Rome Censeur Romain

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 24/04/2018 à 11:11:42



Lex Ovinia de senatus lectione (318-312 a.C.)
«donec Ovinia tribunicia intervenit, qua sanctum est, ut censores ex omni ordine optimum quemque curiatim in senatum legerent»

 

Ce bas relief fait partie d'un monument de Rome actuellement disparu mais bien connu . Il a été reconstitué au Museo delle Civilta Romana à Rome et les originaux sont dans 2 musées Le louvre et la Glypotheque de Muncih pour  le Monument devait ressembler à cela

Darpres Philippe Coarelli  A Gauche la Partie qui se trouve à Paris et à Droite la Partie qui se trouve à Munich

 

Ce moument presente une cérémonie  officielle de Rome Le CensusAgere  ou le Recencement . Pas cette cérémonie officielle les citoyens romains classée selon leur fortune et pouvaient dès lors vivre dans la Ville Il se fait toujours au Champ de Mars et depuis 435 dans un bâtiment spécial appelé Villa Publica, érigé dans ce but par la deuxième paire de censeurs, C. Furius Pacilus et M. Geganius Macerinus
Voyons ce qu'était un recensement
Rome Le Recensement

 

 Rome quelle est la définition du Recensement
Un Romain doit iure, lege, libertate republica communiter uti oportet; gloria atque honore, quomodo sibi quisque struxit par la loi, , il est nécessaire d'utiliser en commun la liberté la gloire et l'honneur, de la republique afin que tous en jouisse cette Égalité de droit entraine aussi une Inégalité sociale
Pour pouvoir donc classer les citoyens selon leur fortune on a créée un concept qui est le CENSUS
Le mot est derivé du latin archaique ÇAMS qui devient CENS qui veut dire rendre une personne existant en la nommant Ainsi le Cens a  3fonctions Militaire Financiere et Politique
Ici se pose les questions suivantes
Qui Quand Où Comment ?
Jusqu’en 459 AvJC Les opération de recensement étaient devolues aux consuls
Entre 459 et 444 Av JC tout est obscur En 443 Av JC on sait grace à Tite Live que c’est un magistrat le Censeur qui recoit ce pouvoir Tribuni militum censoria potestate (Liv. IV 8, 2 ) hic annus censurae initium fuit) Et en 434 est promulgé la loi lex Aemilia de censura minuenda qui est definitvement valide en 367 AVJC le dernier recensement de la République Romaine a lieu en 63 Av JC.
Qui est donc ce Censeur

 


Il fait partie dun collège élu par les comices centuriates (comitia centuriata)  présidées par les consuls de l année peu après leur entrée en fonction. Par son élection il a le pouvoir de lex de potestate censoria; durant 18 mois  Cas particulier il faut l'election des deux censeurs ait lieu le même jour  En cas d'echec  on reconvoque  de nouveaux comices. ma auspicia. . Normalement .Seuls des anciens consuls peuvent obtenir cette charge mais il y a quelques exceptions. Il sont élus pour 5 ans  mais en 433  leur charge est limitée à 18 mois, , par une loi du dictateur M. Aemilius Mamercinus.   Mais le ius censurae n'est pas accordée par le curiae mais au contraire par une lex centuriata   donc hiearchiquement ils ont un pouvoir inférieur aux consuls et aux préteurs .Toutefois le romain considère la censure comme la fonction la plus élevée dans l'état,en excluant la dictature; c’est un sanctus magistratus  à qui on confie  le regimen morum ou le contrôle général de la conduite et de la moralité des citoyens romains
Les censeurs vont toujours par deux  car ils font le travail devolu précédemment auxs deux consuls.En cas de déces durant l exercice on peut en prendre un autre à sa place Mais apres 393 Av JC date de la prise de Rome par les Gaulois  la mort d'un censeur entraine la  demission de son collègue  et le choix de deux nouveaux censeurs sont choisis. 
Aucune loi n' empêche normalement quelqu’un d’être censeur plus d'une fois  Toutefois en 265 av JC  C. Marcius Rutilus en 265 :fit voter une loi  interdisant à quelqu’un d’être censeur deux fois  Il sera surnommé Censorinus. 

Le college et ses membres n’ont pas le pouvoir d’imperium, que pendant les periodes de recensements ne coercitio, ne ius agendi cum populo o cum patribus; Ils ne peuvent pretendre à l’escorte de licteur
Comment distingue t-on un censeur dans la rue ?

