DUKW









Le DUKW ( Dual Utility Kargo Waterborne )
English Version
Je dédie cet article à la mémoire de M Valentin
 
avec l 'autorisation de O5m6.de

Pourquoi un nom si compliqué ? Son nom officiel lui a été attribué par l armée américaine qui a pour principe d’identifier ces véhicules par année et par type. Ainsi pour le prototype de ce véhicule construit en 1942 l’armée américaine lui attribua la lettre D ensuite la traduction des autres lettres composant le nom il faut lire U pour amphibie K pour Toutes roues motrices et W double pont arrière. Mais les troupes au front lui trouvèrent un surnom qui lui va comme un gant celui de DUCK ou canard. Développement et Emploi du DUKW Nous venons de voir l’étymologie du nom de DUKW voyons un peu la genèse de cet engin Durant un conflit la plupart de belligérants se heurtent au problème des coupures dites humides Le besoin de matériel amphibie se fait sentir tant en char amphibie qu’en véhicule de transport
Les Soviétiques confrontés au problème dans leurs steppes immenses mirent au point des engins amphibies qui pouvaient se jouer de la logistique. Ainsi on assista au développement d’une famille de chars légers amphibies devant servir pour la reconnaissance.
Ce furent les T 37 38 40 et 60 Paradoxalement ils ne mirent pas au point des engins de transports amphibies
Les Japonais de leur coté mirent au point des chars amphibies mais c’étaient des chars légers sur lesquels avaient été greffés des caissons étanches permettant aux engins de flotter(char type Ka Mi Type
Les Allemands mirent au point des engins tout terrain amphibie comme la schimmwagen. Ils fabriquèrent aussi un engin amphibie permettant de transporter une troupe de 20 soldats se fut le Land Wasser Schlepper (LWS) qui était un engin énorme de plus de 20 tonnes capable en plus du transport des soldats de tracter une remorque amphibie. Son défaut majeur comme la plupart des engins de cette catégorie était son manque de blindage. Toutefois pour les LWS la fabrication en série ne fut pas ordonnée. Seulement 14 furent construit pour une utilisation sur le front de l ‘Est.
Les Britanniques ne furent pas emballés et le seul engin amphibie mis au point fut le Terrapin un camion 8x8 qui fut construit à 500 exemplaires et qui servit dans la 79 ° Armoured Division
Reste les Américains. Devant combattre sur deux fronts (Europe et Pacifique ) ils se rendirent compte rapidement qu’il fallait développer une famille d’engins amphibies Se fut tout d’abord l’apparition de la famille des LVT (Landry Vehicle Tracked ) qui vit le jour Malgré l apparition des diverses familles d’engins amphibies les troupes américaines se heurtaient toujours au problème du ravitaillement lourd En effet aucun engin n’était capable d’effectuer le transbordement entre les cargos mouillés au large et les plages de débarquement. Le cahier des charges mis au point par le OSRD (office of Scientific Research and Development ) dirigé par Hartley Rowe était très précis Il peut se résumer en trois points. Les performances terrestres de ces engins devaient être les mêmes que celle d’un véhicule conventionnel Ainsi que ses dimensions. Enfin les parties mécaniques devaient être communes à celles des engins terrestres de la même classe pour faciliter la taches des ateliers de réparations régimentaires et alléger la chaîne logistique
Le père du Weasel PUTNAM ainsi que Rod STEPHEN travaillant pour la société Sparkman et Stephan mirent au point un prototype Fort de l appui de l OSRD la construction d ‘une série de 4 prototypes fut décidée et elle fut confiée à l usine GMC Ils utilisèrent pour ce faire le châssis du véhicule GMC 6X6 ( CCKW 353) qui sortait des chaînes de fabrication à cette époque qu'ils habillèrent d’une carrosserie en forme de coque de bateau. Les essais eurent lieu à Fort Belvoir et Fort Story mais ils ne réussirent pas à convaincre les chefs d’état major seul un jeune colonel fut emballé par ce type d ‘engins.
Son nom est Mac Aulife IL se rendit célèbre par la suite lors du siège de Bastogne. La légende veut que son utilité ait été démontrée quelque temps après lorsque lors d’un essai en mer l’équipage d’un DUKW malgré une mer forte réussi à porter secours à un bâtiment des gardes cotes sauvant l’équipage d’une mort certaine. Après une dernière démonstration l’engin fut adopté et sa fabrication en série fut décidée en 1942
