Canon 155 mm M1 Long Tom St Laurent sur Mer









Le M1 155 Long Tom (St Laurent  sur Mer)
English Translation

Merci à Vincent pour son autorisation

 

Les USA ont procédé à 1917 lors de la première guerre mondiale à l'achat de 48 canons français Mdle1917 GPF (Grande Puissance Filloux). Par la suite ce canon fut fabriqué aux USA avec un attelage modifié pour la traction automobile à grande vitesse. Le canon avait un tube de 38 calibres avec une culasse Schneider. L'affût volumineux et encombrant était composé d’un train de roulement à simple essieu. Un dolly était positionné à l'arrière pour servir à la traction
Durant les années 20 et 30 ce canon était l’équipement standart des régiments d'artillerie de campagne de l'armée américaine. Il était aussi utilisé comme pièce d'artillerie côtière mobile. Il existe un même un modèle dit Panama Mount qui consistait à placer le canon dans un encuvellement bétonné. Ce système fut construit pour la défense côtière des USA et aussi pour certaines îles du Pacifique comme les Philippines
Vous retrouverez ci-dessous les différents modèles issus directement du 155 français.
Mdle 1917 Matériel d'origine construit en France.
Mdle 1917 A1 le même mais avec culasse américaine.
Mdle 1918 le même que le Mdle 1917 mais fabriqué aux États-Unis.
Mdle 1918 A1le même que le Mdle 18 avec une culasse américaine
M2 Mdle1917 mais avec un train de roulements adaptés à la traction automobile avec pneumatiques et Freins hydrauliques.
M3 Mdle 1918. Mais avec un train de roulements adaptés à la traction automobile avec pneumatiques et Freins hydrauliques.
Après la guerre différent études furent menées par pour améliorer le Mdle 1917, mais la tâche était ardue car le Mdle 1917 était un modèle parfait.
Deux prototypes furent toutefois construits :
Le Mdle 1920 qui était un canon qui avait reçu un alésage supplémentaire dans l’âme du canon à base d'un alliage de nickel acier
Le Mdle 1920 M1 tube rayé
L'affût était grosso modo le même que celui du GPF mais il pouvait toutefois être décomposé en 2 fardeaux pour le transport sur voie ferrée.
L'élévation en site maximal était de 65° et la portée de pièce était de 25 860 yards avec une charge additionnelle.
Les travaux continuent et en 1928 ils débouchèrent sur la présentation de nouvel attelage type T2 suivi immédiatement par modèle T4.
La culasse Schneider fut abandonnée au profit du système Asbury
En 1938 le système T4E2 et l’affût T2 furent adoptés sous le vocable M.1
En 1941 65 systèmes avait été construits par l arsenal de Watervliet
Le canon M1
C’est un canon de 45 calibres avec une culasse Asbury dont le système d'ouverture de la culasse était actionné par des ressorts.
L’attelage fut un de meilleurs jamais développés et construits mais revers de la médaille il nécessitait un équipage de pièce super costaud
Le canon et le berceau étaient portés sur un affût qui se composait d’un double essieu avec 2 roues jumelées Sur l arrière il possède un Dolly pour la traction De nombreux accidents avaient lieu lors de la manipulation de ce dolly
Lors de la mise en batterie le train de roulement était relevé et maintenu en l’air par un système de vis. L’affût est alors directement posé sur le sol.Les flèches étaient alors ouvertes et des bêches étaient fixées aux extrémités de celles ci.
Le pointage du canon en site était possible grâce à deux vérins hydrauliques permettant une élévation maximale de 65°. Lors du transport pour le système de recul était neutralisé et les bêches étaient repositionnées à des endroits prévus sur les flèches.
Le système de transport Mdle M2 (Limber Heavy carriage) était de mise en ouvre très compliqué : Il fut donc très rapidement remplacé par le Mdle M5. mais les artilleurs se sont toujours méfiés de ce système
