Canon sur Rail K5 28Cm in Eisenbanhlafette









Le K5
28Cm Kanone 5 in Eisenbanhlafette.(2006)

English Translation


La 2°Guerre Mondiale a été le dernier théâtre d’opérations de l’Artillerie Lourde sur Voie Ferrée (ALVF) et des trains blindés. Mais contrairement aux Alliés seuls les Allemands en firent un usage intensif.
Introduction
Les chemins de fer sont tout juste nés que les militaires comprennent rapidement les avantages qu’ils pouvaient retirer de l’utilisation de ceux-ci. En effet les capacités de transport et de déplacement étaient très supérieures à celles fournies par la traction hippomobile ou la marche à pied. La guerre franco-allemande de 1870 fut la 1° démonstration en Europe (le cas de la Guerre de Sécession en Amérique est identique) de l’aptitude des chemins de fer à rassembler des effectifs et du matériel vers le front avec une efficacité et une précision insoupçonnée jusque-là. Cela est vrai du côté allemand car les Français ne surent pas profiter de cette occasion ou l’utilisèrent trop tard
La1°Guerre Mondiale est la grande époque de l’ ALVF. En effet on dut avoir recours à ces engins pour réduire au silence les puissants systèmes défensifs du front
Le transport des pièces lourdes par voie routière aurait exigé des efforts démesurés.
La 2°Guerre Mondiale voit l’utilisation de l’ALVF de façon intensive seulement du côté allemand
Le haut commandement allemand lui confie divers rôles. En général ils entrèrent en action comme pièce de siège mais ils peuvent aussi assurer des feux de contrebatterie comme à Anzio. Du côté allié des canons sur rails furent incorporés souvent à la défense côtière comme en Angleterre
Mais dans les années 30 apparaît un nouvel ennemi du train blindé ou de l ALVF avec l’aviation qui devient de plus en plus puissante. Face à cette menace l’artillerie lourde sur voie ferrée voit son importance décroître

Le K5
les canons sur voie ferrée ont toujours été construits sur deux types
le premier type est un canon monté sur une plate-forme circulaire sur un wagon. L’ensemble permet donc un tir sur 360°. Toutefois lorsque le canon doit tirer et qu’il ne se trouve pas dans l’axe du wagon il doit posséder des vérins ou des jambes de force qui stabilise l’ensemble pour éviter un retournement du wagon lors du tir suite au recul de la pièce.

Source internet Eisenbahn 15 cm

 

 