Tout  comme le Consul Les censeurs ont  droit eux aussi à la  sella curulis, par contre on ne connait pas la nature de ses vetements. D'après Polybe,on peut  en deduire que le censeur porte une une toga pourpre qui lui est particulière  alors que d'autres auteurs parlent de leur robe officielle comme étant la même que celle des autres plus hauts magistrats. Par contre il a droit à un enterrement en grande pompe t par conséquent un funus censorium

Leur Role
La censure a été appliquée 421 ans  443 à 22 Av JC  bien que cette fonction a été supprimée par Sylla et il n 'y a aucun recensement pendant les deux lustra qui s’écoulent entre la dictature de Sylla et Pompée (82-70) :
En effet Sylla issus du partie aristocrate ne porte pas en son coeur  la rigidité du regimen morum. Par contre la censure est  rétablie sous le consulat de Pompée et de Crassus mais elle est encadrée par une des lois du tribun Clodius  en 58 Av JC  qui cadre le processus de radiation de quelqu’un du sénat apres accord  entre les deux censeurs  Mais cette loi est abrogéesur proposition du 2e consul Caecilius Metellus Scipio  sous le troisième consulat de Pompée en 52 AV JC 
La censure perd alors son  pouvoir et son influence Durant les guerres civiles on n’élit aucun censeur.et il faut attendre  l'arrivée au pouvoir d'Auguste pour voir en  22 Av JC l 'election  de deux censeurs L. Munatius Plancus et Paulus Aemilius Lepidus. Mais c'est la dernier election car  la censure est remplac" desormais par la Praefectura Morum. Certains empereurs  jouent le role de censeur comme Claude, qui nomme Vitellius comme collègue, et  Vespasien,avec son fils  Titus. Par contre Domitien  lui se nomme censor perpetuus, mais il sera le seul  et il faut attendre le Bas empire pour voir  Decius  prevoir de nommé Valérien censeur mais cet projet n’est pas mis à exécution. 
Les censeurs ont  3 roles reliées entre eux alors quà l'origine il ne devait uniquement s'occuper que du  recensement des citoyens  sa tache est decrite par Cicéron Legibus : "Censores populi aevitates, soboles, familias pecuniasque censento: urbis templa, vias, aquas, aerarium, vectigalia tuento: populique partes in tribus distribunto: exin pecunias, aevitates, ordines patiunto: equitum, peditumque prolem describunto: caelibes esse prohibento: mores populi regunto: probrum in senatu ne relinquunto
Reprenons les taches des Censeurs
1e. Le recensement ou registre des citoyens et de leurs propriétés : on y inclut la lectio senatus et la recognitio equitum ;
2e. Le Regimen Morum;
3e. L'administration des finances de l'état : on y classe la direction des bâtiments publics et la l’administration de tous les nouveaux travaux publics

1e Le recensement
Tout d’abord ils doivent chaque 5 ans ( Lustrum ) faire le recensement des citoyens romains qui sont classer ensuite par niveau de fortune,
Chaque citoyen depuis le roi Servius Tullius est inscrit dans les registres de sa centurie et tribu
Ils doivent ensuite passer en revue les chevaliers (ordre équestre) par la la recognicio equorum ) et enfin ils dressent l’album sénatorial par la lectio Senatum. (ordre sénatorial ) depuis 312 Av JC
Comme ils detiennent la Cura Morum ils sont chargés de surveiller les mœurs.
Ils peuvent flétrir publiquement la réputation d’une personne par la nota censoria. Pouvant aller jusqu’à rayer de l’album sénatorial les sénateurs ,Enfin ils gèrent quelques portions de Ager publicus
Les censeurs ne percoivent aucun traitement de la part de l' Etat

Comment se déroule cette cérémonie ?
Quinto quoque anno Chaque 5 ans on procède donc au recensement lex censui censendo cérémonie suivie d’un sacrifice Lustratio finale ou solenni suovetaurilia)
Celle ci se déroule en dehors du Pomerium au Champs de Mars


