Artillerie Espringale Draguignan









Espringale
English Translation

Internet


Signification du dictionnaire: espringale(Espringole) nom féminin venant de l’allemand springen, jaillir Machine de guerre du Moyen Âge montée sur chariot et qui lançait des carreaux ou des boulets de plomb.
En résumé c’est une machine de guerre du moyen-âge ressemblant à une grande arbalète (baliste) lançant traits ou boulets, qui était montée sur chevalet ou sur chariot. Celle-ci est utilisée jusqu'au XVe siècle( en 1400, ces machines deviennent obsolètes) pour la défense ou l'attaque des places fortes
Le terme de springald apparaît en 1249 sous le règne de St Louis qui prépare sa croisade , il a fallu construire balistarum silvestrarum vel spingardarum . Le mot Spingala vient de l'Italie via le sud de la France dans le spingala déformée,du germain Springolffen. Toutefois, en Suisse Springolffen ce terme est utilisé en conjonction avec la version française des mêmes mots espingalles . En France, le terme d'origine italienne spingarda est transformé en espingale, puis dans espringale, évidemment, à la concorde avec le verbe espringuer, "saute" à la française médiévale. Le même terme français a été utilisé jusqu'en 1425 en Belgique, en Angleterre et en Ecosse. Le terme Italien est transformé en espingale, puis espringale Pour la France on trouve des document attestant en 1258 que la cité de Reims a acquit des espringales (quae dicuntur espringales )pour sa défense ainsi que diverses autres machines .Dijon, aussi achète pour « 1220 livres de « poyl de couhes de chevaul pour garnir les espringoles ».En Europe aussi avec l’Allemagne, ou Aachen( aix la chapelle ) Trèves, Frankfort, Cologne, et les ports hanséatiques achètent des springaldov Augsbourg en 1372 achète des é "Tausend Claufter herinsail zu den Selbschozzen", c'est-à-dire "1700 m de crin pour springaldov" pour arme les portes et les tours de la ville.et en Espagne, Tolède en 1220 a dans son arsenal des algarrada Ce mot français a été utilisé jusqu'en 1425 en Belgique, en Angleterre et en Ecosse.
Historique
Les armées de l’ Antiquité ont utilisé la Baliste mais cet engin est différent de celle-ci bien que reprenant certaines mécanismes de la Baliste
Le système peut être fixe (défense d’une château fort) ou mobile attaque du château fort Les premiers engins médiévaux étaient imposants . Déjà ils étaient très différents des machines antiques mais malheureusement, les illustrations montrant des springald sont peut nombreuses et soumises à caution. Les plus anciennes datent se trouvent dans le Roman sur Alexandre 1338-44 ou il est décrit un dispositif monté sur roues pour faciliter la circulation En effet l’engin est disproportionné et le système est un système de détente date de l’Antiquité et non du Moyen Age
Pourquoi cette rétention d’information sur ces machines ? On peut y voir de la superstition (peur de s’attirer des représailles de la part des mauvais esprits )ou le désir de conserver le secret car on ne montre pas les détails
L’illustration la plus complète d’une springalda se trouve dans un texte de Roberto Valturio de 1454, époque ou ces armes sont en désuétude Cinquante ans plus tard, Léonard de Vinci présente lui aussi un engin similaire amis sans aucune
explication

Roberto Valturio


Description
Cette arme a été bâtie avec du bois de hêtre, en particulier en Allemagne. Mais aussi on a utilisé l'orme et le chêne voir de noyer . les éléments de torsions étaient fait en ligaments et des tendons d'animaux (généralement du col de l'utérus, du poils de la crinière et la queue des chevaux, dans de rares cas du cheveu humain
L’espringale était composée d'un bâti type parallepipède avec 2 écheveaux de crins à l'avant des 4 longerons horizontaux. Les bras de l'arc sont internes, l'armement se fait par 2 crochets fixés sur une tige métallique filetée, pour amener la corde jusqu'a la noix de tir. Mais cette arme est longue à manœuvrer. L’efficacité de cette arme dépend de quatre éléments:
Le cadre
les éléments de torsion,
Une tension efficace et fiable de systèmes
Le système de détente

Internet Internet
Internet Internet
Internet Internet
Internet Internet


Aussi des modifications sont apportées pour la rendre plus légère et plus mobile l’espringale sur roue apparait vers 1250/80 Il a existé divers modèles espringale grande ou petites appelées espringalettes. Les dimensions moyennes sont de 2 mètres de long, par 1,5 de haut, et 1,5 de large qui peut aller jusqu'à 3 mètres, ce qui augmente le volume de la machine La corde qui est capable de résister à de très fortes pressions sans perte de précision de tir. Pour le cadre les éléments torsadés devaient avoir une longueur d'environ 1,3 m, diamètre 160 mm et un poids de 7 kg. Pour augmenter la puissance dans de très rares cas, on fabrique un double springaldy Attention les deux éléments doivent être composés avec exactement la même quantité de crin, et avoir la même tension
Les mécanismes sont pré lubrifiés a la graisse Le système de crochet et de la goulotte facilite la manutention et la précision du tir , car la rigole est plus lisse apporte de la précision . Les systmes mecaniques en fer sont en mesure de résister à de très lourdes pressions car la force de tension peut atteindre environ 1800 kg .