Ce type d’arme n’est possible que pour des pièces inférieures au calibre de 150 mm
Le deuxième type comprend un canon qui est placé sur une plate-forme ferroviaire mais qui ne peut tirer que dans le sens de la marche il n’a aucun débattement en site.Pour avoir un certain dèbattement il faut que la plate-forme supportant le canon soit placée dans une courbe. Ce type d’armes supporte des pièces d’un calibre supérieur à 150 mm. Les Allemands ont toujours eu un l’amour pour les pièces d’artillerie lourde et surtout celles sur voie ferrée. Bien que privé de cet armement  par le traité de Versailles en 1919 des études secrètes ont lieu et lorsque Hitler arrive au pouvoir tout est prêt pour la construction. En parallèle des études sur ces pièces les allemands ont aussi étudié un système simple et rapide qui permet aux canons de pouvoir tirer sur 360°. Il s’agit du système Völege Drehscheiber.
En résumé c'est  une plate-forme mobile permettant à la pièce de pouvoir être tournée dans n’importe quelle position. Les Allemands ont étudié ce système dans les années 1920 cette plate-forme standard est adaptable sur tous les réseaux ferroviaires en Europe et peut être montée rapidement. Cette plate-forme Völege peut être installés en 48 heures il faut en effet 24 heures pour construire le système de rail circulaire et 24 heures pour placer la plate-forme et tracter le canon sur celle-ci
Cette plate-forme a été développée par Krupp et a été baptisée du nom de son concepteur l’ingénieur en chef Völege
Les points forts de cette plate-forme sont les suivants
Elle est transportable partout , elle est solide fiable et peut-être adaptée n’importe où
Quand le canon tire un système de vérin hydraulique maintient la plate-forme en place et en cas d’alerte aérienne il est prévu un filet de camouflage qui doit cacher le canon et qui se place comme un chapiteau sur la pièce
2 types de plates-formes ont été construites une longue et une courte mais les pièces sont interchangeables sur les deux avec quelques petites différences
2 trains sont nécessaires pour transporter le canon la plate-forme et l’équipage. Ces plates-formes ont été construites surtout autour de Calais en Italie et la Russie
le système d’armes.
Le K 5 peut être considéré comme le meilleur des canons sur voie Ferrée jamais construit. Privée par le traité de Versailles d’armes lourdes sur voie ferrée, l’Allemagne via ses bureaux d’études a réussi a détourner le traité. Le Sofort Programm prévoyait une réactualisation et ou une réutilisation de tubes et des affûts existants par contre le K5 fut projeté à partir d’esquisses a compter de 1934. Les ingénieurs  se sont certes largement inspirés des travaux théoriques et des engins qui avaient existé précédemment pour mettre au point un projet sans faille. Après une période d’essai sur des modèles de 150 mm, deux autres engins furent construits le K 5 et le K12 Si le K12 est plus réussi au point de vue esthétique il était d’ailleurs l’héritier direct du Canon de Paris, c’est le K5 qui fut choisi pour être construit en Série.
Une fois le concept validé une série d’armes au calibre 280 fut construite. Ces armes recevrons le surnom de svelte Bertha (schlanke Bertha) Après des essais au polygone de tir privé de Krupp a Meppen entre 1936 et 1937, la construction en série de canons débute ; ainsi en 1940 8 K5 sont livrés à l’armée allemande
Le K 5 était une arme classique c'est-à-dire un canon et un affût qui sont portés sur deux wagons à 12 boggies chacun
la construction continue jusqu’en 1945 pour atteindre 28 exemplaires .Le K5 est une réussite,un tube résistant un affût impeccable des munitions en abondance et une élégance sans pareille. Les premières unités ont été fabriquées dans l’usine Hanomag d’Hanovre en raison de l’expérience acquise par ses usines pour produire des équipements du 280 mm court et long du  Bruno. Pourtant par la suite quelques incidents de tubes se produisirent, ce qui poussa les ingénieurs à revoir le nombre de rainures à la baisse et moins profondes La production reprit un an plus à peine toutefois différente modification furent étudiés comme celles d'équiper d’un train de bouche et le remplacement de la fermeture horizontale de la culasse allemande traditionnelle par un bloc pivotant à vis sans fin. Les munitions furent aussi l’objet d’expérimentations et un obus spécial fut créé c’était un obus qui avait une charge additionnelle qui permettait une plus longue portée mais au détriment de la précision.
2 K5 à âme lisse furent construits sur 6 commandés afin de pouvoir utiliser l’obus flèche de Peenemünde (Peenemünder Pfeilgeschosse) Ces armes furent utilisées pour bombarder Maastricht à partir de Bonn en 1945
une autre version fut étudiée. Pour s’affranchir dans le cas des Transports ferroviaires s il a été prévu de faire transporter l’engin sur deux châssis de chars tigre détourellés
le camouflage du K5.
Il est probable que les premiers engins sont sortis d’usine peints en Dark Grey (Schwarzgrau RAL 7021). Mais par la suite y reçurent un camouflage. Entre 1935 à 1939 les canons recevront un camouflage 2 couleurs