Avant le IVe siècle Le citoyen se présente aux fonctionnaires et décrit sa situation qui est jugée (bona censui censendo):
Il doit tout décrire la composition de la famille sa fortune terrains maisons esclaves bestiaux droit de vendre ou d ‘acheter, il n’est pas obligé de de déclarer les animaux de basse cour le mobilier et l’argent liquide res nec mancipi
Apres le IVe siècle il doit declarer le metal en lingot (Festo p. 322 L) les objets de luxe comme les belle esclaves cultivées les véhicules de luxe et l’argent en liquide et les dettes
La valeur des biens est calculée sur la base du “nombre de tuiles
Mais la déclaration ne suffit pas et les censeurs peuvent estimer que la valeur des actifs est beaucoup plus élevée que la valeur déclarée
Cette estimation faite par les censeurs si elle est retenues suppose un processus judiciaire avec citation, accusation, témoignage et défense
En plus les censeurs avaient tous pouvoir en ce qui concerne Mauvaise gestion du patrimoine Mauvais artisan une Sévérité excessive envers la femme, les enfants, les esclaves la désobéissance le parjure la malchance le luxe les gladiateurs volontaires les textes des des acteurs et mimes et sur la prostitution
On peut s apercevoir que comme écrivait Dyonisos d’Hallicarnasse ( XX 13,2 )Les Romains, en étendant l'autorité des censeurs à la chambre à coucher, ont fait de ce magistrat le gardien et le contrôleur de tout ce qui s'est passé dans la maison. Et pour finir le célibat était mal vu ,
Les sanctions
Cela pouvait aller jusqu’au une espèce de dégradation sociale avec le changement de tribu et de centuria avec inscription dans la centurie des ariari (= contribuables) "inter aerarios referre" "Les censeurs frappent les citoyens de cette façon: celui qui était sénateur sera expulsé du sénat; celui qui était chevalier est privé de equipo publico Celui qui était un simple plébéien est enregistré sur les registres de Ceriti avec pour conséquence sa radiation dans le registre de sa centurie. Il reste citoyen donc homme libre avec devoir de payer son tribut à l'État "(Pseudo -Asconio p.103 Or.)
Les Censeurs font ensuite une compilation des listes en inscrivant avec la liste des citoyens (hommes adultes, y compris les affranchis, les prolétaires , des Veuves et orphelins (pour des raisons fiscales)
Cela donne des Adsidui (littéralement "hommes assis" avec bien donc apte pour le service militaire) Ici arme ferre possunt Les mobilisables Iuniores (17 ans) Seniores (45 sur) Qui equo merere debet
Les jeunes les plus riches appartiennent à la I classe sont enrôlés dans la cavalerie qu'il passe en revue . Le cheval est fourni par l’ Etat (equo publico) et cela pendant 10 ans A la fin de cette période ils se présentent à nouveau devant les censeurs qui leur accordent une recognitio equitum . Si par malchance , ils sont recalés à cet examen ( mauvais carnet militaire mauvaise mentalité ou aussi obésité ou maigreur du cheval en plus de certains motifs politiques ) ils sont exclus de la Classe équestre

 

Une fois le recensement effectué et validé  on archive le tout  sur des tabulae censoriae  des Tabulae Censoriae qui sont tous les documents rattachés à l'exercice des fonctions des censeurs.
 

Ces listes, pour ce qui a trait aux finances de l'état, sont déposées dans lAaerarium, qui est le temple de Saturne; mais dans les premiers temps le lieu d’archivage ordinaire pour tous les documents est l’Atrium Libertatis, près de

la Villa Publica, et plus tard le temple des Nymphes.
2e. REGIMEN MORUM.
C'est par cette charge que les censeurs sont les plus redoutés et respectés car ils ont tout pouvoir  pour exclure les personnes indignes des listes de citoyens. et qui dit exclusion dit perte de ses prerogatives  Il faut savoir qu'un  citoyen a les qualifications prévues par la loi ou la coutume pour le rang qu'il réclame, Alors en cas de condamnation infamante le citoyen n'est plus digne de garder son rang 
Aussi les censeurs ont le pouvoir de surveiller  l’ensemble des gens et  leur  vie privée. Ils sont les dépositaires de la moralité publique en empêchant crimes et actes d’immoralité en maintenir les us et coutumes romains, le mos maiorum. Sous   l’empire  le terme sera changé en praefectura morum.
Les censeurs qui punissent   via la Nota, Notatio ou Animadversio Censori sont guidés uniquement par leurs convictions consciencieuses du devoir car leur de leur prise de fonction ils ont fait le serment de ne pas agir ni par partialité ni par faveur. Une fois la sanction décidée la loi exige d'annoter la liste en mentionnant , la cause c’est la subscriptio censoria.
La nota  l'ignominia
La nota  empeche  que certaines personnes condamnées puissent accéder  à certains honneurs  distinctions accordées  aux personnes intègres.
en cas de condamnation devant un tribunal le citoyen reçoit en regard de son nom sur la liste une nota qui est l’ignominia et non l’infamia . Cette note peut être amnistiée par la suite oar d'autres censeurs Donc ce n'est pas un iudicium ni une res iudicata, Cette nota est infligée par les deux censeurs Cette ignominia est donc uniquement une capitis diminutio transitoire qui permet toutefois à certains citoyens de se présenter à une magistrature,iudices par le préteur ou servir dans les armées romaines.
Voyons une petite liste à la préverts des délits
Vie Privée
Vivre dans le célibat  on peut pousser lesgens à se marier et le refus de le faire est puni d’amende [ AES UXORIUM ].
Promesse on tenue leur d'un mariage  entrainant sa dissolution .


