Impression issue de Maquetland.com Le monde de la maquette | http://www.maquetland.com/article-phototheque/16068-6-etrusques-necropole-tarquinia-necropole-dei-monterozzi-tomba-di-claudio-bettini


6 Etrusques Nécropole Tarquinia Nécropole dei Monterozzi Tomba di Claudio Bettini



Etrusques Tarquinia Nécropole dei Monterozzi  Tomba di Claudio Bettini
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

 

 

 

Les Etrusques les Rites Funéraires et les Tombes
 


 

Durant la période villanovienne le corps du défunt était la plupart du temps incinéré et les restes (os et cendre étaient placés dans un urne  de forme bien particulière que les archéologues ont appelé Biconique  de par sa forme Cette urne était en général en terre cuite rarement en métal .L’ouverture était recouverte par un plat . L’urne pouvait avoir deux anses alors que le plat pouvait en avoir une seule. Si le défunt avait été guerrier cette urne était recouverte par un casque   . L’urne était ensuite déposée avec quelques offrandes d’un petit puit qui avait été creusé dans le sol les parois de celui-ci étaient retenues par des pierres. La tombe était recouverte par une grosse pierre plate

Urne Villanovienne  en forme de cabanne

Urne Villanovienne  avec couvercle

Urne Villanovienne  parfois le couvercle est remplacé par casque


En Etrurie durant l’époque villanovienne on trouve des urnes ayant la forme de cabane . En effet celle-ci était censée représenter l’habitat du défunt sur terre. On trouve une différenciation entre les tombes des hommes et celle des femmes. Pour les hommes ont trouvent des objets tels que les rasoirs  alors que les objets des tombes des femmes sont des objets comme des quenouilles  et des fuseaux
Les objets en métal surtout de bronze proviennent dans un premier temps de Grèce
Pour les monuments funéraires on commence dès la fin de la période villanoviennes à voir apparaitre d’autres types de sépultures
On trouve toujours les fosses à  puit  mais parfois celles-ci deviennent plus importantes . On assiste aussi à un changement du rite d’inhumation avec le recul du rite de la crémation pour le retour à l’inhumation
Le corps est  alors déposé dans un tombe creusée dans la roche les parois de celle-ci était maçonnées avec des blocs de pierre
Dans certaines parties d’Etrurie on commence à voir apparaitre des tombes familiales avec la réunion des corps des membres d’une même famille Ces  sépultures sont regroupées à l’intérieur d’un enclos de pierre de forme circulaire ( Vetulonia )
Dès cette époque on peut s’apercevoir de la stratification de la société étrusque dans l’aménagement des tombes alors que celle-ci était beaucoup moins nette durant la période dite villanovienne
Au VIIe siècle Av JC vont apparaitre  pour les familles aisées des tombes plus ou moins monumentales creusées dans la roche  quand le terrain le permets ou alors construction de certains monuments funéraires qui vont regrouper durant diverses décennies les membres d’une même famille . En avançant dans le temps nous voyons apparaitre des constructions de plus en plus richement ornées et plus importants des Hypogées ou des tumulus Ce sont des constructions bâties avec du tufs ou creusées à même la roche ( tambour) Elles sont circulaires ou carrées recouvertes de terre et elle possède un corridor d’entrée et une ou des chambres dans lesquelles sont déposés les restes des défunts dans des sarcophages ou des urnes

 

Au Ve les tombes nous assistons à une diminution de la tailles de ces tumulus et on voit ‘l’apparition d’une sorte de plan d’urbanisme pour les nécropoles comme dans la Necropoli del Crocifisso del Tufo à Orvieto

Cerveteri

Cela nous renseigne sur le fait que la haute aristocratie a perdu de son pouvoir face à une bourgeoisie  issue du commerce . Toutefois les grandes constructions ne disparaissent pas pour autant et nous en trouvons toujours  dans certaines région de l’ Etrurie  comme à Populonia (LI)
Ici  nous avons un type de construction dite tombe à édicule  qui voit apparaitre accolée au tumulus une petite construction qui ressemble à une maison avec un toit à double pente . Par ce type de sépulture on essaye d’héroïser le défunt en déposant sa dépouille dans une construction ayant la forme d’un temple avant de la déposer dans le tombeau . De plus cette construction peut abriter des autels pour le culte des morts Durant  la période Hellénistique  on  trouve toujours de tombes  monumentales comme celle de Sovana (GR) o di Norchia (VT)  qui possède des bas-reliefs creusées dans le tuf  
La crémation redevient à la mode et nous voyons apparaitre des  urnes contenant les cendres du défunt
Ces urnes sont des productions locales en tuf albâtre ou terre cuite  . Elles sont souvent décorées de scènes mythologiques ou des textes Grecs comme l’Iliade ou l’ Odyssée ou issue de l’histoire du peuple étrusque

