Impression issue de Maquetland.com Le monde de la maquette | http://www.maquetland.com/article-1012-japon-sous-marins-japonais-sur-pearl-harbour--version-francaise


Japon Sous Marins Japonais sur Pearl Harbour ( version française)

Article fait par :Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 14/07/2009 à 08:11:47



Le Ko-hyoteki Type A, B et C Sous marins de Poche
Tora Tora Tora

English Version

 Carte de l' attaque Internet


Dans la matinée du 7 décembre 1941 Une » journée d 'infamie » la Flotte US du Pacifique est attaquée et en partie coulée par un rais aérien Mais ce que l’on ne sait pas c’est qu’un raid sous marin a eu lieu dans le même temps et qu’il s’est soldé par un échec
Moins connu le danger était également sous la mer
Histoire
À l'instar des autres grandes puissances, le Japon a construit les sous-marins de poche
De 1934 à 1944, la marine japonaise a construit plusieurs douzaine sous-marins de poche Ils ont d'abord été destiné à être transporté par les grands navires japonais et déployés sur la routes des escadres ennemies et perturber ses opérations avec les attaques de torpilles. Mais au cours de la 2e Guerre Mondiale des sous-marins de poche ont été utilisés pour des opérations spéciales contre les navires ennemis dans les ports,
Le 7ème décembre 1941 voit l attaque de Pearl Harbour par sous-marins de poche C’est l’opération Shinki Operation (Divine Tortue)
Cinq de ces bateaux ont participé à l'attaque. Sur les cinq utilisé à Pearl Harbour, un le IJN CA-19 a été capturé, où il s'est échoué sur la côte est de Oahu il est maintenant en exposition au Musée National de la Guerre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, Le IJN CA-19 a effectué une tournée à travers USA pour aider à l'effort de guerre par la vente des bons de guerre
Tout commence en été 1941
Au début Septembre 1941. Le Capitaine Harada présente à l’attache de l’ Etat major de la Marine le Cdr Ariizumi Tatsunosuke le concept d’attaque d’un port par des sous-marins de poche
Harada et son équipe ont compiler plusieurs études sur les attaques sur la base navale de Pearl Harbour, San Francisco, Hong-Kong, Singapour et Sydney. À la fin de Septembre 1941 pour vérifier la faisabilité de pénétrer un port ennemi avec des sous-marins de poche, le capitaine Harada mène une série d'exercices de nuit dans la baie Hirajo, Shikoku.
En Octobre 1941 à la 4ème conférence de planification qui s'est tenue à bord du cuirassé IJN Mutsu concernant les détails de la prochaine attaque sur Pearl Harbour l’Amiral Isoruku Yamamoto demande à Harada d’utiliser les sous-marins en parallèle avec l'attaque aérienne. L'amiral Yamamoto suggère Harada reconsidérer son idée et de lui faire un rapport le jour suivant.
Le 11 Octobre 1941 à une autre conférence de planification à bord IJN NAGATO l'amiral Yamamoto approuve l'utilisation de sous-marins de poche dans la prochaine opération contre Hawaii
Si le raid de Pearl Harbour a été pour le Japon opération Hawaï le nom de code de l’opération sous marine sera Shinki Operation (Divine Tortue)

Chiyoda  Internet I 68 Sensuikan  Internet


Le 19 Octobre 1941, le commandement de la sixième flotte de sous-marins emet l’ordre de convertir cinq sous-marins de poche et cinq sous-marins mère de type C 1 pour l’opération Shinki
Pour cette opération les sous-marins de poche, ont été équipés de systèmes pneumatiques de direction et les 25 piles de la batterie situées la chambre avant sont débarquées et remplacées par 4 bouteilles d'air supplémentaires pour le système de direction. La marche en vitesse lente est légèrement augmentée par contre la vitesse maximale chute à 16 nœuds. Des charges de destruction sont installées dans l'arrière salle de la batterie. Tous les sous-marins de poche sont équipés de coupe-fils et de protèges hélice. Les feux sont obturées un système de téléphone est monté pour mettre en liaison les 2 sous marins. Tout le travail est terminé le 10 Novembre.
Le 22 Octobre 1941, les NYK (Nippon Yusen Kaisha) TAIYO MARU part pour Hawaï avec à bord déguisés en membres de l'équipage trois officiers de l IJN voyageant incognito Le TAIYO MARU suit exactement le trajet que doivent emprunter la Flotte pour l’opération Hawaii. Le débriefing se fera au retour du TAIYO MARU au Japon le 5e Novembre
Le 14 Novembre 1941 commence l'opération d'Hawaii

