Rome Militaria Le Limes Les Wp La vie Quotidienne dans les tours de Garde

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 25/10/2020 à 10:19:49



Rome Le Limes Les Wp La vie Quotidienne dans les tours de Garde
 
 
 
 
La garde sur le Limes Romain
 
 
 
 
 

Comment peut-on imaginer le service de garde à l'époque romaine?

De la tour de garde n°1 (Caput Limitis ) à la dernière et dans tous les forts sur le Limes romain le rituel est toujours le même


Un signal est donné à partir d’un lieu pour être diffusé
A ce signal les soldats se lèvent
Pour le limes ce signal retentit de tours de guet en tours de guet en commençant par le caput limitis, soit la tour 1


Les garnisons peuvent commencer leur journée sur toutes les tours de guet et dans les forts
Après 14 jours de veille ininterrompue sur les tours de guet, la relève est assurée et les troupes de relève désignés par l'administration du fort arrivent
On relève une semaine les tours à numéro pair et la semaine d après les tours de guet avec les nombres impairs
Le changement de garde intervient toujours à midi
Pour des raisons militaires stratégiques,évidentes les diverses tours de guet sur le Limes ont toujours un contact visuel avec un fort et entre elles


Alors que le signal de la relève provient de la tour qui transmet son propre signal les signaux de baisser ou lever des couleurs sont donnés par le fort . Ces signaux donnent le signal de début et fin des gardes .

Pour un tour la salle commune la contubernia est occupée par 8 soldats, pendant 14 jours
Il faut dire que la vie quotidienne dans une tour pour certaines régions comme la vallée du Rhin
est variée et peut être populaire en été car elle n'est pas aussi étouffante sur les hauteurs que sur les rives du Rhin et en plus il n'y a pas non plus de moustiques.
Par contre la garde en hiver est différente dans le noir et le froid de l'hiver allemand, personne n'aime y surveiller les hauteurs venteuses.

Il faut penser aux garnisons composées de légionnaires de la cohorte II hispanorum, des Espagnols épris de chaleur ne sont pas bien adaptés au climat rigoureux du Westerwald.
Parfois en raison de l'éloignement les contrôles faits par les officiers supérieurs se font rare et les contrôles du trafic frontalier intense, ce n'est pas ennuyeux
De temps en temps, de jolies jeunes femmes germaines viennent à la tour et ils passent de bon moment bien que cela soit strictement interdit aux soldats pendant la garde.
Il y a des mélanges et par la suite les germains vont parler quelques bouts de latin et les Légionnaires du dialecte germanique.
8 légionnaires doivent relever la garnison de la WP Mais avant de partir il s’avère que des légionnaires peuvent tomber malades et consulter en se rendant à l'infirmerie, le valetudinarium, pour voir le médecin militaire,


Pendant ce temps un soldat va chercher deux mules à l'écurie afin de procéder au chargement du nécessaire pour 7 jours dans le magasin d'alimentation, l'horreum, du fort.

 


La nourriture est diversifié divers types de céréales comme l'épeautre, le blé, le seigle et l'orge, 1 kilo par soldat et par jour, puis des pois secs, du fromage à pâte dure, maintenant connu sous le nom de parmesan, et 5 kilos de bœuf fournis par le fort.
Les sacs, contenant chacun 20 kilos de céréales, sont chargés sur les mules
En plus payés sur leur propre argent, les soldats emportent également une demi-petite amphore d’ de l'huile d'olive, une avec un peu de garum, une sauce faite avec de la saumure de poissons un petit morceau de levure de vin pour faire du pain, ainsi que des oignons et de l'ail.

Ces marchandises ont été achetées à un marchand du village communautaire, le vicus, en face du fort.
 
 
En effet il faut savoir que les WP et les forts gardent les passages frontaliers dans le Limes. Ils contrôlent les voies d'accès avec les villages germains l’arrière pays
 


Ici, les germains peuvent, après contrôle et paiement des douanes, ramener leurs marchandises vers le Rhin pour les vendre sur les marchés de Bonn -Bonna - Coblence - Confluentes - ou de Cologne Colonia Claudia Ara Aagrippinensis
Ils vendent miel, poulets et œufs vivants, gibiers et porcs fumés, champignons et baies, et parfois les cheveux blonds de leurs filles. En effet ces cheveux sont très recherchés à Rome parmi les familles aristocratiques

 


En échange ils repartent dans leurs contrées lointaines avec des plats en argile fine - terra sigillata - ou des ustensiles de cuisine en bronze coûteux et parfois des fruits exotiques comme les figues séchées et les dattes.
Les peuples germaniques participent à la prospérité générale des provinces romaines de Germanie. Beaucoup migrent dans les provinces sous le contrôle de l'administration romaine pour s'installer.

