Impression issue de Maquetland.com Le monde de la maquette | http://www.maquetland.com/article-phototheque/15491-rome-athena-statue-chryselephantine-sabina-vatican


Rome Athena Statue Chrysel├ęphantine Sabina Vatican



Rome Athena Statue Chryseléphantine  Sabina Vatican
English Translation
 


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Les deux pièces en ivoire, une tête et l’avant-bras gauche d’une statue chryséléphantine, ont été retrouvées en 1824 lors de fouilles menées par l’archéologue romain Francesco Capranesi, entre 1824 et 1839, à Monte Calvo, en Sabine, dans la villa des Bruttii Praesentes, puissante famille de l’entourage de l’empereur Hadrien (117-138 apr. J.-C.).
Rarement employée dans l’Antiquité classique, la technique chryséléphantine – du grec chrysòs (or) et elephàntinos (ivoire), les principaux matériaux utilisés – était presque exclusivement réservée à la réalisation d’importantes statues de culte. Du fait que leur matière première avait de la valeur, mais était aussi périssable, rares sont les pièces qui nous sont parvenues et leur découverte dans les sites archéologiques constitue donc une exception.
Des nombreuses œuvres d’art dégagées dans cette villa, les deux pièces importantes ont hélas été le seul achat effectué par Grégoire XVI (6 juillet 1832). Appartenant à une statue d’Athéna chryséléphantine, grandeur nature et de type pacifique, il faut les situer dans le cadre de la renaissance que cette technique connut sous Hadrien, suite à la restauration de l’Athéna Parthénos et à la réalisation d’œuvres comme le Zeus dans l’Olympieion d’Athènes et l’autel pour le sanctuaire isthmique de Corinthe.