1°GM 1918 Grenade Défensive F1 Modèle 1918 Paris









1°GM 1918 Grenade Défensive Fusante  F1 Modèle 1918 Paris
English Translation

 


Historique Voir ICI
History Click HERE

Autre Photoscope (Other Walk Around )    1

Article Tiré de ce site

C'est en mai 1915 qu'apparaissent, en nombre limité, les premières grenades F1 (fusante n°1). Fruit de l'expérience des premiers combats, la forme est déjà plus moderne, avec un quadrillage externe pour une meilleure prise en main et une bonne fragmentation. Ce dernier effet sera plutot décevant, l'explosion ne créant souvent pas plus de 10 éclats (pour un quadrillage en 38 divisions) dangereux dans un rayon de 200m.
Le corps de cette grenade va accompagner l'évolution technologique des allumeurs Francais. Pendant la première guerre, il sera successivement équipe d'un :
bouchon allumeur à mèche {non confirmé par la littérature, mais de nombreux exemplaires observés sur les fronts de 1915 qui semblent faire appel à cette technique primitive)
bouchon allumeur à percussion modèle 1915, fait d'une mèche de 5 secondes logée dans un tube en plomb, reliée à une extrémité à un détonateur, et à l'autre à un tube en carton de diamètre 9 mm surmonté d'un rugueux. Ce dispositif était coiffé d'un second tube en carton coulissant de 12 mm de diamètre dont le fond était garni d'une amorce. Le tout etait coiffé d'un dernier tube en carton, en fait une cartouche de chasse, faisant office de protection. La mise à feu se faisait en retirant la coiffe de protection, puis en frappant la tête du tube en carton portant l'amorce, ainsi projetée sur le rugueux, allumant ainsi la mèche de 5 secondes.
bouchon allumeur à percussion modèle 1916, de fonctionnement similaire au precedent, mais tentant de corriger ses défauts majeurs : la trop grande hauteur du dispositif, qui nécessitait une percussion parfaitement verticale, et la sensibilité a l'humidité des éléments en carton. A cet effet, les pièces de carton étaient remplacées par des tubes en laiton, plus courts. Il reste que le bon fonctionnement était conditionné par un dosage très fin de la puissance de percussion, peu exigible d'un fantassin dans le feu du combat.
allumeur automatique Billant modèle 1916 B. Cet allumeur moderne, d'aspect similaire à celui qui équipera les fameuses grenades Anglaises 'Mills', s'actionnait en retirant la goupille de sécurité empéchant les mouvements de la cuiller, puis en lancant la grenade. Dès que celle-ci quittait la paume du lanceur, la cuiller pivotait vers le haut sous l'action d'un ressort, ce qui déclenchait la mise a feu par action des pointes d'un ressort sur deux amorces mettant le feu à la mèche (retard de 5 secondes).

 

 

A partir de début 1916, et équipée de ce dernier allumeur (cependant rare en raison du besoin de tôles fines d'acier doux pour sa réalisation), cette grenade deviendra la grenade la plus utilisée par le fantassin Francais pendant la seconde moitié du conflit. Elle survivra jusqu'en 1940. Poids 630 g dont 60 g de cheddite.

 

 

Voir aussi cet excellent site 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4438621
Nb de visiteurs aujourd'hui:602
Nb de connectés:24