Les mules portent également les boucliers des soldats, les épais manteaux militaires (manticae) dont les soldats se couvrent la nuit, les cantines les ampoula, leurs propres gobelets, cuillères

Le soldat porte avec lui son impedimenta contenu dans des sacs en cuir contenant des objets personnels des soldats, comme un peigne en bois, un rasoir et un miroir à main en laiton poli et étamé. Pour des raisons de sécurité, les soldats portent leur armure et leurs armes, le pilum (lance de lancer) et le gladius (épée courte) ainsi qu'un poignard (pugio) sur leur corps.
 Ainsi le septième jour , la relève quitte le fort pour se présenter devant la tour
Grâce à l'organisation toute romaine l'approvisionnement des équipes de la tour de guet est garanti.
Comme le changement de garde devant être officiellement effectué lorsque le soleil est au plus haut,soit à midi la relève doit partir dans la troisième heure de l'été vers 8 heures du matin afin de pouvoir rejoindre leur tour 4 heures après
Le soldat le plus ancien conduit le groupe à la Porta Praetoria, la porte principale, et fait le rapport de l'officier de quart.


Celui ci note les noms des soldats, de l'unité, de la tour de guet et du jour du départ sur une grande tablette de cire.


Ces données sont ensuite collectées et stockées dans le bâtiment administratif du fort, le quaestorium, lors du changement de garde quotidien.

 


Les romains sont très organisés et tout est organisé de manière exemplaire, les choses importantes sont consignées par écrit.
À Vindolanda, sur le mur d'Hadrien en Grande-Bretagne, un archéologue a trouvé 1 600 tablettes avec la correspondance du fort
A Trèves, 2000 fonctionnaires sont affectés à l'administration des provinces de Belgica, Hispania et Britannia à l'époque de l'empereur Constantin.
Mais si le succès de cette structure fonctionne bien et permet à l’Imperium Romanum de régner en maître il inclus dans son système «arma et jus», la violence dans les armes et le droit romain.
La petite, troupe de soldats se dirigent sur une voie romaine jusqu'au Limes proprement dit le caput Imperium

 


Il arrive que la trouve passe devant une tour de garde qui n’a pas besoin de relève . À chaque tour de guet, il y a un «Bonjour» et la question «Quelle tour ?


Après 3 heures, de marche on arrive devant la Tour et la relève se présente au sous-officier en service.
 

 



Le sous officier leur donne les mots de passe du jour
La relève est attendue et la garde descendante y atenat celle remontante avec ses impedimenta déjà soigneusement emballés devant la tour de guet.
On attend le signal à "Midi" du fort, pour ensuite effectuer le reglementaire "Changement de garde".
Le signal retentit. Les deux soldats les plus anciens changent de garde. L'ancienne et la nouvelle équipe s'alignent l'une en face de l'autre.
La nouvelle équipe prend possession des lieux avec tout ce que cela représente . Désormais, des règles de service strictes s'appliquent. Les délits sont sévèrement, voire brutalement, punis.
Les bagages sont déchargés des mules qui sont chargés avec les impedimenta de la garde descendante.
Les deux chefs des gardes montante et descendante escaladent ensemble la tour de guet en utilisant l'échelle extérieure pour vérifier que l'équipement de la tour est complet.
Les équipements suivants se trouvent au dernier étage de la salle des gardes:
1 corne en laiton, 2 drapeaux de signalisation rouge-jaune et 2 blancs, 5 paquets de paille sèche à utiliser comme torche, 1 miroir en laiton poli et étamé pour les signaux solaires, 50 pierres, projectiles de la taille d'une paume en granite, basalte ou autre Pierres, 5 lances et 3 arcs avec 25 flèches chacun. Équipement de protection contre les incendies, comme un bac en bois avec de l'eau et des pantoufles anti-incendie. Tout est complet!
Au premier étage qui est aussi en meme temps l'accés de la tour se trouve une pièce  éclairée par des meurtrières et la porte On y accède par un echelle question de sécurite Voir les Tours Maréchal de Louis XIV
en dessous se  trouve une piece acessible via une échelle
Elle doit être équipée de
2 haches, 2 houes pionnières, 1 scie, 2 peaux de chèvre pour aller chercher de l'eau, 1 seau en bois, des matériaux pour réparer comme de la chaux et des outils bois de chauffage


On peut aussi trouver des stocks d’alimentation comme des amphores avec de l'huile d'olive, du Garum, et des grandes amphores pour stocker de l'eau fraîche.
Le premier etage accessible  se  trouve la chambrée  c'est-à-dire la salle commune Elle est éclairée par des fenetres l'inventaire est le suivant


2 lits superposés avec 3 lits chacun , 1 table avec 6 tabourets, diverses lampes à huile d'argile pour l'éclairage, un moulin à main en basalte mayen, 1 casserole en métal sur trépied en fer, des récipients à boire , Bols à manger. Cuisson et chauffage au bois pour une journée à côté de la cheminée.
Le foyer est surélevé question de commodité et il dispose d'une sortie dans la paroi extérieure pour évacuer la fumée Il est également utilisé pour chauffer la pièce pendant la saison froide.


