Rome Céramique à Medaillon d'applique Lyon









Rome Céramique  à Medaillon d'applique  Lyon
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE


En Gaule la céramique sigillée rouge cède progressivement la place durant le second quart du IIe s. à ce qu'il est convenu d'appeler la sigillée claire B
Fortement inspirée de la précédente dans son répertoire de formes et dans certains décors, cette nouvelle vaisselle de table se singularise cependant par l'introduction de formes nouvelles et plus encore par sa couleur à dominante orangée. Réalisés selon une cuisson en mode A, les vases sont à pâte rose ou orangée, fine et dense, et portent un revêtement adhérent, épais et brillant, orangé à brun clair. Ces variations de couleur se retrouvent assez souvent sur un même vase, avec parfois dans les tons les plus sombres des reflets métallescents. Le critère de la couleur du vernis, que l'on a cru pouvoir utiliser comme élément de datation en opposant une première génération de couleur orangé uniforme, la claire B 'classique', à une seconde génération aux tons plus variés, parfois appelée 'préluisante', ne peut donc plus être retenu en ce sens. A côté de cette production majoritaire, on connaît plus exceptionnellement des vases cuits en mode B, de typologie et de nature analogue aux précédents, mais de couleur gris pour la pâte et gris foncé à noir pour le vernis
.Le répertoire conserve la diversité des formes et des fonctions de la sigillée rouge, juxtaposant bols, coupes, couvercles, plats et assiettes, cruches, pichets et gobelets. La décoration conserve aussi une part de cet héritage mais les vases lisses dominent largement par rapport aux vases décorés. Ceux-ci sont exceptionnellement décorés au moule -uniquement la forme héritée de SIG-GA Dr37-, ou plus fréquemment au moyen de médaillons d'applique, parfois aussi d'excisions géométriques ou encore de dépressions, de reliefs à la barbotine; mais le mode majeur est le guillochis ornant bords à marli ou hauts de panse.
Elle émane d'anciens ateliers de sigillée rouge reconvertis, comme celui de la Graufesenque près de Millau , ou de nouveaux centres que la densité de trouvailles et les analyses physico-chimiques invitent à situer dans la vallée du Rhône entre Lyon et Vienne, ou encore près d'Alba
L'un de ces ateliers a été découvert près du village de Saint-Péray (Ardèche): on y produisait conjointement céramiques communes et céramiques fines. La production fine de cet atelier compte une quarantaine de types parmi lesquels une majorité de formes déjà connues; mais aussi quelques types inédits (Desbat à paraître).
La céramique claire B apparaît sur les sites consommateurs entre les années 120 et 140 et occupe une place dominante au sein des céramiques fines jusque dans les années 230-250. Elle est ensuite concurrencée puis progressivement remplacée par la céramique luisante, sans que les modalités et la chronologie de cette substitution soient encore clairement perçues. L'atelier de Saint-Péray atteste une production au moins jusqu'à la fin du IIIe s., l'évolution se traduisant par des variantes nouvelles à partir de types anciens. Un site utilisateur du Languedoc, Lunel-Viel, confirme cette continuité grâce à d'abondants contextes stratigraphiques
Il s'agit de. Les vases à médaillons constituent un précieux témoignage sur l'art des provinces romaines. Ils montrent que loin de Rome, les Gaulois avaient une connaissance approfondie de la mythologie, dont ils ont représenté des épisodes rarement évoqués dans les textes.

Entre le milieu du IIe siècle et la fin du IIIe siècle, dans la moyenne vallée du Rhône, des artisans potiers fabriquent des vases sur lesquels sont appliqués des médaillons historiés. Cesmédaillons moulés, qui par leur diversité de sujet et la qualité iconographique tranchent nettement sur les productions de cette époque.  Les décors ornant ces appliques renvoient à quatre principaux thèmes : la religion et la mythologie, la propagande, les jeux de l’amphithéâtre et du cirque et les scènes érotiques.
On s’interroge sur cette production qui s’est développée sur une aire géographique aussi restreinte et durant une période limitée à environ cent cinquante ans.

 

 

Divers types de Medaillons

 

   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5296082
Nb de visiteurs aujourd'hui:630
Nb de connectés:64