DFS 230 (Eben Emael)









 

Planeur DFS-230 (Fort  Eben Emael Belgique)
English Translation
 Photos (Pics)de Jean Marie Brams et Andre Dalemans ©

 

 

Après le traité de Versailles de 1918, l'Allemagne a été contraint de réduire la taille de son armée et c’est vue interdire la possession d’avions militaires
  Toutefois, les Allemands, détournent les termes du traité et procèdent à l'essai des matériaux interdits comme les chars avions et canon hors d’Allemagne, En Allemagne même nous trouvons un grand nombre de  clubs de planeurs .  En 1933, lorsque Hitler arrive au pouvoir, les hommes qui ont été formés sur les planeurs aideront à former le noyau de la nouvelle, Deutsche Forschungsanstalt für Segelflug ou DFS (Institut allemand de recherche pour planeur de vol) créée en 1933 pour centraliser toutes les activités de vol à voile. Elle a été formée  par la nationalisation de la Rhön Rossiten Gesellschaft (RRG) à Darmstadt
Si la  DFS a été impliquée dans la production de planeurs et  la formation des jeunesses d'Hitlériennes  la Luftwaffe mène des recherches sur les technologies de pointe Une autre production de la DFS a été le Me 163 Komet et le frein DFS  mis en lumière  après un accident mortel en 1938 à la Wasserkuppe, DFS
 Internet

Pour les planeurs allemands fabriqués  par la DFS nous trouverons le DFS 230 lancé en 1933 par Ernst UDET qui a effectué son premier vol début 1937 aux mains d’ Hanna Reitsch
Il a été construit pour transporter dix  soldats équipés, y compris le pilote, ainsi qu’ une cargaison de 270 kg, le DFS 230 était l'un des premier  planeurs et a permis de mettre au point  la tactique appliquée lors des 'attaques future. Il a atteint la notoriété au cours de l'invasion de la France et les Pays-Bas en 1940.
  L'un des plus célèbres exploits du DFS 230 était la prise du fort d'Eben Emael le 10 Mai 1940. Cette forteresse moderne était considérée comme imprenable mais les Allemands ont réussi grâce à un assaut aéroporté de prendre d assaut ce fort  72 hommes ont atterri dans les planeurs et a réussi faire capituler le fort en 24 heures Ils furent ensuite relevés par l'armée de terre allemande.
Le total des pertes subies par ce groupe d'assaut fut de 6 tués et  20 blessés Jusqu'au jour de la l’attaque et de la prise du Fort en Mai 1940, le DFS 230 était une arme secrète. Mais ensuite le DFS 230  a été largement utilisé en Afrique du Nord et il  a été un élément essentiel de l'assaut sur la Crète. Mais la suprématie aérienne des forces alliées  met e évidence la vulnérabilité de ce type de planeur 
La dernière opération aéroportée d’importance  pour le DFS 230 a été l’opération commando  dirigée par Otto Skorzeny contre le Gran Sasso pour libérer Mussolini en 1943  
Histoire
En 1939, l'Allemagne, comme la Russie, possède des puissantes troupes aéroportées qui sont larguées à partir d’avions de transport comme Ju52ais le  10 Mai 1940, les parachutistes ont été transportés dans de planeurs  sur le fort Eben Emael Cette petite troupe d'assaut a atterri à l'intérieur des murs de la forteresse, et cela n’ &t& possible qu’en raison de  arrivée complètement silencieuse.
Le DFS 230 était un planeur de transport utilisé par la Luftwaffe pendant la 2e Guerre Mondiale Il a été développé par Hans Jacobs de la DFS (Deutsche Forschungsanstalt für Segelflug) ou l'Institut de recherche allemand pour vol planeur Le planeur était destiné à des opérations d'assaut parachutiste. Il pouvait transporter 10 soldats avec un équipement ou une charge utile d'environ 1200 kg. Il était aussi connu comme DFS-230 (Lastensegler ou Lastensegelflugzeug, en abrégé LS). Transport de marchandises planeur
Ce planeur bon marché a été construit avec comme source d'inspiration le British Aircraft Général Hostpur Le premier vol d'essai, avec  Hanna Reitsch a lieu au début de l'année 1937, le DFS 230 était déjà pleinement opérationnel en 1938 et utilisé dans opérations en 1940, avant l'invasion du Benelux et la France.
Le planeur est à l’usage des troupes parachutistes .
Un des plus fameux succès de la DFS 230 a été la conquête de la Belgique, le 10 Mai 1940, de, le Fort d'Eben-Emael, défendu par 780 hommes et considéré imprenable, mais grâce à 72 hommes débarqués par les planeurs, le fort a été prit en 24 heures
Retour à ce scénario
L'invasion allemande et de la Belgique et des Pays Bas
Pour l'invasion des Pays-Bas  les allemand utilisent plus de 10.000 parachutistes et  de 350 à 400 avions
C’est le  premier grand assaut aéroporté allemand Les principaux objectifs étaient La Haye, capitale du pays; Rotterdam  important centre économique avec son port et les ponts de Dordrecht et de Moerdijk, . En Belgique c’est la forteresse belge d'Eben Emael, soi-disant imprenable clé du Canal Albert, et  principale ligne de défense.
Les avions  transportant les troupes larguent facilement leur cargaisons sur  le territoire néerlandais, à l'aube du 10 Mai 1940, tandis que plusieurs escadrons de bombardement attaquent les bases de  l'aviation néerlandaise Texel, Bergen, et Schiphol  500, parachutistes commences a se saisir des objectifs assignés.
  À Rotterdam, ils ont s’emparent des aéroports  pour une utilisation ultérieure de débarquement des troupes, et des points clés, comme les ponts et les têtes de pont, ont été constituées avec succès à Dordrecht et Moerdijk.
En Belgique à Eben Emael des bombardements  précèdent l’assaut aéroporté effectués par des parachutistes et les planeurs renforcés par un bataillon de génie d'assaut Ils luttent jusqu'à l'arrivée des unités motorisées, la garnison a été contraint de se rendre dans les 24 heures
Fort Eben Emael Google Fort Eben Emael Google

