trésor
En Février 1871, lors de travaux sur le côté droit de ce monument  on s’est rendu compte qu’un  bas-relief  avait été enlevé
On pense que celui-ci disparue sous le pontificat de Pie IV car nous avons un texte qui en parle
Mémoires de Vacca 103
« A l'époque de Pie IV à Rome est passé un Goth avec un très vieux livre dans lequel il était question  d'un trésor, qui se trouvait enterré  près d’une pierre gravée avec un serpent, et une petite figure tenant une corne d'abondance dont le doigt  pointé vers le sol indiquait l’endroit
Ces  indices amènent le Goth  vers un arc  (celui de argentarii )
Il demande alors au pape le droit  de fouiller pour récupérer le trésor qui a appartenu aux Romains
Les travaux commencent et  il enlève  sur le  côté de l'arc avec un ciseau le bas-relief et  il trouve comme une porte,  mais il y trouve ensuite un trou dans lequel  ne pouvait  se glisser qu’un  lézard.
L’ Eglise San Giorgio in Velabro
L'église adjacente, sur laquelle vient se reposer l'arc , est dédiée à S. Giorgio.
Les origines de cette ancienne église sont inconnues, mais elles remonteraient  au VIe siècle., Mais il suffit de regarde le plan pour comprendre qu'elle repose sur un bâtiment civil et romaine précédente.
Le plan de cette église qui est irrégulier a dut s’adapter à un bâtiment précédent. De plus on peut voir de nombreux remplois de matériaux antiques comme   des colonnes des plaques de marbre. Et cela autant à l’intérieur qu’à l’ extérieur
.
Le portique extérieur devait être celui du bâtiment préexistant romain. Il fut ensuite gravé au XIIIe par un prélat qui avait restauré. il fit donc graver une dédicace dans le plus pur style romains
Stefano della Stella, uomo di rara eloquenza desideroso di conseguire il supremo perdono, cercò di rinnovare il pronaolo con suo denaro, e a sue spese per te, o San Giorgio, fece questo lavoro Egli fu priore di questa chiesa, che dal luogo ove sorge fu detta del vello d'oro

.
Le vello d oro est la Toison d’or de l antiquite
Alors cette toison était-elle cachée dans l’édifice  Il ne faut pas oublier la légende du trésor cachée dans  l’arc à coté . et aussi il ne faut perdre de vue  que les temples antiques conservaient des reliques
Le terme de Velabro a une
étymologie  incertaine: Pour Varron ce terme vient de  Vehere, porter ou velaturam facere, transport alors que Sextus Pompée
lui donnant comme origine le terme  de venter le grain
Enfin Plutarque parle lui de l’utilisation d’un voile pour recouvrir la statue lors des processions triomphales  qui passait par le Velabre
enfin pour d'autres il dérive de l’étrusque « vel » qui signifie étang
En guise de conclusion  on peut dire que ce petit monument très orné n’a pas retenu beaucoup d’attention des artistes de la renaissance italienne  à l’opposé des monuments voisins du Forum Boarium

 


Voir Aussi Autres Photoscopes  See Also Others Walk Around

Eglise San Giorgio in Velabrio
Arc de Janus
Temple de Fortune
Bocca della Verita
Temple de Portunus

Eglise Santa Maria in Cosmedin

 

   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6153951
Nb de visiteurs aujourd'hui:586
Nb de connectés:64