Lauro Villa San Giovanni in Palco









Lauro Villa San Giovanni in Palco
English Translation
Merci à Carlo Raso pour les photographies

Historique Voir ICI
History Click HERE
 
 
Nous ne savons pas d'ou vient le nom de Tauranium Taurus  ancien oppidun Samnite  ou peut être de la gens Taurius Cet oppidum  fut  détruit par Sulla dans la guerre sociale au Ie siècle avant notre ère. Le tenement  à l'époque romaine, il est devenu un lieu de villégiature, et cette période ont mis en lumière deux villas l'une partiellement étudiée à Torre et l'autre à San Giovanni del Palco. Cette  région montagneuse, fut toujours un refuge pour les habitants de la vallée pendant les periodes troubles
A l'est du Vésuve, juste au sud de Nola, coincée entre les montagnes de Sarno et Home Apennins, se trouve la vallée de Lauro au centre duquel se trouve la ville de Lauro avec le castello Lancellotti, qui a été construit sur un temple romain.
 
Juste en dehors de la ville, à mi - chemin d' une colline se dresse le monastère de San Giovanni del Palco. L'église et le couvent ont été construits sur les vestiges d'une villa romaine, comme le montre une fresque datant de la fin  800 actuellement au  Castello Lancellotti.
suite à des travaux pour la construction d'un gazoduc la Villa, a découvert par hasard, a été fouillée entre 1981 et 1985.La partie du complexe visitable s'étend sur environ 1400 m2 L'autre partie, qui constituerait le noyau de la villa, devrait se trouver  sous les fondations du couvent de S. Giovanni del Palco

Structurellement , le bâtiment s'articule sur trois niveaux batie à flanc de collinne. Les trois étages sont reliés extérieurement par un escalier.

 

 la villa est sur plusieurs niveaux reliés par des escaliers et des zones ouvertes. Le noyau le plus ancien remonte à la fin de l’ère républicaine, Durant l’époque Augusto-Tibérienne, a eu lieu un agrandissement qui  a conduit à la construction de thermes  et d’un triclinium avec un nymphe contigu, superbement  décoré avecdes tesseres de pâte de verre Il est situe sur la terrasse inférieure. Celui ci  etait accessible via une grande piece de la ville et il est de formee rectangulaire. Comme le reste de la structure, il a également subi plusieurs transformations. Aujourd'hui, il est possible d'admirer une belle série de niches divisées par des intercolonnes et ornées de petits tesselles en marbre et en pâte vitreuse, colorées en bleu et rouge. On y voit une scène de chasse, toujours en mosaïque, sur la balustrade d'un bassin dans lequel un cerf est poursuivi par un chien, et un amour   armé d'une canne, un lièvrequi est pris dans un filet.
 
 
 
 
 

Au milieu de Ie siècle Ap JC les thermes furent agrandis avec la construction d'un frigidarium, d'un tepidarium et de deux calidariums  avec couloirs de passage. Les thermes sont accessibles via  un couloir au bout duquel se trouve le frigidarium avec bassin. Depuis le frigidarium, il est possible d’accéder au "tepidarium" et au "calidarium", qui conduit au "laconicum" à plan circulaire, qui était t autrefois utilisé par les baigneurs pour le bain de sudation. Le tout etait chauffé via des Hypocauste (ipocastrum ).
 
 
 
 

De nombreuses pièces fouillées notamment celles de la terrasse du milieu, conservent des peintures murales des styles III et IV et des pavages en opus signinum.

Durant le bas empire la villa fut progressivement pillée des revêtements en marbre et des éléments en pierre ainsi qu'une partie des pièces furent réutilisés comme zones de travail: par exemple, le triclinium fut transformé en moulin à huile.
La destruction définitive du complexe a eu lieu au V-VI siècle. Ap JC suite  des tremblements de terre qui ont également affecté les colonies voisines de Nola et Avella.



 
   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5296114
Nb de visiteurs aujourd'hui:662
Nb de connectés:57