Mais ce succès ne sont pas cacher les échecs de La Haye et à proximité des bases de Ypenburg, Valkenburg, et Ockenburg ou les forces hollandaise ont repoussé les attaques L aviation néerlandaise et des canons antiaériens ont étaient assez efficaces. À certains endroits, les Néerlandais ont repoussé les avions de transport et  ailleurs, des mines ou des tranchées ont causé des lourdes pertes à l'atterrissage pour les  avions allemands avant qu’io aient pu décharger leurs troupes.
La leçon des opérations n a pas été tirer vu la victoire foudroyante aussi les erreurs seront lourdement payées durant l’opération Merkur en Crète ou les DFS 230 seront utilisés de même pour les opérations militaires en Afrique du Nord, e
Au court de l’opération Merkur le 20e Mai 1941  les pertes furent très lourdes et montrent les limites des planeurs, proies faciles pour la chasse ennemie à cause  de l absence totale de protection Le coût en perte de transport a été si énorme que les opérations telles que le projet d'attaque sur les orientations stratégiques de l'île de Malte a été reportée Malte avait besoin pour tenir d’un ravitaillement incessant de fournitures essentielles afin de rester debout. carburant, munitions avions de combat, produits alimentaires .
 Le report de l opération aéroportée sur  Malte  a été peut-être  une des erreurs stratégiques de l'Allemagne  Mais la guerre sur le Front de l’Est a drainé toutes les fournitures et équipements vers ce front  
La dernière action est due à l’action des Fallschirmjäger-Lehrbataillon dirigé par le capitaine SS Otto Skorzeny, qui grâce à des DFS 230 le 12 Septembre 1943,atterris sur  Campo Imperatore au Gran Sasso, où était interné Benito Mussolini
Il a également été utiliser sur le Front de l'Est pour l'approvisionnement de Budapest, Breslau et d'autres villes
Description
Internet