Officiellement nommé DUKW les soldats le surnommèrent DUCK Entre 1942 et la fin de la guerre il en fut fabriqué plus de 21000 engins. Facile à construire et à entretenir car utilisant des composants du camion CCKW 353 il fut utilisé sur tous les théâtres d’opérations par les Alliés. Bien que n’étant pas tout terrain il se comporte relativement bien sur les chemins et la plage en détestant toutefois la boue molle Sur l ‘eau il était propulsé par une hélice entraînée par le moteur principal et il se dirige grâce à un gouvernail. Le conducteur se trouvait à l ‘avant gauche de la plate forme de chargement capable de transporter autant des caisses que des armes d ‘artillerie légère. Parfois même lors de la phase de transbordement et en cas de nécessitée les pièces d ‘ artillerie(maximum des 25 mm ) pouvaient faire feu. Le chauffeur était protégé par un pare brise escamotable, et une bâche pouvait être dépliée sur la partie arrière.
Rapidement une modification importante fut apportée sur cet engin à savoir la possibilité offerte au conducteur de modifier la pression des pneus par une commande centrale tant en roulant qu’à l ’ arrêt Cette modification permettait au conducteur de pouvoir rouler sur n’importe quel type de sol (terre sable corail boue ) Conçu pour être utilisé pour effectuer le transport entre les bateaux stationnés au large et la plage on a peut se rendre compte que bien souvent cet engin fut employé jusqu’aux premières lignes Les conducteurs n’hésitant pas de progresser le plus loin possible à l intérieur des terres pour amener le ravitaillement le plus près des troupes combattantes.
Les Alliés déclinèrent peu de versions différentes du DUKW Une version avec un armement de roquettes de 114 mm fut construit pour être utilisé dans le Pacifique sous le nom de Scorpion. Un treuil fut monté sur certaines versions.
Livré à l ‘URSS au titre de la loi Prêt –Bail, il fut construit par les Soviétiques sous le nom de BAV 485 La seule différence notable fut la création par les Russes d’une rampe de chargement disposée à l ‘arrière.
LES CAMPAGNES MILITAIRES DU DUKW
Pour sa première utilisation les alliés l’utilisèrent en Nouvelle Calédonie en 1943 : il fut ensuite utilisé avec succès lors des divers débarquements en Europe Sicile Italie mais il acquiert ses lettres de noblesse en France lors du débarquement de Normandie. Le général Eisenhower déclara à cette occasion que le débarquement sans l aide des Dukw aurait été impossible Le Dukw fut à cette occasion utilisé de façon un peu particulière. En effet une section de 4 Dukw fut équipée avec des échelles des pompiers de Londres pour que des sections de Rangers puissent prendre d’assault la batterie allemande de la pointe du Hoc Toutefois le feu ennemi et des ennuis mécaniques ne permirent pas aux engins d’atteindre la plage Le Général De Gaulle reprit pied sur le territoire national en débarquant d’un DUKW La tempête qui mis à mal les ports artificiels créés par les Alliés mis encore plus en avant la valeur des ces engins devenus indispensables. Le 16/07/1944 lors de la prise du port de Cherbourg les DUKW sont à la tache 6000 navettes de Dukw seront nécessaires pour vider les cargos et transporter les marchandises sur les quais Ces opérations reçurent le surnom de Nap and Duck Nap pour faire allusion à la statue de Napoléon se trouvant sur les quais et Ducks pour les Dukw. Leur rôle ne s’arrêtera pas aux plages du débarquement Suivant les armées alliées qui pénètrent au cœur de l Europe. ils furent utilisés en tandem avec les ponts Bailley ils permirent aux alliés de ne pas desserrer l ‘étau qui aller étouffer l ‘armée allemande Après la guerre les Français firent une large utilisation( ceci jusque dans les années 80) des divers engins amphibies d’origine américaine .
Diverses armées dans le monde les utilisèrent Les descendants des Dukw utilisés par les régiments de train français et que l’on peut voir lors des inondations sont les LARC qui sont mis en œuvre par le 519 ° RT de la Rochelle
Caractéristiques du DUKW
Poids à vide 6 .750 PTAC (en charge) 9 .097 soit 2.347 t de charge utile
Equipage 1+1
Longueur 9 .75 m
largeur 2 .51 m
hauteur 2 .69 m
Moteur GMC type 270 de 91. 5 CV Vitesse sur route 80 kms/h Sur l eau 9 .7 kms/h
Armement 1 x 12 .7 mm en tourelleau

