Impression issue de Maquetland.com Le monde de la maquette | http://www.maquetland.com/article-phototheque/9606-religion-calendriergaulois-de-coligny-lyon


Religion Calendrier"Gaulois" de Coligny Lyon



Religion Calendrier Gaulois  Coligny Lyon
English Translation

 
Historique Voir ICI

History Click HERE

Tiré de ce site

L'unité de base du calendrier gaulois est le " nycthémère  ", c'est à dire une nuit suivie d'une journée. Cette unité se disait " latis " (au pluriel "  lates "). Le changement de date avait lieu au coucher du soleil, et non à minuit comme dans le calendrier grégorien. Les lates ne portaient pas de nom propre mais il est quasi-certain qu'ils étaient nommés par adjectifs numériques ordinaux : Cintuxos, Alios, Tritios, Petuarios, Pempatos, Suextos, Sextamos, Oxtumetos, Noumetos, Decametos, Oinodecametos, Uodecametos, Tridecametos, Petrudecametos et Pempedecametos.
Les lates sont regroupés en demi-mois de 15 ou 14 lates. Une moitié à la lune décroissante (de la pleine lune à la nouvelle lune) et une moitié à la lune montante. Puisque la nouvelle lune est invisible à son exact moment astronomique, le premier demi-mois lunaire comprend toujours 15 lates. L'échéance de la nouvelle lune était dite " Atenoux ", par abréviation d? atenouxtio (renouvellement) car le comptage des dates de la seconde moitié allait recommencer. Ainsi, le 16 du mois était daté I Atenoux et le 29 XIIII Atenoux.
Les mois lunaires ont une durée de 29 ou 30 lates, afin de tenir compte de la durée moyenne astronomique de la lunaison, soit 29,53058 jours. Les mois contenant un nombre pair de lates sont notés MAT ( abréviation de matos, complet) et les mois impairs ANM (abréviation de anmatos, défectueux). etLes mois commencent théoriquement au soir du lever de la Pleine lune (du moins par pleine lune, à moins d?une journée près de son moment astronomique maximum observable). Les mois lunaires sont les suivants :

MIDX :


Ce nom est sans doute une abréviation de Mins In DueiXtionu, c'est à dire mois en doublement. Mois embolismique à durée variable (29 ou 30 lates), en fonction de la pleine lune du mois suivant. Ce mois est inséré tous les 5 ans, en début de lustre quinquennal (sauf en cas d'omission trentenaire).


SAMONIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 30 lates.


DUMANNIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 29 lates.


RIUROS :


Mois ordinaire à durée fixe de 30 lates.


ANAGANTIONS :


Mois ordinaire à durée fixe de 29 lates.


OGRONIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 30 lates.


CUTIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 30 lates.


CIALLOSBUIS SONNOCINGOS :


Mois embolismique (dit Santaranoi minses), à durée variable (29 ou 30 lates), en fonction de la pleine lune du mois suivant. Ce mois est inséré tous les 5 ans, en milieu de lustre quinquennal.


GIAMONIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 29 lates.


SIMIVI SONNIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 30 lates.


EQUOS :


Mois ordinaire à durée variable (29 ou 30 lates) en fonction de la pleine lune du mois suivant. Il permet de fixer à la bonne date lunaire la fête de Lugos, fixée au I Elembiui.


ELEMBIVOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 29 lates.


EDRINIOS :


Mois ordinaire à durée fixe de 30 lates.


CANTLOS:


Mois ordinaire à durée fixe de 29 lates.

