Saab 37 Viggen SKE Montélimar









Le SAAB 37 Viggen SKE ( Montélimar)

English Translation


 

 


Le SABB SK 37 Viggen restera en service aussi longtemps que le ViggenS37 durant la Guerre froide qui vit un affrontement entre l'Est-Ouest en Europe,
Soit vous étiez pro Pacte de Varsovie ou pro 'OTAN, mais nous avons trouvé d'autres pays en Europe qui sont restés neutres comme la Suisse et la Suède, la Finlande
La Suède mène une politique de neutralité entre l'Orient et l'Occident, et s'est donné beaucoup de mal pour créer une force de défense pour sauvegarder sa neutralité. La Suède dispose d'une puissante armée de l'air et au cours de la Guerre froide, l'une des principales composantes de cette force a été la "SAAB 37 Viggen (tonnerre ) un avion de combat multi rôle qui a été l'épine dorsale de la force aérienne suédoise des années 1970 à la fin du siècle.
Histoire

Flygvapnet


Au début des années 1960, la Suède dispose de 2 avions de 1° ligne, le SAAB 32 Lansen qui joue le rôle de attaque et le SAAB 35 Drakken dans la défense aérienne et de reconnaissance . la Flygvapnet (Force aérienne suédoise)recherche donc un chasseur multi rôle pour remplacer le Lansen et le Drakken

SAAB 32 Lansen (Internet)


La barre est placée très haut pour ce nouvel appareil
Mach 1 à basse altitude et Mach 2 à haute altitude
Intégration du Sweden's STRIL air defense network
Il doit être apte a servir selon les normes Swedish BASE-90 scheme qui prévoit un décollage entre autre de section de route spécialement équipés de 800 mètres de long et 9 mètres de large (portions spécialement préparées ce qui permet une dispersion des sites afin de réduire leur vulnérabilité lors d’une attaque ).
Capacité de décollage court
Adaptation au climat suédois
SAAB relève ce défi
Après la construction du Drakken en 1952 SAAB avait travaillé sur différents modèles et elle a été en mesure de présenter une proposition pour répondre au cahier des charges, e n Février 1962.
Le design du futur avion présentait une configuration canard qui offre une meilleure capacité d’opérer sur des pistes courtes que de celui d'une aile delta, et un puissant turboréacteur RM8 avec by-pass avec un inverseur de poussée pour réduire la vitesse à l’atterrissage.
La SAAB 37 dispose d'un ordinateur gérant l’'atterrissage aux instruments (ILS) pour aider à effectuer les atterrissages courts, et est également doté d'équipements à la pointe de l'avionique et des systèmes de combat. En outre, la SAAB 37 est conçu pour être facilement mis en œuvre par les équipes au sol ayant peut de formation.
Le Flygvapnet Svenska (Swedish Air Force) le 28 Septembre 1962 donne son accord pour le développement du Viggen et en Décembre 1962 les détails de l’appareil sont dévoilés
Au début, plusieurs versions de Viggen ont été envisagées:
AJ 37 attaque variante, avec la capacité secondaire de combat aérien.
SF 37 de reconnaissance .
SH 37 de reconnaissance maritime .
SK 37 Biplace de formation opérationnelle.
JA 37 version intercepteur construit sur une cellule d’avion
En 1965 6 monoplace AJ 37 Viggen et 1 SK 37 Viggen prototypes ont été commandés et une maquette de l'avion, a été diffusé aux médias.
Le premier prototype monoplace vole le 24 Novembre 1966 Le nouvel appareil est facile à piloter par rapport au Drakken . il est suivi par le deuxième prototype le 21 Septembre 1967, et le troisième le 29 Mars 1968.
Le dernier des six monoplaces prototypes prend l’air en avril 1969, c’est un appareil très proche de la production de serie des SAAB 37 AJ Le 31 mai 1968 Lennart Fryoe décède lors des test lorsque accidentellement son siège éjectable se libère intempestivement Son parachute ne s'étant pas ouvert  L'avion a été réparé et remis en service. Le 4e prototype est aussi perdu dans un accident le 7 Mai 1969
Une commande de 175 AJ 37 / SF 37 / SH 37 avait été notifiée le 5 avril 1968. Et la première livraison à la Flygvapnet a eu lieu en Juin 1971.