Les véhicules tracteurs étaient soit le Mack 7 ½ ton soit le prime Mover M 35 soit des Allis Chalmer
Les différentes versions du M.1.
M1 modèle original
M. 1 A1 système de culasse modifié.
M.1A1E1 modèle non retenu du M.1A1 essayé à 1943
M.1A1E3 Mdle M1A1 mettant en oeuvre un système de recul différent.
M2 suite à divers problèmes sur la culasse il fut modifié le Mdle M1.
M2E1 canon pouvant tirer des projectiles spéciaux il fut testé durant l'été 1945.
T7 canon de 40 calibre monté sur le Char T30 programme arreté à la fin de la guerre Ce programme prévoyait la construction de 504 canons
les affûts.
M1 modèle original
M. 1A1 Mdle modifié
M 1 E1 conversion de M1 pour être utilisé à une vitesse relativement rapide sur les routes développé à partir de décembre 1944. Abandonné par la suite.
M2 Modèle M1 modifié
M5 modèle M2 modifié par l’adjonction d’un système d’élévation par chaines
T6 défense côtière.
T6E1 équivalent du Panama Mount. Il fut testé à 1943 et fut développé par la suite comme Firing plateform M1.
T7 développement de l'affût en alliage d'acier léger qui devait être construit en cas de pénurie d'acier il fut développé 1943 et abandonné en 1945
T8 idem que le T7 mais avec un alliage spécial il fut développé en 1943 et abandonné en 1945 car il était trop lourd.
Les dérivés.
Il s'est prévu dès le début d adapter cet affût sur un châssis blindé mais le manque de moyens financiers fit capoter divers projets. Tout resta en l’état jusqu'en juin 1941 date à laquelle une note de l’Ordnance Département informa l'Etat-Major qu’un essai de montage du Mdle 1917 ou 1918 sur le char M3 devait être effectué.
Le prototype désigné T6 fut immédiatement construit et testé à Rock Island Arsenal. En février 1942 il fut transporté à Fort Bragg pour les tests. Les tests se déroulèrent de façon satisfaisante et il fut décidé de construire 100 engins qui sont réalisées auprès de l'usine Pressed Steel and Car Cie .
La série fut terminée en 1943 et fut désignée GMC. M. 12. Le GMC M 12 était composé d'un canon Mdle 1917 ou 1918 monté à l'arrière du Châssis. Sur le char à l'arrière se trouvait une grosse larme de bulldozer qui sert de bêche lors des tirs. L'équipage était composé d'un conducteur d'un assistant et de quatre soldats le restant de l'équipage de pièces (8 hommes ) était transporté sur un châssis M 30 qui transportait en même temps les coups de réserve. Les 100 chars M.12 furent stockés immédiatement car l'Etat-Major ne trouva pas d'emploi tactique immédiat. Mais l'opération Overlord entraînant le déstockage de 74 engins qui furent affectés à la première et à la troisième armée américaine du débarquement jusqu'à la fin de la 1° et 3° US Army
À la fin de 1943 et fut décidé de monter un M1 sur un dérivé du char léger T 23 il fut connu sous le vocable GMC T 79.
L'approche du débarquement entraînant l'étude en vitesse d'un engin qui serait monté sur le châssis du char M4A3E8.Ce châssis avec un moteur transposé sur l’avant doit être construit rapidement le prototype dessiné en juin 1944 sera suivi immédiatement d'une commande de 304 Engins. En avril 1945 le T 83 fut t finalisé et standardisé et la commande passa à 600 Engins sous le nom de M40
La production commence immédiatement auprès de l'arsenal de l'usine Pressed Steel Car and Cie. Quelques équipements arrivèrent en Europe mais c'est surtout l'armée anglaise qui l’adopta suivi par d'autres armées.
Munitions du M1
le canon pouvait tirer soit
des obus classiques (Shell HE M 101)
Des obus chimiques (M 104)
Des obus spéciaux pour percer les blindages et pouvant servir aussi de projectiles anti-navire (APM112 B1)

