Royaume Uni Artillerie BL 5,5-Inch Medium Gun

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 13/02/2024 à 22:57:41



 

BL 5,5-Inch Medium Gun

PHOTOSCOPES VOIR ICI
Canon BL 5.5-inch Medium gun Pegasus Bridge
Canon BL 5.5-inch Medium gun Woolwich
Canon BL 5.5-inch Medium gun Duxford
Canon BL 5.5-inch Medium gun Londres IWM

 

 

Souvenir quand tu nous tiens !!! Qui n' a pas monté dans sa jeunsse cette maquette Airfix  ?

C est donc son histoire que je vais vous compter

L'obusier BL 6-Inch 26 cwt a été adopté en 1915 pour remplacer les obusiers moyens obsolètes de l'armée britannique qui dataient de la guerre des Boers tels les e 6 pouces 25 cwt et 6 pouces 30 cwt qui étaient surclassés par l'artillerie allemande comme le 15 cm schwere Feldhaubitze 13

 

 


En effet pendant la Première Guerre mondiale, les régiments d'artillerie britanniques et du Commonwealth seront equipés d’obusiers de campagne moyen de la série BL 6 pouces 26 cwt. Les canons étaient de gros systèmes de calibre 152,4, pesant 8 100 livres et nécessitant un équipage de 10 personnes pour leur emploi
 Le canon tirait des projectiles hautement explosifs, incendiaires et à gaz à une cadence maximale de 2 coups par minute jusqu'à 9 500 mètre
Plusieurs fabricants se sont regroupés pour fournir aux forces quelque 3 633 exemplaires tandis que l'arme est restée en service jusqu'en 1945, la dernière année de la Seconde Guerre mondiale.
 Cependant, en 1939, l'arme était plus ou moins obsolète et l'armée britannique rechercha un remplaçant performant, et moderne,
Elle édicta un cahier de charge pour un canon de campagne de classe moyenne doté de capacités étendues. Le travail de conception s'est ensuivi et les prototypes ont été testés avec succès pour donner naissance à la nouvelle arme : le « BL 5,5-inch Medium Gun » de 140 mm.
Cette arme fut la première à utiliser le mécanisme de culasse « Asbury » qui ne nécessitait qu'un seul mouvement pour ouvrir la culasse, augmentant considérablement la cadence de tir. À la fin de la guerre de 3 633, des obusiers de 26 cwt avaient été produits et avaient tiré plus de 22 millions d’obus
 version de l'ère Boer War 30 cwt. Cependant, dans les années 1930, sa portée maximale de 9 000 mêtres était considérée comme trop faible et les travaux ont commencé en 1939 sur le développement d'un remplacement qui  sera finalement le BL 5,5 inch medium gun
Il aura en commun avec le BL 4,5-Inch Medium Gun,son affut mais les difficultés de développement ont retardé l'adoption des deux canons jusqu'en 1941.
Les deux canons étaient de conception similaire mais étaient destinés à des missions légèrement différentes. Le canon de 4,5 pouces doit remplacer le canon de la 1e Guerre Mondiale Ordnance BL 60-pounder
[dont le rôle principal était la contre-batterie vzt om possédait une très longue portée, et il  était idéal dans ce rôle
Le canon moyen de 5,5pouces avait une portée plus courte et était utilisé comme obusier lourd pour détruire les fortifications
Le canon de 4,5 pouces a été déclaré obsolète en 1945, mais les 5,5 pouces ont été utilisés pendant la guerre de Corée et par d'autres pays jusqu'à la fin du XXe siècle au moins.
Le canon de 5,5 pouces fut un contemporain des 25 pounders

