Stabiae Domus d'Ariane









Stabiae Domus d'Ariane
English Translation
Merci à Carlo Raso pour les photographies

 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 


La Villa Arianna est avec la domus Sn marco l’une des domus les plus connues du complexe archéologique de Stabia qui le nom antique de la commune de Castellammare de Stabia situe sur le golfe de Naples
Stabiea semble avoir été un important comptoir (emporio ) étrusque car on a trouvé beaucoup de cramique étrusque datant du VIIIe avant J.-C.). dans les fouilles Ensuite la cité fut impliquée dans les evenements historiques de la Campanie a car par sa position géographique elle jouera ,un rôle commercial et stratégique important dans tous les evenenments ; En effet elle est située au centre de la baie de Naples,et se positionnait comme deuxième port important après Neapolis
elle fera partie de la zone d’influence Samnite avant de se soumettre à Rome
La ville fut détruite par Sylla. Mais la vie reprend et sur la colline à Varano seront construites à l'époque romaine des grandioses villae conçues principalement pour des fins résidentielles, des installations luxueuses avec thermes décorés porches et des nymphées.
Elles sont d’un type complètement différent des villae Rusticae de l'arrière-qui sont des batiments servant à la production et la transformation de produits agricoles.
Ces villae rusticae ont toutes un zone de stockage et de production


Le 24 août 79 bien que cette date soit maintenant pas sure Stabies est touchée par la catastrophe du Vésuve mais contrairement aux cites voisines de Pompéi et Herculanum cela ne marque pas la disparition définitive de la vie dans ces domaines. Après une période de quarante ans la vie reprend
On a retrouve ue borne miliaire marquant le onzième Mile de cette route.


 

Bleu Villa Ariane Vert Villa San Marco

 

Stabies est l'ancien nom latin de la ville de Castellammare di Stabia, une ville située entre Pompei et Sorrento.
La Table de Peutinger copie d’une carte datant du IVe siècle. situe Stabiae au nord du fleuve Sarno, et encore au XVIe siècle et XVIIe siècles on la confondait avec Pompéi (Civita).
Toutefois au XVIII e siècle on commence à s’intéresser à Stabies
Les fouilles d’Herculanum avaient commencé en 1739 sous l impulsion de Charles III qui engagea les fouilles de Pompéi en 1748
Aussi l’évèque de la ville Milanta, évêque de 1689 à 1749 sur ordre du roi Charles III, debute les fouilles à Varano.
 Les travaux d'excavation, seront poursuivies par l'ingénieur Alcubierre un Espagnol et ensuite par le suisse Carl Weber le même qui mis à jour la Villa dei Papiri et le Théâtre à Herculanum et la villa de Julius Felix à Pompéi qui dégage d’abord la villa San Marco Villa entre 1749-1754) ensuite la villa du berger en 1754 et enfin la Villa d’ Ariane entre 1757-1762 Mais ces fouilles comme celles sur la domus de San Marco seront conduites à la hussarde . On déterra les ruines on enleva tout ce qui semblait avoir de la valeur comme les objet fresques mosaïque et on referme le tout
La villa, fut appelée ainsi car la plupart des fresques ont pour thème la mythologie
La grande fresque du Triclinium détachée entre 1757 e il 1762, sous la direction de Karl Weber décrit la vie d’Ariane
Les fresques enlevées furent pour certaines détachées et transportées au Museo Borbonico auPalazzo Reale di Porticie


Pour les fresques mineures elle furent détruites ré _enterrées ou vendues .
Les fouilles reprennent en 1775 jusqu’en 1782, data à laquelle elles sont interrompues , Les résultats de ces fouilles seront publiés en 1881 par M. Ruggiero, qui a collecté et réorganisé la documentation complète, comprenant des journaux de fouilles, des plans, des lettres de rapports. 
Il faut attendre la fouille systématique reprise qu'en 1950 par Libero D'Orsi. Les excavations mettent à jour un grand complexe sur 2 sites la Villa Ariane et ensuite la Villa San Marco montrant l'ampleur de ses richesses.

 

On trouve à la Villa d’Ariane en fait 2 Complexes
Cette domus est implantée sur l ‘extrémité Ouest de la colline de Varanno et elle fut découverte et fouille entre 1757 et 1762, par l’ingénieur suisse Karl Weber,

VILLA ARIANE A
Elle fut fouillée la première
La villa, a été baptisée ainsi car il a été trouvé des grandes fresques de peinture mythologique surtout dans le triclinium
Elle a été presque entièrement fouillé entre 1757 et 1762, par Karl Weber On creusait des tunnels en vue de chercher des objets et non pour faire de l’archéologie comme nous le faisons actuellement
Ainsi le mobilier et les fresques les mieux conservés ont été prélevés et envoyés au Musée Bourbon au Palais-Royal porches. Le solde est laissé sur place car souvent endommagé par les fouilleurs eux-mêmes. Les fouilles furent ensuite abandonnées
La partie fouillée par la suite de la Villa d'Arianecouvre environ zone excavée 25OO mètres carrés mais une grande partie est encore ensevelie,
Ces dernières années, la villa a fait l’objet de nouvelles recherches archéologiques qui ont permis de découvrir de nombreuses salles autour de l'atrium et un grand jardin (110 x 55 mètres).
Il existe également de nombreuses zones de service, notamment des écuries et des bâtiments de ferme, situées au sud-est de la propriété. Comme la plupart de ces villas de villégiature on avait toujours un partie des sols cultivée et rentable, compte tenu de l'extraordinaire fertilité du sol et de l'extraordinaire qualité des produits.