Et enfin tout en haut se trouve la salle de Garde un pièce avec fenetre et un balcon tout autour aménagé de façon rustique avec table et tabouret 


Voilà tout est au complet!
La garde descendante part avec les mulets vers le fort avec des projets de pouvoir aller aux Thermes et pouvoir se laver correctement à l'eau tiède et se détendre.
Et puis il y a les virées au vicus ans une taverne, pour mangez boire et parler du pays
Mais revenons à la vie dans la Wp ou l'officier supérieur leur assigne maintenant leurs emplois du temps
Un soldat veille sur la plate-forme supérieure jusqu'au signal du soir. Les autres sont au repos mais prèts à intervenir


Les corvées sont présentes aussi avec deux soldats sont envoyés à la source voisine pour aller chercher de l'eau avec les outres en peaux de chèvre
Deux soldats sont affectés à la corvée de cuisine et feront du pain, dans le four de la tour .
Tout le monde doit prendre soin du bois de chauffage. Comme seuls deux soldats veillent l'un après l'autre pendant la journée, deux peuvent partir à la chasse le lendemain matin, peut-être pour abattre un lièvre, un morceau de cerf élaphe ou même un sanglier, mais aussi pour ramasser des baies et des champignons.
Un menu varié est donc possible. Les tribus germaniques vivant à proximité peuvent aussi vendre du ravitaillement contre de l'argent

Arrive l heure du repas

 

Un légionnaire prépare maintenant le repas une bouillie avec de l’orge et de la viande cuisiné avec de l'huile d'olive chauffé dans le grand pot en laiton
On trouve dans le plat un plat cuisiné de viande fraîche ou séchée avec de l’oignon finement hachés et une poignée d'ail  doucement braisés.
Par contre le soldat de garde, n a droit qu’à un bol de bouillie d'orge ou blé
La bouillie est braisée pendant un moment.Dès que les grains commencent à devenir translucides, on y ajouté un verre de posca (vin ou vinaigre de fruit dilué avec de l'eau) et les oignons, l'ail et le bacon. Les grains commencent à gonfler dans l'eau frémissante.Il ajoute donc progressivement plus d'eau.
Enfin, le cuisinier ajoute du sel. Le tout doit cuire doucement pendant environ 30 minutes.
La garnison qui n ‘est pas de garde se met à table sur des tabourets dans la salle commune.
Chaque soldat ajoute des herbes, du fromage râpé ou du garum selon son goût. Le pain provient du four
Comme boisson on trouve de l'eau de source fraîche avec un peu de vinaigre. .
Ce repas permet d’atteindre la cena, le repas principal en début de soirée qui a peu prêt similaire
La garde


A partir du signal du coucher du soleil", nous avons 4 relèves durant la nuit. Un signal sonore transmit par le fort et relayé de tour en tour annonce l'heure de la relève de la garde.
Dans la salle des gardes du fort à la porte principale, une horloge à eau indique les heures de la nuit. Les anneaux des heures apparaissent sur le bord de l’horloge hydraulique ou clepsydre
Dans la journée c’est un cadran solaire qui prend le relais s’il y a du soleil sinon au système d’horloge nocturne Malgré des améliorations, mettre deux clepsydres à la même heure n'est pas simple, et il est nécessaire tous les jours de réaliser des réglages en utilisant un cadran solair
Les veillées de nuit au sommet de la tour sont pénibles surtout en hiver, par vent froid et fort.
Parfois les tours de guet possèdent des protections comme des vitres et des volets en chêne qui en restant fermés permettent aux soldats de restent au sec et au chaud.

 


Le gardien porte un épais manteau de laine et des bottes de fourrure chaudes pendant les mois d'hiver. Lorsqu'il fait froid, le feu qui se trouve dans la salle commune permet de donner un peu de chaleur .A chaque nouvelle garde le foyer est alimenté ainsi la salle commune chaude permet aux légionnaires de défier le mauvais temps afin de pouvoir résister aux gardes et rester en bonne santé.


Les soldats dorment recroquevillés dans leurs manteaux militaires chauds. Certains ont également des peaux de mouton cousues ensemble comme sac de couchage.

Les autres soldats de la tour qui ne sont pas de garde s'occupent de l'équipement et de l'entretien structurel de la tour et des limes adjacentes, se reposent ou jouent à une partie de dés.
Parfois sur les lieux de passage frontaliers il jouent le rôle de douanier avec la collecte de droits de douane Mais aussi ils peuvent procéder à des contrôles et intercepter des marchandises frauduleuse comme des armes des biens volés .

Les tours de guet romaines ont été occupées jour et nuit 24 /24h pendant près de 160 ans..
 


 
   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5462524
Nb de visiteurs aujourd'hui:1372
Nb de connectés:39