Isère Vienne Enceinte









Isère Vienne Enceinte
English Translation


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Tiré de ce site


L'enceinte de Vienne entoure les collines de la rive gauche du Rhône : le mont Salomon, le mont Arnaud, les collines de Sainte-Blandine et de Saint-Just. Au nord comme au sud, elle rejoint le Rhône. Elle est encore bien visible par endroit, notamment sur le mont Salomon. Elle enserre le coeur politique et administratif de la ville : forum, théâtre, odéon. Le sommet des collines, sur lesquelles n'ont été retrouvés que quelques édifices, était peut-être, comme souvent à Rome, occupé par des jardins ; deux sanctuaires au moins s'élevaient sur la colline de Sainte-Blandine. Une grande partie des quartiers résidentiels et commerciaux se trouvent à l'extérieur de l'enceinte, au sud et sur la rive droite. On y trouve des bâtiments de grandes dimensions, nécessitant de vastes terrains plans tels que le cirque, les entrepôts, le complexe thermal du "Palais du Miroir".
 

L'implantation de l'enceinte par rapport à l'extension de la ville peut surprendre. Construite en temps de paix, elle n'enserre à sa périphérie que des collines vides et laisse à l'extérieur des quartiers densément habités. Elle ne semble posée sur ces collines que pour profiter de la hauteur : ainsi, elle devait être visible depuis l'extérieur sur des kilomètres à la ronde. Autant qu'un monument défensif, elle apparaît comme le symbole de la puissance et de la richesse de la ville. C'est d'ailleurs sous cet angle qu'elle est représentée sur un vase retrouvé à Lyon. Le médaillon qui le décore montre le triomphe de la déesse tutélaire de Vienne. La tête coiffée de tours, elle est montée sur un char entraîné par Mercure, qui symbolise le commerce, et suivie d'une victoire. Au fond, sont visibles une partie du rempart, une tour et une porte qui offrent ici l'image de la ville "heureuse et florissante" telle que la décrit le texte inscrit dans l'ouverture de la porte. Au-dessous, on lit aussi que "Vienne est heureuse, puissante et florissante car son empereur est en bonne forme"A. DESBAT, Vases à médaillon d'applique inédits de Lyon et de Martigues, ''Revue Archéologique de Narbonnaise'' T. XVI, 1983. pp. 395-399.
Construite au sommet des collines, l'enceinte entoure des plateaux partiellement artificiels. Ces collines sont séparées par d'étroites vallées encaissées. L'enceinte forme à leur niveau des pinces rentrantes. A leurs extrémités devaient se trouver des portes

monumentales. D'autres ouvertures étaient placées aux extrémités nord et sud de la ville où arrivaient les grandes voies de communication.

 

 

Bloc inscrit (M)UROS PORTAS
Une seule de ces portes est connue (au moins en fondations) ainsi que des fragments d'une inscription monumentale en désignant une autre(M)UROS PORTAS
Une seule de ces portes est connue (au moins en fondations) ainsi que des fragments d'une inscription monumentale en désignant une autre : (M)UROS PORTAS.  

Il existe aussi quelques petites portes secondaires.
La longueur de l'enceinte est de 6,2 km. Sur les collines, la largeur du mur en petits moellons qui la constitue est d'environ 2,50 m et devait s'élever sur 8 m de hauteur au minimum. Sur terrain plat, là où elle traverse la ville, elle mesure presque 4 m de large. Elle est ponctuée de tours circulaires : sur les plans anciens, on en compte jusqu'à 58. Actuellement, une dizaine est encore en élévation et on en repère une vingtaine. L'enceinte de Vienne s'apparente beaucoup par ses dimensions et son mode de construction à celles de Nîmes ou d’Autun. Sa construction a probablement été autorisée par l'empereur Auguste. Des fouilles ont montré qu'elle a été achevée, dans son angle sud-ouest, sous le règne de Tibère.

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4372483
Nb de visiteurs aujourd'hui:539
Nb de connectés:12