Statuaire Rome Gladiateur Borghèse Bologne Copie Louvre









Statuaire Rome Gladiateur Borghèse Bologne Copie Louvre
English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

Tiré de ce site

Conservé depuis le XVIIe siècle dans la collection italienne dont il porte le nom, le Gladiateur Borghèse représente en réalité un guerrier combattant. L'oeuvre, signée sur le tronc d'arbre par Agasias d'Ephèse, fils de Dosithéos, cite les recherches de Lysippe, grand bronzier du IVe siècle av. J.-C. L'accentuation de la musculature porte cependant l'empreinte du style de Pergame. Agasias a su faire revivre l'héroïsme athlétique de Lysippe en y mêlant le pathétique de la période hellénistique.

Le guerrier de la collection Borghèse

Depuis sa découverte au début du XVIIe siècle, le Gladiateur Borghèse a été loué comme un modèle esthétique du nu masculin en mouvement et a été maintes fois dessiné, modelé et adapté par les artistes modernes et contemporains. La statue a été mise au jour au sud de Rome, à Anzio (l'antique Antium), au cours de fouilles pratiquées sous l'autorité du cardinal Scipion Borghèse, dont elle rejoint la collection peu avant 1611. Elle est alors restaurée par Nicolas Cordier, qui la complète en ajoutant le bras droit. En 1808, le marbre quitte l'Italie pour entrer au Louvre, à la suite de l'achat de la collection par Napoléon Ier à son beau-frère le prince Camille Borghèse. L'oeuvre a longtemps été considérée à tort comme un gladiateur avant d'être reconnue comme un guerrier combattant, en raison du brassard de bouclier sur son bras gauche. Il ne pouvait d'ailleurs s'agir d'un gladiateur puisque les Grecs ignoraient les jeux du cirque. Le héros se fend dans un élan qui projette le buste vers l'avant, en un mouvement de défense et d'esquive. Protégé derrière son bouclier, il s'apprête à riposter, épée au poing, le visage violemment tourné en direction de son assaillant (peut-être un cavalier ?).

Une œuvre inspirée d'un bronze de Lysippe

Signée sur le tronc d'arbre par Agasias d'Ephèse, fils de Dosithéos, l'œuvre a suscité bien des controverses quant à sa place au sein de l'art grec. Elle a été exécutée vers 100 av. J.-C. Cependant, la silhouette allongée du combattant, sa tête aux proportions volontairement réduites et la vigueur du modelé des muscles évoquent les recherches de Lysippe de Sicyone, grand bronzier du IVe siècle av. J.-C. Le Gladiateur pourrait ainsi être une copie hellénistique réalisée pour un commanditaire romain à partir d'un bronze créé par Lysippe ou par l'un de ses suiveurs à la fin de l'époque classique. La présence de l'arbre semble conforter cette idée : elle trahit probablement la nécessité de renforcer la stabilité d'une œuvre en bronze, conçue sans étai, puis transposée en marbre, un matériau plus fragile.

L'empreinte des recherches de la période hellénistique

Pourtant, plus qu'une reproduction fidèle d'un original perdu, la statue doit être interprétée comme une libre reprise du modèle classique, dans laquelle Agasias a introduit les innovations de son temps. Elle s'inscrit en effet dans les recherches esthétiques de la fin de la période hellénistique, en particulier dans la mouvance des créations baroques de Pergame. L'audace de la composition, qui ancre le guerrier dans un espace tridimensionnel et invite le spectateur à apprécier la statue de tous côtés, est une constante de l'art hellénistique. Le rendu exagérément cerné de la musculature et la violence du mouvement, construit sur une grande diagonale, gardent le souvenir des frises de l'Autel des dieux et des géants érigé à Pergame au début du IIe siècle av. J.-C. Le traitement pathétique du visage accuse l'intensité de l'effort à fournir

 

Reconstitution possible de l' oeuvre

 

Voir Aussi Autre Photoscope  See Also Other Walk Around

Paris Gladiateur Borghèse

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4569721
Nb de visiteurs aujourd'hui:808
Nb de connectés:30