Le capitaine Sasaki Hankyu commandant l'unité spéciale d'attaque . des sous-marins de poche utilisés uniquement contre la flotte américaine du Pacifique est affecté au la flotte de sous-marins En Novembre 1941, la 18e unité d’attaque spéciale quitte Kure pour Le centre d’entrainement naval de Kamegakubi et le 19 Novembre 1941 tous les cinq sous marins de l'unité spéciale prévue pour l’attaque d’Hawai prennent le large Les sous-marins mère utilisent une route directe, mais ils évitent de Wake et les îles Midway
Le 2 Décembre 1941, la Flotte combinée .reçoit le signal codé "Niitakayama nobore (Escaladez le Mont Niitaka) Cela signifie que les hostilités commenceront le 8 Décembre (Heure Japonaise).
L'attaque
Le 7 Décembre 1941 les Sous-marins I-68 et I-69 sont postés devant l'entrée de Pearl Harbour avec les sous-marins de poche.
I 16 lance le M-16 équipage Lt Yokoyama et Petty Officer Second Class Masaharu Ueda Sadamu à environ 7 miles SSW de l'entrée du port
I 22 lance le M 22 Lt Iwasa Naoji et Petty Officer first Class Sasaki Naokichi est à environ 9 miles de l'entrée du port.
I-18 lance M19 avec Lt Furuno Shigemi et Petty Officer first Class Yokoyama Shigenori 'à environ 13 miles du port d'entrée.
I-20 lance M20 avec l’Enseigne Hiroo Akira et Petty Officer Second Class Katayama Yoshio à environ 5,3 miles de l'entrée du port.
I-24 lance le H 19 avec le lance Enseigne Sakamaki Kazuo et Petty Officer Second Class Kiyoshi Inagaki à 10,5 miles WSW de l'entrée du port. HA-19 commence par remonter à la surface, mais Inagaki gère pour corriger l'assiette avec succès
À 04h08 le 7 Décembre 1941 l’ USS WARD (DD-139) commence la recherche sur un sous-marines signalé par l’ USS CONDOR (AMC-14), mais ne trouve rien.
Au 0630, l’USS ANTARES (AKS-3) en approches de Pearl remarque un petit kiosque.
Un PBY "Catalina" de l'Escadron de patrouille VP-14, marque la zone avec des fumigènes.
À 06h45 USS WARD ouvre le feu sur le minuscule kiosque du sous-marin.
À 06h51 14e District Naval Siège envoit un message
"Nous avons attaqué avec des charges de profondeur sous marin dans le perimètre de défense
Le M-20 est coulé
À 07h00, le H19 manoeuvre pour entrer dans le port, mais il ne peut y accéder car les frappes aériennes ont commencé à 07h 55 m
Au 0800, l’ H19 s'échoue sur un récif ( mauvais fonctionnement de la boussole gyroscopique) d’où manoeuvre avec le périscope Ainsi, il a été repéré par débusqué par l’ USS HELM (DD-388)
La partie inférieure du tube de torpilles, et le gouvernail sont endommagés par la collision avec le récif. Peu après batteries dégagent du chlore gazeux qui laissent l'équipage inconscient
Le H 19 s'échoue de nouveau. . Après avoir été ballasté le sous marin est libre mais il ne répond plus et, surtout, il est des entrées d’eau multiples.

 Capture de l 'equipage du H 19 Internet


Sakamaki échoue le H 19 sur une plage et il allume la mèche d’'auto-destruction et saute à l’eau . Il se retrouve projeté sur la plage Mais les charges de destruction n’explosent pas.
À 08h 30, l’USS MONAGHAN (DD-354) et le destroyer / démineur USS ZANE (DMS-14) tente de sortie de Pearl Harbour par le chenal Nord mentionne "sous-marin ennemi 180 mètres en arrière de la Méduse". Les mouilleurs de mines USS BREESE (DM-18) repère le sous-marins, suivi par le tender(navire de servitude) pour hydravion CURTISS (AV-4) qui ouvre le feu. .
À 08h37, le navire atelier USS MEDUSA (AR-1) et le tender USS TANGiER (AV-8) ouvrir le feu sur le sous-marin.
Le M22 lance une torpille contre torpilleur USS CURTISS mais manque le CURTISS (H 19) de peu Il tire sa dernière torpille contre le USS MONAGHAN qui manque là aussi la cible.
Le destroyer largue 2 charges de profondeurs qui pousse le minuscule sous-marin à la surface. Le sous-marin coule au nord-ouest de l'île de Ford.
Les sous marins de poche japonais de nos jours
Le H 19

