Impression issue de Maquetland.com Le monde de la maquette | http://www.maquetland.com/article-phototheque/13537-militaria-poliorcetique-couillard-les-baux-de-provence


Militaria Poliorc├ętique Couillard Les Baux de Provence



Militaria Poliorcétique Couillard Les Baux de Provence
English Translation
Merci à Vincent pour les photographies


Historique Voir ICI
History Click HERE
Cette arme est un arme non a torsion mais à contrepoids
  L 'homme ne sert qu'à lever la masse du contrepoids avant son utilisation  en effet lorsque le contrepoids est relâché, le projectile est éjecté par effet de levier. C'est une arme de type mangonneaux
On trouve ces machones dans les armées médiévales tant européennes qu'orientales à compter du début du XIIe siècle.
Mais les machines vopnt devenir de plus en plus imposantes et  les vibrations engendrées par le contrepoids placé sur le balancier commencèrent à affecter la précision des tirs de la machine et  à compromettre la stabilité de l'engin lui-même.
Aussi pour evitr une dislocation de l engin la parade fut d'articuler le contrepoids par rapport à la verge.  On assiste à la naissance du trebuchet utilisé du XIIe au XVIe siècle Ils pouvait lancer une boulet de 1401 kgs à à une distance d'un peu plus de 200 mètres.
Si on avait reussi à solutionner le problème de stabilite on n'avait pas sollutionné le problème de la cadence de tir  qui est d'environ un coup à la demi-heure et son équipe de pièce etait d'une soixantaine de personnes
Aussi on essaya de mettre au point des modèles plus petits plus léger  et ainsi apparu le couillard ou Biffa  au XIVe siècle
Pourquoi ce nom ??   Napoléon III mentionna  qu'un seul coup d'oeuil sur sa silhouette suffisait à en comprendre l'origine de son nom

En effet   le contrepoids est divisé en deux parties situées de part et d'autre de la verge d'ou une construction  simplifiée, puisqu'un seul poteau suffit Celui-ci peut être planté dans le sol ou, plus souvent, sur un châssis en bois.   Sa taille  etait de 5 m de long et 2,5 m de large pour un mat montant à à 8,40 m
les deux huches (ou bourses) articulées facilitent la manutention de l'engin en divisant par deux les charges à manier.. Sur  les premiers modèles  étaient des grands sacs en cuir remplis de terre. qui furent remplacés plus tard,  par des huches en bois et en fer riveté remplies de métal. Leur poids variait de 1,5 à 3 tonnes.
Certes les performances de cette machine sont inférieures à celles du trébuchet mais son équipe de piege se reduit à  entre 4 et 8 hommes sa cadence de tir  etait d'une 10 coups à l heure( soit cinq à six fois supérieure, à celle du trébuchet ) et il lancait des boulets de 80 kilogrammes à 180 mètres.  Remplacé a partir du XVIe siècle, par l artillerie  ces machines à contrepoids tombent dans l'oubli.