Obusier 15cm sFH 93 Draguignan









15 cm schwere Feldhaubitze 93 (15 cm sFH 93) Draguignan
English Translation

 


Le sFH. 93 a été produit par Krupp Il a été le premier, canon de gros calibre construit pour accompagner les forces de manœuvre et de les appuyer.
Après l'introduction de cette pièce les autres pièces d'artillerie lourde ont été reléguées à défense des forteresses ou aux opérations de siège. L'avènement d u '15cm. s.F.H. 1893 place l’artillerie dans le rôle de soutien de la manoeuvre, que nous lui connaissons aujourd'hui.
Histoire du 15cm. sFH. 1893
À la fin du XIX ° siècle l'armée allemande a besoin d'un obusier mobile.et puissant sur le terrain
le concepts de la guerre terrestre étant bien établie ainsi que le rôle de l'artillerie L artillerie de campagne fait donc partie d'une division Elle doit fournir rapidement de tir d'appui direct à l'infanterie et la cavalerie. Si la manoeuvre sur le champ de bataille est bloquée elle doit débloquer la situation et aussi s’en prendre aux forteresses ou villes assiégées
L'artillerie lourde fait elle partie de corps d'armée. Elle est utilisée pour mener soit des opérations défensives comme l’artillerie de forteresse soit des actions offensives ou elle brise les contre offensives ou lignes de défenses ennemies
Depuis la guerre russo-turque (1877-78) aucune nation ne doute plus de utilisation obusiers lourds dans le cadre normal d'une manœuvre
Après cette guerre et l'analyse du siège de Plewna ou au cours de cet épisode, l’'infanterie turque a peu souffert derrière les murailles de Plewna il apparait que une armée moderne doit avoir une artillerie avec des obusiers lourds Cet épisode a donné un exemple concret aux états majors russes et allemands
Peu après que la Russie a commencé à travailler sur un mobile mortier de 6-pouce de campagne modèle 1886, l'Allemagne l’imite avec des mortiers de 12 et 15cm, qui sont été montés sur des chariots, . Mais ces armes nécessitent des emplacements de tir aménagés.
Malgré le mépris affichée par les seigneurs de la guerre Allemand pour ce type d’arme , celles-ci servent de prototypes pour les armes futures et servent à tester les projectiles et aide à mettre au point les techniques futures d’emploi de la nouvelle génération de l'artillerie lourde de campagne
Le 6 Décembre 1888 le General-Artillerie-Komitee a été mandaté par l’ Allerhoechste Kabinettsordre afin d’examiner les résultats des tests effectués avec ces armes.
Le General-Artillerie-Komitee décider d’introduire une nouveau canon court de 12 cm de campagne ou un canon d’artillerie à pied. Mais les tests avec les munitions de 12cm ne sont pas concluants (l’effet des tirs sur des unités enterrées est insuffisant
De nouveaux test sont menées avec des munitions de 13.5cm, 15cm et 17cm Les essais démontrent que seul un projectile de 40 kg avec une charge explosive de 10 à 12 kg peut percer les protections épaisses des tranchées improvisées.
Il a été constaté aussi que le 15cm correspond le mieux aux exigences et le 8 Mai 1891 l’obusier de ce calibre est sélectionné par le APK. et Krupp reçoit un contrat de l'APK afin de concevoir un obusier de 15 cm de campagne avec une portée minimale de 5000 mètres et un poids ne devant pas dépasser 2800 kg.
Le produit obtenu est un obusier en nickel d'acier conçu par le Gross Direktor du Department.
d’études de Krupp.
Ce nouveau en acier a été plus résistant mais aussi plus léger, ce qui fait que le fut du canon a un poids suffisamment faible pour être utilisé en tout terrain
Les affuts sont fournis pour tests par Krupp et Spandau. L’affut Spandau est choisi en raison de son poids moindre avec le obusier Krupp de 6 inch Apres des essais sur le terrain, il deviendra le SFH 15cm
. Il a été démontré que le sFH. pourrait être utilisé avec un attelage de six chevaux puissants les plates-formes de tir sont inutiles, cependant, des « tapis de sol » genre tapis sont toutefois souvent été utilisés pour empêcher que les roues ne s'enlisent après le recul .
Pour les séjours prolongés dans une position de tir, des coins en bois ont été mis en place à l'arrière de l'obusier. Ces cales empêchent le recul et facilitent la manœuvre de la pièce pour la remise en batterie rapidement après le tir. L’artillerie possède des observateurs, éloignés qui se trouvent parfois à plusieurs kilomètres des batteries Ils transmettent les ordres de tir par un téléphone de campagne muni d’un haut-parleur.
L’obusier de 15 cm a été appelé «Schwere Feldhaubitze" (SFH ou obusier lourd ) par le AKO le 6 Septembre 1900 Le SFH dans ce domaine a servi à valider le concept moderne de l'artillerie lourde venant en 'appui de la manœuvre, mais il a encore un défaut, il n'a pas de mécanisme de recul.
Sa cadence de tir est faible car il est nécessaire de le remettre en batterie après chaque tir. Mais malgré cela le sFH. 15cm a été une des premiers pièces d'artillerie lourde de campagne du début du XX ° siècle La prochaine production de l'obusier qui va le remplacer va ce problème de recul