Les années lunaires (Blidnes ou Diuoblidnes) comptent 12 ou 13 lunaisons. L'année commence le jour de la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps. Le changement d'année se fait le I SAMONI ou le I MIDX. L'année est divisée en deux périodes : la moitié sombre, dite GIIERMOROTLIO (cycle des pousses) et la moitié claire dite SEMOROTLIO (cycle des semences). Elle est également divisée en quatre saisons, comme le montre le tableau ci-après :

Demi-années Saisons Mois
Giiemorotlio Cengiamos



Giamos
MIDX
Samonios
Dumannios
Riuros
Anagantios
Ogronios
Cutios
Semorotlio Uesara



Samos
Ciallosbui Sonnocingos
Giamonios
Simiuisonios
Equos
Elembiuos
Edrenios
Cantlos

 

Les siècles trentenaires regroupent 30 années lunaires, soit 371 lunaisons, sauf ajustement avec un siècle à 372 lunaisons tous les 630 ans. Le cycle de 630 années se déroule ainsi :

 

Il existe au moins trois systèmes de datation d'inspiration druidique. Le premier se réclame d'une tradition bardique galloise fait remonter l'ère druidique en 2373 avant Jésus-Christ. L'année gauloise MMMMCCCLXIIII (4374) chevaucherait donc nos années 2000 et 2001. Ce système est celui qui parait le plus crédible et c'est donc lui que j'ai utilisé pour l'applet. Par contre, les cycles trentenaires et quinquennals ne semblent avoir débuté qu'en 855 avant Jésus-Christ, c'est à dire l'année gauloise MDLXVIIII (1569).

Le second système fait remonter l'ère druidique à la bataille de Mag Tured, aux alentours de 1870 avant Jésus-Christ.

Calendrier Gaulois de Coligny

Le troisième système est surtout évoqué par les néo-druidisants américains et commmence en 279 avant Jésus-Christ. Cette ère, dite de Belgios & Brennos se raccorde à des faits historiques mais semble être une création artificielle pour partir d'une datation fiable.

. Calendrier Romain

L’expression calendrier romain désigne l’ensemble des calendriers utilisés par les Romains jusqu’à la création du calendrier julien en 45 av. J.-C. Il serait, selon la tradition, l’invention de Romulus, fondateur de Rome vers 753 av. J.-C.. Il semble cependant avoir été basé sur le calendrier lunaire grec ou étrusque.

L’année romaine comportait à l’origine 10 mois commençant à l’équinoxe de printemps (ou vernal), pour un total de 304 jours. Les jours restants auraient été ajoutés à la fin de l’année (entre décembre et mars). Elle commençait donc aux alentours du 1er mars.

September, October, November, December furent nommés selon leur position, c’est pour cela qu’actuellement Septembre est le neuvième mois.

Lors de la réforme de Numa Pompilius, on ajouta deux mois supplémentaire et un Mens intercalaris de 29 jours tous les 4 ans :

Ce qui donnera le nombre, l’ordre et les noms que nous connaissons actuellement. Il est à noter que certains jours étaient particuliers, ainsi les Calendes désignaient le premier jour du mois et devait correspondre à une Nouvelle Lune. Le 15e jour des quatre mois longs de 31 jours, ou le 13e jour des autres mois était nommé Ides (et correspondait à la Pleine Lune). On comptait les jours par anticipation de ces jours remarquables. Le neuvième jour avant les Ides était aussi un jour remarquable nommé None et correspondait au premier quartier de lune.

Une semaine romaine comportait à l’origine 10 jours, le mois était donc composé de 3 Decadi (comme pour les Chinois et les Égyptiens). Puis sous la réforme la semaine commerçante fut instauré avec ses 8 jours. C’est bien plus tard, sous influence Judéo-Chrétienne que la semaine de 7 jours que nous connaissons fut créée.

1. Lunæ dies : jour de la Lune.
2. Martis dies : jour de Mars.
3. Mercurii dies : jour de Mercure.
4. Jovis dies : jour de Jupiter.
5. Veneris dies : jour de Vénus.
6. Sambati dies : jour de Saturne et du chabbat.
7. Dominica dies : jour du Soleil et du Seigneur.

Nous remarquerons donc que les Romains comme la majorité des civilisations antiques ont organisé et appréhendé le temps par rapport aux évènements astronomiques que sont les cycles de la Lune, les saisons solaire et les planètes visibles.