Le SABB SK 37
Au début un appareil deux place d’entraînement et de conversion n'avait pas été jugé nécessaire mais la Flygvapnet a décidé autrement.

 


Le résultat a été le "SK 37" à deux places ( "SK" "Skol / école )
Comme mentionné précédemment, le septième des sept premiers prototypes Viggen devait être construit dans cette version
Il vole pour la première fois le 2 Juillet 1970, un peu en retard sur le calendrier initial, avec Pers Pellebergs aux commandes.
Les premières livraisons de SK 37 on lieu en Juin en 1972, et un total de 17 SK 37 sont construits
Le SK 37 utilisé la cellule d’AJ 37. Un deuxième poste de pilotage independant a été ajouté à l'arrière du poste de pilotage, Le stagiaire, se trouvant à l'avant du poste de pilotage et l'instructeur à l'arrière dans le poste de pilotage. L'instructeur a un périscope jumelé vers l’avant pour améliorer sa vision.
Le deuxième poste de pilotage a été monté en éliminant les réservoirs de carburant,par contre un réservoir ventral fixe a été rajouté.
Le SK 37 n'ont pas de radar, de navigation et, plus tard, il utilise un Doppler DME, porté en plot externe mais ses capacités de combat ont été limitées par le manque de puissance de ce radar à courte portée.
Bien qu'il ait été équipé avec un carange pour canon (RWR ), il ne semble pas en avoir été équipé
Le moteur, suédois RM 8A, est un moteur construit sous licence par Volvo Flygmotor. Il est basé sur un Pratt & Whitney JT8D turboréacteur, conçu initialement pour les avions de ligne, mais développé en Suède pour une utilisation militaire . La post combustion est une réalisation entièrement suédoise. Le moteur a une poussée de 12.000 kp/117, 6 kN
18 SK 37 ont été construit avec les Numéros de série 37800-37817
Lorsque le Flygvapnet décide de se séparer de ses J 32E Lansen guerre électronique (GE) en 1997, il a été décidé de mettre à jour dix des quatorze survivants SK 37 qui deviennent des SK 37E Stoer (Jammer) Viggen en configuration Guerre éléctronique avec une mise à niveau, qui comprend
l installation d’ un récepteur GPS et un MIL-STD 1553B digital databus
Un nouveau poste de pilotage arrière adapté à son rôle de guerre électronique (EWO)" avec un écran plat et système de contrôle du brouillage Il possède aussi sa propre radio pour lui permettre de communiquer indépendamment du pilote, avec une nouvelle antenne radio sur la le dos de l appareil
L’appareil peut retrouver sa configuration originale en quelques jours de travail.
Le radar de brouillage G24 hérité de la J 32E Lansen, est installé dans un nouveau radôme du nez avec une "fenêtre" qui n'a pas le pouvoir d'atténuer le brouillage. La fenêtre est repérée par un anneau jaune sur le haut de la radôme, ce qui permet de différencier les SK 37 des Sk 37E.
Le pod de brouillage U95

 

Camouflage SABB 37Viggen SK Internet

Les dix "Erik" volent au début de 1998 et la dernière transformation effectuée en 2000. Il a été pensé de camoufler les SK 37Es en 2 tons comme les JA 37, mais si l'un des Erik a été peint ainsi les autres Erik restent peints comme à l origine en gris
Le Stoer Viggen a pour mission principale de la formation à la guerre électronique en agissant comme Agressor Il peut être équipé de réflecteurs laser pour suivre les tirs de ses adversaires.
Au début du 21e siècle, le SAAB 39 Gripen est remplacé par le Viggen en première ligne. Bien que le Viggen ai une durée de vie encore importante les coupes dans les budgets de la défenses entraine que ses jours étaient comptés. Le dernier vol opérationnel du Viggen pour la Flygvapnet à lieu le 25 Novembre 2005. Le Viggen est maintenant exposé dans les musées comme celui-ci basé à Montélimar France