Historique

Internet

Le canon de 5,5 pouces entré en service en 1941 était considéré comme une variante du canon Mk II de 4,5 pouces introduit en même temps et a donc été désigné sous le nom de  Mk III.
La conception du BL 5.5 était assez conventionnelle en ce qui concerne les systèmes d'artillerie. L’arme impliquait essentiellement quelques pièces clés forgées d’un seul bloc
 L'arme se composait du canon de l'arme avec sa culasse, de la monture de l'arme et de l'affût. D'autres éléments du système seront  le véhicule de remorquage nécessaire pour transporter l'arme d'un site à l'autre et son equipage de 10 hommes
 Le mécanisme du canon était lié à un système de recul hydropneumatique pour aider à contrer les forces violentes de l'obus sortant. L'équipage a géré le chargement et le rechargement grâce à un mécanisme de culasse Welin.
L'arme reposait sur un affut à deux roues sur lequel les jambes étaient soit rapprochées pour le transport, soit écartées lors du tir.
L'élévation du canon principal variait de -5 degrés à +45 degrés avec une traversée limitée à 30 degrés vers la gauche ou la droite.
Au-delà de cela, l'équipage d'artillerie devrait physiquement faire pivoter l'ensemble du système dans une direction donnée avant de tirer.
Un équipage entraîné pourrait tirer environ 2 coups par minute. Un équipage de tir complet comprenait 10 hommes, dont plusieurs étaient nécessaires uniquement pour gérer les gros obus
Equipe de Pièce 10 hommes


1 Commandant de détachement
2 Tireur
3 Tireur adjoint
4 et 5 Chargeurs
6 Prépare les obus
7
8 9 Prépare les charges
10 Pourvoyeur

Le canon Mk III se composait d'un canon se composait d'un canon auto fretté d’une chemise, d'un anneau de culasse, d'une culasse amovible, de quatre graisseurs et d'un collier d'étanchéité.Le canon était effilé sur la majeure partie de sa longueur avec aux 2/3 deux renforts Le tube était fileté. Environ un tiers du tube depuis l'arrière était  équipés des guides  avec  bandes de roulement en métal permettre son recul dans le berceau. Un réservoir  se trouve  au-dessus du guide avant droit pour fournir l’huile pour la lubrification des guides.La bague de culasse a été vissée à l'arrière de l'anneau de culasse pour fixer le barillet en place dans la chemise. La vis de culasse était du type filetage interrompu Welin et le mécanisme de cul de cul était du type Asbury à mouvement unique.

 


 

La culasse est actionnée en tirant le levier sur la droite ce qui a pour but de déverrouiller la culasse, a fait tourner la vis de culasse puis l'a basculée vers la position de chargement.
Le mouvement arme la gâche qui possède une poignée d'armement Le levier de la serrure étant verrouillé en position de gauche
Une longe attachée à la gâchette de tir permet le tir.L’obturation et l'étanchéité à la culasse sont réalisées à l'aide d'un évent axial positionné à l'avant de la vis de cul de la culasse.
Lorsque le ca non tire  la pression de la chambre force sur l'évent axial vers l'arrière en comprimant le patin d'obturateur plus loin contre les côtés de la chambre qui l'obture complètement.

 

Le canon était équipé d'un dispositif de chargement rapide pour permettre à l'arme de descendre rapidement jusqu'à la position de chargement, puis rapidement élevé jusqu'à la position de tir.
Cela est possible grâce à un levier à main situé sur le côté droit du berceau
Le dispositif de chargement rapide actionné soulève alors le levier qui a retiré le piston gauche en verrouillant le berceau permettant d'abaisser le canon jusqu'à la position de chargement Après le chargement, le levier a été abaissé en retirant le piston droit et en permettant de remonter le canon en position de tir avec le piston gauche puis en le verrouillant
Durant le tir  le canon recula dans le berceau qui était équipé de chemins de guidage
Le système de recul comprenait un tampon hydraulique et un receveur hydropneumatique contenu dans un bloc-cylindres fixés à l'anneau de culasse  Quatre cylindres longitudinaux sont présent dans le bloc-cylindres: le bloc-clisse supérieur était le tampon hydraulique; le briquet inférieur est le cylindre d'huile pour le récupérateur; et les deux de part et d'autre sont les cylindres haute pression (HP) pour le récupérateur.

 

Le piston tampon est forgé d'une seule pièce avec la tige de piston.
L'avant de la tige du piston est fixé à l'avant du berceau. Le piston avait deux orifices à l'intérieur et, lorsque le canon reculait, l'huile dans le piston était compressée à travers ces orifices absorbant l'énergie de recul. Un clapet obture le passage de l'huile à travers le piston et a mis fin au recul.
Lorsque le canon était horizontal, la longueur de recul était de 1.37m mais réduite à 0.76 à l'élévation maximale de 45 degrés pour empêcher la culasse de heurter le sol.