Internet Internet


Il a été récupéré et envoyé plus tard, aux USA, où il a été présenté à servir à la collecte de bons de guerre à travers le pays. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il a été exposé pendant de nombreuses années à Key West, en Floride. En 1991, le Ha-19 a été déplacé à Fredericksburg, au Texas, où il est exposé à l Admiral Nimitz museum National Museum of the Pacific War Le M 18 attaqué par des charges de profondeur a coulés dans la lagune Keehi à la sortie de Pearl Harbor. Il a été retrouvé sur 13 Juin 1960, à seulement 22 mètres de profondeur
Le 6 Juillet, il a été relevé et des restes humains ont été trouvés à bord. La trappe du kiosque était ouverte. La section avant a été retrouvé avec deux torpilles intact. Il a été exposé dans un premier temps à Perl Harbour dans le port, mais la demande du gouvernement japonais, le reste du sous-marin a été restitué au Japon. Après la restauration, la nouvelle section avant a été re fabriquée), il est maintenant exposé à l’école navale d'Hiroshima,
Le M 20 a été découvert le 20 août 2002 à 8 kilomètres au large de Pearl Harbour. Il s'agit probablement du M 20 coulé par l'USS WARD, mais cette identification est spéculative
Certains équipements personnels du M22 sont remontés à la surface deux semaines après l'attaque.
Une tenue bleu avec sur les manches des insignes de grade lieutenant a été trouvée flottant dans le port. Elle appartenait à Lt Iwasa Naoji ou à l'un des pilotes japonais abattus pendant le raid . Iwasa a été le seul militaire de ce rang navigant à bord d’un sous-marin de poche. La tenue a été renvoyée au Japon par l'US Navy en Mars 1947 et est exposée au sanctuaire Yasukuni, à Tokyo depuis 1972.
Le M 22 est le sous-marin qui a essayé de torpiller USS CURTISS et a été éperonné et coulé par USS MONAGHAN, mais cette identification est spéculative. L’ épave a été récupérée, mais elle était dans un tel mauvais état que personne n’y a pénétrée. La partie avant à servi à restaurer le H19. Le reste de l'épave a été ensevelie lors de la reconstruction de la base de sous marin de Ford Island ,car des émanations toxiques interdisent toute exploration Les restes de l'équipage sont toujours à l'intérieur.
Le M 16 a envoye son dernier message  le 8 Décembre 1941 à 00h51 Disparu corps et biens
Le 6 mars 1942 tous les participants à l’opération contre Pearl harbour sauf Sakamaki ont tecu une promotion posthume

Les 9 officierssous mariniersdisparus à Pearl Harbour en partant de la gauche: P02C Katayama Yoshio/ I-20, POIC Sasaki Naokichi / I-22, POIC Yokoyama Shigenori / I-18, Ensign Yokoyama Masaharu /1-16, Lt Iwasa Naoji /I-22, Lt ( j.g.) Furuno Shigemi / I-18, Ensign Hiroo Akira / I-20, P02C Ueda Sadamu / I-16 and P02C Inagaki Kiyoshi/ I-24.
L'Enseigne Sakamaki Kazuo du I-24 HA-19, fait prisonier,ne figure pas sur cette image.


Conclusion de l'opération Hawai
Les 5 sous marins de poche ont échoué et n’ont pas regagné leur sous marin base respectif .
Le même jour, l’ Enseigne Sakamaki est fait prisonnier et devient le premier prisonnier de guerre japonais capturé par les États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale
Mai 1942 sur les raids de Sydney, en Australie,
Dans la nuit du 30 mai 1942, cinq grands sous-marins japonais lance une attaque de 3 sous marins de poche sur le port de Sydney
Le premier sous marin  a été détecté après s’être pris dans un filet anti-torpilles. Il a été attaqué et détruit par le HMAS Yarroma
Le deuxième sous-marin est entré dans le port, à environ 9.48pm provoquant l’ alerte générale
Il a été attaqué par le USS Chicago, mais il a eut le temps de lancer 2 torpilles. L'une manque l'USS Chicago et le sous-marin néerlandais K9 mais touche le navire dépôt HMAS Kuttabul tuant 21 marins Le sous-marin sort du port, sa mission terminée.
Le troisième sous-marin a été repéré par HMAS Yandra à l'entrée du port et est attaqué avec des charges de profondeur Environ quatre heures plus tard, après avoir récupéré, il entre de nouveau dans le port, mais il est attaqué avec des grenades et coulé
Les deux sous-marins qui ont été récupérés ont été utilisés pour construire un sous marins de poche composite qui a circulé en Australie durant la guerre.
Maintenant, il est à Canberra à l'Australian War Museum.
Diego Suarez Guadalcanal dans les îles Aléoutiennes 1942-43
Numérotation des sous marins de poche
Ils ont des numéros de coque mais pas de noms. Par souci de simplicité, ils sont numérotés en fonction de leurs sous-marin mère mais cela reste à prouver
La coque sous marins de poche porte un nombre commençant avec le caractère "HA", mais il est visible aussi sur la plaque du constructeur à l'intérieur de la coque
Description d’un sous marins de poche de classe hyoteki Ko
sous marins de poche Type A