2/3 Dark Grey (Schwarzgrau RAL 7021)1/3 Marron (Dunkelbraun RAL 7017) Par la suite les canons furent repeints en Dark grey. Schwarzgrau RAL 7021
Les engins envoyés en Russie durant l’hiver et reçurent camouflage Blanc ( Weiss (blanc) RAL 9002
pour les K5 destinées à l’Afrique ils furent peint en Dark Yellow (Dunkelgelb RAL 7028 ) mais comme ils restèrent en Italie ils reçurent par la suite un schéma tricolore Jaune Foncé (Dunkel Gelb RAL 7028) Marron Foncé( Dunkelbraun RAL 7017) et vert (Olivegrün RAL6003)
Le camouflage a toujours été adapté à la saison et à la région où l’engin évoluait. Par contre les K5 capturés étaient tous Jaune Foncé (Dunkel Gelb RAL 7028)
Les K5 en Unités
Les premiers K5 furent affectés aux batteries lourdes sur voie ferrée en 1940. Après entraînement elles furent déployées dans le Pas-de-Calais en vue d’appuyer l’opération Seelöwe c’est-à-dire le débarquement en Angleterre qui fut par la suite abandonné. Toutefois les Eisenbahnbatterien 710 712 713 et 765 stationnées entre Boulogne et Calais restèrent sur place pour pilonner la côte anglaise
Par la suite ces batteries furent affectées lors de l’invasion de l’URSS pendant l’opération Barbarossa aux différents groupes d’armées en Russie
Les K5 furent utilisés aux sièges de Sébastopol de Leningrad et de Stalingrad mais ils  firent aussi de fréquents séjours dans le Pas de Calais. En 1943 devant l’état d’avancement des travaux de murs de l’Atlantique il fut décidé d’envoyer une batterie (712 )en Afrique du Nord mais comme les opérations avaient cessé cette batterie se retrouva appuyant les troupes allemandes qui s’opposaient au débarquement d’Anzio où leurs canons reçurent le nom de Annie Anzio par les alliés. Les Anglo Americians ont longtemps cru à l'existence que d'un seul canon. Mais en fait 2 canons apellés Robert et Léopold composent cette batterie qui est établie dans les environs de Civitavecchia . Les engins furent sabordés par leurs équipages et capturés le 7 juin 1944 par les hommes du 168° US RI appartenant à la 34 US DI° .Léopold est transféré vers les USA et Aberdeen via Naples par le Liberty Ship Robert .R. Levinstong ; Robert semble avoir été ferraillé en Italie après la fin de la guerre. En 1946 Aberdeen reçut pour test un lot important de matériel allemand avec entre autres 2 autres K5 ,un Thor,un BIg Bertha de 420mm et un canon tchèque de 210 mm. Léopold reçut des pièces des autres K .
L 'emsemble de ces pieces uniques fut ferraillé en 1950 avant que le directeur du Musée le colonel Burling puisse intervenir pour sauver ce "trésor"
.La batterie 712 fut rééquipée dans le nord de l’Italie est dissoute en Allemagne à la fin de 1944 Les dernières batteries restantes se trouvant dans le Pas de Calais(688 710et 713 ) firent retraite vers les Pays-Bas en septembre 1944
La batterie 654 qui avait retraité du Front de l Est au milieu de 1944 fut dissoute elle aussi fin 1944
Il faut dire qu à la fin de 1944 les canons commençaient à manquer de munitions
En avril 1944 seulement 1486 obus étaient disponibles pour 16 pièces
Les Versions du K5
sur 28 canons construits
K5 Tiefzug 10mm
K5 Tiefzug 7 mm
K5 Vielzug 6 canons nouveau système de âme rayée
K5 Glatt 2 canons pour tirer le Peenemünder Pfeilgeschosse
Projectiles
28 cm Gr35 255.5 Kgs
Obus standart avec 12 stries incurvée a 5°
Charge HE 30.5 KGS
28 cmGr 35(ei) 255.5 Kgs
Le même que le précèdent mais il possède 9.5 Kgs de poudre qui permet un réglage d’artillerie car l impact génère une épaisse colonne de fumée noire
28 cm Gr 42 255.5 Kgs
c’est l’obus classique pour le K5Vz
28 cm Gr 42(ei) 255.5 Kgs
Le même que le précèdent mais il possède 9.5 Kgs de poudre qui permet un réglage d’artillerie car l impact génère une épaisse colonne de fumée noire
28 cm Sprgr L/52 190Kgs
Caractéristiques inconnus
28 cm R Gr 4331 258 Kgs
Double allumage pour augmenter la portée
28 cm Gr 39/42
Peu d'informations sur ce projectile
31 cm Sprgr 4861
Peenemünder Pfeilgeschosse c’est l obus flèche mis au point en février 1940 par les chercheurs allemands
La portée atteint 150 Kms avec une charge militaire de 25 Kgs
Il se présente comme une flèche de 191 Cm de long avec un sabot central de 31cm qui se détache 2kms environ après le tir
Charges Propulsion
4 genres de charge sont à la disposition et peuvent être combinées selon que l’on veut tirer à courte ou longue portée (Kleine ou Grosse Ladungen)
HauptKartouche 60.5kgs (toujours en cartouche)
Vorkart 1 46.5 Kgs
Vorkart 2 46.5 Kgs
Vorkart 3 21 Kgs
Exemple de charge
Courte portée
Hauptk+ V1 152.5 Kgs
Longue portée
Hauptk+V1+V2+V3 soit 173.5kgs
Exemplaires survivants
Oui 2 1 a Aberdeen (USA) et 1 à la Batterie Todt dans le Pas de Calais (France)
CARACTERISTIQUES
Constructeur
Krupp
Calibre 283 MM
Equipage 33 hommes
Longueur Système 41.34m
Longueur du Tube 21.531
Pointage en Azimut 0° à +50 °
Projectiles
pour les caractéristiques voir le chapitre ci-dessus
Portée
De40 à 50 Kms
150 Kms avec le 31 cm Sprgr 486 (Peenemünder Pfeilgeschosse )

