Etat Major Confederatka Gal Chartrand 1813 Salon









Confédératka Général Chartrand 1813 Salon Emperi
English Translation
Merci à Jean-Louis Bonnet, historien pour les precisions quand à la date de naissance et le lieu de l'inhumation

 

 

La Condédératka est une coiffure non officielle de l 'Armée française de l'époque Napoléonienne d'origine Polonaise
Condédératka was a non official hat of French Imperial Army She has polish origin

 1

Autre Forme

 

CHARTRAND (JEAN - HYACINTHE - SEBASTIEN) 1779 1816
Maréchal-de camp, Officier de la Légion D 'Honneur Chevalier de Saint-Louis,
Il est né à Carcassonne, le18/1/ janvier 1779.dans une famille jouissant d'un rang honorable
Le 10111793 lorsque la patrie, menacée fit appel aux citoyens, il s’engage dans la 4e demi-brigade d'infanterie de ligne. Avec laquelle il fit en 1794 et 1795, les campagnes de l'armée des Pyrénées-Orientales,( siège de Bellegarde ,bataille de la montagne Noire, )Après la paix conclue avec l'Espagne , Chartrand passa à . l'armée d'Italie . il a combattu à Millesimo , Mondovi, Dego, le passage du pont de Lodi,
Courageux il reçut son avancement sur le champ de bataille.
Il fit partie de l'armée destinée à descendre en Angleterre, en1798et1799 ensuite il fut en Hollande et sur les bords du Rhin, en 1800 (09-05-1800 il est blessé à Biberach) et 1801 ou il devient sergent major au régiment de chasseurs à pied dans la Garde des consuls, en Septembre18o5 il est nommé Sergent-major en septembre dans la Grande Armée ou il reste en 18o6 et 1807 il est nomme Lieutenant en second dans les Chasseurs de la Garde à Eylau
Il est en Espagne , en 1808 et en Allemagne, en 1809 ou il est nommé sous-adjudant major au 1er tirailleurs-chasseurs de la Garde impériale;
Il revient en Espagne, entre 1810 et 1811il devient capitaine adjudant-major, le 18 septembre 1811
Il fait la campagne de Russie, .Il est nommé major en second à Moscou le 8 octobre 1812 .La campagne d’Allemagne le voit nommé colonel du 25 Regiment de ligne à Dessau, le13 juillet 1813 Le 28 août de la même année il fut chargé de la prise du Colberg de Pirna en Saxe position défendue par 6000 Russes de la Garde impériale. Le 30 du même mois, toujours à la tête de son régiment, à la bataille de Culm, il se retira du milieu de l'armée des Coalisés, en combattant sans relâche.
Durant la retraite de 5 jours il fit 52 officiers supérieurs prisonniers, et libera le comte Dumonceau, son général de division, Ces deux faits furent signalés dans les ordres du jour de l'armée, et Chartrand reçut en récompense , le 19 septembre suivant, le grade de général de brigade . Le 10.11.1813 il est blessé devant Dresde, puis fait prisonnier le lendemain
Après la première restauration, en1814,il fut mis en non activité en etant nommé Chevalier de Saint Louis
Durant les 100 jours le 20 mars 1815, il reçut de Napoléon le commandement militaire du département de l'Aude, avec l'ordre de se rendre sur-le-champ à son poste. Il soulève le departement contre le duc d'Angoulême, se rend à Toulouse, à Carcassonne et à Nîmes et entraîne le général Delaborde dans le camp de Napoléon.
Nommé, le 27 avril, commandant de la brigade des voltigeurs de la garde il est le 16 juin suivant, à Fleurus ou il remplaça le lieutenant - général Barrois, grièvement blessé,
Lors de la Bataille de Waterloo lui fournit une nouvelle occasion de se distinguer. Il reçut l'ordre d'attaquer des hauteurs garnies de batteries Prenant alors un fusil, il dit aux soldats, en se mettant à la tête de la division : Camarades, e vais vous donner l'exemple ; c'est sur ces hauteurs que la victoire nous offre la couronne immortelle : venez la partager avec »moi.
Animés par l'exemple de leur chef, les soldats redoublent d'efforts, et les hauteurs sont emportées
Mais la bataille est perdue Le général Chartrand rallia ses troupes sur le champ de bataille, et fit retraita . Arrivé sous les murs de Paris, Chartrand suivit l'armée sur les bords de la Loire. Il revint dans la capitale après le licenciement. Lors de la Deuxième Restauration bien que recommandé parle Général Bourmont ( traite à Napoléon), il tente de reprendre du service, mais est écarté
Envoyé plus tard en résidence surveillée à Lille, il fut arrêté par ordre du ministre Clarke, duc de Feltre, et conduit à la citadelle.
Il est convoqué devant un conseil de guerre début mai 1816 suite à une procédure instruite dans le Midi , Chartrand fut accusé
1e de s'être réuni à Napoléon Bonaparte, avant le 23 mars 1815
2e d'avoir rempli dans le Midi une mission dont le but était de détruire le gouvernement du roi.
Le conseil, à l'unanimité, le déclara innocent sur le premier chef, mais il le condamna sur le second.
Chartrand fit valoir pour sa défense la proclamation royale du 28 avril 1815, et la loi d'amnistie, qui, mettaient à l'abri de toutes poursuites les individus qui ne s'étaient rendus à Napoléon que postérieurement au 25 mars 1815, et dont les dispositions lui étaient dès lors applicables, puisqu'il n'avait pris de service que le 27 mars, et rempli sa mission que le 7 avril. Un courrier porta à Paris la délibération du conseil de guerre, mais le télégraphe rapporta l'ordre de faire exécuter le jugement.
Le général Chartrand fut condamné à mort et fusillé à 36 ans le 22 mars 1816
Il est enterré à à Lilles au Cimetière Sud  ou à Carcasonne