 Autre photoscope Other Walk AroundICI HERE

The s.F.H. 93 15 cm

 


The s.F.H. 93 was produced by Krupp He was the the first, large caliber artillery gun to accompany maneuver forces and support them.
After the introduction of the gun heavy or Foot Artillery were relegated to the fortress or to siege operations. The advent of the 15cm. s.F.H. 1893 move Foot Artillery into the maneuver support role, familiar to us today.
History 15cm. s.F.H. 1893
At the end of the XIX° siècle German army saw a need for a field mobile heavy howitzer.
he concepts of land warfare were well established concerning artillery employment.
Light field artillery was part of a division’s organization. She provided swift moving, direct fire support to the infantry and cavalry. If battlefield maneuver ended and one side was bottled-up in a fortress or city, then siege operations began.
Heavy artillery was part of army corps. It was used by the force conducting defensive operations as fortress artillery and by the force conducting an offensive as a means to attrite and break through.
since the Russo-Turkish War (1877-78) no nation use heavy howitzers as a normal part of a maneuver organization
After the the Russo-Turkish War (1877-78) and the analyzes of the siege of Plewna ( during this episode all change . Why ?? During the siege Turkish Infantry has little suffered cover behind the breastworks of the flat trajectory of the Russian Field Artillery . This episode gave a tangible example to Russian and German heavy howitzer advocates
Little after Russia began work of an heavy field mobile howitzer designated 6-inch Field Mortar Model 1886 followed by Germany with a 12cm and 15cm , which were fitted on high carriages, and required firing foundations.
Despite the great disdain of the German Ward Lords this types could serve to test projectiles and help determine minimum requirements for this new generation of heavy artillery for the field.
On December 6th 1888 General-Artillerie-Komitee was nominated by the Allerhoechste Kabinettsordre to review results of tests conducted with these weapons.
General-Artillerie-Komitee decide to introduce a new short 12cm gun for Field or Foot Artillery. But test with 12cm ammunitions are not good (firing tests are insufficient when they were use against entrenched infantry ) New test were continued with 13.5cm, 15cm and 17cm howitzers. Tests proved that only a 40-kg projectile with an explosive charge of 10 to 12 kg was able to penetrate thicker improvised covered trenches.
It was found that the 15cm best corresponded with the requirements and on May 8th 1891 this howitzer caliber selected by the APK.and Krupp was awarded a contract by the APK to design a 15cm howitzer suitable for field operations, with a minimum range of 5000 meters and a travelling weight no greater than 2,800 kg.
The resulting product was a howitzer made of nickel steel designed by Gross Direktor of the Krupp Engineering Department.
This “new” steel was stronger and lighter, making barrel weight low enough to be practical for field use. Carriages were supplied for testing by Krupp and Spandau.The Spandau carriage was selected because of its lesser weight along with the Krupp howitzer barrel.6 In field trials, what would become known as the s.F.H. 15cm proved successful
. It was shown that the s.F.H. could be transported by a driver-team of six heavy horses. Firing platforms were found to be unnecessary, however, cane mats were often used to keep the wheels from bogging into the earth recoil-after-recoil.
For prolonged stays in a firing position, wooden recoil wedges were brought up and placed to the rear of the howitzer. These wedges both took up the recoil and made the task of man handling the howitzer back into position easier. . Forward observers, many kilometers down range, could spot targets and convey a call for fire, using, a field phone like device fitted with a loudspeaker. the 15cm howitzer was named “schwere Feldhaubitze” (s.F.H. or Heavy Field Howitzer) by the AKO on 6 September 1900 The s.F.H. in this respect served to introduce the concept of modern heavy artillery in support of maneuver but he has defaults He has no recoil mechanism. It is a friction primer fired weapon. Its rate of fire is low because it is necessary to relay after each firing. But despite this s.F.H. 15cm was among the first modern heavy field artillery pieces in the beginning of the XX° siecvle The next production howitzer to replace the s.F.H. would correct this problems

 

 

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5862205
Nb de visiteurs aujourd'hui:744
Nb de connectés:56