Internet


Déplacement  46 tonnes, ils font 23m.5 de long et transporte deux torpilles de 45 cm Propulsé par des moteurs électriques, il est très rapide (environ 20 nœuds), mais il aune autonomie très limitée.
Pour augmenter l'endurance, le prototype du sous marins de poche type B et la production sous marins de poche de type C ont reçu un moteur diesel pour recharger leurs batteries électriques. Ils avaient un autre membre de l'équipage et sont légèrement plus longs et plus lourds, mais ils ressemblent l’un et l'autre au type A.
Environ 60 Type A ont été construits entre 1934 et 1942,
Cela pourrait donner en numérotation dans la série Ha (Ha Ha-1/-52 et-54 Ha/-61).
1 Type B (Ha-53) Le Otsu Gata (Type B) midget a été le premier sous-marin équipé d'une version diesel (40 ch / 25 kW) et une coque légèrement plus long pour le loger. Toutes les spécifications sont identiques à la Type A, à l'exception de la longueur (24,9 m contre 23,9 m), de déplacement (47 tonnes contre 46), la vitesse et de surface (6 nœuds,/ 19). Le Type B avec moteur diesel permis une autonomie de 500 miles nautiques à 6 nœuds en surface, 15,8 nms à 9 nœuds et de 84 nms à 6 nœuds sous le moteur électrique en submersion
15 Type C (Ha Ha-62 par-76) ont été construites en 1943-44.
Description
Les deux premiers, Ha Ha-1 et-2, ont été utilisés uniquement dans les tests.

Internet Internet


Construit en quatre compartiment soudés longitudinalement, Des poutres en fer supportent des plaques laminés à froid en acier soudés renforcé au angle par des traverses en fer,
il déplacé 46 tonnes Deux joints boulonnés permettre de séparer le sous-marin en trois sections. Le kiosque est soudés mécaniquement à la coque La coque, est initialement enduite de jaune primaire de chromate de zinc, puis peinte avec une couche de finition noire et rouge émail, Elle reçoit enfin une finition gris brillant émail Le navire était équipé d'un seul périscope type 92 fabriqués par le Japon Optical Manufacturing Company en Mai 1941. Mu par un treuil électrique, le périscope avait 3 mètres de long, et grossi de 1,5 et 6, fois
L'armement se composait de deux tubes montés l'un sur l'autre abritant des torpilles de 450 mm 18-inch La partie centrale possède des instruments de contrôle, un périscope, un petit cristal de la radio, des compas gyroscopique, gyro directionnel actionnés électriquement, une petite pompe électrique La chambre, après la batterie contient 36 éléments de batterie, matériel radio les appareils de conditionnement d'air, équipements de purification de l'air, et un réservoir de 212 litres de ballast pour l’ d'équilibrage..
La coque du sous marin présente peu de détails extérieurement une antenne radio, le périscope, deux feux blancs,( les feux ayant été obturées lors de l’opération "Hawaii les ouïes pour la ventilation une de téléphone pour la communication avec le sous-marin mère des attaches pour la fixation du sous marin de poche au sous marin mère
Chaque sous-marin a un équipage de deux hommes. Un officier subalterne commande le bateau et un sous officier manipule les différents appareils (vannes de ballast contrôle l'assiette et la plongée )
Midget survivants
Musée national de la guerre du Pacifique, Fredericksburg, Texas
Nautilus Submarine Force Memorial Library and Museum, Groton, Connecticut
JMSDF Naval Tactical School n ° 1, Eta Jima, Hiroshima, Japon
Australian War Memorial, ANZAC Hall, Canberra
Caractéristiques
Déplacement: 46 tonnes
Longueur: 23,9 m
Largeur: 1,8 m
Hauteur: 3 m
Propulsion: deux moteurs de 192 volts
un moteur électrique de 600 chevaux (450 kW) à 1800 tr / min,
Vitesse: 23 nœuds (43 km / h) et à surface de 19 nœuds (36 km / h) submergés
autonomie 100 miles nautiques à 2 nœuds (190 km à 4 km / h),
80 miles nautiques à 6 nœuds (150 km à 11 km / h),
18 miles nautiques à 19 nœuds (33 km à 35 km / h)
Test de profondeur: 30 m
équipage: 2
Armement: 2 × 450 mm torpilles,
une charge de destruction de 140 kg pour le sabordage
Ballast - 2670 kg ( 534 lingots × 5 kg plomb )

Photosocope    ICI
Le sous marin perdu  ICI