Florence

Louvre

Au  IIe siècle on voit apparaitre  un nouveau type d’urne funéraires   . Ce sont des petites urnes  qui ont été créées à Chuisi . Ces urnes sont déposées dans des tombes à niche creusées dans la roche ou dans des petits puits . Ces tombes sont signalées en surface par une cippe .Ce genre de tombe  dénote un nivellement et un appauvrissement de la société 
 

L’anthropomorphisme et les statues urnes funeraires des tombe a ziro

Bologne

Dans les Musées Archéologiques nous trouvons des objets qui dévoile une part peu connue mais intéressante de la civilisation étrusque .
Cette facette de la civilisation a pris naissance dans la cité de Chiusi où dès le VIIe Siècle avant JC nous avons les premiers témoignages avec l’anthropomorphisme et les vases que nous pouvons appeler canopes
Ces vases ont été fabriqués par l’artisanat local  sont des vases en terre o en métal   qui se caractérisent par une représentation  du défunt sur le couvercle . Le vase possède de plus 2 petit bras mobiles. Nous avons quelques exemples de vases similaires dans la culture villanovienne avec posé sur la vase non pas une tête mais un casque. Le positionnement de ce casque comme couvercle semble vouloir restituer l’intégrité physique du défunt. Mais c’est durant le V° siècle que cette tendance va se propager dans le monde étrusque
Nous avons aussi des grands sarcophages en terre cuite comme ceux retrouvés à Cerveteri   

La tombe comme maison du défunt.

Les fouilles archéologiques des nécropoles nous ont fourni de nombreux éléments   nous permettant de mieux comprendre les rites funéraires de cette civilisation
Il est une ligne directrice chez les étrusques que la tombe est la demeure du défunt. Déjà les urnes funéraires villanoviennes sont des représentations des habitations.  Les tombes sont alors de maisons
En commençant par la porte en pierre de la tombe qui est à 2 battants parfois. Cette porte garde l’entrée de la demeure du défunt. De plus pour surveiller on peut y poster des statues d’animaux fantastiques comme des sphinx ou aussi des lions . Parfois si le défunt est une personne importante nous trouvons aussi sa statue
L’intérieur de la tombe est en fait disposé et décoré comme une maison normale avec des pièces des banquettes et aussi parfois des sculptures et ou des dessins d’’objets de la vie courante qui ont une relation avec le personnage ou la famille

Cerveterri Tomba dei rilievi


On retrouve des scènes de banquets de la vie

De plus souvent ces tombes sont regroupées dans ces nécropoles formant une sorte de côté des morts situées à l’extérieur des murs de la cité des vivants

Typologie des Tombes Etrusques

Tombe à puit Xe VIe Siècle

 

 

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Pozzetto

(Vulci, San Giuliano)

 

Jusqu'au Xe siècle c'etait le rite de l'enterrrement qui était pratiqué Avec l'enterrement du défunt dans une fosse creusée dans le sol. A partir du Xe siècle, le rite de la  crémation ou  incinération  se developpe de plus en plus
Une fois l'incinération effectuée les cendres sont recueillies dans une urne qui est alors enterrée. La typologie de ces tombes est la suivante .On creuse une grande fosse d'environ un mètre et demi et environ deux mètres de profondeur au fond de la quelle on dépose le récipient avec les cendres et les restes du défunt. Parfois on dépose autour de l urne des offrandes ou des objets du defunt  la fosse est scellée avec une dalle et le trou est ensuite bouché . Une cippe funéraire peut signaler la tombe .

Marzabotto

 

TOMBE à Fosse VIIIe Ve  Siècle

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Fossa

(Cerveteri, Canino)

On trouve des tombe pour les inhumations des corps  qui perdure toujours au VIIIe Siècle AvJC  Les tombes étaient creusées dans le sol  et ensuite on placait divers materiaux  comme des lauze en pierre ou des tuiles. On deposait dans la tombe oiu autour des offrandes

Marzabotto

 

Tombe à Tumulus VIIIe-VIe Siècle Av JC

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Tumulo

Les première tombes à tumulus   apparaissent vers 750 avant JC  On y voit le developpement du culte des morts et la poursuite idéale de la vie après la mort. Les tombes sont des reproductions de maisons des vivants, où le défunt est accompagné d'un mobilier funéraire très riche et variée.