Le DFS 230 utilisé par les Allemands est un grand planeur munie dune  aile monoplan de 10 places. Il a été mis  en production après une première construction de six prototypes  au printemps 1940, le total de la production atteindra  1510 unités.
La conception structurale de la DFS-230 est tout à fait classique avec des ailes montées  sur un fuselage, terminé par une dérive classique

  Le grand fuselage carré est construit sur châssis en tubes acier alors que les ailes sont entièrement en bois avec une envergure de 22 mètres Il est long de 11,6 mètres
Les aménagements ne sont pas spacieux. Les sièges sont sur un seul rang  six face à l'avant et quatre en arrière. Les quatre sièges arrière peuvent ôtés pour  donner plus d'espace au fret. Le DFS-230 est conçu pour transporter un pilote et 9 hommes, avec équipements. Pour la sortie rapide nous trouvons à l arrière de chaque dote du fuselage  une porte
Vide, le planeur pèse 770 kg, mais il peut peser plus de 2 000 kg. à pleine charge
Les instruments sont phosphorescents, indicateur de vitesse, de l'altimètre, badins boussole etc .Un batterie de 24-volt est montée dans le nez pour mettre en œuvre les feux de navigation, l’éclairage de cabine, et le phare d'atterrissage, qui est sous l'aile gauche. Un poste  fixe pour  mitrailleuse (LMG 34), peut être mis en œuvre par le soldat place en  n ° 2 assis derrière le pilote , à travers une fente dans le fuselage,
  Internet

Pour  l'atterrissage le planeur n'était pas équipé d'un classique du train d'atterrissage, car pendant le décollage il est doté d’un chariot mobile qui se détache juste après le décollage . Pour l’'atterrissage a il glisse sur un long ski  jusqu'à l'arrêt complet
Avions de remorquage
Le Ju-52 est normalement utilisé pour remorquer le planeur DFS-230 Dans les opérations, Un Ju 52 peut remorquer normalement 3 planeurs . Certains avions comme lesMe110 He-111 ou Ju 87 sont tout à fait adaptés à une utilisation comme avion de remorquage
  Internet
.
Pour la formation, d'autres avions sont utilisés pour le remorquage, y compris le Il-45 et Il-46 (avion d'entraînement) et le Henschel-126 (avion de liaison). Des avions de combat ont également été utilisés pour remorquer des planeurs en formation.
Les distances de remorquage dépendent du type de remorqueur et des conditions météorologiques. Avec supplément de carburant, un Ju-52 peut tracter une DFS-230 sur plus de 1600 kilomètres
 les câbles de remorquage sont une longueur variable , 40, 60, 100 ou 120 mètres, en fonction de l'aérodrome  et de l 'espace disponible. Le planeur se pilote mieux avec un long câble
Les distances de vol à voile
Les distances qui peuvent couvrir le planeur après le largage sont variables et dépendent de facteurs tels que la vitesse du vent, l'altitude de sortie, la direction du vent par rapport à la ligne de vol, des erreurs de navigation et d'évitement.
 Dans l'attaque de la Crète les planeurs seront larguées de 3à 8 kms  de la côte, et à une hauteur de 1500 mètres.
 Zone de poser
Le planeur DFS-230 ne nécessite que d'une petite aire d'atterrissage. Les volets sont utilisés ainsi que des « crochets » ou ancre pour ralentir le plus rapidement possible le planeur lourds de l'atterrissage dans une zone la plus exigüe possible.
Le DFS 230 peut être aussi également  utilisé dans une configuration de vol Mistel,
  Internet

A cette fin ont été utilisé le Klemm Kl 35, le Focke-Wulf Fw 56 et le Messerschmitt Bf 109. Ce type de configuration est venue sur le tard  avec une 'utilisation d’avions remplis d'explosifs et utilisés comme bombes volantes guidées.
Le DFS 230 a été produite par DFS, Gotha, Hartig, Erla, et Mraz (Tchécoslovaquie) . Le DFS 230 a été produite jusqu'en 1942.
  Internet