Internet Internet


Le cout des springalda n'est certainement pas très élevé aussi nombre de villes les utilisent pour se protéger Elles sont montées sur les portes de la ville et de quelques tours de plus jusqu'à 1370 la springalda a été l'arme la plus puissante avec une trajectoire basse Mais ces armes doivent être installées dans des salles suffisamment spacieuses compte tenu de la taille de la springalda pour les portes elles sont installés directement sur celle-ci car la première salle est occupée par le mécanisme de la Herse . ,De plus les springalda sont toujours à l'abri des intempéries De sa position porte, ou tour à 20 m de haut la springalda pouvait envoyer un carreau pesant 1,4 kg à un angle de 15 ° à une distance d'environ 180 m L’équipe de pièce est de 2 hommes en général Un carreau tiré par cette arme peut percer jusqu’’ 5 rangs d’hommes Des carreaux spécialement étudiés peuvent percer l'armure du chevalier
Des restes de carreaux ont été découverts au château Elze, Allemagne et aussi en Avignon au cours de fouilles dans le palais pontifical on a trouvé une boîte avec des conseils et des carreaux avec des anneaux de fer plat)

carreaux Internet


Elle fut rarement utilisée en rase campagne en raison de son poids (150 kg), de sa taille, et sa sensibilité aux conditions climatiques , Les français en utilisent 3 en batterie en rase campagne à la Bataille de Mons en pucelle en 1304 et les perdent Le roi d’Angleterre les utilise au siège de Calais en 1347 (chroniques de Froissart) « dans une grande redoute sur la plage bien équipée avec ses springaldami »

Internet (Tiffauges) Internet


Mais à la fin du XIV siècle, l’'artillerie, commencé à supplanter ce genre d’arme parfois même on trouve le nom de espringale au début donné à des armes à feu Dans l'inventaire de la Bastille, de Paris, en 1435 il est mentionné plusieurs espringales mais l'auteur le décrit comme canons de cuivre
Performances
tir à longue distance avec Hauteur zéro angle d'élévation de 5 ° portée 45 mètres (hauteur maximale de la trajectoire de 0,9 m)
de15 ° portée 130 mètres (hauteur maximale 8,5 m)
de 45 °portée 250 mètres ( max. hauteur de 63 m).

tir à longue distance avec Hauteur 20m angle d'élévation de 5 ° portée 130 mètres (hauteur maximale de la trajectoire de 20,9 m)
de 15 ° - 180 m (hauteur maximum 28,4 m).

tir à longue distance avec Hauteur 80 m angle d'élévation de 5 ° portée 225 mètres (hauteur maximale de la trajectoire de 80,9 m)
de 15 ° - 265 m (hauteur maximum 88,5 m)
de 45 ° - 305 mètres (hauteur maximale de 142 , 8 m)

Autre Photoscope (Other Walk Around ) 1


Espringale
 

Internet


Espringale (Espringole)is according to the dictionary Machine medieval mounted on carriage and throwing tiles or lead balls comming to female name from the German springen, splashing War.
In summary this is a war machine of the Middle Ages like a large crossbow (triggerfish) throwing traitsor balls, which was mounted on the trestle or bridge or trolley. It was used until the fifteenth century (in 1400, these machines become obsolete) to defend or attack the strongholds
The term springald appears in 1249 under the reign of St. Louis that prepares its crusade, it was necessary to build balistarum silvestrarum vel spingardarum. Spingala The word comes from Italy through southern France in the distorted spingala from the germain Springolffen. However,in Switzerland Springolffen this term is used in conjunction with the French version of the same words espingalles. In France, the term of Italian origin spingarda is transformed into espingale, then in espringale, of course, to concord with the verb espringuer, "jump" to the medieval French. The same french term was used until 1425 in Belgium, England and Scotland. The Italian term is transformed into espingale, then espringale For France we find the document in 1258 stating that the city of Reims has acquired the espringales (quae dicuntur espringales) for his defense as well as various other machines. Dijon, also purchases "1220 livres " poyl de couhes de chevaul pour garnir les espringoles." In Europe also with Germany, and Aachen (Aachen) Trier, Frankfurt, Cologne, and the Hanseatic ports buy springaldov Augsburg in 1372 buys " Tausend Claufter herinsail zu den Selbschozzen or 1700 m horsehair for springaldov "weapon for the doors and towers of the ville.et in Spain, Toledo in 1220 has in its arsenal of algarrada This word has french been used until 1425 in Belgium, England and Scotland.
History
The armies of the ancient world have used this Baliste but is different from the this although pick up some of the mechanisms Baliste
The system can be fixed (defense of a castle) or mobile (attack castle) Early medieval gear were impressive. Already they were very different from the old machines but unfortunately, the illustrations showing springald are not numerous and may be subject to doubt. The oldest date found in the Alexander ‘s Roman (1338-44) on which it is described a device mounted on wheels to facilitate movement Indeed craft is disproportionate and the system is a system of trigger date form Antiquity and not Middle Age
Why this withholding of information on these machine ?. One can see from the superstition (fear of attracting reprisals from evil spirits), or the desire to maintain secrecy as it does not show details
The most comprehensive of a springalda can be found in a text by Roberto Valturio of 1454, when these weapons are obsolete Fifty years later, Leonardo da Vinci has also a similar friends without any explanation