Caractéristiques
Calibre 155mm
Poids en ordre de Route 13T8
en batterie 12T6
Longueur 7.36 mPortée max 23 Kms
Poids obus 42 Kgs
Pointage +65° -2°
Equipe de pièce 14 hommes

 

The M1 155 Tom Long (St Laurent sur Mer)


 

.

The United States have proceed during WW1 at  the purchase of 48 guns french Mdle1917 GPF (Great Power Filloux). Thereafter the gun was manufactured in the USA with a modified coupling for traction motor vehicle at high speed. The barrel had a tube of 38 caliber  with a Schneider breech.  The carriage bulky and cumbersome consisted of a series of single axle bearings. A dolly was positioned at the rear to be used for traction
During the 20th  and 30th  this guns was the  standard  regimental equipment  for campaign artillery of the US Army. It was also used as mobile coastal artillery. We find a model  said Panama Mount, which was to put the gun in a concrete  cuvette. This system was built for coastal defence of the USA and also for some of the Pacific Islands such as the Philippines
Here is the different models derived directly from the french 155mm.
Mdle 1917 equipment originally built in France.
Mdle 1917 A1 but with the same American yoke.
Mdle 1918 the same as the 1917 but Mdle manufactured in the United States.
Mdle 1918 A1le well as Mdle 18 with a American breech
M2 Mdle1917 but with a carriage adapted to the motorized  traction with hydraulic brakes and tyres.
 M3 Mdle 1918. idem Below.
After the war different studies were conducted in order to improve the Mdle 1917, but this was difficult to achieve because the Mdle 1917 was a perfect model.
Two prototypes were built, however:
The Mdle 1920, which was a gun with an additional bore into the soul of the barrel in nickel steel
The Mdle 1920 M1 rifled barrel
The carriage was roughly the same as the GPF but it could be broken down into 2 burdens for the transportation on railway.
The elevation site in maximum was 65° and the range was of  23.5kms with an additional charge.
Work continuing in 1928, and they succeeded by the presentation of a new carriage tT2 Type followed immediately by T4 model.
The Schneider breech was abandoned in favour of Asbury
In 1938 the system T4E2 and the carriage  T2 was adopted under the term M.1
In 1941 65 systems had been built by the Watervliet arsenal
The barrel M1
It is a 45-calibre gun with a Asbury breech  (The cylinder head was opening  by springs ).
This carriage was one of the best ever developed and constructed but it required a strong crew 
The barrel and cradle were brought a carriage  which consisted of a double axle with 2 twin wheels On the back it has a Dolly for traction Numerous accidents took place when handling this dolly
For run the gun out ,the running gear was raised and kept in the air by a system of screws. The gun carriage  is then placed directly on the ground .the  trail legs were open and trail spades were attached to the ends of the trail legs  
The aiming of  the barrel in  site was possible through two hydraulic cylinders allowing a maximum elevation of 65 °s. During transport to the system of decline was neutralized and trail spades were repositioned in locations provided on the trail legs.
The transport system Mdle M2 (Limber Heavy carriage) was very complicated: It was therefore very rapidly replaced by the Mdle M5.
But the gunners have always suspicious of this system
The towing vehicles was provide by
 7 ½-ton Mack
Prime Mover M35
Allis Chalmer
Various versions of M.1.
M1 original model
Mr. 1 A1 system breech amended.
M.1A1E1 model quiscalified of the  M.1A1 tried in 1943
M.1A1E3 Mdle M1A1  with a recoil system different.
M2 due to various problems on the breech he was amended on Mdle M1.
M2E1 cannon projectiles can fire special sheels  tested during the summer of 1945.
T7 of 40 caliber gun mounted on the T30 tank  stopped at the end of the war
This program included the construction of 504 guns
The carriages.
M1 original model
Mr. Mdle amended 1A1
M 1 E1 conversion M1 to be used at a relatively fast speed on the roads developed from December 1944. Abandoned.
M2 Model M1 amended
M5 model M2 amended by adding a system of elevated by chains
T6 coastal defence.
T6E1 equivalent of Mount Panama. He was tested in 1943 and was developed in the future as a platform Firing M1.
T7 development of the light steel carriage to be built in case of steel shortage f developed in 1943 and abandoned 1945
T8 idem that the T7 but with a special alloy was developed in 1943 and abandoned in 1945 because it was too heavy
The derivatives.
He planned from the beginning to adapt  this carriage  to a tank chassis, but the lack of financial  stop  various projects.  All remained in the state until June 1941 when a note of the Ordnance Department informed the Staff that a test mounting Mdle 1917 or 1918 on a  M3 was to be carried out.
The prototype was immediately nammed T6  was built and tested at Rock Island Arsenal. In February 42 he was transferred to Fort Bragg for testing. The tests took place in a satisfactory manner and it was decided to construct 100 vehicles, which  built by Pressed Steel Car Co..
The series was completed in 1943 and was designated GMC. M12.
The GMC M 12 was composed of a gun Mdle 1917 or 1918 mounted at the rear of the chassis. On the back  of the Tank was a big lame dozer  from bulldozing which serves as a spade in the shootings. The crew was composed of an assistant driver of a four soldiers and the rest of the crew of parts (8 men) was carried on M30 which was carrying at the same time beating reserve. The hundred M.12 tanks were stored immediately because the Staff did not find immediate employment tactic. But Overlord Operation resulting see the destoking of  74 vehicles  that were assigned to the I°  and III° US armiesg until the end of the war
At the end of 1943 and it was decided to mount an M1 on a derivative of T 23 light char he was known as the GMC T 79
The approach of the landing  see the study of a vehicle with an M1 mounted on the chassis of char M4A3E8..
The vehicle  with a motor transposed on the front must be built quickly designed
The prototype in June 1944 will be followed immediately 'by an order for 304 GMC
. In April 1945 the T 83 t was finalized and standardized  and 600 M. 40  where built
The production begins immediately to the arsenal of the factory and Pressed Steel Car Co.. Some equipment arrived in Europe but it is mainly the British army which adopted followed by other armies.
Munitions M1
The gun could fire either
Conventional shells (HE Shell M 101)
The chemical shells (M 104)
The special shells to pierce armour and can also serve as anti-ship missiles (APM112 B1)

Specifications
155mm Calibre
Weight /road 13T8
Weight /Battery 12T6
Length 7.36 m
Range  max 23 Kms
Weight shells 42 Kgs
Scoring +65 ° -2 °
Team play 14 men

 

 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6029165
Nb de visiteurs aujourd'hui:1424
Nb de connectés:41