 

Internet Internet

Caractéristiques SK 37 Viggen
Poids à vide 9,5 tonnes
Max poids de 20,5 tonnes
Equipage 2
Envergure 10,6 m
Longueur 16,2 m
Hauteur 5,9 m
aileron canard 4,0 m
Moteur
Poussée du moteur Pratt & Whitney JT8D-22
Volvo Aero RM 8A 12750 kp/125 kN
Vitesse maximale Mach 2



Utilisateurs Users
 

 Suède


Autre Photoscope (Other Walk Around ) 1

SAAB 37 Viggen SK

 


SK 37 as a training aircraft will stay in service as long as the Viggen is in military serviceCold War see a confrontation between East an West In Europe you are of pro PAWA or pro NATO But we found other Countries who are neutral like Switzerland Finland and Sweden
Sweden pursued a policy of neutrality between East and West, and went to considerable lengths to build up a defense force to back up their neutrality. Sweden has a mighty Air Force and during Cold war one of the major components of this force was the "SAAB 37 Viggen or Thunderbolt a multirole combat aircraft that was the backbone of Swedish air power from the 1970s to the end of the century.
History

Flygvapnet


In the early 1960s, Sweden has 2 aircraft in line the SAAB 32 Lansen in the strike role and the SAAB 35 Draken in the air defense and reconnaissance roles. Swedish Air force look for a multirole fighter for replace the Lansen and the Drakken
The specifications for the new aircraft were ambitious

SAAB 32 Lansen Internet

:
Mach 1 performance at low altitude and Mach 2 at high altitude
Integration Sweden's STRIL air defense network
Suitable for operations in the Swedish BASE-90 scheme.so take of from section of specially prepared roadway 800 meters long and 9 meters wide (specially prepared road segments associated with the basic infrastructure for a field base .Dispersion of the sites to reduce their vulnerability to attack.
Good short-field capability, which tends to run at cross purposes to high performance.
Adaptation to Sweden's weather
SAAB was facing to this challenge
After construction of the Drakken in 1952 SAAB had work ,upon various designs and she was able to submit a proposal to meet the specification, the "SAAB System 37", in February 1962.
The design of the future aircraft featured a canard configuration that offered better short-field operation than a traditional delta wing, and a powerful RM8 afterburning bypass turbojet engine with a thrust reverser to cut down landing roll.
The SAAB 37 would feature an automated microwave instrument landing system (ILS) to help perform short landings, and would also be equipped with state-of-the-art avionics and combat systems. In addition, the SAAB 37 was designed to be easily maintained by ground crews with relatively limited training.
The Svenska Flygvapnet (Swedish Air Force) on September 28th 1962 say ok for full development of the "Viggen and on December 1962 details were released to the public
At the beginning several versions of Viggen were envisioned:
AJ 37 attack variant, with secondary air combat capability.
SF 37 dedicated reconnaissance variant.
SH 37 maritime reconnaissance and strike variant.
Sk 37 two-seat operational conversion trainer.
JA 37 interceptor variant, based on an improved airframe.
In 1965 6 single-seat AJ 37 Viggen and 1 two-seat Sk 37 Viggen prototypes were ordered 1965,and a mockup of the aircraft was displayed to the media.
The first single-seat prototype roll out on November 24th 1966 The new aircraft was easy to fly in comparison to the Draken Second prototype followed on September 21st 1967, and the third on March 29th 1968.
The last of the six single-seat prototypes was in the air by April 1969, with this machine being very close to production AJ 37 specification. On mau 31st 1968 Lennart Fryoe was killed when during the flight checklist he take off and accidentally triggered the ejection seat; his parachute didn't open fully and he was killed.
The aircraft was repaired and returned to service. The 4th prototype was lost in an accident on May 7th 1969
Pproduction order for 175 AJ 37 / SF 37 / SH 37 machines had already been placed on April 5th 1968. And initial service deliveries to the Flygvapnet took place in June 1971.