Vase François Florence


Les tombes ont été couvertes d'abord par de simples dalles de roche, un peu comme les tuiles d'une maison. ensuite nous passont à des monuments plus comlplexes et plus imposants
La tombe  creusée dans le tuf,  et des galeries souterraines reliées les diverses chambres funéraires entre elles Ces monuments funéraires par leur taille et leur forme se distinguent des autres monuments funéraires de la Méditerranée.

 

Cerveteri

 


On peut voir le site de la Nécropole de Banditaccia de Cerveteri: qui est lexemple parfait de cette cité des morts avec des tumulus un peut partout
Le tumulus est composé à l'extérieur  d'une base circulaire construit avec des blocs de tuf souvent décorés (tambour) et surmonté d'un monticule de terre où  pousse la végétation  Les monticules ont un diamètre allant jusqu'à quarante mètres
A l intérieur nous trouvons diverses chambres funéraires qui sont reliées entre elles par un réseau de galeries avec des ecaliers. Selon les croyances étrusques,  Le défunt  dans l'Au-delà,  passe son temps  dans un un cadre intime  en compagnie de ses objets et  meubles familliers.

.

Tombe à tholos

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Tholos

Période Tardive

 

Se sont des tombes inspirées de celles de Mycenes .Ces tombes étaient réservées en général aux princes et rois Ces tombes sont construites à flanc de colline Les pierres sont posées en, cercles concentriques jusqu'à la fermeture de la voute
La tombe était ensuite recouverte de terre  et elle s'intègre alors parfaitement dans le paysage; Il n y avait qu'une chambre fnéraire avec les sarcophages du ou des défunt posés son centre ou dans une petit recoin . Ces tombes se trouvent surtout  en Etrurie  du nord .

Sarcophage de Cerveteri Louvre

 

Tombe à chambre VIIe  IVe Siècle

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Camera

 

Ces tombe étaient precédées d'un dromos comme pour,les tombes à Tholos  ces tombes à chambre étaient en général creusées dans le tuf  et elles ont diverses formes rectangulaire carré trapézoidale
Les cloisons sont creusées en forme de lit funèbre  et souvant les murs et portes sont ornés de sculpture . Des chapiteaux  peuvent aussi être sculptés dans le tuf ensui des fresqus sont parfois peintes sur les murs (période allant du  VIIe au IVe Siecles) 

Cerveteri

Internet


Ces fresques repésentent en genéral des scènes de vie quotienne joyeuses . Ces tombes  sont regroupées das des vastes nécropoles à l extérieur des murs de la cite

Tombe à caisson VIIe-Ve Siècle

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Cassone

 

Elles ressemblent un peu aux tombes à puit  mais c'est une tombe à inhumation  Leur construction est plus soignée  avec des parois de pierre  ou en tuf volcanique . le toit de la tombe est à double pente  ou à bosse d'ane  . On trouve toujours dans la tombe des offrandes  Ce genre de tombe est type de cette periode allant du VIIe au Ve Sec.Av JC.
 

Bologne

 

Tombe à édicule VIe Ve Siècle

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Edicola

Populonia

 

Ces tombes sont typiques de la période entre la moitié du VIe à la moitié du Ve Siècle Av JC  Le nom dérivé du mot latin aedicula, ou petit temple . en effet la forme de cette construction rapelle celle d'un temple en modèle réduit
Cette construction est construite sur un terrain sans aucune relation  avec les autres tombes . Mais c'est une execption dans l'architecture funéraire étrusque . Elle peut aussi etre relié à un tumulus

Casterman


La construction est entierement faite en  pierre et ne possède qu'un seule chambre sépulucrale  . Ces tombes sont avec leur toit  à double pente de veritables petites maisons tout comme les tombes à dado.

Tombe à dado ( tombe en cube ) VIe IIe Siècle Av JC

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Dado

Les tombes a dado  sont toujours des tombes  creusées dans  un bloc de roche  comme le tuf

Cerveteri


Le monument funéraire  peut être isolé des 4 cotés  de la roche  mais on peut aussi trouver des  formes intermédiaires comme  à semidado lorsque le monument est isolé seulement sur trois côtés par une paroi rocheuse: falso dado  quand seuelement la facade est  degagée
La façade peut avoir une vraie porte creusée dans la roche  ou aussi un fausse porte sculptée.