 

 

 

Autres Photoscopes  (Others Walk Around ) 1   2  3   4    5   6 
Voir Aussi Autre Photoscope  See Also Other Walk Around
BAV 485
DUKW avec Obusier 105mm HM 2

 

The DUKW
 
 

Why a name so complicated? Its official name was given by the American army which has the principle of identifying such vehicles by year and type. As for the prototype of this vehicle was built in 1942 the American army gave him the letter D followed by the translation of other letters in the name should read U for amphibious K for All-wheel drive and W double deck. But troops on the front lines found him a nickname that fits it as a glove DUCK or duck. Development and Use of DUKW We have just seen the etymology of the name of a little DUKW see the genesis of this equipment during a conflict most belligerent face the problem of so-called wet cuts the need for amphibious equipment is being felt both in char amphibious transport vehicle that
The Soviets faced with the problem in their vast steppes began to develop amphibious craft that could toying with the logistics. Thus there was the development of a family of amphibious light tanks to be used for recognition.
Those were the T 37 38 40 and 60 Paradoxically they did not began to develop amphibious transport gear
The Japanese side began their developed amphibious tanks, but they were light tanks on which had been grafted cofferdams enabling gear float (char type Ka Mi Type
The Germans began to develop all-terrain amphibious craft like schimmwagen. They made an amphibious craft capable of transporting a troupe of 20 soldiers was the Land Wasser Schlepper (LWS), which was a huge machine of more than 20 tons and more capable of transporting soldiers from amphibious tow a trailer. Its major flaw like most devices in this category was its lack of shielding. However LWS for mass production was not ordered. Only 14 were built for use on the front of the East.
The British were not the only packaged and amphibious craft developed was the Terrapin 8x8 truck, which was built in 500 copies and who had served in the 79th  Armoured Division
Rest Americans. Before fighting on two fronts (Europe and the Pacific) they quickly realized the need to develop a family of devices amphibious Se was first the appearance of the family of LVT (Landry Tracked Vehicle), which was born Despite the emergence of various families amphibious craft American troops still faced with the problem of refueling Indeed no heavy equipment was capable of transshipment cargo between wet off and landing beaches. The specifications developed by the OSRD (Office of Scientific Research and Development) led by Hartley Rowe was very precise, it can be summed up in three points. The performance of these devices land should be the same as that of a conventional vehicle As its dimensions. Finally mechanical parts were to be common to those of terrestrial devices in the same class to facilitate the tasks of repair shops and regimental alleviate the supply chain
The father of Weasel PUTNAM and Rod STEPHEN working for the company Sparkman and Stephan began developing a prototype of Fort support of the OSRD the construction of a series of 4 prototype was decided and it was entrusted to the factory GMC They used to do this from the vehicle chassis GMC 6X6 (CCKW 353) coming out of production lines at the time they habillèrent a body shaped hull boat. The trials were held at Fort Belvoir and Fort Story, but they did not succeed in convincing the joint chiefs of staff only a young colonel was excited about this type of gear.
His name is Mac Aulife IL won fame thereafter at the siege of Bastogne. Legend has it that its usefulness has been demonstrated when after some time during a test at sea the crew of a DUKW despite rough seas managed to rescue a building guards ratings saving the crew from certain death . After a final demonstration equipment was adopted and its mass production was decided in 1942
Officially named DUKW the soldiers nicknamed DUCK Between 1942 and the end of the war it was manufactured more than 21000 machines. Easy to build and maintain because using components of the truck CCKW 353 was used in all theaters of operation by the Allies. While not all land it behaves quite well on the paths and the beach, however détestant soft mud On the water it was powered by a propeller driven by the main engine, and it goes through a rudder. The driver was at the left front of the loading platform capable of carrying as many crates that weapons of light artillery. Sometimes even during the transfer and when required pieces of artillery (maximum of 25 mm) could fire. The driver was protected by a retractable windshield, and a tarp could be unfolded on the back side.
Soon a significant change was made on this gear namely the opportunity for the driver to change tire pressure by a central control both in rolling to the judgement This modification allowed the driver to be able to ride in any kind of soil (sand coral earth mud) Designed to be used for transportation between the vessels stationed off the beach and we can realize that quite often this gear was used until the first few lines Drivers not hesitating to move forward as far as possible in inland to bring supplies closer to the fighting troops.
The Allies declined slightly different versions of the DUKW A version with a Armaments 114 mm rocket was built to be used in the Pacific under the name of Scorpion. A winch was mounted on some versions.
Delivered to the USSR under the Ready-Lease Act, it was built by the Soviets under the name of 485 BAV The only noticeable difference was the creation by the Russians a loading ramp ready in the back.
MILITARY CAMPAIGNS OF  DUKW
For its first use the Allies used in New Caledonia in 1943: it was then successfully used in the various landings in Sicily Italy Europe but it has taken its letters of nobility in France during the Normandy landings. General Eisenhower said on this occasion that the landing without the help of Dukw would have been impossible Dukw On this occasion was used a little. In fact a section of 4 Dukw was equipped with ladders Fire of London for that section of Rangers can take assault battery German Point du Hoc However enemy fire and mechanical problems did not allow for machines' reach the beach General De Gaulle picked up on the national territory in disembarking a DUKW The storm that has been seriously damaged ports artificial created by the Allies put forward even more the value of these devices become indispensable. On 16/07/1944 at the capture of the port of Cherbourg DUKW are stain 6000 shuttle Dukw will be needed to clear cargo and carry cargo on the docks These operations received the nickname Nap and Duck allusion to Nap to the statue of Napoleon standing on the docks and for Dukw Ducks. Their role will not stop the landing beaches Next Allied armies entering the heart of Europe. They were used in tandem with bridges Bailley they allowed the allies not to loosen the stranglehold that go stifle the German army after the war did the French widespread use (this even in the'80s) of the various devices amphibious' American origin.
Various armies in the world used the Descendants of Dukw used by regiments and french train that can be seen during the floods are the LARC, which are implemented by the 519th  RT de la Rochelle
Technical data
Curbweight 6 .750 PTAC (laden) 9 .097 or 2,347 t payload
Crew 1 +1
Length 9 .75 m
2 .51 m width
2 .69 m height
Engine type GMC 270 of 91. CV 5 Speed road 80 kms / h On Water 9 .7 km / h
Weaponry 12 .7 x 1 mm turret

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4790577
Nb de visiteurs aujourd'hui:753
Nb de connectés:35