Ravenne San Giovanni Evangelista









Ravenne San Giovanni Evangelista
English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Bleu  Chiesa di San Giovanni Evangelista Jaune San Appolinare Nuovo

 

 

 

Les Malheurs de la Guerre 1944

 

 

L'église de San Giovanni remonte au Ve  Elle fut construite suite à un voeu de  l' Impératrice Galla Placidia  qui avait echappé à la mort  lors d'une tempete en mer  lorsqu'elle était revenu de Constantinople suite à la mort de son frère Honorius pour assister au couronnement de Valentinien III sur le trone d'Occident

Medallion de Brescia


Le bâtiment a été construit entre 425 et 434  Elle possède une structure originale, d'inspiration orientale et elle était plus courte que celle actuelle avec trois nefs, une abside polygonale à l'extérieur et un narthex précédé d'un portique posé sur des piliers. Les murs et les sols de ces pièces devaient être richement décorés avec des mosaïque. Les travaux d 'agrandissement peuvent etre datés entre le 8ème et le 10ème siècle D'après les chroniques médiévales et les descriptions du Liber Pontificalis Ecclesiae Ravennatis d' Agnellus  on peut arriver de se faire une idée de la mosaïque de l'abside perdue

 

La mosaique devait contenir des scènes racontant le naufrage de l'impératrice qui a survécu avec au centre, un Christ triomphant avec les  4 livres  des évangelistes les côtés, et dans la partie inférieure, les quatre emblèmes animaux des évangélistes et enfin la repésentation de l'évêque de Ravenne  La décoration devait célébrer l'avènement de Galla Placidia et signifier sa légitimité de la volonté divine.


De nos jours  il en restre très peu d'éléments originaux observables, seul  les 24 colonnes de marbre et les chapiteaux corinthiens sont là pour témoigner de l'état original
À différentes époques, le bâtiment subit de nombreuses modifications  mais on retrouve toujours la structre de la basilique qui montre que malgrè tout  l'influence du style architectural byzantin ne s'est pas imposé partout à Ravenne. L'église a été restaurée après les énormes dommages subis lors du dernier conflit.
Sur la facade  à droite s'élève le campanile carré et non rond du Xe siècle qui fut remanié au XIVe par l ajout d'un étage avec fenêtres à meneaux et un couronement en forme de cuspide .
Avant de pouvoir accéder proprement dit à l 'eglise il faut passer sous un portail en marbre de style  gothique qui donne accés  à une  cour  L'arc de l'ogive est flanqué de pinacles et surmonté d'un tympan où est sculpté le couronnement de la Vierge;

Dans la lunette il y avait  une composition qui parle du Sandale de Galla Placidia. En effet suite à cette traversée houleuse  Galla Placiadia décide  de faire construire une eglise consacrée à San Giovanni Evangelista .

Galla Placidia San Barbiziano

Sur ce portail médieval datant du XIVe siècle on voit l' impératrice Galla Placidia qui se prosterne aux pieds de San Giovanni Evangelista, qui lui ait apparu la nuit préceden la consacration de la basilique alors qu'elle était en prière avec le bienheureux  Barbaziano. Alors de le bienheureux embrasse le saint   San Giovanni disparait en oubliant sa sandale que Galla Placidia recupère comme une relique.Par contre nous ne savons pas où est passer la sandale Malheuresement en 1944 les Bombardements ont détruit ce vestige
Il ne reste que le Tympan actuel

Les pilastres sont richement sculptés avec des reliefs qui mettent en évidence différentes influences culturelles. Les personnages sacrés sont représentés à l'intérieur d'édicules gothiques entre des colonnes sculptées. Sur les piliers internes il y a des motifs végétaux décoratifs d'origine orientale.

 

On penètre dans l' Eglise  par une ouverture dans la facade Celui ci est surmonté d'un haut portique en brique.



Sur les côtés de l'église  on trouve  des pilastres au niveau bas,  et des arcs aveugles qui soulignent la forme des fenêtres dans la partie supérieure. Sur le côté gauche, une chapelle a été ajoutée à l'époque gothique(ogives ).

L'intérieur donne l'impression d'espace et de luminosité typique des premières églises chrétiennes. Les deux colonnades dirigent l'œil vers l'abside qui est précédée d'un grand arc de triomphe qui repose sur deux colonnes à chapiteaux corinthiens

Le plafond  est en bois. sur le fond des allées latérales des petites portes mènent aux chapelles qui se trouvent sur les côtés de l'abside  Celles ci  etaient à l'origine dédiées  au culte orthodoxe (prothesis et diakonikon).

 

Les chapîteaux sont de remploi d'origine Romaine



L'interieur de l 'Eglise  a été modifiée et on trouve actuellement positionnés le long des deux allées latérales, des fragments de mosaïques de sol . Ces fragments ont été trouvés en 1736, et ils sontdatés de 1213, à l'époque où le monastère a été dirigé par l'abbé William. 
Voir ICI pour les Mosaiques

À l'extrémité de la nef centrale, se trouve l'abside,  semi-circulaire, à toit en treillis et à sept fenêtres à une seule lancette entrecoupées de colonnes de marbre avec en son centre,  l'autel principal  qui contient diverses reliques de diverses époques, dont certains du Ve siècle.
Sur le mur du fond, cependant, la chaire, construite en 1267 pour  l'archevêque de Ravenne Filippo Fontana. Sur les côtés de l'abside,  on trouve le diaconicon, à gauche, et le prothèsis à droite Le prothèsis abrite un autel de pierre du V-VI siècle et une fresque de la Vierge à l'Enfant du 15ème siècle.
Les mosaïques du Chouer ont été detruites en 1576 Voici comme devait se présenter l' Abside au Moyen Age





 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4371640
Nb de visiteurs aujourd'hui:893
Nb de connectés:21