Napoléon I Génie Sapeur Cuirasse et casque Salon









Napoleon I Génie Sapeur Cuirasse et casque Salon
English Translation

 

Osprey sapeur du Génie armé créée par Vauban en 1690


Historique Voir ICI
History Click HERE

 

Propos tirés du Forum Chartre Histoire Vivante
Bientôt arrive la Révolution; les sapeurs sont maintenus dans les unités de l'armée, les bataillons de volontaires créent également leurs compagnies de grenadiers avec leurs sapeurs, mais encore une fois, il n'existe pas de sapeurs dans toutes les compagnies d'élite, l'armée est confrontée à une pénurie grandissante et ne peut pas se permettre de particularisme dans les différents corps.
Sous le Consulat, les campagnes lucratives de Bonaparte remplissent les caisses de l'Etat, l'armée a les moyens de se rééquiper à neuf, les chefs de brigade, redevenus colonels à partir du 24 septembre 1803, s'en donnent à coeur joie, les régiments s'adjoignent des musiciens et les sapeurs réapparaissent dans toutes les compagnies d'élites.
Sous l'Empire, un décret, daté du 7 avril 1806, organise les sapeurs, le 18 février 1808, un autre décret précise qu'il y a désormais 4 sapeurs par bataillon d'infanterie de ligne ou légère, que ces sapeurs, quel qu'en soit le nombre, sont comandés par un caporal sapeur, que le caporal et les sapeurs sont pris dans les compagnies de grenadiers, ou de carabiniers, pour l'infanterie légère, compagnies dont ils continuent de faire partie, sans augmenter le nombre d'hommes dont elles doivent être composées, que leur solde est celle de leur grade.

Uniforme :
Les sapeurs portent l'habit de leurs camarades grenadiers, les manches gauches ornés de 2 haches croisées en or, avec privilège d'épaulettes et Dragonnes de sergent (or et rouge), les tournantes en or, les passants de ces épaulettes et les grenades des retroussis brodées également en or. Ils portent un bonnet sans plaque, le cordon étant tressé or et rouge. Leur sabre, souvent sabre-scie à tête de coq et la hache qui justifiaient leur désignation de « porte-outils », le tablier en buffle blanc et les gants à parements constituaient leurs attributs propres.
Rôle du sapeur, sous le consulat et l'Empire

Uniforme d'officier en 1790 . il était bleu roi  avec des parement en velours noir double de velours rouge 
La culotte et le gilet sont de couleur rouge
Le noir designe la terre et le charbon et le rouge le feu


En temps de paix, le génie a pour fonction l'inspection et l'entretien des fortifications, casernes et bâtiments, la surveillance et la réalisation des plans, cartes et tous les papiers relatifs a la défense des places de guerre. En temps de guerre, le génie construit ou détruit des retranchements, déblaye ou trace des routes, construit ou détruit des fortifications, creuse des tranchées, assiège ou défend des villes. Presque inactif sous la république, le génie prendra une part importante aux campagnes impériales et il ferra voler le drapeau tricolore sur plusieurs villes, restées célèbres pour leur siège où le génie mis toute sa science au service de l'empereur. En plus de ce travail de combattant, le génie dresse des plans des pays attaqués, dessine les champs de batailles et aucun des bivouacs ne manque aux mémoires que les officiers rendent après la campagne.
Rôle du sapeur reconstitué
Nous venons de le voir, le rôle du sapeur ne se limite pas à attaquer l’ennemi, il est plutôt l'oeil de la France et, contrairement aux médecins qui travaillent après les combats , le sapeur prépare le terrain et tente d'économiser an maximum de vies humaine et fortifiants des points.
Nous allons voir maintenant le rôle que peut jouer un sapeur lors d’un bivouac dit "de campagne" où le scénario ne prévoit rien quand à son arme.
Dès son arrivée, il placera sa tente a côté de 1 ' artillerie. Pendant, ce temps, quelques sapeurs, accompagnes d'un officier, iront chercher du bois, nécessaire à des constructions sommaires. Le camp monté, et en absence d’ingénieur-géographe, un officier des sapeurs lèvera le relevé topographique du campement. D'autres officiers peuvent d'ailleurs aller effectuer une reconnaissance, ou se joindre au groupe prévu pour les reconnaissances. A leur retour, ils écriront un mémoire sur le terrain traversé, les obstacles rencontrés et autres informations utiles à l'état-major. Les sapeurs peuvent toujours fortifier un point avancé ou protéger leur campement et les batteries (en autorisation avec les régiments concernées). Lors des temps libres, le sapeur réalise fascine et gabion, toujours utiles lors des batailles. Il peut également réaliser du mobilier sommaire pour augmenter le confort des autres. Si une place forte ou une caserne est repérée dans le coin, les officiers du génie devront aller la reconnaître et établir un relevé de cette forteresse. Lors des batailles, les sapeurs se tiendront à l'écart, en réserve. Vu que le scénario ne prévoit rien pour les sapeurs, il est préférable de se contenter de relevé le plan de la bataille, en y indiquant les mouvements des différentes troupes, sans tenter de fortifier un point (ni tenter de percer toutes formes de fortifications). Les sapeurs ne seront alors utilisés quand cas de débâcle de nos armes ou pour appuyer une attaque massive.