SK 37 Trainer Variant
At the begenning a two-seat conversion trainer wasn't considered but, the Flygvapnet decided that it would be a good idea after all.


The result was the "Sk 37" two-seat trainer, "Sk" "Skol / School".
As mentioned earlier, the seventh of the first seven Viggen prototypes was to be built as a two-seater,
The first two-seater take of for its first flight on July 2nd 1970, somewhat behind the original schedule, with Pers Pellebergs at the controls.
Initial deliveries of the Sk 37 were in June 1972, and a total of 17 production Sk 37s was built
The Sk 37 used the AJ 37 airframe. An independent, raised, second cockpit was added behind the front cockpit, with the trainee in the front cockpit and the instructor in the rear cockpit. The instructor had twin periscopes to improve his forward view.
The second cockpit was fitted by removing some fuel tanks, and to compensate a fixed ventral tank was added.
The Sk 37 did not have radar, navigating using Doppler and later DME, and though it could carry external stores its combat capabilities were limited by the lack of radar targeting and its short range.
Although it had the bullet fairings for the RWR, it was apparently not fitted with the RWR gear itself. The engine, Swedish designation RM 8A, was license-built by Volvo Flygmotor. It was based on a Pratt & Whitney JT8D turbo-fan, designed initially for civil airliners but further developed in Sweden for its military super-sonic use. The afterburner was entirely a Swedish design. The engine had a thrust of 12.000 kp/117,6 kN (including reheat).
18 were ordered Serial numbers37800-37817
When the Flygvapnet's J 32E Lansen electronic warfare (EW) machines were phased out in 1997, a decision was made to update ten of the fourteen surviving Sk 37s to the "Sk 37E Stoer (Jammer) Viggen" EW configuration.
The upgrade, including
A MIL-STD 1553B digital databus and a GPS receiver.
A new rear cockpit instrument layout for the "electronic warfare officer (EWO)" in the back seat, featuring a flat-panel display system and jammer controls. The back-seater also got his own radio to allow him to communicate independently of the pilot, with a new radio antenna on the spine for the radio. The original back-seat control panel could be restored with a few days' work.
G24 radar jammer inherited from the J 32E Lansen, fitted in a new nose radome with a "window" that did not attenuate jamming power. The window was marked by a yellow ring on the top of the radome, which provided a recognition feature for the Sk 37E.
U95 jammer pod.
Carriage of U22/A deception jammer pod and a KB chaff-flare dispenser pod, both inherited from phased-out AJS 37 Viggens. The Sk 37E also inherited an RWR from retired AJ 37s.
The ten "Erik" conversions flying in early 1998 and the last conversion performed in 2000. There was some thought to giving the Sk 37Es the same two-tone gray color scheme as the JA 37, but though one Erik was painted in this scheme, the decision was made that the old splinter camouflage scheme was fine.

Camouflage SABB 37Viggen SK Internet


The Stoer Viggen's primary mission was EW training, acting as an "electronic aggressor" for Swedish forces in training exercises. It could be fitted with laser reflector pods on the outer wing pylons to track "hits" when fired on by adversaries.
At the beginning of the 21st century, SAAB 39 Gripen rapidly displaced the Viggen from front-line service. Although the Viggen's predecessors had long service lives, and with upgrades the type was clearly still effective, defense cutbacks meant the Viggen was redundant and that its days were numbered. The last operational flight of the Viggen for the Flygvapnet was on 25 November 2005. The Viggen was see now in museum like this based at Montelimar France.

 

Internet Internet

Tecnical Data SK 37 Viggen
Empty weight 9,5 ton
Max start weight 20,5 ton
Crew 2
Span 10,6 m
Length 16,2 m
Height 5,9 m w.
fold fin 4,0 m
Engine
Engine thrust Pratt & Whitney JT8D-22
Volvo Aero RM 8A 12750 kp/125 kN
Max speed Mach 2


 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6029229
Nb de visiteurs aujourd'hui:1488
Nb de connectés:54