Autre Photoscope Other Walk Around  
1    2


Je remercie la direction du Musée de la Batterie Todt pour sa gentillesse et sa courtoisie

 

The K5  (2006)
28Cm in Eisenbanhlafette Kanone 5.


The WW2 was the last theatre where the Heavy Artillery on railway and armoured trains would be use. But only on the Axis Side and especialy with Germans.
Introduction
The railways are just born that the military quickly realise oll the benefits that they could withdraw from the use thereof. Indeed transport capacity and displacement were far superior to those provided by the horse traction or walking. The Franco-German war of 1870 was the first demonstration in Europe (the case of the Civil War in America is the same)of the ability of railways to gather troops and equipment to the front with proven efficacy and precision unsuspected before This is true in German side not in French side . Indeed Frenchs would not take advantage of this opportunity and used it too late
WW1°was the great era of the Heavy Artillery on Railway (ALVF in french). Indeed it to reduce to silence powerful defensive systems this effeiceitn weapons would be use . It is easy for the transport because the heavy transport by road would require disproportionate efforts.
WW2 r saw the use of ALVF extensively on the German side only
The German High Command found for him a variety of roles. Generally they went into action as part of siege, but they can also provide conter battery fire like at Anzio. And rail guns were often incorporated in coastal defence as in England
But in the 30's is a new enemy for armored train or the ALVF appear with the aviation that is becoming tis increasingly powerful. Faced with this threat heavy artillery on railway see its importance decline

The K5
Cannons on railway have always been built on two types
The first type is a cannon mounted on a circular platform on a wagon. He can shot on 360°. But when the gun must be shot and when is not in the axis of the wagoon he must have jacks or leg of the force that stabilizes together to avoid a reversal of car during the shooting following the recoil of the barrel.