 

Invalides années 1990
La cuirasse etait épaisse de  5 millimetre et à l'epreuve des balles à une distance de 25 m
Elle fut imposée en meme temps que le pot en tete par Vaubon pour assurer la protection des sapeurs dans les tranchées au contact avec l ennemi


Voyons maintenant les rôles supplémentaires que peut jouer le sapeur lors d'une sortie en bivouac dit "de campagne" et que le scénario reconnaît son arme, en l'incluant dans le scénario.
Les observations faites par les officiers pourront être rendue aux officiers de 1'état-major (un officier du génie sera détaché à l'état-major général). Suivant les reconnaissances, les sapeurs pourront fortifier le campement, une partie ou encore installé une batterie fortifiée en protection du campement. Si le génie rencontre une petite forteresse, il pourra en prendre possession et, pourquoi pas, y établir des troupes pour attaquer l'ennemi ?

Officier Génie Osprey


Les observations faites par les officiers pourront être rendue aux officiers de 1'état-major (un officier du génie sera détaché à l'état-major général). Suivant les reconnaissances, les sapeurs pourront fortifier le campement, une partie ou encore installé une batterie fortifiée en protection du campement. Si le génie rencontre une petite forteresse, il pourra en prendre possession et, pourquoi pas, y établir des troupes pour attaquer l'ennemi ?
Dans les sorties dit « de caserne » voici le rôle que devrait jouer un sapeur du génie.
Les officiers reconnaîtront la place, en y établissant son relevé topographique et en y estimant sa capacité en hommes, en canons, en chevaux,... Les sapeurs, sous l'impulsion des officiers, entretiendront et, au besoin, transformeront la place pour la rendre apte à supporter un siège.
Quelques idées
Pour moi, chaque groupe de reconstitution de sapeur du génie devrait tenir un livre où il compilerait leurs informations recueillies et leurs missions de reconnaissances. De plus, les plans relevés et les croquis devraient être gardés et centralisés en un endroit qui servirait de base de données.
Pour les sorties ne prévoyant rien pour le génie, il me semble impératif que les troupes du génie ne restent pas inactives et que l'officier supérieur du génie devrait sensibiliser les organisateurs, afin de laisser un champ plus libre aux troupes du génie.
Autre point non époque, le sapeur doit travailler en harmonie avec la nature, en ne la détruisant pas.
Enfin, le conscrit sapeur doit savoir, avant son engagement, que le sapeur n’est pas un fantassin « de base » qui ne fait que se battre. Il est également impératif que le sapeur reconstituteur ne devra pas se contenter de porter l'uniforme, mais accompagné l'uniforme des gestes et des missions propre à son uniforme.

En conclusion, ce petit article paraîtra pour beaucoup "privatif" de liberté et obligeant pour le sapeur. Je répondrais que ce texte n'engage que moi et que, comme son nom l'indique, la reconstitution est la passion de reconstituer. Et reconstituer signifie de reconstituer un uniforme ET ses missions.

 

 

Arme du Génie XXI e Siecle
Brulons plus de poudre et versons moins de sang ( Vauban)
Parfois detruire. Toujours reconstruire

 


Voir Aussi Autre Photoscope See Also Other Walk Around
Armure de Siege 1650

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4884122
Nb de visiteurs aujourd'hui:108
Nb de connectés:30