Conduite innapropriée envers l'épouse les enfants, ( dureté et ou permissivité trop grande envers des enfants ce qui poussent les enfant à désobéir)et Cruauté envers les esclaves.
Vie dans le luxe  excessif Par la suite il y aura des leges sumtuariae pour vérifier le goût excessif du luxe.


Mauvaise gestion des terres.


Métier déshonnorant  acteur ou gladiateur.


Captation d'heritage
Vie Publique
Tout ce qui est contre l' ordre et moralité .


Les punitions sont différentes selon la position occupée par la personne, Elles peuvent etre divisées en quatre catégories: 
La Motio ou eiectio e senatu ou l'exclusion du sénat. Sur les nouvelles listes les censeurs omettent les noms des sénateurs qu'ils souhaitent exclure et quand ils lisent les nouvelles listes en public, ils passent outre des noms de ceux qui ne doivent plus être sénateurs. Ils peuvent aussi  s’adresser directement aux sénateurs pour les réprimander publiquement


Par la suite l'igonminia n'empêche pas un ex-sénateur de se présenter à une magistrature qui mène au sénat, il peut lors du recensement suivant redevenir sénateur.
L'ademptio  ou l’enlèvement de l’equus publicus à son eques. Cette punition peut aussi être simple ou combinée avec l'exclusion des tribus et de la rétrogradation au rang d’aerarius.
La motio e tribu ou l'exclusion de sa tribu. Cette punition et la rétrogradation au rang d'aerarius Une distinction est faite entre les tribus rusticae et les tribus urbanae, la motio e tribu envoie une personne des tribus rustiques aux tribus moins respectables de ville.
La referre ad aerarios ou facere aliquem aerarium. Cette rétrogradation, pour dire vrai, inclut toutes les autres punitions : un eques ne peut devenir un aerarius qu’après avoir été privé de son cheval et un membre d’une tribu rustique ne peut devenir aerarius qu’après avoir été exclu de celle-ci.
Mais il faut savoir qu'ne cas de mise en jugement toute personne stigmatisée par une nota censoria, peut, essayer de se defendre de prouver son innocence aux censeurs (causam agere apud censores)
 L'administration des finances de l 'Etat et l'ager Publicus
Les censeurs doivent veiller à ce que le tributum ou l'impôt sur la propriété, soit payé par chaque citoyen selon la quantité de biens enregistrés lors du recensement. En plus de cela ils ont également la direction de tous les autres revenus de l'état, les vectigalia,
 dîme payée sur les terres publiques, le sel, les mines, le droit coutumier,
Pour une vente  venditio ou locatio  il faut  le faire en mars, dans un endroit public à Rome le tout sous la  surveillance des censeurs  qui vaillent à ce que les droits et devoirs des acheteurs, sont mentionnés dans des leges censoriae 
Pour L'Ager  publicus à ne pas confondre avec Ager Romanus les censeurs ont  le droit, avec l’accord du Sénat, d’imposer de nouveaux vectigalia et vendre la terre appartenant à l'état. Ils ont la charge de  tous les bâtiments et travaux publics  opera publica. Ils ont un budget voté par le Sénat  qu’ils peuvent utiliser selon leur bon vouloir.  il faut  les batiement soient en bon état  aedes sacras tueri and sarta tecta exigere des batiment ),Ils peuvent  passer des marchés à des conductores  mancipes redemptores ou susceptores pour l'entretien via des  Ultrotributa Quand les travaux sont terminés, les censeurs vérifient que le travail est effectué selon le contrat: via  des opus probare ou in acceptum referre. 
Ils doivent vérifier que les particuliers n’empiètent pas les endroits publics (loca tueri), 
Ils doivent aussi gerer les dépenses liées au culte des dieux, comme l'alimentation des oies sacrées du Capitole,