.
C’est une installation assez complexe, à la fois parce qu’elle résulte d’agrandissements successifs et parce qu’elle s’adapte à la forme de la colline
C ‘est un un plan complexe car elle fut agrandie plusieurs fois et se trouve à flanc de colline
La domus est reliée à la plaine en bas à travers une série de rampes sur six niveaux, et elle se repartie sur quatre zones
l'atrium et les pièces aux alentours datent de la la fin de la période républicaine; de type "toscan", c'est-à-dire sans colonnes, avec "impluvium", sol en mosaïque et murs décorés de fresques, ainsi que deux cubicula décorées dans le style II;

 


2 Zone thermale avec les divisions classiques caldarium - tiepidarium - frigidarium et les aires de service comprenant une écurie et même un vivier
3 des salles sur les côtés du triclinium d'été, datant de l’époque de Néron se trouvant à coté des terrasses panoramiques C ‘est dans cette zone plus précisément dans le triclinium que se trouve les fresques d’Ariane abandonnée et à droite celle de Ganymède enlevée par l'aigle.
4 Cette zone de quatre pièces avec un couloir aux murs peints en rouge possède une série de portraits de jeunes femmes

 


Ces salles présentent divers portraits de jeunes femmes sur fond de perspectives architecturales de plus on trouve une grande salle de gymnastique construite sous les Flaviens avec un grand péristyle de 180 x 81 m possédant de cent colonnes recouvertes de stuc blanc Malheureusement celui ci a été gravement endommagées par le tremblement de terre d’Irpinia de 1980.


- Un long tunnel style cryptoportique parte des rampes, traversait les zones résidentielles pour atteindre la partie rustique où il y avait un accès à la «villa» depuis le plateau de Varano. Le couloir mène à deux "cubicula" avec des vues sur les montagnes, décorées et pavées de mosaïques noires et blanches.
La décoration

Les fresques sont relativement bien conservées, appartenant aux 4 styles antiques. On y retrouve donc des enduits de fausse pierre, des motifs géométriques colorés, des scènes mythologiques ou tirées de la nature,
La villa Arianna a fourni les plus belles et les plus célèbres fresques d’art ancien, notamment Léda et le Cygne, Médée, Diana, la célèbre Flore ou Primavera et le Vendeur de Cupidons, découvertes en 1759.
Les décors témoignent non seulement le niveau de vie élevé du propriétaire qui avait des goûts artistiques extrêmement raffinés. 


La décoration est axée sur des motifs de chérubins ,des personnages mythologiques, des paysages des masques et des bustes de personnages dans des médaillons.
Les décors sont non seulement riches mais aussi raffinés, dans les petits salons où règne le goût du décor miniaturiste, avec des figures volantes, des amours, des personnages mythologiques, des places de paysages, des masques, des bustes de personnages dans des médaillons.
Pour les pièces plus grandes comme les salons, on trouve des thèmes mythologiques, avec souvent des personnages représentés grandeur nature comme , Ariane abandonnée par Thésée sur le mur du triclinium.


Les fresques vont de pair avec les sols ornés de mosaïques, qui sont dans un répertoire motif décoratif noirs de blanc.


Villa B de la seconde fouille

Situé sur le bord du plateau de la villa de Varano elle dut explorée en 1762 par Weber et en 1775 de La Vega, et elle couvre une surface d'environ 1000 m²
Les nouvelles fouilles de 1967 a permis d'identifier la partie N du péristyle et du portique sur trois côtés, Il y avait un péristyle fermé coté sud avec un porche orné Derrière se trouvait, les thermes avec un bain à vapeur avec l'abside Nord et d'une piscine rectangulaire sur le S et le tepidarium


On trouve aussi un laconicum, pour cuisiner .Le péristyle possède un vivier  sur le côté Ouest agrémenté de jets d’eau (on a retrouvé d'un tube de plomb avec des jets )

La Domus a été agrandie par la suite en lui donnant une orientation différente, A cette occasion la décoration de la partie la plus ancienne de la domus» a pratiquement disparu;
Mais on trouve toujours sur les murs la style de peinture sur fond noir du troisième style, ou style ornemental, d'influence égyptisante
Ce style apparait vers 20 Av jc et il sera à la mode jusque que sous le regne de Claude Il s'oppose au IIe style fait de représetations architectoniques de ports et de stucs,

IIe style IIIe Style


C'est un style de réaction contre l'illusionnisme du deuxième style et ses solutions baroques du trompe-l'œil. Les parois se ferment et les décors sont plus simples. Les reproductions de candelabres ou de colonnes sont remplacées par de simples bandes verticales qui divisent la paroi. On trouve souvent un grand tableau encadré de part et d'autre, de petits tableaux pendus à des candélabres.


Les sujets sont très fins et purement décoratifs. Dans la partie supérieure, on trouve des motifs architecturaux en trompe-l'œil, des décors aux couleurs vives sont réalisés sur des fonds noir ou blanc, sans liaison avec le reste du décor.


L'innovation la plus significative est l'introduction du grand tableau, peint à même la paroi et non plus enfermé dans une petite armoire en bois suspendue. Il occupe la partie centrale du décor, placé à l'intérieur d'un édicule flanqué de panneaux, qui portent aussi des tableautins mineurs, des vues champêtres ou figuratives
Les thèmes sont tirés de la mythologie, de la religion

 

Voir Aussi See Also
Stabiae Domus d'Ariane

Stabies Villa San Marco

   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5296088
Nb de visiteurs aujourd'hui:636
Nb de connectés:54