Royaume Uni Marine Sleeping Beauty

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 18/01/2022 à 22:19:29



The Sleeping Beauty
Ce engin de transport Sleeping Beauty a été construit pour le Bureau britannique des opérations spéciales à 1942, afin de pouvoir attaquer les navires ennemis dans les ports.
Son concept était similaire au concept de «maiale» (cochon), italien qui était des torpilles humainet utilisées contre les Alliés Britanniques surtout
Bien qu'une réplique directe de maiale, nommée Chariot Mk.I, ait été réalisée, le transporteur Sleeping Beauty aussi connu sous le nom de Motorised Submersible Canoe (MSC) était lui de conception purement britannique.
Sur cet engin est un engin qui présente les mêmes caractéristiques que les pirogues en métal au niveau qualités de navigabilité et compacité,
A ces qualités de navigation on a rajouté toutes les meilleures solutions de conception nécessaires à la plongée sous-marine.
Sa caractéristique principale est qu’il était dirigé que par un homme et non deux comme sur les Maiale . Le pilote était assis dans un cockpit ouvert très proche de la poupe.
Lorsqu'il navigue en immersion il a été obligé de porter un appareil respiratoire. Contrairement à la Spleeping Beauty le maiale n’était pas très apprécié car il était conçu pour fonctionner sur des distances relativement courtes alors que la sleeping beauty elle pouvait naviguer sur de plus distances en utilisant un moteur électrique pour se déplacer au-dessus et en dessous de l’eau, et des rames qui pouvaient servir de secours lorsque les batteries se déchargeaient et aussi naviguer.
Mais la "Sleeping Beauty" n'a jamais attiré l'attention qu'elle mérite, probablement en raison du fait que:
les secrets sont bien gardés pendant longtemps
il n'a été utilisé dans aucune attaque sur des navires qui aurait réussi.
Cependant, le projet fut d’une grande importance,après guerre car il était le principal appareil de transports des nageurs de combat durant la Guerre froide pendant de nombreuses années
L'appareil a également participé au célèbre raid australien Z-Force sur Singapour, mais sans succès, qui a été appelé Opération RIMAU (également connue sous le nom d'Opération HORNBILL). On sait encore moins que dans les années d'après-guerre, il a été testé par des groupes de nageurs-de combat de USMC et il est considéré comme l'un des ancêtres directs des moyens modernes de transports des nageur de combat ou SDV .SEAL Delivery Vehicle ( ce terme n'apparaissait que dans les années 60.
Description

le Sleeping Beauty » était un canoë avec un moteur électrique et adapté pour nager 'immergé .
Le Motorised Submersible Canoe (MSC) connu simplement sous le nom de MSC a été inventé par le Major H. Quentin Reeves un nom qui est a été repris dans James Bond avec le personnage de"Q"
Cet engin a été conçu pour attaquer les navires ennemis au mouillage dans les ports
Lorsqu’il circule en surface c’est un canoë normal mais au moyen de vannes, l'embarcation peut se transformer en engin sous marin
Comme pour un avion, le canoë est contrôlé par un seul joystick qui est relié au gouvernail et aux dérives.

Son nom provient d’une anecdote
Un après-midi de 1943, alors qu il naviguait sur l’étang de Staines, le major Reeves s'est endormi dans le canot et un officier qui passait s'est exclamé « Ah la belle au bois dormant ! 
Aussi ce nom est resté parce que dans la conversation de tous les jours, ce nom n’avait aucun lien avec un canoë et ne signifiait rien aux oreilles curieuses
Construit en aluminium, le canoë mesurait 3,86 m de long pour une largeur de 0,70cms Il possédait quatre batteries de six volts alimentant un moteur électrique de 5 ch. 

On pouvait aussi pagayer ou naviguer à la voile en levant le mât . Mais comme l engin n’avait pas quille il était très difficile à manier dans une forte brise. Dans la coque se trouvaient des ballast à l’ avant et arrière similaires à ceux d’un sous-marin qui pouvaient être remplis d'eau pour passer en immersion et remonter en surface par après avoir chassé l ‘eau via de l'air comprimé

À la fin de 1943, le projet fut renvoyé au "Assault Warfare Sub Committee" (AWSC) et des essais furent effectués sur le réservoir de Staines prouvant que le canoë avait du potentiel.
 Le canoë a été comparé à d'autres petites embarcations d'assaut similaires, le Chariot et le Welman
 La Sleeping Beauty s'est avérée petite, légère, facile à naviguer, simple à utiliser et rapide à construire. Le conducteur a un accès et une sortie faciles et il peut pagayer ou naviguer en surface.
 
Caractéristiques de
Longueur: 3,86 m (différent pour différentes variantes)
Largeur: 0,69 m
Déplacement: 270 kg
Vitesse: nœud max 4,4, nœud de croisière xnumx
Gamme: 40 milles marins
Profondeur maximale de travail: 15 m
Equipage: homme 1. Il était possible de transporter un deuxième nageur au dessus de la coque; La version biplace a été construite
   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6154147
Nb de visiteurs aujourd'hui:782
Nb de connectés:73