Ducati 1956 Gran Sport Marianna Bologne









Ducati 1955 Gran Sport Marianna Bologne
English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

Tiré de cet article

ducati  125S

patrick fret

Fin 1956, Ducati a mis sur le marché sa première moto de route concue par Fabio Taglioni, la 175 Sport. Ce modèle et sa petite sœur un peu moins sportive, la 175T, se sont vendus comme des petits pains, ce qui à amené la direction de Ducati à décider de proposer à partir de la fin de l’année 57 aussi la 100 et la 125 Sport au public parce que les moteurs de ces cylindrées étaient incroyablement populaires dans l’Italie d’après guerre.
La 125 Sport était la première réplique de course qui a été fabriquée par Ducati et cela parce que sa ligne était basée sur la 125 F3, une machine qui était destinée à participer aux courses italiennes de Formule 3. La 125F3 était un pur moteur de course dont quasiment aucune pièce n’était échangeable avec celles de la 125 Sport.
Les carters, cylindres et tête de cylindre de la 125 Sport sont fabriqués en aluminium. Tout ceci fait que le moteur atteint une puissance de 10pk à 8500 tpm. La boite de vitesse est pourvue de 4 vitesses qui sont changées au moyen d’une pédale talon/pointes. L’arrête du cadre est formée d’une assez grosse buse qui va en courbe du T avant  à l’arrière du bloc moteur.
La fourche arrière est allége munie de bague en bronze et équipée de 2 amortisseurs tandis que la fourche avant est une fourche télescopique Marzocchi. A l’avant et à l’arrière des freins à tambours veillent au freinage nécessaire, il faut remarquer que le premier exemplaire de la 125 sport étaient équipés de freins à tambours plus grand à l’avant qu’après. Les couleurs de cette Ducati sont le bleu métallique et bronze.
La 125 Sport roule comme les meilleurs, le  poids limité de 100kg et une ferme direction lui permettent  de prendre facilement les virages sans guidonnage dérangeant’. Il faut quelque peu s’habituer à la position assise car on prend une légère position sportive avec les bras, tandis que les jambes sont placées un peu en avant. Si les repose-pieds avaient été placés un peu plus en arrière, on aurait pus avoir une position plus naturelle, mais on s’y habitue.Les freins sont naturellement discrets et c’est pourquoi, dans le trafic d’aujourd’hui, il faut les employer tout les 2 pour pouvoir ralentir suffisamment. Une vitesse de croisière de 70-80km est parfaitement faisable.La vitesse maximum est environ de 100km/h, en fonction de la direction du vent et de l’épaisseur de la veste avec laquelle vous roulez. Avec une consommation de 2,5l au 100km, vous pouvez avec un réservoir plein, parcourir600km ce qui est agréable au prix actuel du carburant.

 

2e Article tiré de ce Site

Ducati
125 Gran Sport "Marianna" - 1955
Les racines d'un mythe

L'ingénieur Fabio Taglioni, après un court passage chez Mondial en provenance de Ceccato, arrive chez Ducati le 1er mai 1954, avec pour mission d'y concevoir un petit moteur à hautes performances. La Ducati Meccanica vient d'obtenir son autonomie vis-à-vis de la société-mère (spécialisée dans le matériel électrique), et ses dirigeants veulent acquérir rapidement une bonne réputation en course. Le résultat est présenté le 5 mars 1955, il s'agit d'un joli 98 cm3 (49 x 52 mm) qui sera vite suralésé à 125 puis gonflé à 175. Signe particulier, un arbre à cames en tête encore peu courant dans la catégorie. On notera au passage que pour la mise au point de la Marianna, Taglioni a engagé dans le service course Ducati un jeune mécanicien qui va faire parler de lui : Francesco Villa
L'arme absolue, tout de suite
Extrêmement bien conçu et doté d'un excellent potentiel, ce moteur va effectivement lancer la carrière sportive de la marque. Deux fois victorieux du Milan-Tarente en 100 comme en 125, deux fois vainqueur au Tour d'Italie 125 (trois fois en 100), champion d'Italie Junior à six reprises (dont cinq en 125), lauréat de 44 records mondiaux de vitesse à Monza en novembre 1956, ce modèle est aussitôt affectueusement surnommé "Marianna" par ses fans. La concurrence est laminée du jour au lendemain, au point que la Fédération va se voir obligée de remodeler profondément les catégories du championnat national (et notamment de tuer les 100 cm3) pour redonner leur chance aux autres marques !
Longue lignée de descendants
Cette mécanique servira de base à tous les monos Ducati jusqu'à 203 cm3, et les 250/350/450 en resteront directement dérivés jusqu'en 1974, preuve d'une conception de départ particulièrement fiable et saine.
Caractéristiques
Monocylindre 4 t refroidi par air - 124 cm3 (55,3 x 52 mm) - 12 ch/10 000 tr/min - Simple ACT entraîné par arbre et couples coniques - Lubrification par carter humide Allumage à batterie/bobine - Boîte 4 rapports - Transmission par chaîne - Cadre simple berceau interrompu - Suspensions av. télescopique, ar. oscillante - Freins à tambour - Pneus av. 2,50 x 18", ar. 2,75 x 18" 85 kg - 130 km/h.

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4036004
Nb de visiteurs aujourd'hui:1188
Nb de connectés:25