Roberto Valturio


Description
This weapon was built with beechwood, especially in Germany. But we also used the elm and oak see walnut. Bending elements were done in ligaments and tendons of animals (usually the cwomb, the hairs of the mane and tail of horses, in rare cases of human hair )
The espringale consisted of a frame in parallepipedal type with 2 hair hanks in front of the 4 horizontal stringers. The arms of the arc are internal, arming is done by 2 hooks on a threaded rod to bring the rope up to the nut shot. But this weapon is slow to maneuver. The effectiveness of this weapon depends on four elements:
The framework
the torsion
An efficient and reliable power systems
The Trigger system

Internet Internet
Internet Internet
Internet Internet
Internet Internet


As changes are made to make espringale lighter and more mobile the wheel appears to 1250/80 There existed various models espringale called large or small espringalettes. The average size is 2 meters long by 1.5 high and 1.5 wide, up to 3 meters, which increases the volume of the machine Rope is able to resist at very high pressures without loss of precision shooting. The twisted elements should have a length of about 1.3 m, diameter 160 mm and weighing 7 kg. To increase the power in very rare cases, it produces a double springaldy Be carefull the two elements must be made with exactly the same amount of hair, and have the same tension
The mechanisms are pre-lubricated with grease System hook and spout facilitates the handling and shooting accuracy, as the gully is smoother brings precision. The mechanical systems of iron are capable of withstanding enormous pressure because the force of tension can reach about 1800 kg.

Internet Internet


The cost of springalda is certainly not very high Number of cities also use them to protect themselves and are positioned on the city gates and a few more laps until 1370 the springalda was the most powerful weapon with a low trajectory But these weapons must be installed in rooms enough large given the size of the springalda For doors hey are installed on it because the first room is occupied by the mechanism of portcullis .And this position protect her from the weather
In this position, door or turn at 20 m high springalda could send a tile weighing 1.4 kg at an angle of 15 ° at a distance of approximately 180 m The team crew is 2 men in general A bolt fired by this weapon can go trought '5 rows of men special Bolts can pierce Knigth armor

Bolts ( Internet)


bolts rests were discovered in the castle Elze, Germany and also in Avignon during excavations in the papal palace he was found a box with boards and bolts with flat rings).
It was rarely used in the open countryside due to its weight (150 kg), its size and its sensitivity to climate, French mediaval army use a battery of 3 springal the open country at the Battle of Mons La Pucelle in 1304 and lost them The king of England used during the siege of Calais in 1347 (chronic Froissart) "in great redoubt on the beach well equipped with springaldami"

Internet(Tiffauges) Internet


But in the late fourteenth century,'artillery begun to supplant such weapon even is the name given to the top espringale to firearms in the inventory of the Bastille, Paris, 1435 it is mentioned several espringales but the author describes him as cannon copper
Performances
shooting long distance with zero height elevation angle of 5 ° range (45 meters maximum height of 0.9 m path)
15 ° reach 130 meters (maximum height 8.5 m)
45 ° range of 250 meters (maximum height of 63 m).

shooting long distance with height 20m elevation angle of 5 ° reach 130 meters (maximum height of the trajectory of 20.9 m)
15 ° - 180 m (maximum height 28.4 m).

shooting long distance with height 80 m elevation angle of 5 ° reach 225 meters (maximum height of the trajectory of 80.9 m)
15 ° - 265 m (maximum height 88.5 m)
45 ° - 305 meters (maximum height of 142, 8 m).

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4366931
Nb de visiteurs aujourd'hui:774
Nb de connectés:24