 

 

Source Internet Eisenbahn 15 cm

 

 


This type of weapon is only possible for parts inferior to 150 mm caliber
The second type consists of a cannon that is placed on a platform rail but which may not shot only in the direction of marche he has no clearance in site. For having a little clearance he requires that the supports platform supports the gun could be placed in a curve. This weapons have a caliber reater than 150 mm. The Germans have always a love for heavy artillery and especially on railway Although deprived of this arms by Versailles treaty of 1919 secrets studies secret go on and when Hitler comes to power everything is ready for construction. In parallel Germans have also studied a simple and quick system that allows guns to be able to draw over 360 °. This is the system Völege Drehscheiber. In summary it is a mobile platform allowing the gun to be able to be rotated in any position. The Germans have studied the system in the 20th the standard platform is adaptable on all rail networks in Europe and can be mounted quickly. This platform Völege can be installed in 48 hours it takes 24 hours to build the circular railway system back circular and 24 hours to set the platform and pull the gun on it
The platform was developed by Krupp, and was named after its designer, chief engineer Völege
The strengths of this platform are the following
It is transportable everywhere, it is solid and reliable can be adapted anywhere
When the gun fires a hydraulic cylinder system maintains the platform in place in case of aircraft alert
A net camouflage must hide the gun
2 types of platforms were built one long and one short, but the parts are interchangeable on both with a small difference
2 trains are required to carry the gun platform and crew. These platforms have been built mainly around Calais in Italy and Russia
The weapon system
The 5 K can be regarded as the best railway guns constructed. Private by the Treaty of Versailles of heavy railway gun , Germany via its offices study has successfully divert the treaty. The program included a Sofort programm plan the reutisaltion of the barell and carriages existing .Against K5 was thrown from sketches of1934. The engineers would be inspire by conceptual work and gear that had existed previously to develop a perfect project . After a trial period on models of 150 mm, two guns were built the 5 K and K12 If K12 is the most successful ( aesthetic point of view ) it was also the direct heir of Canon de Paris, it is the K5, which was chosen to be built in series.
Once the concept validated a range of weapons to the size 280 was built. These weapons will receive the nickname svelte Bertha (schlanke Bertha) After extensive test firing range of private Krupp Meppen between 1936 and 1937, the number of construction starts guns and in 1940 8 and K5 are delivered to the German Army
The 5 K was a conventional weapon a gun and a carriage brought two wagoons at 12 boogies gach
Construction continues until 1945 to reach 28
K5 is a success, a barrel resisting a carriage impeccable ammunitions in abundance and unparalleled elegance. The first units were manufactured in the factory Hanomag Hanover because this factoery has the experience with the productions of equipment for the 280-mm long and short Bruno.
Yet by following a few barrels incidents engineers review the number of slots to lower and less deep
During one year the production will be stopped . This interruption allow news sutdies(muzzle breek breech )and modificatons Munitions were also the subject of experimentation and a special shells was created was a shell that had an additional charge that allowed a longer range but at the expense of precision.
2special K5 will be constructed fr the use of the Peenemünde Arrow (Peenemünder Pfeilgeschosse ) this coud be bomb Maastrich from Bonn in 1945
Another version was studied. To escape in the case of collapse of Railway Transport system it was planned to transport the equipment chassis on two tanks tiger turettless
Camouflage of K5.
It is likely that the first machines came out factory were painted in Dark Grey (Schwarzgrau RAL 7021). But thereafter it received a camouflage. Between 1935 and 1939 the guns will receive a 2 camouflage colors
2 / 3 Dark Grey (Schwarzgrau RAL 7021) 1 / 3 Marron (Dunkelbraun RAL 7017) Thereafter the guns were painted in Dark grey. Schwarzgrau RAL 7021
The equipment sent to Russia during the winter received a white camouflage (Weiss (white) RAL 9002