Variantes
DFS 230-7: Prototype. Pouvait transporter 15 hommes.
DFS 230A-0: Production sous variante.
DFS 230A-1: la production sous variante
DFS 230A-2: Production sous variante. A double commande
 DFS 230B-1: Production sous variante. Renforcement de la structure. Il y avait un parachute de freinage et de l’'armement.
DFS 230B-2: Production sous variante. A double commande.
DFS 230A
DFS 230B
DFS 230C-1 Conversion du  B-1 avec un nouveau  nez. Qui contenait trois  fusées de freinage Rheinmetall-Borsig permettant un poser entre 30 et 100  m.
DFS 230D-1: capacité portée  à 15 hommes.
DFS 230F:   Pouvait transporter 15 soldats jamais produite ..
  Internet

Caractéristiques
Charge utile 1240 kg
Poids à vide: 770 kg
Poids à pleine charge: 2040 kg Poids max décollage 2100 kg
Equipage: un pilote
Capacité: 10 soldats équipés (y compris le pilote) + 270 kg
Longueur: 11,3 m
Envergure: 21,1 m
Taille: 2.8 m
Surface alaire: 38,1 m²
Vitesse 161 km / h à 300 m
Avion tracteur JU 52
Production
Prototypes: 6
Total: 1500

Utilisateurs Users
Allemagne Germany
 
 
 


Glider DFS 230
 
 

After the Treaty of Versailles of 1918, Germany was forced to reduce the size of its army and was prohibited from having some materials Airplane was one of these materials.
 
However, Germans,  divert the specification of the treaty and test some prohibit materials as tanks guns and aircraft and in Germany we found a lot of t gliders and glider clubs In 1933, when Hitler came to power, the men who were trained on gliders helped to form the core of the new  The Deutsche Forschungsanstalt für Segelflug, or DFS (German Research Institute for Sailplane Flight) was formed in 1933 to centralise all Gliding activity. It was formed by the nationalisation of the Rhön Rossiten Gesellschaft (RRG) in Darmstad
If DFS was involved in producing training sailplanes for Hitler Youth and Lftwaffe she conducting research into advanced technologies Another production of the DFS was the Me 163 Komet and the DFS brake bring in focus after a fatal accident in 1938 at the Wasserkuppe, DFS
 Internet

For the gliders the  German manufactured DFS-230 Initiated in 1933 by Ernst Udet made its maiden flight early in 1937 by Hanna Reitsch
He was built to carry ten equipped troops, including the pilot, as well as another 270 kg of cargo, the DFS 230 was one of the first assault gliders and helped to define the tactics involved in this method of attack. He achieved fame in during the invasion of France and the Low Countries in 1940.
 One of the most famous escapades of the DFS 230 was the capture of Fort Eben Emael on May 10th 1940. This modern fortress was considered impregnable but the Germans soon brought that misguided view to a crashing halt. 72 men landed in gliders and succeeded in sealing up the fort for 24 hours until relieved by the German Army.
Total losses suffered by this daring assault group were 6 killed, 20 wounded
Until the day of the successful capture of the Belgian Fort in May 1940 the DFS 230 was a secret weapon.
but after DFS 230 was used extensively in North Africa and was a vital component in the assault on Crete. The growing dominance of Allied air power highlighted the vulnerability of glider designs and the type suffered heavily
The last DFS 230's last significant use was the operation with German commandos led by Otto Skorzeny against the mountain-top hotel were Mussolini was retain.
History