Le debat est toujours vif sur les forums à ce sujet  http://www.napoleon1er.org/forum/viewtopic.php?f=28&t=23969

CHARTRAND (JEAN - HYACINTHE - SEBASTIEN) 1779 1816
Maréchal-de-camp, Officer of the Legion of Honor Chevalier de Saint-Louis,
He was born in Carcassonne,on January 18th  1779.in a family enjoying an honorable rank
On november 10th 1793 when Assemblée Nationale decret la Patrie en Danger, he joined the 4th Line Infantry Half Brigade . With which he made in 1794 and 1795, the campaigns of the army of the Pyrenees-Orientales, (siege of Bellegarde, Battle of Montagne Noire -Black Mountain-,) After the peace with Spain, Chartrand passed. to  the army of Italy. He fought at Millesimo, Mondovi, Dego, crossing the bridge of Lodi,
Courageous he received his promotion on the battlefield.
It was part of the army destined to invade England, 1798/1799 then he was in Holland and the Rhine in 1800 (on may 9th 1800 he was wounded in Biberach) and 1801 where he became Sergeant Major of the regiment infantry in the Consular Guard
in Septembre1805 he was appointed Sergeant Major in the Grand Army where he remains in 1806 and 1807 he was appointed second lieutenant in the Chasseurs of the Guard at Eylau
It is in Spain, in 1808 and in Germany, 180 or 9 he was appointed deputy adjutant-1 rifle hunters of the Imperial Guard;
He returned to Spain in 1810 and 1811 he bec
ame capitaine adjudant-major on September 18th, During Russian campaign, in 1812 he was appointed second major in Moscow on October 8th  The German campaign sees appointed colonel of the 25 Regiment of the line In Dessau, on July 13th  1813
On August 28th  of that year he was charged with taking the Colberg of Pirna in Saxony position taken upon 6000 Russian of Imperial Guard. On the same month, always at the head of his regiment at the battle of Culm, he retired from the middle of the army of the coalition, fighting hard. During the withdrawal of five days he made 52 senior prisoners, and  herescue the count Dumonceau  major general, these two facts were reported in the agenda of the army, and was rewarded On September 19th  He rised the rank of brigadier general.  On Novembre 10th .1813  he was wounded  in Dresden and taken prisoner the next day
After the first restoration, en1814, he was written off in activity being named a Knight of St. Louis
During the  Hundred Days  on March 20th, 1815, he received from Napoleon the command of military department of the Aude, with orders to go on immediately to his post. It raises the department against the Duc d'Angouleme, went to Toulouse, Carcassonne and Nimes and causes general Delaborde in the camp of Napoleon.
Appointed  on April 27th ,Commander of thebrigade des voltigeurs de la garde and  on 16 June, is at Fleurus and he replaced Lt. - General Barrois, seriously injured
During the Battle of Waterloo provides him another opportunity to shine. He was ordered to attack the heights when topped with batteries Taking a rifle  he told the soldiers, putting himself at the head of the division: Comrades, give you an example, it is on these heights that victory gives us the immortal crown: come share it with me. "
Animated by the example of their leader, the soldiers redoubled their efforts, and the heights are carried
But the battle is lost Chartrand rallied his troops on the battlefield and retreated. Arrived under the walls of Paris, Chartrand followed the army on the banks of the Loire. He returned to the capital after the dismissal. At the beginning of the  Second Restoration  he was jrecommended by General Bourmont but he was removed
Sent the latest in surveillance in Lille, he was arrested by order of the Minister Clarke, Duke of Feltre, and leads to the citadel.
It is called before a council of war beginning in May 1816 following a procedure educated in the South, Chartrand was accused
1e For having first met Napoleon Bonaparte, before March 23, 1815
2e for completing a mission in the south whose goal was to destroy the government of the king.
The war Council, unanimously declared him innocent on the first count but convicted him on the second.
Chartrand's defense argued for the royal proclamation of April 28th, 1815, and the amnesty law, which put the immunity from prosecution individuals who had surrendered to Napoleon that subsequent to March 25, 1815, and whose its provisions were applicable when, as he had taken service on March 27th and completed its mission on April 7th. A letter brought to Paris the deliberation of the council of war, but the telegraph brought the order to execute the sentence.
General Chartrand was sentenced to death and shot at 36 March 22, 1816

He is buried in Cimetière Sud of Lille

 

 

Voir Aussi Autres Photoscopes See Also Others Walk Around
Pokalem
Bonnet de Police


 

   


Copyright © 2003-2022 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5921386
Nb de visiteurs aujourd'hui:289
Nb de connectés:19