Les cérémonies ou Lustrum
C'est celle  qui est représentée sur le Bas Relief du Louvre
 Quand les censeurs entrent en charge, ils tirent au sort pour désigner celui qui fera cette purification (lustrum facere ou condere) en présence de deux censeurs  Pour les colonies romaines et latines ainsi que dans les municipes il y a des censeurs, qui s’appellent quinquennales.  sous l'empire  on fait un recensement   tous les dix, et plus tard tous les quinze ans. via des fonctionnaires spéciaux pour effectuer le recensement  les  censitores;  ou aussi via  les légats impériaux.

Exemple dun census 

CIL III 6687 =
ILS Syria (Beyrut / Berytus) Q(uintus) Aemilius Q(uinti) f(ilius) / Pal(atina) Secundus [in] / castris divi Aug(usti) [sub] / P(ublio) Sulpi[c]io Quirinio le[g(ato) Aug(usti)] / [Ca]esaris Syriae honori/bus decoratus pr[a]efect(us) / cohort(is) Aug(usti) I pr[a]efect(us) cohort(is) II classicae idem / iussu Quirini censum egi / Apamenae civitatis mil/lium homin(um) civium CXVII / idem missu Quirini adversus / Ituraeos in Libano monte / castellum eorum cepi et ante / militiem praefect(us) fabrum / delatus a duobus co(n)s(ulibus) ad ae/rarium et in colonia / quaestor aedil(is) II duumvir II / pontifexs(!) / ibi positi sunt Q(uintus) Aemilius Q(uinti) f(ilius) Pal(atina) / Secundus f(ilius) et Aemilia Chia lib(erta) / h(oc) m(onumentum) amplius h(eredem) n(on) s(equetur)

Ils sont assités par de subalternes, appelés Censuales,. À Rome le recensement continue toujours sous l’empire, mais les vieilles cérémonies qui l’accompagnent cessent et la cérémonie du lustrum disparaît après Vespasien.

 

Le personnage en toge  au centre et à droitye de l autel est le point central de cette sculpture C'est le Censeur "sacrificateur" assisté de 3  aides (2 derrière l'autel  et un derrier le magistrat. De l autre coté de l'autel se trouve représenté  Mars en armure protecteur du Champs de Mars lieu où se deroule le lustrum, Derrier Mars on pris place 2 musiciens
 

 

Da civis a miles iurator

A l'extrème droite  on trouve 3 soldats dont un avec un  cheval alors que 'lo en trouve 2 autres à gauche à coté des musiciens C'est l'exemple parfait du peuple en arme  et cel representerait les 5 classes du cens  del armée romaines
Les uniformes portées par les soldats font dater ce bas relief  d'une époque anterieure aux réformes de Marius (107 Av JC)
Sur la 2e photographie ont trouve à l 'extéme gauche un iurator, qui enregistre sur une tabulae censorie les dilcaration d'un citoyen en toge L'un tient dans sa main un feuillet  qui contient  les elements a déclarer Le deuxoieme se retourne  vers un 3e personnage Le Soldat regarde la scène.

Un sacrifice  conclut la cérémonie
Le Bas relief conservé à Munich reprend les cotés et une scène mythologique (wikipédia)
Ces panneaux portant la scène mythologique, un
thiase marin de style hellénistique tardif, sont constitués d'un marbre différent provenant d'Asie5,1. Ils sont conservés à la glyptothèque de Munich. Les reliefs représentent probablement les noces de Neptune et Amphitrite.
Au milieu de la composition, Neptune et Amphitrite sont assis dans un char tiré par deux Tritons jouant de la musique.

Ils sont entourés de nombreuses créatures fantastiques, Tritons et Néréides, qui font cortège au couple nuptial

. À gauche, une Néréide chevauchant un taureau de mer apporte un présent.

Devant elle, face au couple, avance la mère d'Amphitrite, Doris, montée sur un Triton à la tête de cheval et tenant une torche nuptiale dans chaque mainm 7 pour éclairer le cortège. Sur sa droite, on aperçoit un Érote, créature associée à Vénus. Derrière le char du couple, une Néréide accompagnée de deux Érotes et chevauchant un hippocampe porte un autre présent.

 

Les Bas reliefs lateraux

Triton
Dragon

 

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4040286
Nb de visiteurs aujourd'hui:257
Nb de connectés:20