 In 1939, Germany, like Russia, had a large force of airborne troops and these were able to be dropped from Ju52/3m transport aircraft or as it happened on the 10th of May 1940, carried in by gliders On that day the whole success of capturing the Belgian fort at Eben Emael depended upon getting a small force of assault troops within the walls of the fortress and it was the DFS 230 that made the capture possible, owing to their completely silent arrival.
The DFS 230 was a transport Glider used par Luftwaffe during WW2 . He was developed by by Hans Jacobs of the DFS (Deutsche Forschungsanstalt für Segelflug) or German Research Institute for Sailplane Flight   The glider was intended for paratrooper assault operations. He could carry 10 soldiers with equipment or a payload of about 1,200 kg. He was also known as DFS-230 (Lastensegler or Lastensegelflugzeug, abbreviated L.S.). Freight-carrying glider
This glider could be cheap and quickly to built The inspiration for this German Glider could be found in the British General Aircraft Hostpur After the first flight test, given to Hanna Reitsch in early 1937, the DFS 230 was already fully operational in 1938 and used in operations in 1940, before the invasion of Benelux and France. The glider use with parachutists troops i Its payload was 10 soldiers with equipment or 1 200 kg of material.
One of the most famous successes of the DFS 230 was the conquest in Belgium,, the 10 May 1940 of , the Fort of Eben-Emael, defended by 780 men and considered impregnable, but thanks to 72 men landed by gliders the fort was keep in 24 hours
Return to this scenario
The German invasion of Holland and Belgium
For the invasion of the Low Countries German use more than 10,000 parachutists and air-landing infantry,1 and 350 to 400 plane
It is the first great German employment of air-borne troops. The principal objectives were The Hague, capital of the country; Rotterdam chief commercial center with his port and bridges of, Holland's; the bridges of Dordrecht and Moerdijk; and the Belgian fortress of Eben Emael, the supposedly impregnable key to the Albert Canal, Belgium's main line of defense.
Transport planes carrying the troops easily infiltrated over Dutch territory at dawn on the morning of May 10th 1940, while several bombing squadrons attacked such Dutch aviation bases as Texel, Bergen, and Schipol and in the same time 500, parachutists began dropping near the assigned objectives.
 At Rotterdam they seized air terminals for later use by German air-landing troops, keys points, such as bridges and bridgeheads, were seized with success at Dordrecht and Moerdijk. At Eben Emael heavy dive bombing was followed by the arrival of parachutists and glider-borne infantry reinforced by a battalion of engineer assault troops. They fight until the arrival of motorized units, Garrison was forced into surrender in 24 hours
Fort Eben Emael Google Fort Eben Emael Google

But this success don’t hide the failures In The Hague and at such adjacent bases as Ypenburg, Valkenburg, and Ockenburg, the German air-borne forces were decisively repulsed. And Dutch air force and antiaircraft guns took a slight toll of German aircraft. At some places the Dutch attacked transport planes with field pieces and machine guns; and elsewhere, mines or trenches caused the landing aircraft to crash before air infantry could be unloaded.
The lesson of this operation was a complete air-borne success can be attained only with complete surprise. And this lesson was not remember for the operation over Crete.
The DFS 230 was later used for military operations in North Africa, and the operation Merkur over Creta on May 20th 1941
During this operation the losses were heavy and they show the limits of the gliders, easy prey for hunting enemies thanks to insufficient armor
The cost in transport loss was so enormous that operations such as the planned attack on the strategic island of Malta was postponed until shelved indefinitely Malta was in a dire situation, literally in need of all essential supplies in order to remain standing. There was no aviation fuel, ammunition being exhausted, inadequate defensive fighter aircraft, and complete lack of essential food staffs, most especially wheat.
 Looking hindsight the Malta operation was possibly among the blunders by the German regime at the time of the war in Europe. Perhaps it was a divine intervention that this situation evolved at a time when events in Russia were  going from bad to worse for Germany and all the war supplies were heading in that direction.

The latest action is due to the command of Fallschirmjäger-Lehrbataillon led by SS Captain Otto Skorzeny, who thanks to a DFS 230 on September 12th 1943, went down to the Campo Imperatore in Gran Sasso where he was detained Benito Mussolini
He was also use d in the Eastern Front Eastern Front in supply missions in Budapest, Breslau and other cities
Description
 Internet

The DFS 230 used by Germans was a high-wing 10-seater monoplane. The glider used by the Germans in Crete was a high-wing 10-seater monoplane. It has probably been in production after an initial construction of six prototypes since the spring of 1940, the total production reach the number of 1510 units.