Florence


Ce type de tombe  est construit comme une  maison normale, avec ses pièces  souvant décoréet (bec d'oiseau, taureau, faux, cloche). La facade peut etre décorée et parfois nous trouvons un escalier qui donne accés à  une plate forme

Tombe  Colombarium A/C du  IIIe siècle
 

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Colombario

 Ces tombes creusées dans le tuf possèdent des petites alcoves  carrées de 20x30 cm. Dans lequelles étaient  déposées les urnes des défunts . Ce genre de sépulture étaient réservées au classe pauves et elles apparaisssent juste avant la conquête romaine

 

 

 

Tombe à Puits IIe Ie Siècle Av JC

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Pozzo

Ces tombes de la fin de la période  étrusque sont ainsi appelées  car leur structure rapelle celle d'un vrai puit
Le puit peut atteindre parfois 10 m  avant de rejoindre la Chambre sépulcrale  . La descente se fait via des entailles dans la roches ou des escaliers . le puit pouvait être rectangulaire

Tombe à  cappuccina Empire Romain

Etruscan Corner Tombe Etrusche Tomba a Cappuccina

Ce sont des tombes recouverte de tuile poséesi en biais  Ce gnere de sépulture toute simple était réservée aux plus pauvres.

Narbonne( tombe romaine)

Rimini ( Tombe romaine)

 

 

 

 

 

 

 Tarquinia Nécropole dei Monterozzi  Tomba Claudio Bettini

La nécropole des Monterozzi, à Tarquinia, se développe sur une petite colline à l'est de la ville et comprend environ 6000 sépultures  elle fut utilisée à partir du VIIe siècle avant JC  
Parmis toutes les tombes environ 200 tombes contiennent de splendides fresques couvrant toute la période étrusque avant la conquète romaine Les scènes représentées dans les peintures murales sont de nature magico-religieuse, représentant des banquets funéraires, des danseurs et musiciens, des jongleurs et divers paysages aux couleurs vives ;
A coté se trouve la nécropole de Doganaccia, à Tarquinia, qui est toujours une zone de la principale nécropole des Monterozzi, . elle possède, entre autres, deux tumulus princiers très suggestifs nommés tumulus du roi et de la reine, datant de la période orientalisante (VII siècle avant JC) ,mais qui ne sont pas encore complètement étudiés et explorés
Les tombeaux de la nécropole des Monterozzi, à Tarquinia, ont été déclarés patrimoine universel de l'humanité par l'UNESCO.

 

La Tomba Claudio Bettini est située à Tarquinia dans la necropoli di Monterozzi o del Calvario. La tombe peut être datée du milieu du Ve Siècle Av JC  et elle fut decouverte  en il 1967. et baptisée au debut tombe 5513.
En 2007, 10 ans après la disparition de l historien 
Claudio Bettini (1940 - 1997) elle fut rebaptisée en son nom pour rendre hommagaux travaux de ce chercheur qui dans les 10 dernieres année de sa brève vie c'est attaché a sauvegarder le patrimoine étrusque de Tarquinia.On lui doit entre autres  la fermeture hermétique des chambres funérairesvia des portes termiques
Cette tombe se compose d'une unique chambre funéraire.
avec une fosse creusée dans le sol et décorée d'un motif de vague rouge, destiné à accueillir le corps du défunt. Le peintre qui a réalisée ces fresques  était probablement de l'école grecque et était surement le même qui a orné  tombeau dei Baccanti, dei Cardarelli, della Fustigazione et del Morto.

 

 

 

 

 

Le plafond à double pente est peint de fausses poutres Lapoutre centrale du plafond est peinte de grandes rosaces et de feuilles de lierre tandis que le rouge des poutres en bois est reproduit sur les pentes. Sur le tympan du mur du fond, deux lions se font face sur les côtés du support de toi Les s cercles peints  des colonnes vont se retrouver sur la Tomba della Fustigazione.



 

Sur le mur du fond est peinte une scène complexe  dans une grande frise figurée avec des scènes de banquet et de danse dans un bosquet riche en faune : sur le mur du fond deux couples d'hommes allongés sur des lits conviviaux (Klinai), soignés par trois petits serviteurs et un jeune échanson nu debout à côté du table chargée; sur les parois latérales la danse orgiaque des rituels dionysiaques.

 

 

 

Sur les murs latéraux d'autres scènes de danses orgiaques. Cette tombe est avec celles dei Tori et della Fustigazione l'une des tombes avcec des fresques à caractère "pornographiques" de Tarquinia.