K5 for going to Africa they were painted Dark Yellow (Dunkelgelb RAL 7028), but as they stayed in Italy they were given further a scheme tricolour Yellow Dark (Dunkel Gelb RAL 7028) Dark Brown (Dunkelbraun RAL 7017) and green (Olivegrün RAL6003)
Camouflage has always been tailored to the season and the area where the equipment was changing. In contrast, all the K5 captured were in Yellow Dark (7028)
K5 in Units
The first K5 were assigned to the railway heavy batteriesin 1940. After training they were deployed in the Pas-de-Calais for support the operation Seelöwe ot the landing in England which was subsequently abandoned. However Eisenbahnbatterien 710 712 713 and 765 stationed between Boulogne and Calais remained on site to pound the English coastline
Thereafter these batteries were used during the invasion of the USSR during Operation Barbarossa to the various armed groups in Russia
The K5 were used at Sevastopol Leningrad and Stalingrad but they did also frequent visits to the Pas de Calais. In 1943 before the status of the workof the Atlantic walls it was decided to send a battery (712) in North Africa but when the war is over in the Theater of operations this battery found itself supporting the German troops who opposed at the Anzio where their guns were nicknamed Anzio Annie by Allies. The Anglo Americians have long believed in the existence of only one barrel. But in fact 2 guns Robert and Leopold were established in the vicinity of Civitavecchia. The frames were scuttled by their crews and captured ont1944 7th juin by the men's 168 ° RI US belonging to the US DI 34 °. Leopold was transferred to the USA and Aberdeen via Naples by the Liberty Ship Robert. R. Levinstong; Robert seems to have been scrapped in Italy after the war ended. In 1946 Aberdeen got to test a lot of important material with German among other 2 other K5, a Thor, a Big Bertha of 420mm and a Czech gun of 210mm Léopold received pieces of other K.
The ensemble of these unique pieces was scrapped in 1950 before the museum director Colonel Burling can intervene to save this "treasure"
712. Battery was in the north of Italy and she was dissolved in Germany at the end of 1944 The last remaining batteries found in the Pas de Calais (688,710 and 713) were retired to the Netherlands in September 1944
The battery 654 withdrall from the East front in idle 1944 was dissolved at the end of 1944
It must be said that at the end of 1944 the guns were beginning to run out of ammunition
In April 1486 only 44 shells were available for 16 pieces
The K5 Versions
Built 28 guns
K5 Tiefzug 10mm
K5 Tiefzug 7 mm
K5 Vielzug 6 guns new system rifled
K5 Glatt 2 gunq for the Peenemünder Pfeilgeschosse
Projectiles
28 cm Gr35 255.5 Kgs
standard with a curved striations 12 ° 5
Charge HE 30.5 KGS
28 cmGr 35 (ei) 255.5 Kgs
The same as above but it has 9.5 Kgs powder which allows adjustment of artillery because the impact generates a thick column of black smoke
Gr 28 cm 42255 .5 Kgs
Is the classic shells for K5Vz
Gr 28 cm 42 (ei) 255.5 Kgs
The same as above but it has 9.5 Kgs powder which allows adjustment of artillery because the impact generates a thick column of black smoke
28 cm Sprgr L/52 190Kgs
Features unknown
28 cm Gr R 4331 258 Kgs
Double switch to increase the range
Gr 28 cm 39/42
Little information on this projectile
31 4861
Peenemünder Pfeilgeschosse shells is the arrow developed in February 1940 by German researchers
The scope reaches 150 km with a warhead of 25 Kgs
It looks like an arrow from 191 cm long with a central 31cm shoe that stands out about 2kms after firing
Charges Propulsion
4 types of load are available and can be combined as one wants to pull a short or long-range (or Grosse Ladungen Kleine)
HauptKartouche 60.5kgs (always cartridge)
Vorkart 1 46.5 Kgs
Vorkart 2 46.5 Kgs
Vorkart 3 21 Kgs
Example load
Short-range
Hauptk + V1 152.5 Kgs
Long-range
Hauptk + V1 + V2 or V3 + 173.5kgs
Survivors Systems
Yes a 2 1 Aberdeen (USA) and at 1 Battery Todt in the Pas de Calais (France)
Specifications
Manufacturer
Krupp
Caliber 283 MM
Crew 33 men
Length System 41.34m
Length of the 21,531 Tube
Scoring Azimuth 0 ° to +50 °
Projectiles
For the characteristics see above
Scope
De40 to 50 Kms
150 Kms with 31 cm Sprgr 486 (Peenemünder Pfeilgeschosse)




I thank the  the Museum of Battery Todt for his kindness and courtesy

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5862209
Nb de visiteurs aujourd'hui:748
Nb de connectés:62