The structural design of the DFS-230 was quite conventional with wing high, mounted on a cantilevered fuselage, which ended in a conventional cruciform tail
 The large fuselage section square is of tubular steel construction, and that the wings are made entirely of wood with a span of 22 metres From nose to tail the glider measured 11.6 meters
The interior arrangements are not spacious. The seats are in a single line, six facing forward and four backward. The four rear seats can be taken out to provide more space for freight. The DFS-230 is designed to carry a pilot and 9 men, with equipment. For rapid exit from the glider,doors cold be open on the rear of the frame on each side
Empty, the glider weighed 770 kg, but with a full load, it could weigh more than 2 000 kg.
Instruments are phosphorescent, and include air speed indicator, altimeter, rate-of-climb indicator, turn-and-bank indicator, and compass. A 24-volt storage battery is fitted in the nose to operate navigation lights, cabin lights, and a landing light, which is under the port wing. A fixed light machine gun (LMG 34) is said to be attached externally to the starboard side, and is fired by the man in No. 2 seat (sitting behind the pilot), through a slit in the fuselage, as the glider is landing
  Internet

The glider was not equipped with a conventional landing gear, during the takeoff was equipped with a mobile carriage which was detached just detached from the earth, while in the landing phase had a long ventral pad on which to slip up to arrest.
Towing Planes
The Ju-52 was ordinarily used to tow the DFS-230 glider In operations, normally one glider is towed: three Ju-52's with their gliders, fly in formation. Some over aircraft as Me-110 He-111 or Ju 87 are quite suitable for use as towing aircraft.
For training, other aircraft are used for towing, including the He-45 and He-46 (training aircraft) and the Henschel-126 (army cooperation aircraft). Fighter planes have also been used to tow gliders in training
  Internet

The distances for which the glider can be towed depend upon the range of the aircraft and the weather conditions. With extra fuel, a Ju-52 can tow a DFS-230 more than 1,000 miles.
Tow-ropes are of varying length, 40, 60, 100, or 120 yards, according to the airfield space available. The glider handles better with a longer rope
Gliding Distances
The distances which the glider can cover after release from the towing plane are variable, and depend upon such factors as windspeed, altitude of release, direction of wind relative to line of flight, navigation errors, and evasive action. In the attack on Crete gliders are thought to have been released at no more than 2 to 5 miles from shore, and at heights of not more than 5,000 feet.
Landing Area
The DFS-230 glider requires only a small landing area. It has been noted that flaps may be used to steepen the angle of glide. If the skid is wound with barbed wire, or fitted with arresting hooks, landing in an even smaller area is practicable.
The DFS 230 was carried also in a flight configuration Mistel, For this purpose were used Klemm Kl 35, the Focke-Wulf Fw 56 and the Messerschmitt Bf 109. This type of configuration later became known for using combinations off airplanes filled with explosives and used as flying bombs guided.
  Internet

The DFS 230 was produced by DFS, Gotha, Hartig, Erla, and Mraz (Czechoslovakia).1 The DFS 230 was produced until 1942.
  Internet

Variants
DFS 230V-7: Prototype. Could carry 15 troops.
DFS 230A-0: Production sub variant.
DFS 230A-1: Production sub variant
DFS 230A-2: Production sub variant. Had dual controls DFS 230B-1: Production sub variant. Had stronger structure. There was a braking parachute and provision for armament.
DFS 230B-2: Production sub variant. Had dual controls.
DFS 230A
DFS 230B
DFS 230C-1 Conversion of the B-1 with a revised nose. The nose contained three Rheinmetall-Borsig braking rockets which allowed it to land in only 100' / 30 m.
DFS 230D-1: Enlarged to carry 15 troops.
DFS 230F: Could carry 15 troops. Never produced.
  Internet
.
Tecnical Data
Payload 1,240 kg
Empty weight: 770 kg
Loaded weight: 2,040 kg max takeoff weigth 2100 kgs
Crew: one, pilot
Capacity: 10 equipped troops (including pilot) + 270 kg
Length: 11.3 m
Wingspan: 21.1 m
Height: 2.8 m
Wing area: 38.1 m²
Speed 161 km/h at 300 m
Typical Tow  JU 52
Production
Prototypes: 6
Total: 1,500

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4335191
Nb de visiteurs aujourd'hui:533
Nb de connectés:28