 

Le cylindre hydraulique du récupérateur abritait un piston sur l'extrémité d'une tige fixée à l'avant du berceau avec l'avant du cylindre rempli d'huile. Au fur et à mesure que le canon reculait, l'huile est obligé de sortir de l'avant du cylindre dans l'espace annulaire autour d'elle, puis à l'arrière des deux cylindres HP.
À l'avant de la bouteille de liquide se trouvait une vanne de ralentissement qui s'ouvrait complètement en recul mais qui se ferme pour ralentir la course du canon en limitant le retour de l'huile à de petits trous dans la vanne.
 L'huile entrant dans le dos des cylindres HP a comprimé l'air dans celui-ci de sorte que, lorsque le recul a pris fin, la pression de l'air force l'huile contenu dans le cylindre hydraulique du récupérateur  Vers la fin du cycle la tige de commande dans le tampon entre dans un cylindre de commande étroit rempli d'huile amenant le canon à un arrêt en douceur. Les cylindres HP récupérateur ont été pressurisés à 360 kgs afin de maintenir le canon complètement à la sortie sous tous les angles d'élévation.

 

L’ affût Mk I

L affut  Mk I était composé de deux jambes en fer et de plaques à structure en U renversé. Les jambes pivotées sur le support d'articulation avant et à l'extrémité arrière possèdaient des bèches comme moyen d’ancrage qui étaient enlevés et montés sur le dessus  pendant le transport.

L'avant du support de charnière supportait l'arbre d'essieu sur lequel étaient montées des roues pneumatiques avec des freins à tambour.

 

Le berceau du canon pivote sur la selle grâce à l'aide d'un arc dentée traversant sur le support de charnière engagé par un engrenage à vis sans fin actionné par une roue à main traversante montée à l'arrière gauche de la selle. Ce mécanisme prévoyait jusqu'à un mouvement en azimut de 30 degrés à gauche ou à droite.

 

Le canon était fixé sur un berceau et peut être élévé par un pignon et un engrenage à vis sans fin situé à gauche
Mais comme le canon est très long il possède un centre de gravité du canon  important  il doit utiliser un équipement d'équilibrage qui se présente sous la forme de deux compresseurs ou entretoises à ressort situés de part et d'autre de l'autre à l'avant du berceau.
Essentiellement, le berceau du canon était fixé au boîtier de ressort sur chaque entretoise qui pouvait glisser vers le haut ou vers le bas sur des manchons faisant saillie au-dessus d'eux avec les ressorts supportant le poids du canon. La tension de ressort pourrait être réglée pour s'assurer que le canon était totalement équilibré. Les ressorts étaient normalement protégés par des housses en cuir pliables.

 

Le canon était normalement tracté par un tracteur d'artillerie moyen AEC Matador 4 x 4


Système de visée
Le support de viseur est boulonné à l'extrémité du tourillon de gauche et donc surélevé avec le canon. Pour compenser les inclinaisons du train du au terrain un support oscillant était monté sur le support qui pouvait être incliné autant que de 10 degrés vers la gauche ou à droite autour d'un axe parallèle au canon. En pratique, la vis de nivellement croisée a été utilisée pour régler la console oscillante jusqu'à ce que la bulle croisée soit au niveau à quel point le banc et les viseurs étaient alors dans le même plan vertical que le canon.
Le canon possède un clinomètre de visée monté sur des supports fixés sur la plaque de la balance de portée
Des plaques de distance sont placées pour indiquer la distance et les charges

 

Le canon n'étant utilisé que pour le tir indirect et ne possède pas d’equipement de visée pour  le tir direct.
La canon possède un clinomètre à vue type Mk IV monté sur un support fixé à la plaque de l'échelle de distance. L'angle de visée a été fixé sur le clinomètre qui fournissait jusqu'à 20 degrés en positif ou négatif
Une fois les viseurs placés, le canon était  symbleauté  jusqu'à ce que la bulle du clinomètre soit à niveau qui donnait ensuite au pistolet l'élévation du quadrant requise
Le canon était à l'origine équipé d'un clinometre  7  remplacé ensuite par un 9
Ces viseurs étaient panoramiques et utilisaient un oculaire fixe mais permettaient de faire tourner la tête de visée à 360 degrés avec une échelle d'azimut
Munitions
Le  canon utilise des munitions en deux parties Obus et charges
Quatre charges seront disponibles, sous la forme d'une charge 1, 2, 3 et 4 composées de différentes quantités de propergol et cordite produisant différentes vitesses de bouche lors de la mise à feu de l'obus de 40 kgs
La charge 1 a produit une  vitesse de bouche de 266m/s
la charge 2 une vitesse de bouche de 350m/s
la charge 3 une vitesse de bouche de 419m/s
la charge 4 une vitesse de bouche de 510m/s
En 1944, une Charge Super a été introduite avec un obus plus léger de 37 kgs b donnant une vitesse maximale de bouche de 594m/s.

Le canon a tiré à l'origine un obus de 40  kgs remplacé en 1944 pour un obus plus léger de 37 kgs
 L'explosif élevé utilisé est l'Amatol qui était un mélange de TNT et de nitrate d'ammonium (nom dérivé du nitrate d'ammonium et du toluène) qui nécessitait un explosant derrière la fusée. L’obus  possède soit un fusible à percussion à action directe type  119 soit une type 231 fuseau à percussion soit un type 221 fuseau à percussion et fusée à percussion.

 

Internet

 

 

Utilisation au combat
Cette pièce d'artillerie de bonne qualité fut appréciée des artilleurs alliés, même si ses caractéristiques, et notamment sa portée, ne sont pas à la hauteur des attentes. Utilisé tout au long de la Seconde Guerre mondiale et notamment lors de la campagne de Normandie, le canon de 140 mm fut utilisé bien après 1945 (sous le nom de Mark IV)
La série BL 5.5 a été utilisé de façon intensive par les troupes britanniques et celle du Commonwealth tout au long de la Seconde Guerre mondiale, notamment en Afrique du Nord  à El Alamein  en Italie et en Europe Sans compter le PTO
Il fut de nouveau  utilisé lors de la guerre de Corée du début des années 1950, face  à la Corée du Nord, à la Chine et à l'Union soviétique
Ensuite il fut utilisé dans le conflit de Bornéo (1962-1966), et durant la  guerre civile du Yémen du Nord (1962-1970) et à la guerre civile angolaise (1975-2002).
Les armées qui ont utilisées ce type d’armes en plus de l'armée britannique,  seront les armées du Commonwealth - l'Australie, le Canada, l'Inde, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud ont tous utilisé ce type comme outil de première ligne.
Il a également été exploité par la Birmanie France, Irak, Malaisie, Oman, Pakistan, Pologne et Portugal dans les années d'après-guerre.
Seules quatre  versions du BL 5.5 furent utilisées mais seul le Mk 3 fut utilisé au combat pendant la Seconde Guerre mondiale alors que le Mk 4 le sera après-guerre.
 Pour l'armée britannique, le BL 5.5 a finalement été remplacé en service par la série moderne FH-70/L121 de 155 mm à partir de 1978. L'utilisation britannique a donc cessé en 1980 suivi par les Australiens ont emboîté le pas en 1984 qui vont choisir le M198 américain comme remplaçant

BL 5,5-Inch Mk III Spécifications pour armes moyennes
Longueur: 7.13 avec flèches
Hauteur: 2.56 m
Roues: 1.4m
Poids  5 tonnes poids
Longueur du canon: 3.75m
Poids du canon 1 tonne
Portée max 18 kms
Élévation site : -5 à +45
Azimut -30 euros à gauche et droite
Equipe de Pièce 10 hommes

1 Commandant de détachement
2 Tireur
3 Tireur adjoint
4 et 5 Chargeurs
6 Prépare les obus
7 8 9 Prépare les charges
10 Pourvoyeur

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2024 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:7239344
Nb de visiteurs aujourd'hui:385
Nb de connectés:53